Gloire et Honneur - Archive


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Honneur et Gloire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Friedl
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 80
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 20/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Honneur et Gloire   Mar 20 Mar - 14:00

Bonjour, je vous poste mon RP qui porte étrangement le même nom que ce forum, mais à l'envers.

Je raconte ici ce qui c'est passé avant l'arrivé de Friedl ici, c'est à dire ce que j'ai résumé dans la présentation de mon personnage. L'histoire n'est pas finnis, comme elle comprendra au total une dizaine de chapitres mais n'en a pour l'instant que quatres que je vais vous poster dès maintenan.

Je tiens aussi à préciser que "Honneur et Gloire" est la deuxième partie de mon livre qui s'appellera "Les Aventures de Friedl". La première n'existe pas encors et la deuième va s'écrire sur ce forum, au fur et à mesur.

Je vous confie donc "Honneur et Gloire", du moins les deux premiers chapitres:


Honneur et Gloire





CHAPITRE I: La bataille d'Erstedorf


Le premier sens qui revint à Friedl fut le goût. Le goût de son propre sang. Il cracha et ouvrit difficilement les yeux. Il étais allongé sur le ventre dans un parterre de bruyère ensanglantée. Sa hallebarde gisait à ses côtés. Ses oreilles bourdonnaient et l'odeur de la fumée et de la chair brulée envahissait ses narines. Il porta la main à sa joue. Le côté droit de son visage était couvert du sang qui avait coulé d'une longue estafilade sur son front. Il frémit de douleur tandis que ses doigts palpaient doucement la plaie.

Il sentit une main se poser sur son épaule et roula sur lui-même. Un homme trapu à la barve broussaileuse se tenait au-dessus de lui. Il portait l'uniforme bleu du Middenland, et la plume noire sur son casque indiquait son grade de sergent. Friedl s'aperçut qu'il lui parlait en voyant bouger ses lèvres. L'homme planta sa lance dans le sol et l'aida à se relever.

L'ouïe lui revint subitement et le fit défaillir. Des cris, des rugissements et le tintement du métal s'entrechoquant emplissait l'air. Des explosions et des hurlements de douleur ponctuaient cette cacophonie atroce. Friedl eu un haut-le-coeur.

"Où est ton unité ?" lui demanda à nouveau le sergent en récupérant sa lance. Il secoua la tête en voyant l'air abasourdi de Friedl puis retourna vers ses hommes.

Friedl regarda autours de lui à la recherche du dragon de l'étandar et des uniformes rouges et verts du Troisième Régiment de Foote. Il entr'aperçut des habits vert à droite, juste derrière un escadron de Chevaliers Panthères. Les armures des templiers étaient couvertes de boue et de sang, tout comme les peaux de félins jetées à leurs épaules. Friedl saisit fermement sa hallebarde et marcha dans leur direction d'un pas décidé.

Alors qu'il se rapprochait de son unité, il prit connaissance, hagard, du déroulement de la bataille. Les lignes impériales tenaient bon face à l'assaut des hommes-bêtes. A seulement quelques dizaines de mètres à gauche, un schiltrom de lanciers du Middenland faisait face à la charge d'un groupe de minotaures. Le fracas du bois brisé et des mugissements inhumains retentirent lors de l'impact, et les Middenlanders cédèrent du terrain. Puis ils se ressaisirent et repoussèrent inexorablement les créatures. Plusieures d'entre elles s'effondèrent dans la boue, continuant à meugler de défis malgré les lances qui les transperçaient de part en part. Quelques secondes plus tard, un détachement d'épéistes enfonçait le flanc des minotaures en esquivant habilement les gestes amples et maladroits de ces énormes adversaires.

Un vacarne assourdissant retentit de nouveau lorsque l'artillerie ouvrit le feu. Une volée de roquettes, de boulets et de bombes siffla au-dessus de lui avant de retomber au beau milieu de la horde. Des membres amputés, des vicières et des corps désarticulés furent projetés en tous sens. Un sorcier du Collège Flamboyant ajouta au carnage en invoquant une fournaise rougeoyante qui mit le feu au pelage de dizaines d'hommes-bêtes. Du pied de la colline, les arquebusiers déversaient un feu roulant sur les bandes en approche.

Les Chevaliers Panthères avaient réussi une percée et contournaient les hommes-bêtes par l'est. Friedl aperçut enfin son régiment. Il attendait tranquillement un ordre du compte pour se mettre en branle. Il comptait beaucoups moins d'hommes qu'au début de la bataille, et Friedl pouvait voir çà et là des cadavres vêtus de rouge et de vert, heureusement à moitié cachés par les buissons. Au-delà de son régiment, une harde de hommes-bêtes à moitié nus, aux corps couvert de peintures de guerre, agitaient de rudimentaires massues en pierre tout en progressant rapidement. Sur une butte surplombant les Hochlanders, Fredl vit une silhouette altière. C'était le compte, dans son armure de plates resplendissante, sa peau de lion jetée noblement sur son épaule. Son Croc Runique se mit à briller intensément lorsqu'il le leva au-dessus de sa tête pour donner l'ordre de contre-charger.

Friedl se mit à courir. Son coeur s'emballa et il sentit son sang battre douloureusement cotre ses tempes. Il cria à l'attention des ses camarades des rangs arrières. Ces derniers se retournèrent et l'encouragèrent. Friedl entendit l'ordre de marche rugi par le sergent Pols tandis qu'il réintégrait son unité. Les autres lui tapèrent amicalement sur les épaules et se fendirent de larges sourires.
Friedl reprit sa place au place au second rang. Pols lui jeta un coup d'oeil rapide par dessus son épaule.

"Hé ben j'croyais qu't'étais mort !" lanca-t-il en souriant.
"Pas encors..." répondit Friedl en regardant avec apréhensionles hommes-bêtes qui se ruaient sur eux.


Le sergent donna un ordre et les hallebardiers s'arrêtèrent. Un autre, et ils adoptèrent une position de combat. Friedl eu l'impression que sa hallebarde pesait une tonne, et il se raffermit pour ne pas trembler à cause de la fatigue. Il porta son regard vers l'ennemi, le visage couvert de sang coagulé.

La bataille d'Erstedorf n'était pas finne...


CHAPITRE II: Une bataille gagnée, une guerre perdue...


Friedl se réveilla. Il fesait nuit. Autours de lui, tout était dans la pénombre. Il ne voyait rien. Tout ce dont il se souvenait, c'était un terrible mugissement, puis coup de massue dans le dos. Ces yeux commencèrent à s'habituer à l'obscuritée; il se trouvait dans une tente. Il tenta de se relever, mais c'étais comme si ces jambes ne voulaient lui obéire. Il entendit quelqu'un rentrer. C'était Pols. Celui-ci s'approcha de Friedl et s'assit à son chevet.

"Que m'est-il arrivé ?" l'interogea Friedl.
"Je croyait que tu allait nous le dire. Qaund on t'a retrouvé, t'étais allongé sur le flanc d'une colline, entouré une dizaine de cadavres d' hommes-bêtes. Quoi qu'il en soit, le compte souhaite te voir."
Friedl remarqua une certaine inquiétude dans le regard de Pols.
"Le compte ? Que me veut-il ?"
"Ca, je n'en sais rien. Mais il faut d'abord que tu te rétablise."


Pols lui tapota amicalement sur l'épaule, et se retira de la tente.
Friedl se recoucha et tenta de se rendormir, en vain. Aprés quelques heures de repos, il se releva avec un grand mal, et sortit. C'était l'aube. Sa tente était au flanc gauche du campement, qui était établi sur le sommet d'une haute colline. Friedl avanca, et s'appuya contre un arbre. Devant lui s'étandait la valée d'Erstedorf, d'où le nom de la bataille. Des cadavres s'étallaient à perte de vue, jusqu'au pied du mont Ælrigor. A cette vue, Friedl sentit un frisson glacé parcourir son corp.
Un archer s'aprocha de lui.

"Vous sentez-vous mieux ?"
"Oui, merci. A ce que je vois, nous avons remporter la victoire."
"Oui, mais ce n'était qu'une petite bataille."
Friedl voulut lui répondre, mais un sergent s'interposa.
"Soldat Friedl, vous devez venir avec moi. Le compte vous attend."


Friedl suivit le sergent qui l'amena à la tente du compte. Cette dernière était imense, faisant au moins dix fois la simple tente de soldat où logeait Friedl. Le compte s'approcha de Friedl d'un air sinistre.

"Vous avez l'aire bien contrarié, pour un soldat qui vient de remporter un bataille, mais je vois que vous vous êtes remis de vos blessures..." Même lorsqu'il parlait, le compte avait toujours un air arrogant, un air de supériaurité, que Friedl n'arrivat à supporter.
"Une victoire, dites-vous ? Les deux tiers de l'armée sont anéantis, et du tiers survivant, plus de la moitié sont agonisant. Je n'appelle pas cela une victoire."
"Vous êtes bien informé sur l'état de mes armées, pour quelqu'un qui vient de sortir de son lit, mais là n'est pas la question. Il me faut quelqu'un pour... une mission..." A peine avait-il prononcé le mot mission, que Friedl le coupa.
"Quelle genre de... mission ? Et pourquoi moi?"
"N'est-ce vous qui l'avez dit ? Les deux tiers de l'armée sont anéantis, et du tiers survivant, plus de la moitié sont agonisant, et vous, vous faites partit de ce qui sont idem, du moins, pour l'instant..."
"Cela fait quand même plusieurs centaines de survivants, donc pourquoi moi ?" Le compte eu un air géné, puis répondit simplement:
"Vous saurez tout en temps voulu, pour l'instant, il me faut juste une réponse..." Friedl sentit que le compte lui cachait quelque chose, mais finalement, il décida d'accepter la requête de ce dernier.
"Bien... mais en quoi consisterait cette mission ?"
"Elle est simple. Il vous faut vous rendre à Ulthuan, et demander de l'aide aux Grand Conseil des Hauts-Elfes, puis revenir saint et sauf, avec une réponse du Conseil. Tout le reste vous sera dit... en temps voulu. Pour l'instant, allez vous équiper à l'armurerie, prenez une trentaine de soldats avec vous, et revenez me voir avant votre départ. Nous avons gagné cette bataille, mais sans aide, c'est la guerre qui est perdue."
"Bien, j'irais donc, monseigneur."


Friedl s'executa, sortit de la tente, et se dirigeat vers l'armurerie.



Voilà, merci à ceux qui auront lus en entier.
Dites vos avis et vos conseils !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gahn
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 1862
Age : 27
Age RP : Environs 30 ans
Fiche perso : Fiche de personnage
Date d'inscription : 18/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Honneur et Gloire   Mar 20 Mar - 15:06

Salutations !
J'ai tout lu, quelques remarques, notemment géographiques:
Je vois que tu t'inspires très largement de l'univers de Warhammer (Ulthuan...) ainsi que des troupes de l'empire (chevaliers panthères...). Pour les troupes impériales, cela n'a rien de choquant, après tout les hommes de Gornod ont sans doutes des troupes qui peuvent y ressembler. C'est pour la géographie que je te conseil de changer : nous ne savons pas préscisemment où se trouve les hauts-elfes, aussi je te conseil d'attendre qu'un géographie des peuples soit belle et bien établie (ce qui en soit est une bonne idée, tu viens de m'y faire penser ^^)

Concernant les armes à feux, elles existent dans warhammer, mais notre mdj n'a pas confirmer ou infirmer leurs existence içi, peut etre pourrait tu mettre cela entre parenthèses?

Voila, les petites critiques, sinon je trouve que la qualitée est la, j'ai trouver cela vivant et dynamique. Continue sur cette lancée ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Friedl
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 80
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 20/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Honneur et Gloire   Mar 20 Mar - 15:18

Merci des tes critiques trés instructifs !

On peut imaginer que Gornod se trouve dans le vieux monde, sur un île ( d'aprés ce que j'ai vu ) quelque part dans l'océan...

Je vais de ce pas proposer une carte dans la secion "Graphiques" comme ca ca sera fait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gahn
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 1862
Age : 27
Age RP : Environs 30 ans
Fiche perso : Fiche de personnage
Date d'inscription : 18/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Honneur et Gloire   Mar 20 Mar - 15:21

Tu trouver la carte du monde que le mdj à créer dans la section règles du jeu, et si tu as des talents de graphiste, je t'invite chaudement à en faire une dans le même esprit que nous pourrions étoffer au fur et à mesure. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Friedl
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 80
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 20/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Honneur et Gloire   Mar 20 Mar - 15:36

Effectivement je suis bon graphiste, et même si elle n'est pas de moi, j'ai proposé une carte pour pouvoir repérer Gornod. Jette un coup d'oeil dans "Graphisme" si sa t'intéresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ (Brisecous)
Maitre du Jeu
avatar

Nombre de messages : 5118
Age : 39
Age RP : 22 ans
Fiche perso : Pas de fiche
Date d'inscription : 25/02/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Honneur et Gloire   Mar 20 Mar - 18:27

Pas d'armes à feu dans le jeu

Les hauts-elfes non plus

Il existe des elfes dans la forêt de Jade, et quelques autre dans la sombreforêt, mais il n'y a qu'une seule race...

_________________
G&H is good
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gloire-honneur.frbb.net
Gahn
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 1862
Age : 27
Age RP : Environs 30 ans
Fiche perso : Fiche de personnage
Date d'inscription : 18/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Honneur et Gloire   Mar 20 Mar - 18:48

Ca a le mérite d'être clair Wink
Voici qui réponds à de nombreuses questions Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Friedl
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 80
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 20/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Honneur et Gloire   Mar 20 Mar - 19:12

Je ne veux pas qu'il y en est dans le jeu ( que ce soit les armes à feux ou les hauts-elfes ).

C'est juste le passé de mon perso qui a eu lieu ailleur et n'a rien a avoir avec ce qui va suivre !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alian Du
Invité



MessageSujet: Re: Honneur et Gloire   Mar 20 Mar - 21:21

Ah! je la connaît bien cette histoire je l'ai djà lu sur le fofo de TW!
elle est tjr aussi bien! lol Razz
Revenir en haut Aller en bas
Khelvarn Sombre-Nuit
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 153
Age : 27
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 17/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Honneur et Gloire   Mar 20 Mar - 22:56

MDJ (Brisecous) a écrit:
Pas d'armes à feu dans le jeu

Les hauts-elfes non plus

Il existe des elfes dans la forêt de Jade, et quelques autre dans la sombreforêt, mais il n'y a qu'une seule race...

Euh alros comment ça se fait que les elfes peuplant la foret de Jade sont des elfes sylvains et que j'ai du sang elfe noir ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ (Brisecous)
Maitre du Jeu
avatar

Nombre de messages : 5118
Age : 39
Age RP : 22 ans
Fiche perso : Pas de fiche
Date d'inscription : 25/02/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Honneur et Gloire   Mar 20 Mar - 22:58

elfe noir : son coeur est noir
elfes sylvains : ils habitent dans la forêt, ils sont sylvains

et toc

_________________
G&H is good
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gloire-honneur.frbb.net
Khelvarn Sombre-Nuit
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 153
Age : 27
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 17/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Honneur et Gloire   Mar 20 Mar - 23:01

Les elfes noires ont la peau légeremrent grise bleue contrainement aux elfes sylvains beaucoup plus petits et avec une peau pluteau brune...

Enfin bon apres tout c'est comme les humains habitant Djel'Fa qui ont une peau foncé et ceux du nord qui ont une peau plus pale... ça revient au meme ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Friedl
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 80
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 20/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Honneur et Gloire   Ven 20 Avr - 19:49

Voici la suite, bonne lecture à tous !!!

CHAPITRE III: La traversé d'Estalie


Friedl se rendit à la forge, celle-ci ressemblait plus à une tente emplit d'armes, mais elle fesait ici office de forge. Friedl s'équipa d'une longue épée ornée d'étranges runes, d'une armure plus légère que solide, ainsi que d'un arc et d'un carquoi contenant une bonne centaine de flèches à vue d'oeil. Friedl alla ensuite chercher ce qui restait de son unitée; moins d'une quinzaine d'hommes, et, accompagné de ses hommes, alla prendre des chevaux.
Ils étaient fin prés pour le voyage, il ne leur restait plus qu'à retourner voir le compte. Friedl fit un signe de la main droite pour signialer à ses hommes de l'attendre dehor. Friedl rentra dans la tente. Le compte s'approcha et lui tendit une carte.

"Tenez. Vous en aurez fort besoin."
"Merci !"Friedl allait sortir quand le compte l'arréta.
"Et... bonne chance !" Friedl ne répondit pas, il lanca juste un petit sourir, et sortit.


Friedl devait maintenan se rendre en Tilée. Pour atteindre la Tilée, et le port de Remas, Friedl et ses hommes devaient traverser toute l'Estalie. L'Estalie... Il n'y a pas grand chose à dire de l'Estalie, Si ce n'est que c'est l'un des cinqs royaumes humains, avec l'Empire, la Bretonnie, la Tilée et Kislev. C'est un pay aride. Ses quelques cités fortifées abritent un peuple robuste, vivant de la pêche et du commerce. Jarfall, Grand Seigneur d'Arbarie, a jadis envahit ce pays, et l'aurait conquis sans la grande armée de chevaliers venue repousser ses hordes. On dit qu'un estalien est capable de tuer un homme qui l'aura pris pour un tiléen, ou qui l'aura salué par erreur dans un dialecte de Tilée.

Cela fesait maintenan trois lunes que Friedl et ses hommes chevauchaient à travers les terres d'Estalie. Ils avaient pénétré loin à l'intérieur des terres arides de ce pays, où on ne voyait plus personne,où il n'y avait point d'auberge et où les routes devenaient fort mauaise. Loin devant eux s'élevait, de plus en plus haut, de mornes collines, couvertes d'arbres noirs. Certaines étaient couronnées de vieux châteaux à l'air sinistre, comme s'ils avaient été construits par de mauvais gens. Tout revêtait un aspect sombre, car le temps avait pris mauvaise tournure. Jusque-là il avait été aussi beau qu'il le peut être au mois de mai, mais à présent il faisait froid et humide. Dans ces déserts arrides, ils avaient dû camper quand ils le pouvaient, mais au moins y faisait-il sec. Cela faisait maintenant cinqs lunes qu'ils chevauchaient, traversant se terres froides et inhospitalières.

"Nous arriverons à la frontière Tiléenne au levé du soleil, puis en deux lunes, nous arriverons à Remas !! Nous ne camperons pas cette nuit ." déclara Friedl un air autoritaire.
On entendit un air de mécontentement parcourir le groupe.
"Mais, sir, les hommes et les bêtes sont fatigués, il leur faut du repos !!" finnit par dire l'un d'entre eux.
"Bien. Nous ferons une halte à la ville frontalière de Tobaro." Sur ce, Friedl fit un signe de la tête, comme quoi la conversation était terminée.


Quelque part derrière les nuages gris, le soleil avait dû se coucher, car il commençait à faire sombre, tandis qu'ils descendaient dans une valée profonde, au fond de laquelle coulait une rivière. Le vent se leva, et les saules, le long des rives, se courbaient en gémisant. Heureusement, la route passait par un vieux pont de pierre, car la rivière, enflée par les pluies, descendait impétueuseument des collines et des montagnes du Nord. Le grisâtre manteau de nuage se dissipa, laissant ainsi place à la Voûte Céleste. Au loin, Friedl et ses hommes apperçurent la ville fortifiée de Tobaro, et les frontières des deux royaumes.



CHAPITRE IV: La frontière Tiléenne


Friedl et ses hommes se n'étaient maintenans plus qu'à quelques heures de la ville de Tobaro. Ils en avaient tous assé de chevaucher à longueure de journée, et étaient épuisés de leur voyage. Plus ils se raprochaient de la ville, plus un sentiment de peur les envahissait. L'odeur de la mort régnait dans ces cols et de sinictres murmures resortaient d'un impénétrable silence. Les bêtes étaient agitées, les hommes éffrayés. Durant quelques secondes, un long silence, puis un long cri résonna dans les montagnes...

"Les skavens !"


En l'instant de quelques secondes, des centaines d'Hommes-Rats dévalèrent le flanc des montagnes. Les rats géants marchant sur deux jambes comme les humains sont l'une des légendes les plus persistantes dans le folklore des paysans rustres et ignorant. Leur vaste empire est suppos s'étendre sur des milliers de lieues sous terre. Leur société serait divisée en plusieurs Grands Clans, dirigés par de puissants individus appelés les Seigneurs de la Ruine. On dit qu'ils sont la plus part du temps occupés à se battre entre eux comme des rats enragés, mais qu'ils peuvent parfois oublier leurs querelles le temps d'attaquer les autres habitants du Vieux Monde. Ils rassembleraient alors d'inombrables hordes des clans guerriers mineurs pour partir à la bataille. En Tilée, les hommes croient qu'une grande cité skaven, appelée Skarogne, est caché au coeur des Marais des Zombies, à l'est de Tobaro. On y trouverais le temple du Rat Cornu, l'infâme dieu du Chaos de ces créatures, et des milions d'entre elles y comploteraient, intrigueraient, s'affronteraient et s'assassineraient pour la suprématie. Aucun homme n'a jamais vu cette cité, et la plupart des gens restent persuadé qu'il ne s"agit que d'un mythe. Les Marais sont en effet impénetrables et empoisonnés, et c'est sans aucun doute cela qui a donné naissance à la légende de Skarogne.

Friedl et ses hommes furent vite dépassé par le nombre. A chaque instant, des hommes tombèrent, et à chaque skaven mort, dix venaient en renfort. Friedl voyait mourir ses hommes les uns aprés les autres, et voyant qu'il leur était impossible de survivre à un tel affrontement, il ordonna la retraite.

"Au portes de la ville !"


Il n'eut pas à se faire prier, et en moins de cinq secondes, lui et le reste des ses hommes galopèrent vers Tobaro, qui n'était plus qu'à quelques minutes. La porte de la cité était grande ouverte, et il ne restait plus qu'une dizaine de mètres entre celle-ci et les chevaliers. A leur surprise, au moment où ils allaient entrer, ils virent les portes se fermer devant eux, et des miliers de skavens sauter des murailles. Ils n'étaient plus que quatres, ou peut être cinq. Alors que tous pensaient être tués, ils furent enchaînés et traînés à travers d'imenses chaînes montagneuses paraîsant impénertables pour un humain. Ceux qui voulaient se reposer ou s'arrêter se fesaient fouêter, mal-traîter. Une impénetrable brume envahie les falaises qu'ils traversaient, à travers laquelle seul les êtres comme les Hommes-Rats ou les Gobelins, habitués à l'obscuritée des tunels, pouvaient voir. Cela fesaient six lunes que les skavens et leurs prisonniers marchaient à travers les hauteurs, mais ils eurent soudain l'impréssion de ne plus monter, mais de descendre au pied de la montagne. Ce changement ne gênat pas du tout les détenus, au contraire, car descendre est moins fatiguant, plus rapide et plus simple que de monter. Plus rapide. Voici le seule point qui gênait Friedl, car il savait que si ils allaient plus vite, ils arriveraient plus rapidement à destination, et là, qui sait se que l'on leur ferait... En quelques lunes, ils eûrent atteint le pied de la montagne, maintenans, ils traversaient d'infinis marécages, endroit connu sous le nom de "Marais des Zombies". Ses marais se trouvaient à la limte des frontières Tiléennes, ils avaient donc atteint leur destination, et si ils ne seraient pas retenus par les skavens, ils leur suffirait de contourner les marais par le Sud, en longeans la côte, et de rejoindre Remas, où ils achèteraient un navire et vogeraient vers le Nord-Ouest, en direction d'Ulthuan. Mais les choses n'étaient pas aussi simples...

Avant de pénetrer dans les Marais, celui qui semblait être leur Chef leur récita quelques incantations, suite à quoi ils continuâtes leur route. Etrangement, personne n'eûs aucune difficultée à traverser les gazs empoisonnés de Marai, sûrement l'effet de la récitation du Chef-Chamane. En quatres lunes, ils eûrent atteint ce qui semblait être le centre du Marai. Le Chef les arrêta, et comença chanter une nouvelle incantation, au coeur de laquelle résonnait le mot "Skarogne". Ils entendirent alors un grand tremblement et virent la terre se fissurer, jusqu'à former un énorme fossé dans la croûte de la terrestre, et un imense Monolyte sorti de sous-terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ (Brisecous)
Maitre du Jeu
avatar

Nombre de messages : 5118
Age : 39
Age RP : 22 ans
Fiche perso : Pas de fiche
Date d'inscription : 25/02/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Honneur et Gloire   Ven 20 Avr - 19:51

Pense à éditer ton post en haut et à y inclure l'intégralité de l'histoire ! ça serait dommage que le lecteur soit obligé de fouiller dans 2 pages de commentaires pour lie une si jolie histoire Wink

_________________
G&H is good
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gloire-honneur.frbb.net
Friedl
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 80
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 20/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Honneur et Gloire   Ven 20 Avr - 20:19

désolé ils disent "la longeure de votre message dépassa la taille maximale autorisée".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ (Brisecous)
Maitre du Jeu
avatar

Nombre de messages : 5118
Age : 39
Age RP : 22 ans
Fiche perso : Pas de fiche
Date d'inscription : 25/02/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Honneur et Gloire   Ven 20 Avr - 20:38

Friedl a écrit:
désolé ils disent "la longeure de votre message dépassa la taille maximale autorisée".

Arf ! c'est vraiment trop bête

Bon ben alors copie tes posts et ouvre un nouveau post

tu t'auto-upe 2 ou 3 fois en mettant *post réservé pour la suite* Wink

sinon ton histoire sera illisible, ce serait dommage !

_________________
G&H is good
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gloire-honneur.frbb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Honneur et Gloire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Honneur et Gloire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Renom et honneur du marine Walter C Drake
» Renom, Honneur et Wanted d'un Nain?!
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» Amy of Leeds : Reine de Coeur, à vous l'honneur !
» Site : La gloire des Berserkers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gloire et Honneur - Archive :: Corbeille :: Textes-
Sauter vers: