Gloire et Honneur - Archive


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Faucon noir] Au coeur de la forêt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faucon n
Invité



MessageSujet: [Faucon noir] Au coeur de la forêt   Ven 4 Mai - 1:46

Poste n°3

<Faucon noir>


action précédente, l'auberge, Hautesylve


Au petit matin, Faucon noire rejoignit le lieu de rendez vous à l'aurée de la Forêt. Aussi impatient fut il de pouvoir enfin decouvrir le Monde loin des murs noires du monastère, il n'en oubliait pas moins la tâche importante qui l'attendait.

Au loin il vit la silhouette de l'homme de la veille et lui fit signe. Le guide etait vêtu de cuir brun et arborait la cape verte caractéristique des guides de la region.L'Homme était précieux à Faucon noire car légion était ceux qui avait perdu leur route dans la forêt et héré jusqu'à la dernière heure.
D'ailleurs, les villageaois des environs se plaisaient à raconter que ces âmes en peine se fesaient entendre les nuits de pleine Lune.


"Etes vous pret dit le guide? il faut partir, la route est longue."


Ainsi commença le voyage.Ils partirent à six heures du matin et ne firent une pause que trois heures aprés dans une clairière ensoleillée.
Aprés un bon quart d'heure de pause Faucon noire fit signe a son guide qu'il souhaitait repartir.
Mes le guide bredouilla :

"Hum, messire, je...je m'en vois navré mais ma cheville me fait atrocement souffrir je me suis pris le pied dans les ronces comme vous avez pu le voir tout à l'heure, je crains que nous devions nous attardé encore quelque instant le temps que...ça passe"

Maudit guide! encore aurait il su mentir...Faucon noir utilisa immediatement son intuition et vit que l'homme attendait des complices pour le detrousser.Ceux là ne devaient pas avoir le sens de la ponctualité.

"Trés bien attendons, dit Faucon noire"

Alors que le guide commençait à ce relacher en guettant ses complices, Faucon noir, lui assena avec une rapidité hors du commun acquise au long de son entrainement, un coup sec sur la nuque de son compagnon.Son bâton se brisa en même temps que cette dernière.

Mais, déjà, des bruits de pas se fesaient entendre au loin.

En hâte, Faucon noire ramassa ses affaires ainsi que la dague de son guide et s'enfuit au plus loin de ses ennemis, au coeur de la forêt.



Dernière édition par le Sam 5 Mai - 15:28, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Faucon n
Invité



MessageSujet: Re: [Faucon noir] Au coeur de la forêt   Ven 4 Mai - 15:08

Post n°4 : Alors viendra la nuit...

<Faucon noir>


Durant des heures Faucon noir marcha dans la forêt, mais trés vite il dû se rendre à l'evidence, il était perdu. Ses poursuivants étaient loin maintenant, mais il lui semblait que le sort qui l'attendait n'etait guère mieux.
A la fin de la journée, alors qu'il était épuisé et que les rayons du soleil declinaient, la voix de son maître se rapella à lui "Alors viendra la nuit".Et, bien que Faucon noir redoutais cet instant, il choisit une clairière assez degagée et installa son campement.
Celui ci fut vite fait, et il lui manquait une chose essentielle...le feu.Il s'en voulait terriblement de ne pas avoir emmené de quoi en faire.Seul, au plus profond de la nuit, sans feu, il ne préjugeait pas de ses chances.La prédiction de son maitre lui revenait sans cesse en tête et semblait se réaliser, il avait peur.
Essayant de chasser toutes ses pensées négatives, il se concentra sur la seule chose qu'il pouvait faire : se préparer.Aussi, profitant des derniers rayons du soleil, il alla chercher trois branches longues d'un bon mètre, solides et droites, et, a l'aide de la dague prise à son guide, il en tailla le bout de sorte à faire des pieux.
Puis alors que l'obscurité était presque arrivé à son comble, il s'assit et medita. Les dernières paroles de feu son maître lui parvinrent à nouveau, plus précises :


"Pour voyager il te faudra passer par la forêt Faucon noir, si tu la traverse le jour tout ira bien pour toi mais si tu t'attardes...alors viendra la nuit."

Faucon noir frissona, la voix de son maitre se fit plus insistante en lui.

"La nuit, la forêt est le le royaume de son gardien, nul ne le nomme et il tient de ses ordres de celui dont je t'ai parlé.Aussi sois sûr qu'il t'attaquera.J'ai fait un rève mon fils, il t'enverra son premier lieutenant et celui ci te tura.A moins que..."

Un rugissement se fit entendre, eveillant instantanément l'esprit de Faucon noir. Il se leva et inspecta les environs.Mais dans les ténèbres, il était trés difficile de voir.
Soudain, deux yeux rouges émergèrent sur sa gauche. Luminéssant, ils permettaient de voir en partie la tête de loup hideuse du premier lieutenant.
Le combat commençait...


Avec une agilité redoutable, la bête bondit sur le moine. Faucon noir esquiva de justesse et lança de toute ses forces l'un de ses pieux inprovisés, celui ne pénétra pas dans la chaire du monstre. A nouveau celui attaqua et heurta son adversaire de plein fouet.Faucon noir se retrouva sous son ennemi quasi immobilisé.Appelant toute son energie il roula sur le coté faisant basculer la créature immonde et au passage, il ramassa son deuxieme pieux qu'ilc planta dans le dos de l'animal. Cela ne sembla faire à ce dernier aucun effet et il entreprit de mordre le bras du moine.Par chance, Faucon noir eut le temps de parer le coup avec son troisième pieux qui se brisa dans la gueule du loup. Le moine sortit sa dague.
La bête etait à quelque centimètre de son visage, alors avec un effort surhumain lié à sa volonté de survie il planta la dague dans l'oeil terrifiant de son adversaire. Celui ci poussa un cri hideux et recula juste assez pour permettre au moine de se degager.
Mais le répis fut de courte durée, à nouveau la bête plongea sur lui et cette fois mordit violament le bras gauche de sa victime, ne lâchant pas prise.Faucon noir planta cinq fois sa dague avant que la créature ne lache prise.
Les deux adversaires reprirent leur souffle, les yeux horrifiés de Faucon noir fixant l'oeil desormais unique et furieux du loup.
Puis un nouvel assaut.
Cette fois Faucon noir decolla sous le choc et vint atterir contre un arbre dans un cri de douleur.
La bête se rapprochait dangereusement pour porter le coup fatal.
Alors que tout semblait perdu, la voix de Cerf sage son maître résona à nouveau dans la tête de Faucon noir.

"A moins que...a moins que tu ne survives à ses assauts, et que tu gardes espoir.Alors tu seras sauvé.Maintenant va mon fils, accomplit ta mission et laisse moi mourir en paix."

La bête s'appréta à porter le coup de grâce.
Soudain il y'eut un sifflement et la créature recula une flèche planté dans le son cou musculeux.
Puis un deuxieme trait l'atteint au thorax.
Une voix puissante s'eleva :


"Retourne dans les ténèbres créature maudite"

Sans regarder à qui appartenait la voix, Faucon noir saisit l'occasion et trancha la gorge de la bête avec la dague qui, par bonheur, était resté à ses cotés.
Puis ivre de fatigue il s'ecroula.


(A suivre, post n° 5 Le géant et la sorcière.)


Dernière édition par le Sam 5 Mai - 15:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Faucon n
Invité



MessageSujet: Re: [Faucon noir] Au coeur de la forêt   Sam 5 Mai - 1:07

Post n°5 Le géant et la sorcière

<Faucon noir>


"Reviens à toi mon gars..HEHO!"
Une claque monumentale sortit Faucon noir de sa torpeur, ses yeux s'ouvrirent, sa vu était trouble.Instinctivement il essaya de se relever e de ma soemais son bras gauche le fit atrocement souffrir, il se resigna à rester adosser contre l'arbre.


"Bois, ça te fera du bien!"

Le moine sentit qu'on lui ouvrait la bouche, doucement mais surement, un liquide chaud et extrement fort lui piqua la gorge il toussa.

"Plus de peur que de mal, dit la voix, le bras est salement amoché mais je pourrais te soigner, tiens reprend une gorgée!"

A nouveau le liquide chaud, à nouveau la toux.
La vision de Faucon noir redevenait claire.Au centre de la clairière brûlait un feu chaleureux qui dissipait les ténébres, non loin appuyé contre un arbre se trouvait une arbalète gigantesque avec un carquois contenant des fleches larges comme un pouce.En retrait était le cadavre de la bête, immobile, Faucon noir remarqua qu'il ne s'agissait pas réelement d'un loup, mais que sa morphologie général était celle d'un humanoïde.Il n'avait jamais rien vu de semblable.
Mais ce qui impressiona le plus Faucon noir, fut l'homme qui s'occupait de lui et dont il devait garder à jamais l'image.
L'Homme était à genoux mais déjà dans cette posture il était immense.En réalité, debout, l'homme (si s'en était un, Faucon noire ne le su jamais réelement) mesurait au moins deux metres.Cependant, il n'etait pas filiforme mais trés large, une veritable montagne de muscle. Son visage, buriné par l'âge arborait une suberbe barbe blonde (ou blanche, à la lueur du feu il était difficile de distinguer), ses yeux d'un bleu limpide était recouvert de sourcils broussailleux.Il avait le teint rouge temoignant d'un usage fréquent de la boisson.Son crâne était vêtu d'un épais bonnet bleu.

"Qui etes vous, demanda Faucon noir?"

"Hum, je suis une sorte de garde chasse mon garçon, ici je protège la faune et la flore; des exés du gardien notemment.Tu as de la chance je sors rarement la nuit.Mon nom est Trédoc mais tu peux m'appeler Trèd"


"Je vous...je vous remercie...Trèd, murmura le moine, je suis Faucon noir." Il était peu habitué à formuler des remerciments sincères.


"Pas de quoi garçon par contre si tu te sens prêt nous allons chez moi le plus vite possible, je ne tiens pas a m'attarder plus longtemps"


Le géant se redressa et entreprit de ramasser les affaires.

"Je suis rester endormi longtemps, s'inquieta Faucon noir?"


"Une petite heure, mais dés que j'ai compris que ta vie n'etait pas en danger je t'ai laisser pioncer, des fois cela est plus efficasse que le plus puissant des remèdes.Mais maintenant les arbres murmurent qu'il est temps d'y aller"


D'un geste le géant remi Faucon noir debout.

"Tu arriveras à marcher? demanda t'il."

"Je crois"

Trédoc prit deux branches et les alluma, il en jeta une sur le cadavre de la bête qui s'embrasa et garda l'autre en guise de torche. De son pied extraordinaire il éteignit le feu de camp et les deux hommes s'enfonçerent encore plus profond dans les bois.

***

Environ une heures plus tard, (il devait ètre desormais deux heures du matin), il arrivèrent dans une grande clairière au milieu de laquelle se trouvait une cabane suffisament grande pour abriter le géant. Il y'avait de la lumière qui filtrait à travers l'unique fenetre recouverte d'un rideau.

"Nous y voici, dit Trèd, c'est ici que je vis en compagnie de ma soeur"
et le géant poussa la porte de la cabane et entra, Faucon noir sur ses talons.
Comme on pouvait s'y attendre, ils étaient dans une pièce vaste et humble. Une large table était au milieu avec un banc de chaque cotés et un pot de fleurs dessus. Au sol des peaux d'animaux faisait guise de tapis et sur les murs se trouvait differents trophés de chasse.


"SOEUR, gronda le géant je suis de retour et je ramène un compagnon"

Un rideau donnant sur une pièce annexe s'ecarta et une femme apparut en robe de chambre.Faucon noir n'en crut pas ses yeux...
La femme était aussi petite que sont frère était grand, le moine estima sa taille à un metre vingt. Ses cheveux gris etaient tiré en arrière par un chignon, sa peau était mat et comme celui de son frère son visage était marqué par l'âge.Mais ses yeux était blanc, sans pupille...


"Soeur je te presente Faucon noir qui a..."

"Tais toi, dit sechement la veille, son regard sans vie se tournant sur le moine, quittez cette maison, la mort est votre ombre et nous ne voulons pas d'ennuis."

"Je l'ai invité, tonna le géant, il a...


"Tué Argog premier lieutenant du Gardien, repris la vielle en designant le bras de Faucon noire,je sais, il a été marqué.Elle se tourna vers son frère.Je t'en prie Trèd ne le laisse pas rester ici, déjà que nous vivons au milieu de tant de danger...je ne veux pas de lui"


"Soeur, je decide ici de qui est honnorable ou non, de qui reste ou non, et je dit que ce jeune homme à accomplit un exploit, il merite notre protection.Maintenant si tu le permet nous avons faim"


Et Trèd posa ses affaires dans un coin.Au même moment la foudre tonna et la pluie tomba drue sur la petite maison. La vieille femme soupira."ça devait arriver murmura le géant" et il entreprit de faire bouillir de l'eau sur l'âtre qui se trouvait dans la pièce et alla chercher à manger dans la reserve.
Le visage de la femme se radoucit soudain.
"Faites moi voir votre bras ,dit-elle gentillement"

***

Une trentaine de minutes plus tard, tous trois étaient assis à table,la vielle femme regardant manger les deux hommes.Faucon noir vidait son assiette d'une vitesse fulgurante. La soeur de Trédoc, dont le nom était Helma avait fait du bon travail, Faucon noir n'avait plus mal mais les mouvements de son bras gauche restaient limité.
L'ambiance était bonne, Trédoc était quelqu'un de simple et brave.Sa soeur avait finalement accepté son invité, et si elle était inquiète elle n'en montrait plus rien.
A la fin du repas Helma alla chercher un jeu de carte qui semblait vieux comme le monde.


"Desirez vous connaitre votre avenir moine?"

"Arrete vieille sorcière!Lança Trodèc avec tendresse, il en a assez vu pour aujourd'hui je crois."


"Je suis desolé madame mais je ne crois pas à ce genre de chose dit poliment Faucon noir"

La vielle fixa le jeune homme de ses yeux blanc :

"Cela est trés courant chez les jeunes mentalistes, dit elle d'une voix fluette"

"PARDON! s'exclama Faucon noir"

A son tour, Trédoc regarda le moine avec amusement :

"Ma soeur est trés perspicasse mais je n'en pense pas moins qu'il vaut mieux decliné son offre."

"Non finalment je veux savoir dit Faucon noir, et je veux aussi savoir qui vous etes!"

"Impatiente jeunesse, murmura Trédoc, souvent il y'a des choses qu'il ne vaut mieux pas savoir."

Toutefois,le géant se leva et alla chercher quelque chose dans une pièce voisine, il revint peu aprés avec un objet volumineux enroulé dans une couverture qu'il posa sur la table.Il sortit de la couverture une hache majestueuse dont les lames (une de chaque cotés) avait été taillé dans un bloc de diamant.

"Voici Telokctar, la hache du forestier, dit, avec emotion, Tréd à son jeune protegé qui regardait avec admiration.Elle est dans ma famille depuis des générations.Depuis des siecles les premiers né de ma famille, qui sont toujours des hommes, manient cette hache pour préserver cette forêt de la malveillance du gardien.Seul moi peux la porter, en raison de ma... hum, disons particularité physique.
Les deuxiemes nés, quand a elle, sont toujours des femmes, possedant le don de voyance et de magie.Elle seconde leur frère dans cette redoutable tâche."


Avec respect et comme si le simple fait de prononcer ces mots l'avait épuisé, Trèd reposa delicatement la hache sur la table.

Devant tant de mystère ainsi révélé Faucon noir sortit de sa méfiance habituelle,


"Je suis un moine mentaliste, je viens du monastère, on m'a confié une mission et..."


"SILENCE! dit la vielle femme, je sais sur toi ce qu'il y'a à savoir, et je ne veux pas que tu prononce à voix haute les mots qui ammenerons notre perte.Tu ammenes la fin de notre lignée...oui Trèd, je t'avais dit que ce gamin nous ammerais des ennuis mais comme toujours tu en fais qu'a ta tête."

Un silence géné s'installa et Helma de nouveau se radoucit :


"Mais maitenant je vois plus loin et je sais que nous devons t'aider alors laisse moi tiré les cartes."


***

Ils avaient eteint le feu, seul une chandelle éclairait la pièce desormais, la sorcière (car s'en était une) avait disposé ses carte en constituant des motifs dont le profane ne pouvait comprendre le sens.Elle etait assise en face du moine ses yeux yeux blanc à demi clos.Lé geant les regardait avec une certaine apréhension.Seule la pluie se repercutant sur le toit se faisait entendre.

La sorcière tira sa première carte :

"Le cercle...il symbolise la contuinité, le cycle...l'objet de ta quete nécéssite que cette mission soit accomplit régulierement...tu n'en viendra pas a bout"

Ensuite la sorcière tira une carte, un chiffre, neuf cent neuf.

"Neuf cent neuf...ce chiffre est maudit. il me faut levé un voile dans ton passé pour en savoir plus"

Febrilement la vielle femme pris une autre carte, une image d'un bébé grimaçant au dents pointu :

"L'enfant de la souffrance...tu as été marqué, mais pas car tu as tué Argog comme je le pensais, tu portes une malédiction depuis ta naissance."

Nouvelle carte :


"Le carré symbolise l'amitié...je dois tiré une autre carte...;la sorcière s'executa et regarda son frère...la mort! Pas pour toi Faucon noire mais pour tes amis"


Le géant deglutit, puis, une nouvelle carte.


"Le desert...tu voyageras au delà du monde connu"

Tous sentaient une tension qui n'avait rien à voire avec les cartes, mais aucun n'arrivais à la definir.

"Le corbeau...tu seras trahis"

Le toit de la cabane grinça.


"L'oeil de Yoris...tu es observé par tes ennemis.Dans le passé, le présent et le futur"

Le tonnère se fit plus fort, la pluie redoubla.


"La jeune fille en pleure, tu es en danger dans le présent"

Le géant ironisa "Bravo soeur"

La dernière carte arriva un loup dans une foret.

"Le gardien...


...Ils sont là!"


[dague médiocre ajoutée ; 10 exp premier combat + 30 exp 2d combat + 40 exp RP = 80 exp]

[N° de post en rouge et en gras stp (plus lisible) ; mets les modifs d'inventaire (ici la dague) en HRP en bas du post histoire que ce soit bien visible, des fois on est pessés on lit en diagonale Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Faucon n
Invité



MessageSujet: Re: [Faucon noir] Au coeur de la forêt   Sam 5 Mai - 15:34

Post n°6 : Des flammes dans le noir (partie 1)

<Faucon noir>


Un bruit sourd se fit entendre la porte de la cabane vola en eclats. Une créature à l'aspect humaine mais à la peau trés pale, les yeux vide d'expressions se dressa sur toute sa hauteur.
Le géant pris sa hâche et se plaça devant la bête.


"Ecartes toi homme, laisse moi le moine et vous serez epargné, cria le créature dans un cri stridant,presque inaudible"


"Je suis maître des lieux ici, moi seul decide qui je consens à laisser entrer"

Le monstre essaya de contourner le géant, mais ce dernier d'un geste propre l'eviséra.


"C'etait quoi ça? demanda Faucon noir horrifié"


"Des damnés, ces créature sont d'anciens humains qui sont perdu dans la forêt, répondit le géant d'un air dégouté, ils sont au service du gardien"

"Il faut fuir, dit la sorcière, venez!"

Les trois compagnons quitterent en hâte la cabane pour se retrouver dans la clairière.


"Nous allons te faire sortir de la forêt, dit Helma à Faucon noir, suis nous!"


Mais avant qu'ils aient pu esquisser un geste, six damnés les avaient entouré.

Le géant se rua sur eux faisant tournoyé sa hache, sa force redoutable et sa taille en faisait un combattant exeptionel, la sorcière elle invoqua une obscure magie et immola quatre de leurs agresseurs, le géant decapita les deux autres.
La voie semblait libre, il prit sa soeur sur son épaule :


"Allons y dit-il"

Ils s'elancerent mais Faucon noir, deja rudement éprouvé avait du mal à suivre.



(HRP post modifié lycan devient damnés)
Revenir en haut Aller en bas
Faucon n
Invité



MessageSujet: Re: [Faucon noir] Au coeur de la forêt   Lun 7 Mai - 20:21

Post n° 7 : Des flammes dans le noir (partie 2)

<Faucon noir>


"Plus vite! hurla le géant"


Mais Faucon noir tébucha.

Alors qu'il était à terre il vit une silhouette bondir.Pour la deuxième fois de la nuit il crut sa dernière heures venue mais à nouveau le géant s'interposa.Ce dernier prit le coup de plein fouet, le sang coula, moins pour lui que pour le damné
(cf post n°6 modifié) car il le coupa en deux.Rien ne semblait resister à la force surhumaine du viel homme et à sa hache de diamant.

"Aller debout fils, nous sommes pas trés loin de lisière mais il faut y aller"

En se relevant, Faucon noir remarqua que le géant avait la lèvre éclaté et des dents en moins.
"Merci balbutia, le moine"

Et il se remirent en route, la sorcière toujours sur l'epaule de son frère. faucon noir toujours à la traine.
Il arrivèrent prés d'un ruisseau, alors qu'ils s'appretaient à le franchir, un grognement formant indistinctement une voix humaine resonna.

"Je te laisse la vie sauve Forestier, ainsi qu'à ta soeur. Tu entend? J'oublis tout, mais donne moi le moine"


"Vas pourir en enfer, hurla le géant, puis faisant un clin d'oeil à Faucon noir il lui murmura, voila ça c'est dit"

Alors il y'eut des flammes dans la nuit...
Partout au alentour des foyers s'allumèrent revelant une immensité de damnés.Le géant fronça les sourcils, la sorcière recita une prière et le moine se mit à claquer des dents.
Revenir en haut Aller en bas
Faucon n
Invité



MessageSujet: Re: [Faucon noir] Au coeur de la forêt   Lun 7 Mai - 21:47

Post n°8 : Des flammes dans la nuit (dernière partie)

<Faucon noir>

Un Lycan s'avança vers eux.

"Je ne bluff jamais veillard, je pensais que tu l'aurais apris.Maintenant, tu vas payer.Je suis le gardien, maître de la Sombreforêt et de ses damnés.J'ai pouvoir de vie ou de mort sur vous"

"Je pense surtout que tu parles trop", Trédoc cracha à figure du gardien tout en lui lançant un formidable coup de pied qui le mis à terre.
Furieux, les damnés se ruèrent sur la géant, qui donna autant de coup qu'il en reçu.


"Vite c'est maintenant!" chuchota Helma au moine, et, tout deux, profitant du combat reprirent la route.

Durant la lutte fantastique qui opposa le géant au Lycans Helma parvint à la lisère avec son protégé.


"Nous y voilà enfin soupira t'elle"

"Merci pour tout dit Faucon noir"

"Je sais que le jeu en vaut la chandelle, répondis la veille femme, mais que le prix à payé est lourd...maintenant va et reussit ce que tu as à faire, en l'honneur de Tréd"

"Et vous?s'enquit Faucon noir, vous n'etes plus en sécurité la bas, venez avec moi!"


"Que tu es bete mon garçon!Le gardien et ses sbires sont de nouveau sur tes traces, il faut finir ce que Trèd à commencer, vas maintenant je te dis"

Et alors que Faucon noir prenait le chemin de la ville la plus proche, Helma retournait à la rencontre du Gardien.

Quelques minutes plus tard, alors que l'aube se levait, le moine put assisté de loin au plus formidable brasier que l'antique forêt n'est jamais connu.Il sut immediatemment que c'etait oeuvre de son amie et que rare serait les survivants.


De tout ceux qu'il allait rencontrer, Le géant et la sorcière furent les seuls gagnèrent son estime.
Leur sacrifice afin qu'il puisse continuer sa route resta à jamais gravé dans sa memoire, à l'instar de ces flammes dans le noir.




action suivante, Port Pergas la taverne
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Faucon noir] Au coeur de la forêt   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Faucon noir] Au coeur de la forêt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au coeur de la forêt citadine [Dolan Kane]
» Tournoi du Faucon Noir
» cheveux
» Présentation d'Ichigo
» [Forêt de lames] Au coeur de la forêt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gloire et Honneur - Archive :: La version 1 :: Le vaste Monde de Gloire et Honneur :: Norgod :: La sombreforêt :: La Forêt-
Sauter vers: