Gloire et Honneur - Archive


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Leelou] Retour aux quartiers des mages

Aller en bas 
AuteurMessage
Leelou Lovara
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 881
Age : 29
Age RP : 18 ans
Fiche perso : Regarde dans ma Signature
Date d'inscription : 11/11/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: [Leelou] Retour aux quartiers des mages   Lun 1 Déc - 15:36

Post Cent Soixantième et Unième
Leelou Lovara


[Post Précédent : Ici]

Dame Azurys mena la Tsigane à travers la ville. Elle emprunta un chemin que la danseuse connaissait. Quittant l'enclave de la mairie, l'Archimage menait Leelou dans le quartier des mages. Dans les rues de la cité, tout n'était que désolation. Là où les troupes maudites d'Agramand avaient chassé les humains, il ne restait que ruines. La destruction avait atteint son paroxysme. Au loin, la Tsigane apercevait l'entrepôt. Lieu de son second combat, même s'il n'avait duré que quelques secondes. Et devant elle, les portes du quartier des mages.

"Je me suis renseigné. Vous avez participé à la reprise de nos quartiers parait-il. Quel fut votre rôle ?
-Ici, et là, dit-elle en pointant les maisons arbres occupées par les archers ennemis lors de l'attaque humaine, il y avait des archers. Pendant que mes compagnons menait l'attaque au centre, j'avais pour mission de prendre les maisons afin d'assurer notre victoire."

Dame Azurys ne sembla pas plus intéressée par la réponse de la Tsigane que par les deux mages qui passèrent en courant dans le sens contraire, le premier avec le bas de la robe en feu. Pourquoi poser une question pour en ignorer la réponse ? Si l'Archimage n'était pas justement Archimage, cela ferait longtemps que la danseuse l'aurait envoyé sur les roses. Intérieurement, Leelou bouillonnait devant le comportement de la vieille femme. Ses réponses avaient intérêt à être complètes.

Ouvrant les portes du bâtiment principal du quartier, deux pages s'agenouillèrent devant les deux femmes. Dame Azurys les ignora également et tourna immédiatement sur sa gauche. Elle ouvrit une porte et invita Leelou à pénétrer dans la salle avec elle. Dès que la danseuse fut passée, l'Archimage claqua la porte derrière elle et reprit sa marche. Dans la nouvelle pièce, un escalier en colimaçon montait au bureau de la magicienne.


"Attendez moi là haut. Je reviens."

Sans attendre de réponse de la Tsigane, la vieille femme emprunta une porte à l'autre bout de la pièce et disparu au tournant du couloir dans lequel elle donnait. D'abord hésitante, Leelou grimpa l'escalier et se retrouva dans le bureau de l'Archimage. Ce dernier était très vaste. Les murs étaient couverts d'étagères où trônaient livres, parchemins, instruments aussi variés qu'étranges. Au centre, un bureau ou régnait un chaos total de parchemin, avec derrière, un fauteuil, digne d'un roi.

Seule, la danseuse se dirigea vers la seule fenêtre de la pièce et elle observa la ville. Elle fut interrompue dans ses songes par le bruit d'une porte qui s'ouvre et qui se referme violemment. Dans un sursaut, Leelou se retourna et vit dame Azurys s'avancer vers son bureau, un tas de livres et de parchemins dans les bras. Le bureau qui était avant en désordre était maintenant parfaitement rangé et, le plus étrange, il n'était plus carré mais ovale.

La vieille femme déposa ce qu'elle portait négligemment sur son bureau et se tourna vers la Tsigane, lui indiquant de s'assoir au siège qui était maintenant devant le bureau. Pas aussi confortable que celui de l'Archimage, ce siège n'était surtout pas là lorsque la Tsigane était entrée dans la pièce. De même qu'aucune porte n'était visible.

Complètement perdue, la Tsigane s'assit sur le fauteuil, pendant que dame Azurys faisait de même sur son trône. Posant ses coudes sur son bureau, l'Archimage rejoignit ses doigt devant son visage, qui s'illumina avec un sourire.


"Avant de me poser vos questions, racontez moi votre soirée. En détail s'il vous plait."

Tout s'expliquait. Dame Azurys était intéressée par les pouvoirs de la Tsigane. Si la démarche de l'Archimage n'était pas très noble, au moins, la danseuse n'aura pas eu besoin de rechercher un mage pour répondre à ses questions. Elle s'appliqua donc à décrire aussi précisément que possible sa soirée. Répondant à chaque question de dame Azurys. Mais rapidement, les deux femmes se trouvèrent dans une impasse : ce qui intéressait l'Archimage s'était produit pendant une sorte de transe dont la Tsigane ne se souvenait pas.

"Une transe ... Je vois. Est-ce que ça vous est ... Déjà arrivé ? Ce genre de transe ?"

Sans même le demander, Leelou allait avoir un début de réponse à ses questions. La Tsigane s'efforça alors de raconter l'épisode de Gar'Dhyr, ou elle tua Constantin étrangement, en le pointant avec son doigt, en transe également. Elle raconta ensuite l'épisode de Sryam, ou complètement dépassée par Talia, elle était à nouveau entrée dans une sorte de transe, pendant laquelle, sa rapidité s'était vue décuplée ainsi que sa souplesse.

"Je vois ... Et comme hier, à la fin de chaque transe, vous vous êtes évanouie ?"

Leelou hocha la tête en réponse. Aussi désagréable était dame Azurys, la Tsigane devait bien reconnaitre qu'elle en connaissait un rayon en magie, anticipant presque ses réponses.

Après quelques secondes de blanc, ou seul le bruit des doigts de l'Archimage jouant les uns contre les autres rompait le silence, dame Azurys se leva et se dirigea vers une étagère, vers un de ces instruments étrangers à la Tsigane. Elle le souleva délicatement et le ramena sur son bureau. Elle se rassit sur son fauteuil.

L'objet en question ressemblait à vase opaque. Une espèce de tuyau sortait du sommet du vase et reposait sur un support. Dame Azurys s'en empara et le pointa vers la Tsigane qui recula légèrement, de peur. L'Archimage ne dit rien pour la rassurer et elle ferma les yeux. Il se passa quelque chose entre les deux femmes, par l'intermédiaire de l'instrument bizarroïde, mais Leelou ne sut dire quoi.


"Quels étaient les sentiments qui vous emplissaient lors de ces "transes" ?
-Pour les deux premières transes ... De la colère. De la haine pour la première. De la frustration pour la seconde. Pour hier ... Le désespoir, de la pitié.
-Je vois ...
-Mais vous allez arrêter de voir et m'expliquer ce qui se passe ?!
-Vous êtes une Tsigane n'est-ce pas ?
-Oui. Et alors ?
-Et pourquoi n'êtes vous plus avec les vôtres ?
-Je ... J'ai été ... Bannie.
-Je vois ... Je me rappelle maintenant ... Lovara ... Comment ai-je pu oublier ce nom ...
-Comment ça ? Vous connaissez ma famille ?
-Il y a quelques années. Votre clan est passé à Hautesylve. Vous ne deviez pas avoir plus de cinq ans à l'époque. Votre grand mère s'appelait Ilmiya n'est-ce pas ? Ilmiya Lovara ?"

De tous les sentiments qu'avait ressenti Leelou depuis le début de cet entretien. La colère, de se faire mener en bourrique par dame Azurys. La fascination envers cette dernière, devant tout son savoir puis la frustration et la colère à nouveau. C'était maintenant la peur qui emplissait la Tsigane. Comment pouvait-elle connaitre ce nom ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leelou Lovara
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 881
Age : 29
Age RP : 18 ans
Fiche perso : Regarde dans ma Signature
Date d'inscription : 11/11/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Leelou] Retour aux quartiers des mages   Mar 2 Déc - 19:26

Post Cent Soixantième Deuxième
Leelou Lovara


D'où connaissait-elle ce nom ? Comment pouvait-elle connaitre le nom de sa grand mère ? Qui était réellement dame Azurys ? Que voulait-elle à la Tsigane ? Tant de questions qui défilaient dans la tête de Leelou qui s'était levé. Son cœur battait à une vitesse folle dans sa poitrine et elle fixait l'Archimage, mêlant la peur et la colère dans son regard.

"Je suis désolé Leelou. J'aurai du m'en souvenir ... Lâcha-t-elle finalement, en baissant la tête.
-D'où connaissez vous ma grand mère ?!
-C'est une vieille histoire Leelou."

Le comportement de dame Azurys avait changé du tout au tout. Son regard au part avant si sur était soudainement devenu mélancolique. Sa voix dure s'était adoucie. Elle fuyait presque le regard de feu de la Tsigane, dont la peur s'était évaporé. Fermant les poings, la Tsigane les posa violemment sur le bureau de la vieille femme.

"J'ai tout mon temps !
-Il ne faut pas ressasser le passé.
-Je m'en fiche ! Racontez moi !
-Non ... Je ne peux pas.
-Et pourquoi ?!
-Je ... J'ai promis à ta grand mère quelque chose. Et si je te raconte ça, je romprais ma promesse.
-..."

Serrant encore un peu plus son poing, Leelou renversa une partie des parchemins sur le bureau en se retournant. Elle inspira un bon coup et commença à se diriger vers l'escalier, qui lui permettrait de quitter le bureau de dame Azurys. Cette dernière s'était levée, les mains posées sur son bureau.

"Attends ... Leelou. Ne t'en va pas. Je t'en prie.
-Racontez moi alors.
-..."

Seulement, raconter cette histoire signifiait rompre sa promesse. Et dame Azurys ne put s'y résoudre. Leelou resta quelques secondes immobile, attendant un début de réponse. Mais devant le silence de l'Archimage, la danseuse se remit en marche. Elle descendit l'escalier et sortit. Une fois dans la cour, Leelou se mit en marche, direction la sortie du quartier des mages. Mais juste face à elle, alors qu'elle allait franchir les grilles, se dressait dame Azurys.

"N'essayez pas de m'empêcher de passer.
-Je ne peux pas te raconter mais je sais que ta grand mère aurait voulu que je t'aide à comprendre tes pouvoirs.
-...
-S'il te plait.
-D'accord. Mais pas vous.. Recommandez moi quelqu'un. J'y mettrai le prix qu'il faut."

Après quelques secondes d'hésitation, dame Azurys accepta. Elle indiqua à Leelou d'attendre à l'auberge. Elle lui enverrai un page quand elle lui aurait trouvé un enchanteur digne de ce nom pour assurer sa formation. Leelou accepta le marché. Ça lui donnerai le temps d'aller chercher sa "récompense" pour avoir servi Hautesylve. Elle aurait peut-être le temps de prendre des nouvelles d'Anihya et de Saega.

Lorsque les deux compagnons avaient quitté Gar'Dhyr prématurément, c'était pour revenir ici.


[Prochain Post : Ici]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Leelou] Retour aux quartiers des mages
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gloire et Honneur - Archive :: La version 1 :: Le vaste Monde de Gloire et Honneur :: Norgod :: La sombreforêt :: Hautesylves :: Les Habitations-
Sauter vers: