Gloire et Honneur - Archive


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Lendac sur le quai 8]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lendac le pieu

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 34
Age RP : 25 années
Fiche perso : Fiche perso
Date d'inscription : 24/02/2009

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: [Lendac sur le quai 8]   Dim 1 Mar - 14:33

Lendac

Poste n°1


Lendac a enfin débarqué sur la terre promise, celle qui pourrait lever le voile sur ses origines. Il fermait les yeux et respirait les embruns venant de la mer, comme si le vent pourrait lui souffler la réponse. Evidemment, il ne se passait rien. Il se tenait là, immobile, au milieu de la foule, au milieu des marins et autre voyageurs animés par d’autres objectifs, plus ou moins proche de ceux de Lendac. Il se tenait là, sur le quai 8, le quai flottant des petites embarcations.

Il avait pris le billet le moins chère. Les gens étaient légèrement rustres, c’est un fait, mais il n’eu pas de problèmes durant la traversée, mise à part peut être un ou deux bagarres que Lendac attribuait à la proximité de tout ces voyageur. Car pour qu’un voyage soit le moins chère possible, il fallait bien entendu l’amortir avec le plus de monde possible. Et les conditions du voyage étant sommaire dans ce bateau nommé « Rafiot 5 », les seuls personnes acceptant de payer le voyage était soit fauché comme l’était Lendac, soit des barbares en mal d’aventure.

Il décidât, au bout d’une trentaine de secondes, de réouvrire les yeux. Il avait eu rarement l’occasion, au cours de sa vie passée dans le désert, de voir autant de monde. Le monde était pressé. Il poussait Lendac, afin qu’il se décide à avancer.

« Hey, bouges toi, duchnoc ! »
« Les gens sont vraiment stupides pour s’arrêter sur le ponton alors que les autres déchargent ! »
« Y en a qui ont rendez vous là »


Et je passe les expressions les plus indélicates. Pourtant, Lendac n’y prêtait pas une grande attention. La seule chose qui le gênait , c’était surtout qu’il ne passait pas inaperçus. Se fondre avec la population signifiait faire comme tout le monde. Bousculer, décharger, insulter, transpirer, avancer. C’était cette dernière action que devait faire Lendac.
Il commençait maintenant à avancer. Plus il s’enfoncait dans cette folle foule, plus les odeurs iodées apporté par le vent était remplacer par des odeurs de sueurs, de saleté, et d’égout. Les docks n’étaient pas l’endroit le plus riche de la ville.

Tout en avançant vers le centre, il commençait à compter les pièces qu’il avait dans sa bourse. Il était subjugué par le fait que tout le monde ignore tout le monde. Ce n’était pourtant pas un coin qui manquait de population, ni de population qui avait besoin d’attention d’ailleurs.

Sur les côtés, des mendiants, des troubadours, des diseuses de bonne aventure, des escrocs. Le seul qui retenait vraiment l’attention de Lendac, c’était le troubadour. Vêtements déchirer, l’air triste, le visage sale, ce n’était pas le troubadour du roi. Il ne manquait pourtant pas de talent. Il roulait à merveille les « r » de sa chanson
Lendac l’écouta jusqu’à la fin.
Spoiler:
 

Une fois sa chanson terminée, Lendac lui donna une pièce d’or. Il y avait des gens bien plus malheureux que lui dans le monde. Si une personne pouvait être heureux grâce à une seule pièce, alors il se devait de l’aider.

Il ne restait plus à Landac que 119 pièces. Il pensait, continuant son chemin vers le centre marchant de Port-Pergas, que sa fortune ne lui suffirait sûrement pas pour traverser le continent comme il le redoutait. Ses objectifs actuel lui apparaissait d’une limpidité évidente.

** Premièrement : trouver des indices sur mon père. Il aimait boire ainsi que les jolies filles
deuxièmement : trouver un travail qui paye plus que la chasse. Peut être que la taverne pourrait apporter les réponses à ces deux questions.
Et puis de toute façon, toute cette eau m’a donné soif**


C’est peut être là que son aventure allait commencer. A la taverne. On y trouve informations, repos et divers métisses. Il lui fallait maintenant trouver les bons mots, ceux qui décriraient le plus son père, ceux qui le rendrait unique. Car un homme aimant les filles et aimant boire, c’était courant dans une taverne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Lendac sur le quai 8]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les néo-cons au Quai d'Orsay
» Quai 9 3/4
» A quoi sert le Quai d'Orsay ?
» Labadie: Contrat entre l'etat haitien et la Royal Carribean
» Quai des Bulles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gloire et Honneur - Archive :: La version 1 :: Le vaste Monde de Gloire et Honneur :: Norgod :: Port-Pergas :: Les Quais-
Sauter vers: