Gloire et Honneur - Archive


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Le quartier des Mages]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Amon
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 614
Age : 26
Age RP : A définir
Fiche perso : ICI
Date d'inscription : 23/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: [Le quartier des Mages]   Mar 23 Sep - 21:31

POSTE N°175
<AMON>


post précédent

Rapidement, ils s’éloignèrent de l’entrepôt, devenu totalement hostile. C’est difficilement que Sernet suivait Amon, planant. Arrivé en zone sous contrôle mort-vivant, l’esprit libéré s’arrêta un moment, laissant à Sernet le temps de récupérer son souffle et de soulager un peu ces blessures. Il s’approcha d’une maison et tenta d’y entrer non pas par la porte, mais à travers le mur : ce fut un franc succès. Il n’était donc vraiment plus que de l’énergie spirituelle, épurée de toutes traces de matières. Il pouvait aller et venir comme bon le semblait à travers le monde physique.
Il rejoint ensuite Sernet par le même chemin.

_Ce nouveau pouvoir est extraordinaire, les combats seront sûrement plus faciles

_Nouus le veerroons een teemps vouuluu.

Ils se remirent en route, quand tout d’un coup, un énorme battement de cœur résonna dans la tête d’Amon, sans y prêter trop d’attention, toujours enivré par cet technique inespérée. Ils avancèrent plus tranquille à travers les maisons envahies de morts, sans être pressé par un quelconque ennemi. BOUM BOUM, un nouveau battement retentit, au fur et à mesure que le temps passait, l’intervalle séparant les battements se réduisaient tandis qu’ils devenaient de plus en plus forts jusqu’au moment ou Amon fut comme cloué sur place, ne sachant plus se déplacé. Il sentait la matière présente dans l’air autour de lui vibrer, puis se déplacer vers lui, comme avaler par l’esprit. Tout doucement, les particules se réformaient et se réarrangeaient de façon à créer le corps d’antan. Assistant à cette étrange alchimie, Sernet n’en croyait pas ses yeux. Devant lui, les os, muscles, chairs et autres organes apparaissaient pour finir à reformer Amon.

_Vous… allez bien ? Qu’est ce qu’y vient de se passer ?

Ignorant les questions de Sernet et déçu d’être ramener si brutalement à la dur réalité du monde physique, il entra dans l’auberge réhabiliter en quartier général pour recevoir ses nouveaux ordres.

_Général Antonium, nous avons perdu l’entrepôt. Les humains ont lancés une attaque avec bien plus de troupes, nous n’avons pas tenu. Néanmoins, nous avons su tués un bon nombre d’entre eux… Quelle est ma prochaine mission ?

[HRP : sachant qu’erga m’a dis que j’allais au quartier des mages et que je prenait le commandement, je continue immédiatement le post dans ce sens.]

Amon ressortit quelques secondes après et rejoignit Sernet, toujours en proie à une intense réflexion sur ce qu’il venait de voir.

_On va au quartier des mages

Sans dire d’autres mots, ils se dirigèrent vers la zone indiquée, alors que doucement, le Soleil déclinait. Ils sortirent du quartier totalement envahir, puis tournérent sur la droit pour arriver devant un portail, menant à une jolie placette au milieu de laquelle tronait une magnifique fontaine qui ne marchait malheureusement pas. Tout autour, se trouvait des maisons bien construites dont certains meme étaient creusées dans les arbres, bien garnis. Il n'y avait que l'allée qu'Amon venait d'emprunter pour entrer. Une des batisses attira particuliérement l'attention du mort-vivant, elle se trouvait au centre du cercle des maisons, bien plus grande que les autres. Il y entra avec Sernet. L'intérieur était tout aussi grandiose: des laboratoires, des rangées de livre, des runes dessinés sur les murs. Il y rencontra un démon majeur.

_Bien, je prends le controle de toutes les troupes présentes dans ce quartier sur ordre d'Antonium. Tu sauras surement me renseigner sur ce dernier point


[HRP : effectif présent dans le quartier svp (et a t'on aussi trouvé des artefacts magiques dans le batiment?)
Description faites par erganum sur msn]

8 Demons majeurs, 2 Liches, 1 Maitre lame, 20 Archers, 15 Zombies lanciers, 5 Demon mineurs et 5 Arbalétrier orc; 5 Goules gardes. Tu disposes aussi de 5 Bombes. Dans le batiment tu trouves 2 Gemmes maudites et une sacrée, dis le moi si tu veux que je te les ajoute au prochain post.


Dernière édition par Amon le Mer 24 Sep - 21:55, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gahn
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 1862
Age : 28
Age RP : Environs 30 ans
Fiche perso : Fiche de personnage
Date d'inscription : 18/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Le quartier des Mages]   Mer 24 Sep - 19:49

Post no 366
<Gahn>

Action precedente en compagnie des troubadours

Le vieux guerrier renacla sa rancune face à la tsigane jusqu’à ce qu’elle quitte le cercle. Même Glorac, son ancien compagnon qu’il n’avait pas vu depuis plus d’un an quittait le cercle en compagnie de cette langue de vipère. Le semi-nain émit un grognement de contentement, refusant de laisser ces troubadours lui gâcher une bonne nuit de repos. C’est même avec la plus grande fierté que Gahn vit Fulrim, Throd et Unbar refusé de la bière (et pourtant, la tentation était facile), choqués et humiliés par une insulte d'une bassesse propre à l’engence humaine de ce monde. Prenant congés avec ses hommes, le vieux guerrier retourna près de sa charette à bras où il s’endormit en compagnie de ses guerriers du sommeil du juste. Le seul nom qui hantait Gahn était celui de Lamnir. Le vieux nain devait vivre près d’ici, et avec lui, les réponses à ses questions.

Le lendemain matin, la journée de repos du semi-nain se composa d’un gros repas et de visites à l’hôpital, voulant mettre à profit ce temps libre afin d’être prêt le lendemain matin. Toujours aussi courroucés par sa rencontre de la veille, l’orgueuilleux Bjoränn ne daigna pas chercher les troubadours du soir précédent. Après tout, si le Fol voulait s’entretenir avec lui, il le ferait de son plein gré, nul besoin de le forcer.
C’est ainsi qu’une journée s’écoula, travaillant quelques passes d’armes avec Elijah et Fulrim, travaillant à l’arbalète avec Throd, et enfin, se confessant à Unbar. Les doutes de Gahn furent divulgés au jeune prêtre avec pudeur, ces derniers se resumant autour du seul nom de Lamnir Gunsson. Ainsi, la journée fit place à la nuit, et après un dernier repas assez copieux mettant fin aux réserves du groupe, les yeux se fermèrent, les menant au lendemain, à l’aube.

***


Les yeux de Gahn furent les premiers à s’ouvrirent dans la pénombre glacée de l’aube. La forêt était silencieuse comme les bivouacs des hommes. Les premiers debout s’équipaient déjà, une journée particulièrement difficile s’annoncant. Une fois Elijah tiré de son sommeil, le groupe se dirigea vers la tente de commandement où Gahn retrouva avec surprise le paladin qu’il avait rencontrer à Sryam : Malphas. Gahn redoutait la question fatale que serait celle du sort d’Aransh, aussi se dirigea-t-il directement auprès du lieutenant Hylis, un soldat d’Hautesylves chevronné. Visiblement, Malphas faisait partie du groupe qui allait venir au quartier des mages, ce qui fit penser à Gahn que cette petite insolente de tsigane serait de la partie aussi. Il pesta, mais n’en montra cure : il devait se concentrer uniquement sur le c ommandement qui lui incombait. Il eut un geste de salut amical envers le paladin, mais se concentra sur la face burinée d’Hylis :

-Seigneur Gahn, je présume? Navré, il n’y a que peu de personnes d’ascendance naine parmi nous, comprennez donc ma...
-Venons en au fait, voulez-vous? Trancha le vieux guerrier, bien peu enclin à tergiverser sur ses origines.
-Oui Seigneur. Mes hommes et moi sommes prêt à nous diriger vers le quartier des mages, au Nord de la ville. Si vous le voulez bien, nous sortirons par l’Ouest afin de ne pas nous exposer aux tirs d’eventuelles sentinelles d’Agramand.
-Cela me paraît tout indiqué, répondit le nain, moins irasciblement. Allons y maintenant. Lorsque le soleil pointera à l’Est, nous sortirons.

Tournant les talons, la petite troupe se mit en marche vers la porte Ouest où un bataillon en ordre de marche les attendait. D’un oeil rigide et plus aiguisés, le vieux guerrier jaugea les hommes des yeux. Soixantes six hommes sur le parvis, la mine fermée. Encore une fois, le guerrier portait sur ses épaules le poid de la vie de chacun d’eux, mais il savait, au fond de lui, que ce poid serait le sien à tout jamais un jour ou l’autre.

-Bien, il n’y a plus qu’à attendre... Siffla Gahn dont chaque muscles vibraient pour le combat.

[Donc, en attendant Leelou, Glorac et Golgoth, Malphas, on peux commencer à planifier les choses. Aux deux trouvères, magnez vous, et Golgoth, ben rejoins nous quand tu veux et si tu veux ^^]


Dernière édition par Gahn le Mer 24 Sep - 23:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amon
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 614
Age : 26
Age RP : A définir
Fiche perso : ICI
Date d'inscription : 23/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Le quartier des Mages]   Mer 24 Sep - 22:38

POSTE N°176 partie A
<AMON>


Le démon majeur regarda un peu étrangement le mort-vivant, puis le reconnu. Il se ressaisit et répondit à sa question:

_Il y a un maitre-lame, deux liches, huit démons majeurs dont moi-même, cinq mineurs, 20 archers, cinq arbalétriers orcs, 15 zombies lanciers, 5 goules gardes. Nous avons également trouvé des bombes et des gemmes parmi les objets des mages.

Amon prit le temps de réfléchir sur la tactique à adopté, puis donna ces ordres au démon.

_Bien, Sernet, tu peux aller te reposer… Pour ce qui est de l’organisation, démon, tu t’occuperas de prévenir chaque éléments : 10 archers et les arbalétriers iront dans les maisons-arbres, ils pourront se protéger avec les branches et le feuillages et en même temps facilement visés les ennemis. Les autres archers iront avec les lanciers et les goules gardes sur l’allée, ils construiront rapidement une barricade. Ensuite, les plus puissantes troupes resteront en arrière, légérement camouflé, et quand les ennemis auront pénétré la barricade, nous les prendrons par tous les cotés. Est-ce claire ?

_Très clair Lieutenant Amon

_Bien, va maintenant, je veux que tout soit prêt le plus rapidement possible, l’épisode de l’entrepôt ne DOIT pas se reproduire.

_J’y vais immédiatement, les bombes et les gemmes sont sur une table du laboratoire.

Amon dépassa le démon qui attendait probablement une réponse et se dirigea immédiatement vers les pièces indiquées. Les expériences interrompues n’avaient plus aucun intérêt pour Amon, la plupart avaient été saccagées lors de l'invasion, il ramassa les objets et quitta rapidement l’endroit pour gagner la bibliothèque. Les mages devaient avoir plus d’écrit qu’Agramand. Il espérait trouver quelques informations sur les liches.
Après des heures d’intenses recherches, il ne trouva malheureusement rien de très précis, bien qu’un des livres parlait d’un éventuel rituel de transformation pour les vivants, rien ne concernaient les morts. Nosh devait sûrement le savoir. Les autres livres n’étaient que des études des différentes races de créatures vivants en Norgod, des travaux sur les différents types de magies ainsi que leurs effets sur le comportement des mages, quelques passages de l’histoire de Norgod. L’un fit particulièrement sourire Amon, il parlait de la mort et de son royaume, une vision tout à fait différente, voir même contraire que ce qu’Amon avait vécu. Les mages devraient se cantonner à leur miséreuse magie plutôt que d’essayer de traiter des sujets dont ils n’imaginent même pas la portée.
Une certaine surprise le prit lorsqu’il sortit du bâtiment : il faisait plein jour. Il avait donc lu durant toutes la nuit. Apparemment, les morts-vivants n’avaient pas non plus chômés, la barricade avait été entièrement construite, ils avaient utilisé des planches de bois, des tonneaux et autres matériaux trouvé sur places. Sernet l’attendait sur le bord de la fontaine.

_Alors, bien dormi ?

[HRP: m'ajouter 2 gemmes maudites ainsi qu'une sacrée et 5 bombes.
Les autres, j'ai complété le poste n°175 avec la description du lieu, n'oubliez pas d'aller voir ^^]

Fait


Dernière édition par Amon le Ven 26 Sep - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malphas Harasus
Boulet sans avenir


Nombre de messages : 1403
Age : 23
Age RP : 32 ans
Fiche perso : Cliquez ici à vos risques et périls.
Date d'inscription : 22/01/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Le quartier des Mages]   Jeu 25 Sep - 8:20

Post n°34
<[Malphas Harasus]>


[HRP : Action précédente à Hautesylves, cf L'attaque de Hautesylves.]


L'ensemble des troupes était présente. Malphas ordonna à l'ensemble des personnes prenant part à l'assaut de se présenter devant lui, Gahn, Glorac, Grand-Frère et Hylis. Il leur annonça que dès maintenant ils étaient sous leurs commandements, et que chaque homme serait affecter à quelqu'un. Il les dispersa, pour ensuite discuter et proposer à ses paires une tactique adéquate :
"La première escouade serait conduite par moi-même et comptera des connaisseurs en matière d'explosifs. La seconde aura comme but de se lancer dans la mêlée après l'action de la première escouade, et serait dirigé par Gahn aidé d'Hilys. Enfin, la troisième et dernière, se composerait des troupes les plus agiles et rapides, qui se chargeront d'investir les habitations avant d'en chasser les probables occupants, et serait mené par Grand-Frère et Glorac. Qu'en pensez-vous ?"

Le paladin, afin d'appuyer sa thèse, déploya une carte d'Hautesylves, avec les habitations, quartiers et autres points importants. Il décrivit même comment l'action allait se passer ; il expliqua que les sbires d'Agramand allaient sûrement mettre des troupes ou des barricades sur l'allée afin de bloquer la progression des troupes hautesylviennes, tout en les faisant soutenir par les archers qu'ils allaient placer soit derrière les barricades, soit dans les arbres. Enfin, ils allaient mettre de côté des troupes pour permettre soit la fuite des survivants, soit une contre-attaque magistrale.

Tandis que l'ensemble des commandants discutaient, les troupes discutaient et attendaient les affectations et ordres. Les troupes étaient vraiment disparates ; d'un côté, on trouvait les soldats hautesylviens, de l'autre les civils qui s'étaient portés volontaires pour combattre les armées macabres du Grand Pourri. Les soldats étaient nombreux, et comptaient dans leurs rangs dix enchanteurs, quinze gardes, quatre sergents, 10 archers, trois arbalétriers, trois chevaliers, et enfin une vingtaine de lanciers et miliciens, accompagné par un soigneur.
De l'autre côté, on trouvait Leelou -visiblement peu amicale envers le nain, mais aussi sûrement furieuse contre Malphas qui l'avait écarté-, Mundéric le garde, Eshalda -une tueuse sûrement, en tout cas, aux yeux de Malphas ; Il savait bien que certains contacts pouvaient être dérangeants...-, Zilga le gobelin archer, Sekgan l'apprenti-paladin et l'Ours. Il y avait aussi les quatre compagnons de Gahn : Fulrim, un garde nain, Elijah Markson un chevalier, Unbar, un prêtre nain et enfin Throd l'arbalétrier.

Les discutions entre les commandants continuaient de plus belle, tandis qu'un grand combat s'annoncer...



[HRP : Au niveau des tours de post, dès que la baston aura commencé : Gahn-Glorac-Malphas-Leelou-Golgoth-Amon. Si un des participants n'a pas posté au bout de 36 heures, il passe son tour ; si l'un des joueurs veut passer son tour, il envoie un MP au suivant pour lui dire de poster.]
[HRP : Pour résumer les troupes :
* Hautesylve : Gahn (Guerrier niv 6), Malphas (Paladin niv 5), Leelou (Tzigane niv 5), Golgoth (Forgeron niv 4), Glorac (Barde niv 3), Grand-Frère (niv 4), Ours (niv 2) Munderic (Garde niv 5), Eshalda (Assassin des Sombre-fonds lvl 4), Fulrim (Garde niv 5), Elijah (Chevalier à pied niv 4), Unbar (Mage sacré niv 2), Throd (Arbalétrier niv 2), Zilga (Archer niv 4), Sekgan (Milicien niv 3), Enchanteurs d'Hs x10 (niv 4), Gardes x15 (niv 2), Guerriers des Montagnes Noires x5, Archers de la foret de jade x5, Archers x5, Arbalétriers x3, Chevaliers x3, Lanciers x10, Miliciens x10, Soigneur x1.
* Agramand : Amon (Mage zombie niv 5), Sernet (Chevalier niv 4), Démons majeurs x8 (niv 5), Liches x2 (niv 5), Maitre lame or (niv 4), Archers x20 (niv 1), Zombies lanciers x15 (niv 0), Demon mineurs x5 (niv 3), Arbalétriers orcs x5 (niv 2), Gardes goules x5 (niv 2).]

_________________
Malphas Harasus [La Congrégation de Neis ] ~Paladin de Neis~

"Je sais où je vais, et ainsi, je frappe."

>~Jonque Tirlau = Malphas Harasus = (PNJ) Rhorem Jyrk ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gahn
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 1862
Age : 28
Age RP : Environs 30 ans
Fiche perso : Fiche de personnage
Date d'inscription : 18/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Le quartier des Mages]   Jeu 25 Sep - 18:22

Post no 367
<Gahn>

Gahn grogna. La tzigane faisait partie de la fête, ce qui ne faisait que rendre le vieux guerrier plus grognon. Il évacua cette idée de sa tête : elle ne serait certainement pas dans son groupe, au milieu de la mélée, et si elle l’était, il y avait peu de chances pour que le groupe de mercenaires ait un oeil sur elle. L’interéssée ne devait de toute façon pas vouloir de l’aide des nains. Secondé par Hylis, Gahn serait donc au milieu du combat, là où sa place était. Tous ses muscles vibraient et criaient dans l’attente d’un combat si longtemps attendus. Serrant ses doits autour du manche de sa hache, le semi-nain sentit le contact rassurant du cuir sur sa peau. Elle aussi réclamait le sang putride des pantins d’Agramand, tout comme sa lourde masse et son arbalète.
Derrière sa barbe, Gahn approuva la position qu’il allait tenir dans un grognement caractéristique, tout comme Hylis. Le quadragénaire bien portant, son bouc grisonnant bien taillé, remua disant “pas de problèmes” au paladin. La seule chose que le semi-nain redoutait, s’était d’être sous les ordres du paladin. Ses compétences n’étaient surement pas à mettre en cause, mais un nain sous commandement humain laissait à désirer, tout comme des humains sous commandement nain, pensa finalement Gahn.

-Soit, mais quelle formation préconisez-vous, paladin? Si cette carte est juste, il n’y a qu’un passage pour le quartier des magus, et il serait raisonnable de penser que ce passage soit truffés de pièges ou d’archers, sans parler de cette éventuelle barricade dont vous parlez. Si vous me demandez mon avis, ajouta-t-il sans vraiment prendre en compte si son avis était intéressant ou pas, je dirais de mettre des paravents en place, voir d’adopter une bonne vieille formation en tortue.

Pour étayer ses dires, Gahn marcha à travers les rangs des hommes, jaugeant leurs capacités à resister à un choc violent. Si tortue il y avait, les lanciers pourraient en être le fer de lance, au sens propre du terme, leurs longs épieux pouvant prévenir une charge assez furieuse. Le gros de la troupe se composant de gardes réguliers, voir de très bon éléments de la garde prétorienne de Hautesylves, ils n’auraient aucun mal à nettoyer à l’avant ce que les lanciers n’auraient pas mis hors d’état de combattre.

-Voilà comment je vois les choses, ajouta Gahn toujours sans considérer d’eventuelles reticences. Si quelques pyromanciens voulaient bien être à l’avant-garde en compagnie des lanciers, peut-être pourrions nous ouvrir un passage vers l’intérieur du quartier. Il faudra également être particulièrement vigilant face aux tireurs isolés, qui dans une masse compacte comme la notre risques de faire un carnage.

Puis, tirant sa pipe et fumant goulument, le guerrier attendit enfin les réactions des autres commandants de cette opération...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amon
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 614
Age : 26
Age RP : A définir
Fiche perso : ICI
Date d'inscription : 23/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Le quartier des Mages]   Ven 26 Sep - 23:01

POSTE N°176 partie B
<AMON>


Amon ignora froidement la question de Sernet et se dirigea vers la barricade. Elle occupa toutes l’ouverture de l’allée en arc de cercle… cependant, elle n’était faites que de bois.

_Avez-vous trouvez un réservoir pour la fontaine ?

_Oui, il se trouve dans le grenier du bâtiment aux laboratoires

_Bien, allez remplir des sceaux d’eau et répandez les sur la barricade, je veux que ce bois soit parfaitement imbibé d’eau. Les humains ont déjà utilisés des bombes et des fioles de poix, nous ne leur permettrons pas d’utiliser totalement cette arme aujourd’hui… Toi Il désigna un archer Viens avec moi.

Pendant que les morts-vivants faisaient les aller retour entre le grand bâtiment et la barricade, Amon en compagnie de l’archer et de Sernet montèrent à l’étage de ce dernier. Là se trouvaient les bureaux des mages et un laboratoire. Amon y entra et découvrit rapidement son utilité : l’alchimie. Malheureusement, les envahisseurs n’avaient pas épargné cette salle, la plupart des fioles avaient été cassée et les matières premières piétinées, il réussit néanmoins à trouver quelques matériaux en bon état. Ensuite, il revint aux bureaux. L’un, le plus grand et probablement le plus majestueux d’entre tous, donnait sur la place par un magnifique balcon de pierre. Il prit le ‘trône’ du bureau et le plaça sur le balcon et s’assit dessus. Il sortit quatre bombes et les donna à Sernet.

_Va en apporter trois aux troupes de la barricade et une à une liche. Que les goules ne les utilisent que si les ennemis sont groupés de façon compacte.

_J’y vais de suite.

Tandis que Sernet exécutait l’ordre d’Amon, le mort-vivant apostropha l’archer.

_Toi, va me chercher le livre sur l’étude des maladies transformantes, bibliothèque numéro deux, troisième rangée avec une couverture violette.

Le mort-vivant se pressa et revint quelques minutes après, il tendit le livre à Amon qui le prit et s’assis dans le siége, face au Soleil levant, atténué par la brume de morts.

[HRP: enlever 4 bombes et me dire et ajouter ce que j'ai pu trouver dans le labo d'alchimie]
[S : Je t'enlève les 4 bombes. Tu trouves aussi 1 ange, 3 colls et 2 fleurs des prés. Et, je les rajoute.]
Résumé des troupes :
10 archers et 5 arbalétriers sont dans les maisons arbres
9 archers, 5 goules gardes et 15 zombies lanciers sont à la barricade (avec 3 bombes)
8 démons majeurs, 2 liches (avec 1bombe), 1 maître lame, 5 démons mineurs, 1 archer, Sernet et moi sommes dans les maisons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malphas Harasus
Boulet sans avenir


Nombre de messages : 1403
Age : 23
Age RP : 32 ans
Fiche perso : Cliquez ici à vos risques et périls.
Date d'inscription : 22/01/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Le quartier des Mages]   Sam 27 Sep - 18:12

Post n°35
<[Malphas Harasus]>



Le paladin réfléchit silencieusement au plan que Gahn exposait dans les moindres détails. Malphas répondit au nain :
"Vous avez parfaitement raison. L'organisation que vous adopterez sera donc des piquiers pour l'avant, les gardes pour les flancs. Les mages suivront les piquiers, et les arbalétriers et archers les suivront. Enfin, les miliciens fermeront la marche. Hilys, quel type de magie manient vos troupes ?"
Le lieutenant au visage marqué réfléchit quelques instants, avant de donner une réponse au clerc de Neis :
"J'ai cinq pratiquants de la Magie Sacrée, trois de la Magie du Feu, un de la Magie de Glace et un autre qui utilise la Foudre. Pourquoi donc ?"
Le clerc hautesylvien ferma les yeux et répondit :
"Très bien alors. Je prendrais l'un des Mages de Feu et le Mage de Glace. Continuez sans moi, je vais choisir mes hommes."
Avant de partir, le paladin s'approcha du barde, lui murmura quelques mots, du genre "Bonne chance", et lui tendit de la poix et une fiole d'eau bénite. Après ce geste, l'hautesylvien partit vers les troupes.

Tout d'abord, il demanda parmi les hommes qui savaient manier les explosifs. Un sergent, un arbalétrier et trois gardes se présentèrent à Malphas en lui affirmant qu'ils savaient les utiliser correctement. Le paladin prit ensuite sous ses ordres le mage de Glace ainsi que l'un des Enchanteurs de Feu, ainsi que deux archers. Il fit aussi venir Sekgan, Zilga et Golgoth.
Le paladin expliqua rapidement le plan : il s'agissait de s'approcher le plus rapidement de troupes ennemies, de jeter une quantité effroyable de cocktails incendiaires et de bombes, puis de se replier rapidement avant de retourner aux côtés du gros du contingent dirigé par Gahn et le lieutenant Hilys. Malphas annonça de suite que malgré la courte durée du combat, il serait très difficile et violent. Il mena ensuite ses hommes à ce qui était une sorte d'armurerie, prit une douzaine de cocktails incendiaires et de bombes, ainsi que des briquets pour ses quatre lanceurs. Le paladin partagea l'ensemble de l'armement entre ses troupes, se réservant toutefois deux cocktails incendiaires.

Le paladin demanda à ses hommes de se détendre en attendant la mise en place des trois groupes d'hommes qui iraient se battre. Malphas, quant à lui, commença à prier avec son disciple, tandis que le gobelin s'était endormit, et que Golgoth discutait autour d'un tonnelet de bière avec ses nouveaux camarades.



[HRP : La poix et l'eau bénite ont déjà été ajoutés à Glorac ; le bug a supprimé le post, donc mes dons Wink Merci de m'ajouter aussi 12 cocktails Molotov et 12 bombes ^^]
[S : Matériel du bourrin rajouté.]
[HRP : Golgoth, Zilga, Sekgan, 2 Enchanteurs d'Hs, 3 Gardes, 1 Guerrier des Montagnes Noires, 2 Archers de la Forêt de Jade et 1 Arbalétrier me suivent et ne sont plus disponibles pour les deux autres escouades.]

_________________
Malphas Harasus [La Congrégation de Neis ] ~Paladin de Neis~

"Je sais où je vais, et ainsi, je frappe."

>~Jonque Tirlau = Malphas Harasus = (PNJ) Rhorem Jyrk ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leelou Lovara
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 881
Age : 29
Age RP : 18 ans
Fiche perso : Regarde dans ma Signature
Date d'inscription : 11/11/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Le quartier des Mages]   Sam 27 Sep - 19:34

Post Cent Quarante Cinquième
Leelou Lovara


[Post Précédent : ici]

A son réveil, Leelou fut accueillit par l'Ours, qui l'aida à se relever, Glorac, qui la regardait en souriant, adossé à un mur et par Grand Frère, qui prit de ses nouvelles avec un petit baise-main digne de la plus grand noblesse. La danseuse et le barde avait mis une journée pour se remettre de leur transe. Tout avait été exceptionnel mais tellement incompréhensible. Leelou avait revu sa grand mère et un jeune homme inconnu. Il devait protéger sur un ordre de sa grand mère une personne. Et il y avait également ces roses récurrentes et cette musique inconnue. Glroac l'avait prévenue mais tout était psychédélique et la Tsigane n'avait rien comprit à ses visions.

"C'était ... Spectaculaire ... J'ai revu ma grand mère, puis il y avait ces roses ... Et ensuite Glroac m'a rejoins ... Et on a rencontré l'Artiste ..."

Encore submergée par ses visions, Leelou avait une petite boule sur le cœur. Elle avait revu sa grand mère qui était l'être qui comptait le plus pour elle, avant ses parents et avant ses frères. La Larme de Poète montrait parfois le futur, parfois le passé. Qu'en était-il vraiment ? La Tsigane reverrait-elle sa grand mère un jour ou avait-elle vu une scène appartenait au passé ?

C'est avec cette inquiétude que la Tsigane se joignit au groupe qui allait se charger de reprendre le quartier des mages. Malheureusement, le semi-nain de Sryam était de la partie lui aussi. Eshalda, Mundéric, Glorac, Grand Frère, l'Ours, Malphas et toute la Congrégation étaient là eux aussi ainsi que les compagnons de Gahn et d'autres soldats d'Hautesylve. Leelou ne faisait pas partie des commandants mais cela ne lui importait pas. Elle allait combattre et c'était ça qui comptait, elle n'était pas mise à l'écart.

Elle rejoignit Glorac, Grand Frère et Eshalda avec les troupes dites agiles tandis que Mundéric et l'Ours rejoignaient les troupes dites de mêlé. Les deux guerriers barbare ne s'en plaignirent pas, préférant trancher dans le vif du mort. Eshalda avait d'ailleurs acheté une lame pour la Tsigane, profitant de ses relations grâce à son ancienne appartenance à la guilde des Voleurs de Sryam. Il s'agissait d'une rapière sobre mais bigrement solide et tranchante. Leelou remercia l'ancienne voleuse et rangea l'arme à sa ceinture. Avec son expérience de la journée passée, la Tsigane n'avait pas eu le temps de s'armer correctement.

Puis quand les commandants eurent fini leur discution, Leelou s'approcha de Grand Frère et Glorac.


"Quel est notre rôle ?"

[MDJs : me retirer deux tonnelets de bière et me rajouter une Epée en acier trempé (rapière). Me retirer 230 écus pour cet achat (prendre dans les 1000 écus entre () ^^).]
[S : Fait.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gahn
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 1862
Age : 28
Age RP : Environs 30 ans
Fiche perso : Fiche de personnage
Date d'inscription : 18/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Le quartier des Mages]   Sam 27 Sep - 22:03

Post no 368
<Gahn>

Hylis replia la carte, le visage grave et fermé. A voir son visage, ce devait être un bon officier, prenant garde à la vie de ses hommes. Aucune faute n’était à attendre de lui, mais ce constat ne s’appliquais pas à tous les hommes, mêmes pas aux plus proches de Gahn. Unbar semblait profondemment touché par les évènements qui se déroulaient, la plaie de la Nécromancie ne s’étendant pas jusqu’à Garadgar. Le visage sévère, le guerrier ne doutait cependant pas de la valeur du jeune prêtre : ses années de jeunesse écoulées, il serait des plus braves, comme tous ceux de sa contrée.

Malphas s’éloigna, sa tâche établie. Il ferait partie de l’avant garde en charge de la pyrotechnie. Le paladin était donc de ceux qui risquait d’exploser à tout moment, en plus du risque d’être purement et simplement cloués sur places par les traits mort-vivants, ce qui était de toute façon le sort de chacun. Le semi-nain se reconcentra sur sa propre tache, celle de mener le groupe central dans la mélée. Il se risqua à un rictus amer : combien de fois ses pas le méneraient-ils dans la fureur d’un corps à corps avant que la paix ne le trouve? Probablement encore souvent, tout dépendait du destin que le vieux guerrier avait.

-Lieutenant Hylis, rassembler les meilleurs lames dans notre contingent. Le tout n’est donc pas d’être mobile, mais puissant et résistant. Laissons la mobilité aux gens qui savent quoi en faire.
-Oui seigneur, répondit Hylis. Ma garde personelle et moi même pouvons être au centre du dispositif. De même, 6 gardes de la ville, 10 lanciers, 2 chevaliers, 5 miliciens et 4 enchanteurs pourraient rendre notre groupe compact, difficilement attaquable par l’avant et avec une puissance raisonnable.

L’officier était compétent. Le groupe de front serait donc assez puissant et résistant pour donner le change à la racaille deux fois nées. Se grattant la barbe, Gahn donna une bonne tape sur le bras du lieutenant avant de se retourner et d’aller voir Glorac et la danseuse. Cela lui coûtait de dire ce qu’il allait dire, mais il aurait au moins la conscience tranquille pendant la mélée. Voyant le visage familier de Glorac (le semi-nain ignorant pourquoi il avait l’air si tiré), le vieux guerrier s’entretint rapidement avec les deux artistes.

-Content de vous voir. Ecoutez, dit-il en s’adressant très sechement à Leelou, peu importe notre animosité réciproque, je ne veux pas risquer votre ou vie ou la mienne en chamaillerie inutiles et qui risques de nous détourner de notre tache. Je ne vous demande pas de m’apprécier, car jusqu’à preuve du contraire, je ne vous apprécie pas. Je demande que nous mettions nos différents de côté le temps de cette bataille.

Le vieux semi-nain fit une moue déplaisante : la petite insolente restait dans les pires disgraces naines, et Gahn ne s’attendait pas à être mieux considérer par cette fille. Crachant par terre comme pour sceller ce qu’il avait dit, Gahn continua :

-Ce qu’on attend de vous, le troisième groupe, c’est de la mobilité. Le paladin est en charge de mettre tout obstacle hors d’état de marche, je me charge de la mélée. On vous a assigné l’escouade d’archers restante, soit 3 archers de la forêt de Jade, 5 archers, 2 arbalétriers, 6 gardes, 5 miliciens, 4 enchanteurs, un chevalier et un soigneur. Ce qu’on attend, c’est que vous soyez en mesure de nous couvrir, et une fois la place investie, de prendre les maisons. Malphas et moi-même vous donnerons un coup de main une fois nos propres taches accomplies.

Devant le silence et la mine grave de ses interlocuteurs, Gahn conclut par un “alors allons-y”. La porte Ouest s’ouvrit, et ce fut cette fois vers le Nord qu’une longue colonne se dirigea...


[Groupe de Gahn : 4 guerriers des monts du Nord, 6 gardes, 10 lanciers, 5 miliciens, 4 enchanteurs, 2 chevaliers + groupe de Gahn]

[Groupe de Leelou et Glorac : 3 archers de la forêt de jade, 5 archers, 2 arbalétriers, 6 gardes, 5 miliciens et 4 enchanteurs+Troupes nommées.]
[Avant l’attaque, quelqu’un du camp de Hautesylves doit poster. On doit prendre des portes en guise de paravents.]

[Ordre des posts=> Malphas/Golgoth---Amon---Gahn---Leelou/Glorac]
[Votre tour dures 12 heures. Pour les groupes Malphas/Golgoth et Leelou/Glorac, vous pouvez poster après votre binôme si celui qui vous suit n’a pas encore poster. Si tout le monde est d’accord, on peut commencer. Le mieux serait que Leelou et/ou Glo fasse le déplacement, puis on commence.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glorac
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 1076
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 18/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Le quartier des Mages]   Dim 28 Sep - 14:49

[Post précédent : Norgod, La sombreforêt, Hautesylves, La Mairie, [Post ouvert] L'attaque de Hautesylves.]


[Post n°117]
Glorac



Le barde posé la main sur l'épaule du semi nain.

- Deux caractères qui s'affrontent, c'mignon. J'suis content d'te r'voir, vieux frère. Désolé d'pas avoir eu l'temps d'te causer, certaines choses à faire. T'pourras compter sur nous. 'vec l'Grand Frère, on va faire la liaison ent' les équipes, on court assez vite pour ça. Par contre, m'sieur dame, si ça vous dérange pas, serrez vous la pince. Pouvez vous entendre j'suis sur. Z'êtes pas si éloignés l'un d'laut' qu'vous l'croyez.

Sur ces paroles, Glorac alla se placer entre les deux parties de la colonne. Devant, la troupe des combattants au corps à corps faisait tampon, suivie des archers et arbalétriers. La rue était déserte, encadrée de maisons collées les unes aux autres, de temps en temps espacées d'une venelle étroite. Elle faisait un peu plus d'une centaine de mètres de long, sur sept ou huit de large. Sur les vingt derniers mètres se succédaient des barricades, bien garnies en troupes et entourées de flaques d'eau. Une flèche fusa vers le groupe, qu'elle n'atteignit pas. Mais elle laissait présumer des défenses en oeuvres. Un ordre claqua sur la place, sec, agressif, sorte de rappel à l'ordre menaçant.

L'Ours se rua sur une porte, qu'il arracha de ses gonds. Il la jeta à un guerrier, qui la reçut tant bien que mal.

- On va s'en faire des pavois, pour éviter d'être morts avant de leur taper dessus.

Sur ces mots, la troupe arracha encore une demi douzaine de portes, et s'en couvrit, des guerriers les tenant à bout de bras au dessus de leurs têtes, sauf à l'avant de la colonne où elles étaient inclinées vers le sol. Ceux qui avaient des boucliers les levèrent aussi. Les arbalétriers passèrent en deuxième ligne, pour ouvrir le feu dès qu'ils seraient assez proches et tenter de dégarnir les barricades.

La troupe avança a pas mesurés, circonspecte. Chaque recoin était potentiellement occupé par un ennemi. Ils se donnaient le temps d'anticiper tout encerclement, mais restaient tout de même concentrés sur leur objectif : la place.

Ils arrivèrent au bout de quelques minutes de déplacement lent à portée des armes de jet. Un bruit, comme une bourrasque, provint de la barricade. Une volée de flèche prit son essor, puis infléchit sa trajectoire. Et vint se ficher dans les portes arrachées.
La troupe continua d'avancer, inclinant les portes au fur et à mesure, retenant les flèches. Les gantelets des porteurs leur évitèrent des blessures handicapantes, les limitant aux hématomes. A une vingtaine de pas de la première barricade, les deux premières portes s'écartèrent et une bordée de carreaux d'Hautesylves partirent.

Le combat était engagé.

[HRP : Des blessés par les flèches de smorts vivants ? Des morts vivants atteints par les carreaux de Hautesylves ?

A vous m'sieurs dames, je passe électron libre / messager, je post après Leelou à partir de maintenant.]



[Post suivant : Norgod, La sombreforêt, Hautesylves, La Mairie, [Glorac] Survivance et départ.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ (Brisecous)
Maitre du Jeu
avatar

Nombre de messages : 5118
Age : 40
Age RP : 22 ans
Fiche perso : Pas de fiche
Date d'inscription : 25/02/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Le quartier des Mages]   Dim 28 Sep - 18:22

Les flèches fusèrent de la palissade, heurtant violamment les portes et se fichant avec rudesse dans le bois. certains traits transperçaient même le bois, et le métal aiguisé s'approchait alors dangereusement des yeux des porteurs. deux porteurs tombèrent, mal protégés ou découverts suite à un impact trop fort. Les troupes humaines se déployèrent alors, et lancèrent une salve dévastatrice qui transperça les corps et se ficha dans les cadavres... Ne leur occasionnant que peu de dégâts. Les zombies ne prêtèrent même pas attention aux traits qu'ils ne sentaient pas, mais les archers mort-vivants tirèrent sur les troupes découvertes : Un archer et un piquier tombèrent en hurlant. les arbalétriers eurent plus de chances, l'un des traits arracha la tête d'un archer zombie, tandis qu'un autre blessait sévèrement un zombie, lui faisant un trou bien rond dans le torse...

[1 archer zombie mort, 1 zombie perd un niveau]

[1 garde, 1 lancier, 1 milicien, meurent dans le groupe de Gahn]

[1 archer meurt dans le groupe de Leelou et Glorac]

[Restent - Groupe de Gahn : 4 guerriers des monts du Nord, 5 gardes, 9 lanciers, 4 miliciens, 4 enchanteurs, 2 chevaliers + groupe de Gahn]

[Restent - Groupe de Leelou et Glorac : 3 archers de la forêt de jade, 4 archers, 2 arbalétriers, 6 gardes, 5 miliciens et 4 enchanteurs+Troupes nommées.]
[Avant l’attaque, quelqu’un du camp de Hautesylves doit poster. On doit prendre des portes en guise de paravents.]

[ Restent - barricade : 8 archers, 5 goules gardes et 14 zombies lanciers nv 1 - 1 zombie lancier nv 0 - (avec 3 bombes) ][/b]

Edit : MDJtage refait. Rappel : Les faits doivent être relatés dans votre rp, de manière à être compréhensible par les lecteurs mais aussi les MDJs ; il n'est nulle part fécrit qui attaque ni dans quel ordre, d'où la méprise lors du MDJtage... De plus on ne sait même pas qui tient les boucliers, qui tire (même si on suppose que c'est Leelou). Les pertes côté humain sont donc expliquées par de 1 la position stratégique des morts-vivants et aussi par la désorganisation de l'attaque.

_________________
G&H is good


Dernière édition par MDJ (Brisecous) le Mar 30 Sep - 18:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gloire-honneur.frbb.net
Malphas Harasus
Boulet sans avenir


Nombre de messages : 1403
Age : 23
Age RP : 32 ans
Fiche perso : Cliquez ici à vos risques et périls.
Date d'inscription : 22/01/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Le quartier des Mages]   Mar 30 Sep - 8:11

Post n°36
<[Malphas Harasus]>



Quelques paravents avaient été donnés au groupe de Malphas ; ainsi, l'ensemble des tireurs du groupe étaient protégés. S'approchant rapidement de la barricade, les hommes du paladin pouvaient jeter leur armement explosif ; en effet, ils étaient à vingt mètres de la position ennemi. Hélas, l'un des gardes était mort en chemin, et les hommes du clerc avaient dû récupérer ses explosifs.
"Feu sur la barricade !" hurla l'hautesylviens à ses soldats.
Un ensemble de cocktails incendiaires fusèrent, atterrissant de l'autre côté de cette médiocre protection qu'était la barricade. Sur les quatre projectiles lancés, deux firent mouches ; un zombie et un squelette s'enflammèrent. La réponse fut une nuée de projectiles venant de toute part, qui heureusement, ne firent que blessé le sergent accompagnant le groupe, qui poussa un très large juron, tout en retirant la flèche, peu enfoncé.

Le groupe, cette fois-ci, arma quatre bombes et les lancèrent sur la barricade. La première explosa avant, tandis que les deux secondes explosèrent derrière la barricade, détruisant une des goules. La dernière, quant à elle, atterrit sur la barricade et en détruisit un bon mètre, soufflant par la même occasion des projectiles divers sur les morts-vivants. Alors que les lanceurs de projectiles préparaient une nouvelle flopée de bombes, et qu'une goule et quatre zombies sortirent de leur protection pour assener un coup à Malphas et son groupe. Le mage de Glace se concentra, et une pluie de grêle s'abattit sur ses ennemis dans un rayon de vingt mètres autour du groupe et de ses deux paravents ; le vent soufflait et le froid avait envahit la zone. Le paladin ordonna de cesser tout tir, en attendant la fin du sort. Et quand, au bout de quinze secondes le sort se dissipa, dans un rayon de vingt mètres, des grêlons et deux zombies gisaient. Visiblement, les autres morts-vivants s'étaient repliés en voyant ce phénomène.

Très rapidement, les restes du sort se dissipèrent, et le froid et le vent, ainsi que les grêlons au sol disparurent. Le paladin commença, quant à lui à chanter un psaume en l'honneur de Neis -eh oui, fanatique même dans le combat-, son disciple le reprenant aussi. Bientôt, une nouvelle flopée de cocktails tombèrent sur les ennemis maudits de Malphas, ce qui causa la mort de deux archers. Alors que les hommes armèrent des bombes cette fois-ci, un zombie monta sur la barricade et alluma quelque chose.


"Dispersez-vous ! Il est entrain d'armer une bombe !" hurla l'hautesylvien, paniqué par la vu d'un explosif qu'il connaissait très bien. Malheureusement, si le paravent du chef du groupe y échappa -malgré quelques éclats que Sekgan se prit-, l'autre fut touché. Le sergent, l'enchanteur de Glace, l'un des archers et l'un des gardes furent tués, tandis que le garde présent y échappa. Ce dernier rejoint Malphas et son paravent, visiblement traumatisé comme par sa survie alors que son chef et ses camarades étaient morts.

"Pour Hautesylves et ses morts !" cria l'enchanteur, projetant un trait de feu sur le zombie qui avait lancé la bombe. Ce dernier se mit à courir dans tout les sens, avant de s'écrouler.
Finalement, Malphas et le survivant armèrent toutes les bombes qu'ils avaient à disposition et les lancèrent. les deux bombes atterrirent sur la barricade. Cette fois-ci, la barricade céda ; des morceaux furent propulsés sur les morts-vivants, détruisant un squelette et deux zombies. Une goule et deux zombies chargèrent le groupe, qui battait en retraite. la première tomba sur l'un des gardes, la deuxième sur Zilga, tandis que la dernière sur Malphas.

Malphas, pour commencer le combat, lança sa lame purificatrice sur son épée, afin d'infliger plus de dégâts à la goule. En même temps, le paladin se sentit bien plus lourd, perdant presque toute son agilité et un peu de sa rapidité. Le paladin, afin de corser l'affaire de la pauvre goule, déjà éprouvé par l'utilisation de la lame purificatrice, lui jeta une fiole d'eau bénite sur sa main gauche, ce qui rongea la main tenant le bouclier. Enfin, il invoqua un coureur, qui commença à attaquer avec ses dents la jambe droite de la goule. Cette dernière, pour se venger, lui donna un coup d'épée dans l'avant-bras gauche.
Lorsque le coureur disparut, la goule tomba face à Malphas, ne pouvant plus tenir debout. Le paladin l'acheva avec une sauvagerie effrayante.

Zilga, quant à lui, utilisé son agilité et sa rapidité de gobelin pour s'éloigner en permanence du zombie pour lui tirer une flèche à bout portant. Lorsqu'il eut fini ce manège, il se mit à tournoyer autour du zombie, tout en lui assénant des coups de sa dague. Finalement, il sauta et lui mit un puissant coup dans le dos, la faisant choir. Le gobelin l'acheva en lui coupant la tête.

Le garde, quant à lui, eut bien moins de chance ; en effet, le zombie lui donna un coup de lance dans le ventre. Blessé, il ne put qu'être sur la défensive, jusqu'à l'intervention de l'enchanteur hautesylvien de Feu, qui après une très rapide concentration et un contact avec les vêtements du zombie -enfin, ses haillons-, il lui mit le feu. Le zombie s'éloigna, courant vers ses alliés, enflammé, et ne sachant pas quoi faire.

Mais la partie n'était pas encore finie ; en effet, il restait une cinquantaine de mètres avant de rejoindre Gahn. Le garde blessé fut le premier atteint par les traits des archers squelettes. L'autre garde survivant fut touché par les carreaux des orcs cachés dans les arbres. Enfin, l'arbalétrier tenta de riposter, mais n'eut point de chance ; le mécanisme qui projetait le carreau se cassa, et il fut mitraillé par les hommes situés dans les arbres, s'étant mis à découvert pour tirer. La riposte du mage de Feu ne fit pas attendre ; en effet, il lança une barrière de feu sur la maison arbre la plus proche !
En réponse, une volée de flèches atterrit sur le groupe, et l'enchanteur fut touché au dos.

Mais enfin, les hommes de Malphas arrivèrent, épuisés par leur course infernale. Le véritable assaut pouvait commençait.



[Action suivante à Hautesylves, cf "L'Attaque Finale".]

[HRP : Merci de m'enlever 9 bombes et 8 cocktails Molotov (ceux donnés par Hautesylve), ainsi qu'une fiole d'eau bénite.]
[Des blessés dans le groupe présents dans l'arbre à cause du mur de flammes ?]
[* Restant dans le groupe de Malphas : Malphas (blessé à l'avant-bras gauche), Golgoth, Zilga, Sekgan (légèrement blessé), 1 Enchanteur d'HS (blessé au dos), 1 Archer de la Forêt de Jade.
* Restent dans la barricade : 4 archers, 3 goules gardes et 8 zombies lanciers nv 1 (dont un en feu) - 1 zombie lancier nv 0 - (avec 3 bombes)]
[* Sont donc morts pour Hautesylve : Garde x3, Arbalétrier x1, Guerrier des Montagnes Noires x1, Archer de la forêt de Jade x1, Enchanteur d'Hs x1, Arbalétrier x1.
* Sont donc morts pour Agramand : Zombie lancier x6, Goule garde x2, Archer squelette x4.]

_________________
Malphas Harasus [La Congrégation de Neis ] ~Paladin de Neis~

"Je sais où je vais, et ainsi, je frappe."

>~Jonque Tirlau = Malphas Harasus = (PNJ) Rhorem Jyrk ~


Dernière édition par Malphas Harasus le Ven 17 Oct - 23:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amon
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 614
Age : 26
Age RP : A définir
Fiche perso : ICI
Date d'inscription : 23/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Le quartier des Mages]   Mar 30 Sep - 8:46

POSTE N°177
<AMON>


Le bruit de la guerre commença a résonna dans la tête d’Amon, il ferma bruyamment le livre et releva ses yeux. Il aperçu un tas d’humain arrivé vers la barricade.

_Stupide… Ils vont se faire décimer par nos archers.

Et la prévision s’accomplit, les flèches commencèrent à pleuvoir sur les ennemis, en tuant une partie. Un autre groupe se détacha et se lança vers la barricade, encore plus suicidaire que les autres. Cela fit bien rire Amon, mais il le savait, il ne fallait jamais sous estimé l’adversaire. Ils commencèrent à utiliser un tas d’explosifs. L’une arriva à percer une faible brèche dans la barricade. Pourquoi les goules n’utilisaient donc pas les bombes ? elles risquaient de mettre en péril la défense de ce quartier, qui plus ai, certaines d’entres elles se lançaient hors de la barricade à l’assaut. Ce fut l’action de trop. Exaspéré par la stupidité des morts-vivants, il se leva du siége.

_Restez là, je vais régler un petit détail avec les troupes de la barricade.

Alors qu’il traversait le bâtiment de haut en bas par les escaliers, une nouvelle explosion retentie. Cela ne rassura qu’a moitié Amon : Les morts-vivants s’étaient peut être enfin décidé, mais il se pouvait aussi que ce soit les humains qui en aient encore. Et dans ce cas, si ils avaient réussi à percer un plus gros trou, se seraient bien plus gênant. Il accéléra le pas et sortit. Il aperçut alors la barricade, ce qu’il redoutait était arrivé, la brèche avait été agrandie. Sans attendre, il plaqua sa main au sol et se concentra sur la zone devant la barricade. Il sentit le gèle s’échapper de sa main et gagné le terrain visé, qui commença a littéralement gelé. De plus, le Soleil n’était pas encore assez haut, ce qui augmenterait le temps pour que la glace fonde. Les humains devront maintenant faire attention quand ils chargeront, glisser serait bien bête dans un tel moment. Ceci fait il gagna la barricade amoché dont une bonne partie des troupes avaient péris, et apostropha une goule :

_Les bombes vous ont été donnés pour faire exploser les ennemis, alors utilisez les ! ... Et je vous rappelle qu’une barricade est faite pour se protéger, pas pour aller bêtement combattre les ennemis derrière…

La goule, intimidé par Amon, pris une bombe dans sa main pour signifier à ce dernier qu’il avait compris. Bien que peu satisfait, il se dirigea vers une des maisons et il y entra. Une liche, sans bombe, s’y trouvait.

_Toi, va supervisé les morts-vivants de la barricade. Ils en ont déjà trop fait pour les laisser seuls. N’hésite surtout pas à user de tes pouvoirs pour tuer les humains.

Sans répondre, il exécuta immédiatement l’ordre tandis que le lieutenant de Nosh remonta sur le balcon pour mieux voir le champ de bataille.

_Incapable, les goules ne sont que des incapables…Toi, va prévenir les troupes des maisons et dis leur de se surveiller les un des autres, si ils voient des troupes entrés dans une maison voisine, qu’ils aillent prendre celle-ci à revers...Puis va renforcer les troupes de la barricade

Le petit archer se précipita, tandis qu’Amon se réinstalla dans son siége, de moins en moins confiant dans la réussite de cette défense.

[HRP : de quelle classe est la liche ?
Et je rappelle que les troupes qui n'ont pas été tués par votre personnage sont à l'appréciation des MJ]
[Une liche et un archer vont à la barricade]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gahn
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 1862
Age : 28
Age RP : Environs 30 ans
Fiche perso : Fiche de personnage
Date d'inscription : 18/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Le quartier des Mages]   Mar 30 Sep - 12:41

Post no 369
<Gahn>

Dans le petit espace de lumière entre deux portes à l’avant de la colonne, le vieux guerrier apprécia la conduite de l’avant garde. Suicidaire au possible, les tirs épars mais meurtriers des zombies criblant de flèches la moitié du groupe et en blessant l’autre moitié. Seul le gobelin semblait être en bonne santé, ce qui fit cracher de hargne Throd, Unbar et bien sûr Fulrim. Sur cinquante mètres, l’allée était maintenant dégagée et offrait même l’intérieur de la place à la vue de tous.

-Une ouverture. Lâcha Gahn.
-Oui, Seigneur, répondit Hylis. Faites une ouverture pour le paladin !

Les deux portes en tête de colonne s’ouvrirent donc, laissant passer Malphas et le reste de la troupe survivante. Le semi-nain donna une claque dans le dos de chacun, un peu d’encouragement n’étant pas en trop. Disant à Malphas et ses hommes qu’ils devaient se soigner avant de reprendre l’attaque, Gahn se reconcentra alors sur son rôle. La charge pouvait commencer, la reprise de la barricade comme premier objectif. Le feu nourris de traits mort-vivants n’allait pas leur faciliter la tâche, d’où l’importance cruciale du groupe de Leelou.
Attrapant son arbalète et y encocheant un carreau, le guerrier jeta un oeil sur chacun des hommes en première ligne. Lui était en troisième ligne, un affront assez conséquent pour ce fils de la guerre, m ais visiblement, les officiers ne combattait pas en première ligne. Devant lui, une lignes de dix lanciers, premier jet dans la mélée suivis des 6 gardes de la ville. Enfin venait le groupe de lames meurtrières que représentaient la coterie naine et la garde personelle d’Hylis.

-En avant ! Beugla ce dernier, charge lente sur les trente premier mètres.

Un râle fut la seule réponse pour le lieutenant. L’appréhension prenait la place du courage dans le coeurs de ces hommes. Les pieds se mirent en marche, la piétaille raclant le pavés de ses bottes de cuir doublé de fer. Elijah chantait alors comme un fou, des chansons du Nord sur des catins enlevées par un groupe de brigands. Ce que la chanson disait ensuite ne peut-être relater ici. Cette chanson eut l’effet de redonner un peu de baume au coeur lorsque les vingt-cinq premier mètres défilent, toujours sous les tirs nourris des archers ennemis, gaspillant leurs flèches sur ce bois dur.

-Charge rapide sur quinze mètres ! Hurla cette fois-ci Hylis, la voix couverte par le bruit de marche et l’athmosphère fermée de la tortue.

Cette fois-ci, on entendit des cris de rage, des hourra et des “à mort la racaille du Nécromant!”. Les pieds s’activèrent, comme au ralentis d’abord mais prenant vite de la vitesse. Dans leurs équipements, une charge plus longue les auraient fatigués inutilement. Le raclement se transforma en tonerre, un roulement de pierre descendant une montagne, les hurlements en plus. Gahn et son groupe se joignirent au concert, hurlant dans la vieille langue Naine des malédictions aux morts et des bénédictions au vivant.

-Qui ose, triomphe, chuchotait Gahn, raffermissant sa prise sur son arme.

Puis vint la fin des vingt mètres, rapidement, lestement, on entendit la voix d’Hylis :

-Quittez la tortue ! Chargez ! Que la main d’Agrath soit sans pitié pour cette engeance démoniaque !!

Le bruit des portes tombant au sol résonna, celui des épées se faisant tirés des fourreaux aussi. Derrière Gahn, une volée de flèche partait en direction des arbres, couvrant tant bien que mal l’avancée du groupe du semi-nain. Les mages firent parler leurs sorts, lançant des traits de feu et de glace aux mort-vivants en ligne de vue. La ligne de lanciers se lança sur et à travers la barricade comme une vague prend d’assaut une digue. Des lances, Hautesylvienne ou non, furent plantées, des coups d’épées rageurs également à grand renfort de jurons et de cracha. Au centre de la brèche, de la glace fit tomber deux de ses hommes. Voyant l’opportunité d’un repas bien mérité, une goule fit son chemin jusqu’au deux hommes, sans compter sur l’arbalète chargée de Gahn qui lui décocha un carreau à deux mètre de distance, lui arrachant littéralement la tête. Un mage de feu fit à son tour son chemin et utilisa ses flammes pour atténuer la zone glissante.

Fulrim et Elijah faisaient également leur chemin, rejoint par Gahn et Hylis. La mélée était violente, pareille à une de ces tempêtes si fameuses dont les marins parlent souvent. Le choc du métal sur la peau morte, celui des ongles et des crocs pourris sur la chair, tout cela n’était qu’un grand brassage, la houle des combats, le blizzard de la mort.
Son arbalète à nouveau dans son dos, Gahn rejoingit la première ligne, une flèche plantée dans son torse de plaque. Peu puissant, le trait ne fit que se planter sans endommager les chairs du semi-nain. Ses yeux brûlants de flammes bleutées, synonimes de la rage de son clan, il lança un *hurlement vindicatif* qui eut une réponse guerrière de ses hommes. Une liche rejoignait elle aussi la mélée, mais Gahn n’en avait cure, à ce moment précis, son seul interêt était le mort qui viendrait face à lui, guerrier écumant de rage.

Partout, le bruit du combat continuait...

[Amis MDJs, ne quantifiés les morts que dans le post de Leelou, nous intégrerons les pertes dans nos rps lorsque notre tour viendra.]
[Une goule tuée de la main de Gahn]
[Leelou ou Glorac, vous êtes donc en charge du résumé de fin de tour. Amusez vous bien ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leelou Lovara
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 881
Age : 29
Age RP : 18 ans
Fiche perso : Regarde dans ma Signature
Date d'inscription : 11/11/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Le quartier des Mages]   Mar 30 Sep - 20:38

Post Cent Quarante Sixième
Leelou Lovara


Ce fut Gahn qui répondit à la Tsigane. Il n'avait toujours pas digéré l'insulte de Leelou eut égard à sa race mais la danseuse n'avait pas non plus digéré les reproches que lui avait fait le demi-nain, sans savoir ce qui s'était passé réellement. En réponse aux regards assassins du nain, Leelou l'écouta avec un petit sourire narquois, le mot "gnome" lui brulant les lèvres. Mais elle se contint. Le gnome avait raison, ils auraient tout le temps de se disputer après la bataille, ce qui importait maintenant, c'était de revenir vivant, et le plus nombreux possible, de ce combat.

"Ce qu’on attend de vous, le troisième groupe, c’est de la mobilité. Le paladin est en charge de mettre tout obstacle hors d’état de marche, je me charge de la mêlée. On vous a assigné l’escouade d’archers restante, soit 3 archers de la forêt de Jade, 5 archers, 2 arbalétriers, 6 gardes, 5 miliciens, 4 enchanteurs, un chevalier et un soigneur. Ce qu’on attend, c’est que vous soyez en mesure de nous couvrir, et une fois la place investie, de prendre les maisons. Malphas et moi-même vous donnerons un coup de main une fois nos propres taches accomplies.
-Deux caractères qui s'affrontent, c'mignon. J'suis content d'te r'voir, vieux frère. Désolé d'pas avoir eu l'temps d'te causer, certaines choses à faire. T'pourras compter sur nous. 'vec l'Grand Frère, on va faire la liaison ent' les équipes, on court assez vite pour ça. Par contre, m'sieur dame, si ça vous dérange pas, serrez vous la pince. Pouvez vous entendre j'suis sur. Z'êtes pas si éloignés l'un d'laut' qu'vous l'croyez."

Leelou observa le nain quelque seconde d'un commun accord, ils ne se serrèrent pas la main. Glorac pouvait faire tout ce qu'il voulait, il ne rétablirait pas la paix entre la Tsigane et le Bjorann aussi facilement. Chacun repartit de son coté et Leelou se tourna vers ses "hommes". Glorac et Grand Frère se chargeant de faire la liaison entre les différentes équipes, ils n'avaient donc personne à diriger. Mais cela n'arrangeait pas la Tsigane. Elle allait finalement devoir commander.

Il y avait en tout, Leelou, Eshalda, 3 archers elfe, 5 archers d'Hautesylve, 2 arbalétriers, 6 gardes, 5 miliciens, 4 enchanteurs, un chevalier et un soigneur. Tandis que Gahn et Malphas s'organisaient, Leelou se tourna vers Glorac avec une petite moue. Elle n'avait jamais commandé et c'était un peu rude pour elle de commencer maintenant. Heureusement, Eshalda prit les devants.


"D'après ce que je vois, seules deux maisons arbres sont occupées. Il faut qu'on se divise en deux groupes, chacun ayant pour objectif de prendre une maison. Ensuite, une fois qu'elles seront prises, les archers restent en place pour tirer sur les deux fois nés. Quelques gardes restent avec les archers, au cas ou et le reste des troupes se joints à la bataille centrale."

La Tsigane interrogea Grand Frère et Glorac du regard qui approuvèrent le plan de l'ancienne tueuse. On forma rapidement les deux équipes. D'un coté, Leelou prit la tête, accompagnée du chevalier, pour l'aider à commander tandis que de l'autre, Eshalda se chargea toute seule de mener son équipe. On divisa ensuite le reste des troupes. 2 archers elfe, 2 archers Hautesylviens, 1 arbalétrier, 2 gardes, 2 miliciens et 2 enchanteurs se joignirent à Leelou tandis qu'Eshalda était accompagnée par 1 archer de jade, 3 archers, 1 arbalétrier, 4 gardes, 3 milicien, 2 enchanteur et 1 soigneur.

"On suit la tortue et dès que vous avez une opportunité, tirez sur la barricade."

Les hommes hochèrent la tête puis le petit groupe se mit à l'abri, derrière les boucliers et les portes que tenaient les autres soldats. La petite troupe compacte s'engagea ensuite dans le quartier des mages, progressant lentement, pour ne pas se découvrir. Les flèches pleuvaient sur eux mais les protections tinrent bon en général. Quelques hommes tombèrent mais très peu. Vint ensuite la riposte Hautesylviennes. Les archers tirèrent mais déjà la riposte de la vermine se fit sentir, abattant encore quelques hommes.

Puis quand enfin, l'on fut assez proche de la barricade, le groupe de Malphas entra en action. Jaillissant de la tortue, tels des kamikazes, la Congrégation mis feu à la barricade et à des adversaires. Mais la riposte fut terrible. A son retour, le groupe était conséquemment diminué. Mais leur sacrifice avait permit de créer une ouverture dans la palissade. Les hommes de Gahn en profitèrent alors pour charger à leur tour à grand renfort de magie. C'était le moment.

D'un regard, les deux jeunes femmes se souhaitèrent bonne chance et s'élancèrent chacune de leur coté vers les maisons arbres, suivies par leur hommes. Masquée par la tortue puis par la barricade, les deux groupes avancèrent à l'abri jusqu'aux limites des maisons arbres. Le plan était simple, s'introduire dans une maison arbre vide et rejoindre celle occupée par les morts vivants par les arbres.

Tour à tour, les hommes de Leelou et d'Eshalda pénétrèrent dans une maison arbre vide et grimpèrent à l'étage, silencieusement. De son coté, Leelou envoya ses mages de feu et de vent à la fenêtre la plus proche. Ils purent lancer leur sort de mur de flammes puis de tempête. Dans un premier temps, le feu figea de stupeur les mort vivants puis il commença à enflammer l'arbre. La tempête se chargea ensuite d'intensifier la puissance du feu, agissant comme le soufflet sur les braises. Au milieu de ce barbecue géant, les Zombies n'avaient que peu de chance de survie, pouvant tomber de leur branches ou alors finir carboniser.

De son coté, Eshalda n'envoya pas ses deux mages mais ses archers et son arbalétrier. Ils armèrent tous leur tir à l'avance puis tirèrent tous d'un coup. Une fois leur trait parti, ils se mirent à l'abri, laissant le soin au mage de feu de lancer son sort de mur de flamme sur la position occupé par les zombis, enflammant l'arbre à son tour. Dans le même temps, le deuxième mage sacré qui les accompagnait lança son manteau sacré, affaiblissant la résistance aux flammes des zombis restant sur l'arbre.

[Gahn, je te rappelle que tu as sous tes ordres Mundéric lvl 5 et l'Ours, lvl 2 ^^.]

[Un chtiot résumé de l'action pour les MDJs : Les trois groupes forment une tortue, le groupe de Malphas plutôt en première ligne et celui de Leelou plutôt en dernière. On progresse lentement sous le feu nourri des morts vivants. Quand on est suffisamment proche, le groupe de Malphas passe à l'attaque, sortant de la tortue, arme incendiaire à la main. Commence un premier contact. Malphas est repoussé mais il a réussi à créé une brèche dans la barricade. Revenu à l'intérieur de la tortue, ils soufflent pendant que Gahn passe à l'assaut et que Leelou s'attaque aux maisons arbres.]

[Sinon, voici un rappel des troupes avant MDjitage :

********* Agramand :

Maison Arbre 1 : 6 archers et 2 arbalétriers
E : 3 Archers et 1 Arba meurent
Maison Arbre 2 : 4 archers et 3 arbalétriers
E : 3 Archers et 1 Arba meurent
Barricade : 1 liche, 5 archers, 2 goules gardes et 8 zombies lanciers nv 1 (dont un en feu) - 1 zombie lancier nv 0 -
E : 3 Zombies; 2 Goules meurent dans la chargeMaisons : 8 démons majeurs, 1 liches, 1 maître lame, 5 démons mineurs, Sernet et Amon

********* Hautesylve :

Groupe de Gahn :
4 guerriers des monts du Nord, 5 gardes, 9 lanciers, 4 miliciens, 4 enchanteurs, 2 chevaliers, Gahn, Fulrim, Elijah, Unbar, Throd, l'Ours et Mundéric
E : 3 Gardes, 2 Lanciers et 2 Milliciens meurent dans la charge (due à la barricade défensive.

Groupe de Leelou et Glorac :
1° : Leelou, 1 Chevalier, 2 archers de jade, 1 archer, 1 arba, 2 gardes, 2 miliciens et 2 enchanteurs
E ; 1 Gardes, 1 Arba et deux milliciens meurent.
2° : Eshalda, 1 archer de jade, 3 archers, 1 arba, 4 gardes, 3 miliciens, 2 enchanteurs et 1 soigneur
E : 3 Gardes et 2 Milliciens meurent

+ Glorac et Grand Frère (électrons libres)

Groupe de Malphas :
1 Enchanteur d'HS (blessé au dos), 1 Archer de la Forêt de Jade, Malphas (blessé à l'avant-bras gauche), Golgoth, Zilga et Sekgan (légèrement blessé)

Au MDJ : il faut décider de la confrontation entre le groupe de Gahn et celui de la barricade (goule tuée par Gahn déjà retiré). Relire le Post précédent de Gahn pour décider ^^. Sinon, comment se passe l'attaque de Leelou sur la maison 1 et celle d'Eshalda sur la maison 2 ? Il y a-t-il des survivants chez eux ? Des morts chez nous ? [Lire les deux derniers paragraphes pour décider ^^]

Et pour fini ce post ^^, la prochaine fois Malphas, pense à ne décider des morts que ceux que ton personnage (et éventuellement tes troupes nommées) font, laissant aux MDJs le choix du reste des pertes ^^.

PS : Voici un plan grossier :
Spoiler:
 
Si quelqu'un a mieux, qu'il ne se gène pas Razz.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gahn
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 1862
Age : 28
Age RP : Environs 30 ans
Fiche perso : Fiche de personnage
Date d'inscription : 18/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Le quartier des Mages]   Jeu 2 Oct - 19:12

Post no 370
<Gahn>

La zone gelée disparue finalement dans une sorte de buée, celle que l’halaine créer en Hiver. N’ayant que peu de temps pour la poésie, le semi-nain continua son chemin, à sa droite résonnant avec fracas les armes de Fulrim et Elijah, à sa gauche celles d’Hylis et ses gardes. Dans la charge, les pertes avaient étées assez grave pour faire flancher un instant les rangs des vivants. En réalité, Gahn vit la peur voiler le regard des hommes, et craignit une retraire généralisée qui aurait été un véritable désastre. Seule la voix puissante d’Hylis avait garder la cohésion du groupe, tandis que les hurlements guerriers du groupe de tête donnait une bonne couverture sonore.

Sur les pieux sortant de la barricade, un bric à brac de meubles du même genre que les barricades que Gahn avait tenues avec Clane, plusieurs hommes s’empalèrent, poussés par la force des suivants. D’autres furent simplement fauchés par les flèches maudites des mort-vivants, tandis que d’autres perdaient simplement la vie en brave : en combattant, l’arme au poing.
Ainsi, de la première ligne de lanciers, Gahn vit deux élèments s’empaler dans ces pieux, la pointe ensanglantée de ceux-ci ressortant de l’autre côtés des thorax vivants, une minute plus tôt. Piétinés, deux miliciens de la ville le furent : leur manque flagrant de capacités au art de la guerre les faisant passer de vie à trepas de la pire des façon, c’est à dire sous la botte de leurs propres camarades et concitoyens. Enfin, une volée tardive de flèches laissa sur le pavé les cadavres de trois gardes de la ville.

-Raaaaah !! V’z’allez nous payer ça, fils de catins !! Beugla une voix anonyme dans la foule.

Et en effet, les hommes, après un moment d’hésitations, se lançèrent plus violemment sur la barricade, s’engouffrant dans la brèche et nettoyant au fer de leurs armes les zombies restant. En infériorité tactique, ils céderaient, ce n’était qu’une question de temps. Gahn para l’attaque frontal du dernier lancier zombies d’un mouvement ample et maîtrisés : sa masse détourna d’un revers la pointe mal fichue de l’arme, tandis que sa hache s’abbattait avec virulence sur les jambes et le torse du monstre. Ne craignant que peu la douleur, l’abomination ne déceda pas tout de suite. Il fallut que Gahn lui sectionne les deux jambes, à grand renfort de beuglement guerrier, pour que sa tête soit enfin à portée. D’un mouvement rageur, il décapita alors la bête avec un cri de soulagement. Soufflant un bon coup et épongeant la sueur de son front d’un revers de sa main, il vit que Fulrim et Elijah en finissait également avec deux zombies.

Fulrim, à sa manière, abbattait son marteau comme un sourd. Sa masse brise les cotes et un genoux du zombie, avant que celui-ci, à terre, ne perde sa tête dans une explosion sonore et odorante : le nain lui avait abbattus sa masse une nouvelle fois sur la tête, provoquant une éclaboussure de cervelle putride sur ses bottes. Elijah, plus en finesse, passa sous la garde de son ennemi alors que celui-ci se lançait pour l’attaquer. Du fil de sa lame, il ouvrit le flanc du zombie, dévoilant ses tripes verdâtre. Une fois derrière lui, il n’eut qu’à sectionner la tête de l’infortunné deux fois-nés. D’un commun accord, la décapitation était devenue le moyen le plus sûr d’en venir à bout avec ces monstres.
C’est à cet instant précis que le chevalier humain reçus une flèche dans l’épaule. Venant de la droite de la barricade, un archer avait fait feu, et le trait se planta dans l’épaule du combattant. Deux centimètres plus à droite, et la flèche n’aurait toucher que le métal de son plastron.

Cette blessure arracha un râle de douleur à Elijah qui mit un genoux à terre. Les yeux de Gahn s’écarquillèrent alors, la peur de perdre son compagnon le prenant. Il attrapa le col d’un milicien et lui ordonna par un beuglement sauvage de tirer le chevalier hors de ce bourbier. Fulrim avait vu l’action et n’avait pas attendu la demande de Gahn pour aider le chevalier. D’un cri sauvage, il brisa le zombie en deux, sa colonne vertébrale cédant sous le poid de l’acier. Puis, comme c’était désormais l’habitude, sa masse vint écraser le crâne putréfié de l’immondice.

-Gardes un oeil sur lui, vous deux, dit Gahn en s’adressant à Unbar et Throd.

Un signe de tête affirmatif, et les deux nains repoussèrent le milicien. Ils trainèrent alors Elijah de l’autre côtés de la barricade, là où aucun trait ne venait. En reprenant ses armes, Gahn entendit son compagnon hurler des jurons jusque là inconnus de tous tandis que les deux nains prenaient soin de lui. Unbar, tout particulièrement, retirait déjà le trait en émettant des psaumes à la Lumière pendant que Throd montait une garde rapprochée, larbalète au poing.
Les hommes se battaient encore, et aucun repis ne leur était proposés. Hylis tenait en respect un lancier, ce qui fit penser que la situation était sous contrôle. L’arrivée de la liche que Gahn avait vu risquait néanmoins de faire pencher la balance de la moins bonne des façons pour le vieux guerrier, aussi en fit-il son adversaire. Se lançant à l’attaque, le semi-nain scanda ses malédictions avant d’attirer l’attention de la créature maudite...

[Un lancier zombie nv 0 en moins, deux lanciers nv 1 en moins et un archer zombie en moins. Elijah et désormais bléssé. Unbar le soigne.]
[Ces pertes sont assurées.]
[Plus de 12 h d’attente pour le groupe Malph/Golgoth et Amon, je crois même être hors de mon tour, mais sans réponse du prochain groupe, je fais une réponse.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leelou Lovara
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 881
Age : 29
Age RP : 18 ans
Fiche perso : Regarde dans ma Signature
Date d'inscription : 11/11/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Le quartier des Mages]   Ven 3 Oct - 3:33

Post Cent Quarante Septième
Leelou Lovara


Si l'attaque surprise des groupes de Leelou et d'Eshalda fut mortelle, la riposte se fit également sentir. Du coté de Leelou, sur la gauche de la barricade un arbalétrier orc chuta, surpris par les flammes et la soudaine tempête, entrainant un archer squelette avec lui. Les deux créatures s'écrasèrent au sol quelques mètres plus bas, se brisant tous les os du corps ou ce qu'il en restait. Tandis que le deuxième orc essayait de rejoindre l'intérieur de la maison arbre qu'ils occupaient plus tot, afin de calmer les flammes qui le parcouraient, les autres squelettes eurent le temps de se tourner vers la cause de leur désagrément. Ne sentant pas les flammes leur lécher les os, ils armèrent leur arc et tirèrent leurs traits mortels vers le groupe d'Hautesylviens. Un arbalétrier trop sur de lui et trop à découvert se retrouva avec une flèche figée entre les deux yeux. Il chuta en arrière raide mort alors que deux autres miliciens, pas assez expérimenté reçurent une flèche en pleine poitrine, les tuant sur le coup également.

Les autres flèches ne firent pas de dégâts mais un garde se sentit pousser des ailes. Il sauta par la fenêtre pour aller occire du mort vivant mais son poids rajouté au poids des deux squelettes qui occupaient déjà la branche sur laquelle il atterri fut de trop. Dans un craquement sinistre, la branche déjà rongée par les flammes céda et les trois combattants chutèrent dans le vide, rejoignant l'orc et l'archer squelette déjà mort au fond du gouffre. Ils se brisèrent tous les os du corps en atterrissant sur les racines des deux maisons arbres voisines.

Mais son courage fit des émules et les trois archers encochèrent leur flèche, visant leur cible à travers la fenêtre. Avec trois mètre de distance entre eux et leur cible, ne pouvant pas se cacher et devant ré-armer, les squelettes ne purent éviter les tir des deux elfes. Les deux archers de Jade alliaient vitesse, précision et force. Leur traits décrochèrent purement et simplement le crâne des squelettes de leur corps qui tombèrent ensuite en décomposition. L'archer d'Hautesylve eut moins de réussite, sa flèche se figeant dans les cotes de l'archer qui ne broncha pas. Il arma alors sa flèche mais au moment de tirer, la corde de son arc rompit à cause des flammes qui flambaient autour de lui. L'enchanteur pyromane pointa ensuite sa main vers le squelette qui venait de dégainer sa dague. Pendant que le mage de feu récitait sa formule, l'archer devenu manieur de dague s'élança vers le sorcier. Sa démarche claudicante et peu assurée eut raison de lui : le mage lui lança un puissant trait de feu qui le repoussa sur le coté, dans le vide. Il chuta vers le sol ou il explosa en mille morceau ...

Du coté d'Eshalda les cinq traits tirés firent trois victimes. L'archer elfe décapita un archer squelette tandis que deux flèchent eurent raison d'un orc qui, déséquilibré chuta au sol, entrainant sa mort. Le carreau d'abalète arracha la tête d'un deuxième squelette mais en réponse, les traits ennemis abattirent deux gardes suite aux tirs des deux orcs tandis que les deux archers squelette restant plantaient leur flèche dans deux miliciens qui tombèrent au sol, mortellement blessé. Seulement, alors que les mages lançaient leurs maléfices, un garde perdit les pédales, voyant quatre de ses compagnons mourir sous ses yeux. Il bondit à lui aussi à travers la fenêtre, profitant que les créatures ennemies rechargeaient, pour charger. Son épée décrivit une parabole dans le ciel et trancha net la tête d'un des deux archers restant qui chuta au sol. Mais c'était fini pour lui. Le mage de feu n'eut pas le temps d'arrêter son sortilège et le garde s'enflamma comme les deux orcs et le squelette restant.

Affolé par les flammes qui embrasaient tout autour de lui, le garde s'agita trop et il dérapa. Alors que le deuxième mage finissait son incantation et déploya son manteau sacré, il chuta au sol. Combattre dans les arbres était dangereux et nombreux étaient les hommes qui l'avaient apprit au dépend de la vie de leur compagnon aujourd'hui. Cependant, les troupes Hautesylviennes avaient eu le temps d'encocher de nouvelles flèches. L'elfe ficha la sienne dans la gorge d'un orc qui s'étouffa dans son sang puis chuta lui aussi dans le vide. L'arbalétrier et deux archers d'Hautesylves eurent raison du deuxième orc, le transperçant d'abord de part en part au niveau du sternum puis lui fichant deux flèches dans la cuisse, l'entrainant fatalement vers le sol. Le dernier archer arracha avec sa flèche la rotule du dernier squelette, lui faisant perdre l'équilibre. Il eut malgré tout le temps d'encocher sa flèche et dans sa chute, il réussi viser un des enchanteurs. Le pauvre mage se prit la flèche dans l'épaule, lui arrachant une grimace et un râle de douleur. Heureusement, le soigneur était avec eux mais c'en était fini pour lui de la bataille.


"Les Archers, vous restez là pour le moment ! Toi -dit-elle en désignant le mage valide- et les soldats, vous venez avec moi. Le soigneur tu soignes l'autre mage puis tu nous rejoins. Vous ne craignez rien ici -Dit-elle en s'adressant aux archers et au mage blessé-, personne ne pouvant vous atteindre à cause des flammes. Ne tirez que si vous avez un angle parfait. Ne blessez pas des compagnons !"

Eshalda avait donné ses ordres tellement rapidement qu'elle en avait surprit les soldats mais ils se reprirent vite et la suivirent alors qu'elle redescendait les escaliers de la maison à toute allure. Elle devait rejoindre la barricade pour aider à la prendre si besoin ou alors aller porter main forte à la Tsigane.

[Nouveau récap :
Spoiler:
 
J'ai décidé du sort des adversaires pour faire un post potable. Grâce à l'effet de surprise, l'issue ne faisait de toute façon plus aucun doute.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amon
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 614
Age : 26
Age RP : A définir
Fiche perso : ICI
Date d'inscription : 23/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Le quartier des Mages]   Ven 3 Oct - 18:34

POSTE N°178
<AMON>


Alors qu’il venait seulement de remonter dans ses appartements, la seconde vague s’élança sur la barricade, empalant les premières troupes sur les lances des goules. Malheureusement, cette mini hécatombe ne dura pas et laissa bientôt place à un combat où les morts-vivants ne faisaient plus le poids. C’est avec horreur qu’Amon voyait son armée se faire massacrer petit à petit. Heureusement, la liche arriva. Un petit personnage se lança sur celle-ci, Amon le reconnu immédiatement : s’était encore ce nain qui lui avait fait perdre la bataille de l’entrepôt. Le mort-vivant remarqua que la liche était en train de lancer une incantation, il n’hésita pas à l’aider. Comme pour l’autre bataille, il détacha une partie de son esprit, créant toujours en lui cette impression de vide, et l’envoya sur le nain. Au même moment, la liche termina l’incantation : bien que de loin, il ne vit peu de chose, il discerna quand même des volutes de gél émané de sa peau plus que d’habitude, il avait lancé le sort « corps de glace »

Bien qu’attentif au combat qui allait commencer, son attention fut captée par un bruit d’effondrement. C’étaient les troupes des maisons arbres, elles tombaient au sol tandis que les arbres avaient pris feu. Les humains n’étaient donc pas si bêtes, en utilisant cet élément, ils avaient réussis un beau coup. Parmi les corps en chutes se trouvaient heureusement des humains, mais en bien plus faibles quantités. Ils réussirent par les exterminer tous. Cette dernière vision exaspéra Amon.

Il rentra dans le bureau principal et commença à faire les 100 pas. Sernet le rejoins.

_ça s’annonce mal.

_En effet…….. Mais tout n’est pas perdu. Les médiocres goules ne m’ont que trop déçu, va immédiatement lancer tous les démons et le maitre-lame dans la mêlée … et ramène moi la liche ici.

_A vos ordres.

Sernet courut à toutes vitesse, Amon revint sur le balcon pour s’assurer que tous se déroulaient bien. Il vit son meilleur soldat entrer dans chacune des maisons, suivit par les démons qui les occupaient. En même temps, à la barricade, les archers morts-vivants eurent enfin une bonne idée : ils se replièrent à la fontaine, rejoint par un orc arbalétrier, survivant d’une maison arbre. La bataille qui était il y a seulement quelques secondes à l’issue incertaine devenait déjà un peu plus positive, tous les démons, aussi bien mineur que majeur, se lançaient dans la mêlée avec le maître lame.

Un bruit résonna dans le bureau, Amon se retourna immédiatement, s’était la liche.

_Ah, te voila, de quelle classe es-tu ?

_Glace seigneur

_Bien, suis-moi.

Amon en avait assez d’assister à ce combat, il allait intervenir. Alors qu’il sortait de la maison avec la liche, Sernet le croisa

_Vous sortez seigneur ?

_Oui, nous sortons, il est temps de remettre de l’ordre.

[HRP: Désormais, toutes les troupes sont à la barricade.

Troupes d'Agramand: 2 liches, 8 démons majeurs, 5 démons mineurs, 1 maitre-lame, 5 zombies lanciers, Sernet, Amon et en retrait 5 archers et un arbaletrier orc (son sort a été décidé par erga sur msn)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gahn
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 1862
Age : 28
Age RP : Environs 30 ans
Fiche perso : Fiche de personnage
Date d'inscription : 18/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Le quartier des Mages]   Sam 4 Oct - 11:26

Post no 371
<Gahn>

La mélée était dense, rugeuse. Le bateau des vivants tenant bon face à la lame de fond que représentait les derniers restes de résistance des pantins d’Agramand. Ainsi, Hylis et ses hommes se battaient comme des beaux diables, tandis que le groupe de la tsigane prenait les arbres aux dépend des deux-fois nés. Dans le combat, Mundéric et le saltimbanque poilus faisaient des merveilles, la hargne des combattants se lisant dans leurs yeux. Toute âme vivante se battaient pour sa survie dans cet ouragan, dirigeant lames et masses au travers des corps putréfiés des morts.
Pour sa part, Gahn avait fort à faire avec ce nouvel ennemi. La culture du vieux guerrier en avait fait un fils du combat et fervent détracteur de la magie. Cette forme de déviance n’étant à ses yeux que le moyen des faibles de faire face aux véritables combattants, les âmes braves de ce monde. Aussi, le combat contre cette liche arracha une grimace de contentement : il allait pouvoir prouver que sa force était digne de faire face aux déviants. Il mis sa masse dans sa main droite pour la première fois, préférant la contondance de cele ci aux effets tranchants de sa hache. A ceci, une seule explication, l’apparence d’un bloc de glace que cette bête avait prise. Ses yeux vide défièrent la haine de Gahn pour ces immondices, et avec un cri de rage contrôlé, ce dernier se jeta sur la liche, suivis de près par Fulrim.

Autour d’eux, la situation se stabilisait : les arbres étaient désormais les postes de tirs des loyalistes, tandis que la barricade flanchait de plus en plus. Un lancier zombie en fit l’expérience. Alors qu’il grimpait sur la barricade, attirés par le sang d’Elijah, Throd lui décocha un carreau de son arbalète qui arracha la moitié de son torse en prenant un bras par la même occasion. Après cela, il dégaina simplement sa dague, et bien que médiocre, passa au travers de la garde du zombie. Ses vieux réflexes de la garde de Garadgar revinrent, et d’un mouvement sec, il sectionna le cou du zombie. Sa tête pencha dangereusement, avant que son poid ne fasse céder les derniers tendons qui retenaient sa tête à son corps.
De large volutes de buées s’échappaient des bouches de Fulrim et Gahn, qui au milieu de la mélée, observait les effets de la présence glaciale de la liche. Le semi-nain se sentit alors prit de vertiges et d’un mal de crâne assez violent. La créature maudite en profita, et avec une incantation rapide, elle envoya un trait de glace sur le vieux guerrier.

Pris au dépourvu, celui-ci s’écroula, tremblant de froid, tenant son épaule mordue par la glace. Fulrim n’hésita pas non plus : jurant comme un charetier, il se jeta sur la bête et lui assena un violent coup de marteau. Aucun effet, si ce n’est celui de laisser une large fissure dans le torse de l’immondice. Têtu, il répéta l’opération et frappa le bras de la créature qui sembla cette fois-ci moins immunisée. Dans le même temps, Gahn se releva, secouant sa tête pour chasser les vertiges qui le prenait. Hurlant à son tours, il arma un de ses plus puissants coup, le Fendoir. De haut en bas, sa masse s’abbatit, fracassant la clavicule et les plus hautes côtes de la liche. Sentant une douleur dans son coude, le guerrier frappa de nouveau, moins rageusement et brisa simplement la liche. Aidé par Fulrim, les deux masses virent à bout de la liche.
Grelotant de froid, des restes de neiges et de glace dans leurs barbes, les deux amis se replièrent derrière la barricade pour observer la suite des évènements.

Partout, les morts cédaient, et comble du bonheur, Elijah était de nouveau sur pied, grimacant un peu à cause de sa blessure. Unbar l’avait soigné en sacrifiant une bonne partie de son énergie. C’est donc avec plaisirs que les trois fines lames virent les zombies se replier :
-Ils cèdent !! Beugla Hylis, retirant son épée du corps d’un zombie. Il c...
Mais sa phrase ne trouva pas de fin : il vit une nouvelle menace, plus puissante et plus rapide se présenter. Des démons pour la plupart et d’autres zombies. Le gros des forces étaient donc caché. Sans attendre, le lieutenant ajouta de sa même voix profonde et autoritaire :

-Formez la ligne, soldats de Hautesylves. Formez la ligne et tenez bon face à la marée maudite du Nécromant. Soyez braves et triomphez !!

Les hommes d’Hautesylves se retranchèrent derrière la palissade et dans les deux mètres de la brèche, les lances pointées vers la nouvelle vague. Au dessus d’eux, les archers vivants prenaient encore place, leurs tirs pouvant être une des clef de la victoire. Mais le semi-nain le savait : sans l’appui de Leelou et de ses troupes, aucun espoirs ne lui était permis.
De difficiles secondes d’écoulèrent, les visages des démons riant et grimacant s’approchant inéxorablement. Puis, comme la vague frappe la montagne, le choc se fit, et un nouveau combat pouvait alors commencer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leelou Lovara
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 881
Age : 29
Age RP : 18 ans
Fiche perso : Regarde dans ma Signature
Date d'inscription : 11/11/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Le quartier des Mages]   Dim 5 Oct - 3:18

Post Cent Quarante Huitième
Leelou Lovara


Tandis qu'Eshalda rejoignait Gahn et son groupe, Leelou et son groupe se mettait en place, veillant ce que l'orc qui s'était réfugié ne reviennent pas les déranger. Mais il n'en fut rien car il quitta la maison dans laquelle il s'était réfugié pour rejoindre la barricade ou la lutte était intense. Observant la situation rapidement, Leelou vit Eshalda sortir de sa maison suivie par quelques hommes. Elle avait donc réussi. La Tsigane vit aussi Gahn et son compagnon nain se charger d'une liche. La créature ne résista pas longtemps face à la puissance brute des deux nains. Cela semblait bien engagé.

"Les archers, vous restez là. Les autres, avec nous."

Leelou acquiesça et suivit le chevalier qui descendait. Derrière eux, les soldats restant prirent le pas. Le quartier serait bientôt prit et les visages étaient moins crispés. Au petit trop, toute cette petite troupe rejoignit celle d'Eshalda et de Gahn à la barricade. La victoire était de plus en plus proche, les derniers zombies reculant devant la masse Hautesylvienne. Les archers qui avaient alors été placé dans les maisons arbres bandèrent leur arcs et tirèrent. Les flèches s'élevèrent dans le ciel. Puis, par la gravité, les trajectoires s'incurvèrent et les projectiles venant des deux cotés du quartier des mages filèrent droit vers les zombis. Les plus malheureux furent décapités sur place grâce à l'inertie des flèches.

Des cris de victoires s'élevèrent alors des rangs humain, rapidement masqué par de puissant hurlement. Les regards se levèrent instinctivement vers la source de ce cri et les hommes virent avec stupeur une horde de démons majeurs et mineurs leur foncer dessus. Les visages se crispèrent à nouveau et la main de fer du lieutenant remania ses hommes. Prêt à fuir, les soldats d'Hautesylve formèrent la ligne, attendant le choc. Malphas, Golgoth et Sekgan s'étaient joint au gros des troupes alors que les deux groupes ayant prit les maisons arbres arrivaient également. On leur indiqua ou se placer dans les rangs alors que les regards se tournaient vers les maisons arbres.

Une nouvelle pluie de flèche s'éleva dans les airs puis fondit vers la masse des dernières troupes d'Agramand. Mais cette fois-ci, il ne s'agissait pas de squelettes ou de zombies. Les projectiles en bois avaient comme cible des puissant démon. Les pointes de métal se fichèrent dans leur chair, leur tirant de nouveaux hurlements de haine. Quelques démons trébuchèrent puis se relevèrent. D'autres se firent piétiner par leurs camarades mais cela ne les arrêta pas. Quelques flèches visaient également les liches et autres zombies ou orc trainant aux cotés des puissants démons.


"Qu'Agrath soit avec nous."

Le milicien aux cotés de la Tsigane semblait inquiet. Il lançait sans arrêt cette phrase, comme si cela allait l'aider dans le présent combat. Mais Leelou ne pensait même pas à ce qu'il disait. Elle avait à sa droite l'Ours, les mains pleine de sang, mais pas le sien. A sa gauche, Mundéric s'essuyait le front, sa lame à la main, pleine de sang elle aussi. Glorac et Grand frère n'était pas loin non plus alors que Malphas était derrière elle, priant Neis une dernière fois avant la nouvelle bataille. Le demi-nain était toujours vivant lui aussi ainsi que tous ses compagnons. Golgoth était également dans un coin, entre deux gardes. Tout le monde était prêt.

Les lanciers formaient une ligne, sur toute la longueur de la brèche, lance orientée vers les démons. Ils étaient suivit par les gardes et le reste des troupes combattantes. Derrière eux se trouvaient les enchanteurs et les archers restant tandis que sur les cotés, dans les maisons arbres, se trouvait le gros des troupes à distance. Le combat final allait commencer ...

[Recap :
Spoiler:
 
MDJs : Quelles sont les pertes coté Agramand suite aux tirs des archers sur la retraite des zombies puis sur la charge des démons ? Quelles sont les pertes des deux cotés suite au premier choc entre les deux fronts ?]
Erg :
Petres chez vous : 2 Guerriers des monts du nord, 2 Gardes, 3 Milliciens, 2 Chevalier, 4 Lanciers
Chez : Agram : 2 Demons majeurs, 1 Mineurs, 3 Zombies lanciers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amon
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 614
Age : 26
Age RP : A définir
Fiche perso : ICI
Date d'inscription : 23/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Le quartier des Mages]   Dim 5 Oct - 13:39

POSTE N°179
<AMON>


La crainte se dessinant sur les visages des humains fit jubilé Amon, et dire qu’ils avaient crus gagné si facilement. Alors que son armée d’élite se rapprochait, une pluie de flèche tomba sur eux. Il avait complètement oublié les archers des arbres, mais ils ne représenteraient bientôt plus un problème. Une fois le corps à corps commencé, il serait bête d’envoyer une flèche sur les alliés. Les humains se ressaisirent et formèrent une ligne de lance à l’avant, mortuaire, tandis que les démons s’avançaient, imperturbable, ignorant les flèches. Amon rit à cette vision.

_Pourquoi riez-vous seigneur ?

_Regarde leurs visages se décomposés par la peur, ils craignent pour leur vie, ils attachent tellement d’importance à leur corps… Ils sont aveugles, stupide…. Ils s’imaginent que de par leur vie, ils ont de meilleurs valeurs que les nôtres. Il est temps qu’ils aillent voir la mort.

Le lieutenant de Nosh dégaina une vieille épée, les démons venaient de traverser les lignes de lanciers. Quelques uns étaient morts, mais leur puissance déteignait déjà sur les pertes ennemies. Un sanglant combat était commencé, la barricade n’était qu’une mise en bouche.

_Bien, allons-y.

Alors qu’ils se dirigeaient vers le combat, un garde passa au dessus de la barricade pour prendre à revers un démon majeur. Amon le prit immédiatement pour cible, l’humain l’aperçu, sans éprouver apparemment de peur. Le corps à corps commença, sans trop forcer Amon esquiva chaque coup, attendant un moment précis. Et ce moment arriva, alors qu’il tenait son épée de la main gauche, le garde tenta un coup sur l’épaule droite, Amon l’évita avec sa rapidité de mort mais au lieu de riposter avec son épée, il attrapa le visage du garde avec sa main droite non occupée et enfonça ses doigts dans les yeux du pauvre soldat. Il lâcha immédiatement son épée et hurla tellement fort qu’il couvrait presque les bruits du combat. Il tomba sur ses genoux en se tenant le visage de ses mains et se roula à terre comme pour éteindre un feu. Malheureusement, Amon ne put profiter longtemps de ce spectacle, une flèche le frôla. Bien que proche du combat, il n’était pas encore dedans et se trouvait toujours dans la zone des archers. Rapidement, il fit un signe aux siens de viser ceux des arbres, sans trop espérer de bon résultat.

Un rugissement s’éleva du combat, les démons devaient faire un carnage. Quant à Sernet, pleinement dans la mêlée, il luttait contre un guerrier des monts du Nord. Un trait de gel passait juste à coté de lui et toucha le bras armé d’un chevalier. Il chercha des yeux le nain qui était en train de combattre un démon majeur, il l’imagina un bras arraché, gisant à ses pieds, les yeux crevés et son corps percé par une dizaine de flèche ; des goules sautaient sur lui pour dévorer le reste de ses chairs. Il envoya alors cette image dans son esprit. Décidé à utiliser pleinement ses pouvoirs, Amon ramassa un caillou et le chargea de son énergie spirituelle,
Il lança alors le caillou qui disparu tout prêt de ce dernier, dégageant son énergie spirituelle. Il ne put malheureusement observer les résultats de ses attaques mentales, un chevalier s’étant interposés et débutant le combat. Plus habile et expérimenté que le garde, il s’avérait être un ennemi plus dangereux que le garde.

[HRP: 1 garde devenu inutile par moi même

récapitulatif:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gahn
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 1862
Age : 28
Age RP : Environs 30 ans
Fiche perso : Fiche de personnage
Date d'inscription : 18/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Le quartier des Mages]   Dim 5 Oct - 20:10

Post no 372
<Gahn>

Grognant admirablement, Gahn encaissa le choc d’une vague maudite d’une puissance rare. La première ligne tint bon mais laissa passer les faces grimacantes des démons. L’un de ces êtres maudits s’empala dans trois lances Hautesylviennes et un second passa de vie à trépas de la main d’un chevalier de la ville. Infortunés chevalier : il fut écrasé l’instant d’après par la masse compacte des suppôts d’Agramand. Elijah se chargea de pourfendre un des démons mineurs dépassant la barricade, son épée arrivant d’en dessous. La bête, un quadrupède suintant de pourriture, eut la machoire percée de bas en haut par la lame du chevalier. Il la retira alors, laissant tomber le démon du côtés des Hautesylviens, avant de lui enfoncer de nouveau sa lame dans le thorax.

Dans leurs courses, trois zombies avaient perdus leur seconde vie, fauchés par les flèches des archers et piétinés par leurs camarade. Une situation difficile, mais gérable. De leurs côtés, les pantins du Grand Pourri n’étaient pas en reste puisque pas moins de la moitié de la première ligne de lancier trépassa.

Le corps à corps s’engagea alors, les lames forgées des guerriers de la ville face à la pourriture et la décrépitude des deux fois-nés. Fulrim et Elijah se lancèrent en hurlant sur un des démons majeurs, lames au clair tandis que Gahn engageait un second monstre. Avant cela, il n’eut que le temps de dire :

-Throd, Unbar, repliés vous dans les arbres, allez !

Gognant encore plus admirablement, les deux natifs de Garadgar firent route vers les arbres, là où leurs talents seraient plus utiles. Le semi-nain se lança alors sur le monstre qui s’offrait à lui. La bête avait une peau mauve profonde et une longue épée maudite, ressemblant à s’y méprendre à celle d’Aransh, ce porc désormais compagnon de Nethfer.
L’immondice se lécha les lèvres en voyant pareil festin devant lui, sa forte pilosité ne semblant pas le déranger. Encore une fois, Gahn grogna, mais cette fois d’un plaisir mêlé à une envie d’en découdre toute guerrière. Il se mis en garde et se lança sur le démon, en prenant soin de laisser sa rage l’envahirent. Ses yeux s’enflammèrent, et mugissant presque bestialement, le semi-nain se lança sur sa proie.

Le démon para une première attaque sur la gauche en prenant soin d’emporter Gahn dans sa course. Sa lame décrivit ensuite un arc de cercle, cherchant le dos du guerrier, trouvant la seule présence de sa hache en parade. Un lent combat s’amorça, perturbé un instant par une vision cauchemardesque.
Gahn se vit mort, putréfié, ses chairs dévorées par des goules stupides et féroces. Ses plaies suintait de pus, de sang mêlés à de la terre et d’asticots : l’ombre de lui même, son destin, sa mort par l’épée. Bien que traumatisante pour un faible d’esprit, Gahn balaya cette vision qui un instant le fit vaciller. Ce n’était pas la mort qu’il accepterait, et certainement pas celle qui le prendrais. Il rafermit sa prise sur ses armes et continua à combattre, ralentissant son rythme pour économiser ses forces.
Dans le même temps, Fulrim et Elijah amorçaient leur propre combat. Le chevalier eut l’honneur de lancer le premier coup, sa lame étant parée par les griffes d’aciers d’un de ces monstres. Fulrim frappa également, mais eut la chance de toucher, le démon étant trop occupés à parer les attaques violentes du chevalier. Sa masse frappa au niveau de la hanche, émettant un craquement léger. L’attention du démon en fut distraite, grossière erreur qui laissa tout le loisir à Elijah d’enfoncer son épée dans la jambe du monstre, la pointe ressortant de l’autre côté. Avec un hurlement de rage, le démon frappa alors à son tour, laissant une large entaille sur le torse du chevalier. En réalité, seule son épaule souffrit, son torse étant raisonnablement épargner grâce au métal de son plastron. Emettant un juron sonore, Elijah retira son épée de la jambe du démon, un gerbe de sang rouge s’en échappant.

La mélée autour des combattants prenait une tournure moins avantageuse. Deux gardes furent percés par les lances des zombies, tandis qu’un chevalier était tranché en deux morceaux au niveau de la taille par un démon. Deux guerriers de la garde personelle d’Hylis mourrurent également, conjointement tués par un orc particulièrement épais et deux démons mineurs. Enfin, avec des hurlements sonores, trois miliciens perdirent la vie, dévorés au sens propre du terme par la vague de zombies.

Ne voyant trop où se trouvait Leelou, Gahn se prit à espérer qu’elle fut proche, elle et ses troupes en réalité. Se concentrant sur son combat, le guerrier encaissa un coup de genoux dans le torse, son plastron émettant un *bom* atténués par les vêtements que portait Gahn par dessus. Enragés qu’il était, le semi-nain n’en attendait pas plus pour occasioner une large entaille dans la jambe du démon. Hurlant de douleur, celui-ci ouvrit sa garde, laissant passer le petit homme. Sa hache s’encastra profondemment entre deux cotes avant de la retirer d’un mouvement sec. Un de ces os se déplaça, briser, son sort scéllé par un nouveau coup de masse du nain.
Essuyant son front de sa manche, Gahn reprit son souffle une seconde avant de se relancer à l’attaque : la bête n’était pas morte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gahn
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 1862
Age : 28
Age RP : Environs 30 ans
Fiche perso : Fiche de personnage
Date d'inscription : 18/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Le quartier des Mages]   Lun 6 Oct - 20:18

Post no 373
<Gahn>

Tout autour du vieux guerrier n’était que chaos et rage. Les boucliers étaient briser, les corps percés, et chaque centimètres carrés du parvis de l’allée étaient innondés du sang des hommes et des démons ainsi que de la pourriture des zombies et des goules. Le mélange était répugnant, et par deux fois, Gahn failli déraper. Sa botte écrasa également les restes odorants d’une goule déjà en purtéfaction, les mouches prenant part à un assaut de moins grande ampleur mais tout aussi virulent. Les âmes étaient mises à rude épreuve, et sans les hurlements de soutien d’Hylis, la mélée si dense aurait put se transformer en débâcle. Mais non, les hommes tenaient bon. Leurs vies, si précieuse, étaient sur l’autel de la défense de leur cité, une entité plus chère que leur vie elle-mêmes.

Fulrim et Elijah donnait toujours dans le ballet martial. Furieusement, les armes virevoltaient entre parades et coup d’estoc. La lèvre inférieure et le nez du chevalier étaient en sang tandis que Fulrim marquait plusieurs plaies aux jambes et aux avants bras. Pourtant, les deux compagnons n’en démordait pas. Arrivés de nul part, le guerrier accompagnant la danseuse, Mundéric de son nom, prêta main forte aux deux fines lames. A trois contre un, le sort du démon était scéllé. Elijah essuya un dernier revers du poing du démon, le faisant trébucher. Les deux autres n’en démandèrent pas plus, et le carnage s’en fit sentir. Fulrim fracassa le genoux gauche du démon, le déboitant complètement. De là, Mundéric s’élança, lame au clair. Son épée transperça le crâne du démon de part en part, s’aspergeant d’un geyser d’hémoglobine qui tâcha sa tunique, son visage et ses cheveux.

-Raah, il était pour moi bon sang ! Jura Elijah, l’arcade sourcilière droite ensanglantée.
-Le prochain, sans doute, s’amusa Fulrim alors que la mélée ne dégonflait pas.

Le chevalier le prit au mot, et se fraya un chemin jusqu’à Gahn.
Pendant le combat de ses deux camarades, le semi-nain n’avait pas trouvés d’ouvertures facile dans la garde de l’immondice. Aucune de ses bottes, ses parades et ses techniques ne percèrent. Soufflant fort, le guerrier para une nouvelle attaque venus d’en haut, mais pas le coup de genou suivant. Il s’écroula sur le ventre, pestant et jurant.
Cela aurait put être la fin de Gahn, mais Elijah, prenant Fulrim au mot donc, passa son épée au travers du démon. Arrivant derrière elle, l’immondice ne put le voir. La seule chose qu’elle vit en réalité, fut la pointe de l’épée du chevalier ressortir au milieu de son abdomen. En se relevant, Gahn vit son compagnon, tout sourire, essuyant sa lame sur du tissu, attrapé au hasard. Le semi-nain lui lança lui aussi un sourire ressemblant plus à une moue de contentement. Reprenant son souffle, le guerrier ne se rendit pas compte du péril qui se profilait dans son dos...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leelou Lovara
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 881
Age : 29
Age RP : 18 ans
Fiche perso : Regarde dans ma Signature
Date d'inscription : 11/11/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Le quartier des Mages]   Lun 6 Oct - 22:41

Post Cent Quarante Neuvième
Leelou Lovara


La charge des démons avait été meurtrière. Quelques lanciers avaient été projeté sur une dizaine de mètre, perdant la vie lors de la réception ou même dès l'envol. D'autres périrent également massacrés par les démons ou les goules. En contre partie trois démon tombèrent. Pas assez au gout de la Tsigane comparés aux pertes humaines. Mais elle n'eut pas le temps de réfléchir plus que ça, le combat était lancé et déjà des hommes tombaient sous les coups des démons ou des goules affamées. Sa rapière dans sa main droite, elle entra dans la mêlé sans se poser de question. Pas question que ce semi-nain se moque encore d'elle.

Elle fila entre deux gardes et esquiva une lance ennemie en faisant un pas de coté. Le zombie, pas aidé par son agilité mortuaire tenta de frapper la Tsigane avec le manche de sa lance mais la danse lame était déjà sur lui. Sa lame fila droit vers la créature qui la para tant bien que mal en sacrifiant un de ses bras. Emportée par son élan, Leelou enfonça sa lame jusqu'au pommeau dans le bras du mort vivant et le lui arracha dans une gerbe putride. Mais la créature ne broncha pas, ne ressentant pas la douleur. Seulement, à cette distance, un lancier n'avait aucune chance de survie. La Tsigane porta sa main gauche à se ceinture et dégaina sa dague. Elle passa dans le dos du zombie grâce à un rapide tour sur elle même, esquivant ainsi le coup d'un démon mineur qui décapita l'ex cible de la danse lame ...

Pendant que la mêlée faisait rage, les archers qui occupaient les arbres commencèrent à viser les troupes en retrait d'Agramand. Abrité dans les maisons arbres, ils ne craignaient pas grand chose, à l'inverse des troupes d'Agramand, complètement à découvert. De même, les archers en retrait de la mêlée bandèrent leurs arcs et leur traits filèrent vers ces mêmes infâmes mort vivants. Leur sort était fixé, ce n'était plus qu'une question de temps ...

Leelou l'avait échappé belle, esquivant l'attaque du démon par un pur hasard. Mais si le hasard lui avait sauvé la vie cette fois, il pouvait lui jouer bien des tours dans le futur. C'était l'inconvénient des mêlées. Un puissant chevalier pouvait se faire abattre par le premier des miliciens. Mais pour le moment, Leelou n'avait pas le temps d'y réfléchir, devant affronter le démon qui avait mit fin à la fausse vie du zombie. Il s'agissait d'un tout autre adversaire, d'une autre rapidité -bien que ridicule face à celle de la Tsigane- et surtout d'une autre force. Le moindre de ses coups pouvait venir à bout de la jeune femme. La Tsigane esquiva un premier coup qui s'écrasa par terre, écrasant le zombie dans un *splortch* visqueux. Levant sa deuxième griffe, il s'apprêtait à frapper la Tsigane encore en mouvement quand trois shuriken se plantèrent dans son torse. Il les fixa puis fixa leur provenance.

Eshalda était intervenue, évitant Leelou d'une blessure douloureuse. Elle avait son bras droit tendu vers le démon puis elle renfila ses griffes et se jeta à l'assaut sur le démon. Il se tourna vers elle, laissant à la Tsigane le temps de se relever. Le démon frappa la tueuse qui esquiva en sautant sur son bras. Elle sauta ensuite sur le démon et lui planta ses griffes dans l'épaule et le torse, espérant le tuer. Mais le démon était plus résistant que ça. Il l'attrapa avec sa deuxième main et la projeta au loin, hors de la mêlée. La jeune femme s'écrasa par terre et roula, inconsciente, mais hors de danger.

Leelou voulut s'assurer qu'elle allait bien mais le combat faisait rage et elle n'avait pas le temps de se distraire. Déjà, le démon mineur était passé à autre chose, combattant de nouveaux adversaires. D'un coin de l'œil, la danseuse aperçu l'Ours aux prises avec un maitre lame orc. Malgré sa puissance, le saltimbanque était dépassé. Il fallut l'intervention d'un soldat d'Hautesylve pour lui épargner la vie. Le pauvre garde rendu aveugle errait au milieu du combat en criant. Il avait bousculé l'Ours et reçu à sa place le coup fatal. Leelou se faufila alors vers le saltimbanque, esquivant les attaques, parfois involontaires, qui lui étaient portées. L'homme était couvert de blessures.


"Rejoins Eshalda ! Dit-elle en indiquant vaguement du doigt l'endroit où était la jeune femme. Apporte la à l'abri et soigne toi !"

Le saltimbanque grogna mais Leelou avait raison. Il n'était plus en état de combattre. Il quitta la mêlée avec regret mais la Tsigane ne s'attarda pas plus sur son sort. Elle venait d'esquiver un nouveau coup mais elle n'eut pas à combattre son adversaire, car elle était rejointe par Mundéric qui venait d'achever un démon majeur. Il lui sourit rapidement et reprit le combat contre son adversaire alors que la Tsigane cherchait du regard le maitre lame. Elle le vit, au loin, chargeant le demi-nain, combattant un démon lui aussi. L'orc renversa sur son chemin alliés comme ennemis. On avait du lui dire de se charger de Gahn pour qu'il agisse comme ça.

La Tsigane se mit alors à sa poursuite, se faufilant entre les rangs grâce à sa vitesse et à son agilité. Rapidement, elle rattrapa son retard. Heureusement pour le nain qui venait d'abattre le démon à l'aide d'Elijah. Déconcentré par cette victoire, il ne voyait pas venir l'orc. Les signes du chevalier Markson furent trop tardif à arriver. Le demi-nain se retourna mais c'était trop tard : il allait encaisser l'attaque du maitre lame de plein fouet. Mais heureusement pour lui, la Tsigane intervint, le sauvant de la mort qui l'attendait. Ce fameux hasard qui ne faisait pas toujours si bien les choses. Leelou avait réussi à lui planter la pointe de son épée dans l'arrière de la cuisse, le faisant chuter au sol, avant de frapper Gahn.


[Un zombie lancier en moins par ma main ainsi que deux démons majeurs par les mains de Mundéric, Gahn, Fulrim et Elijah. Eshalda hors combat alors qu'un démon mineur est affaibli. De l'autre coté, le garde aveugle est achevé. Je m'occupe du maitre Lame orc ^^.

Récap (morts déjà retirés) :
Spoiler:
 
MDJs : Les archers dans les maisons arbres et ceux en retrait coté Hautesylve font-ils des morts parmit les archers en retrait coté Agramand ? Et vice versa, sachant que les archers des maisons arbres sont protégés par les dites maisons arbres ^^. Sinon, en plus de nos propres frags, comment se passe la mêlée des deux cotés ?]
Perte chez Agram : 1 Demon mineurs, un zombie lancier et 1 Majeur. Il y a aussi 2 Archers qui meurent sous les flêches.
Perte chez HS : 1 Garde, 2 Lanciers, 1 Millicien et 1 Enchanteur. 2 Archers meurent sous les flêches zombies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golgoth
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 817
Age : 26
Age RP : 43 1/2
Fiche perso : Ici on t'as dit !!!
Date d'inscription : 31/10/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Le quartier des Mages]   Mar 7 Oct - 18:53

Post précédent —> Mairie d'Hautesylve
king Post N°80 king de <Golgoth>

Impossible de rien voir dans la mêlée. Puis enfin, la ligne qui précédait tombe et c'est nous qui sommes sur le front, combattant les horreurs cornues tout droit sorti de l'Enfer qu'on nomme démons. Des géants couleurs de braise qui au premier abord semblent aussi invincibles que des trolls... Mais certains finissent par tomber, et les troupes de Hautesylve reprennent courage...

Les hurlements et autres ricanements à glacer le sang des démons couvraient presque le bruit métallique des armes qui s'entrechoquaient. Alors, Golgoth ajouta à la cacophonie régnante son propre mugissement de bourrin fanatique. Il sentit son sang affluer jusqu'au bout des extrémités de ses membres, ses articulations se dérouiller et la puissance commencer à parcourir lentement ses veines comme de la lave en fusion. Le forgeron était probablement en meilleure forme que la plupart des autres guerriers car il ne s'était pas encore vraiment battu jusqu'à maintenant. Ce fut certainement une des raisons pour lesquelles il attira l'attention d'un démon, outre sa performance vocale ou le fait que peut-être la créature infernale avait entendu la description de celui qui s'était débarrassé d'un de ses congénères à l'entrepôt. Le démon, une masse à ailettes dans chaque main, se plaça donc face à Golgoth. Les deux brutes se fixèrent une ou deux secondes, le même rictus sadique gravé sur le visage et, dans le regard, la même drôle de lueur, puis s'élançèrent l'un contre l'autre. Deux coups légèrement espacés s'écrasèrent sur le bouclier du forgeron faisant vibrer le bras qui le tenait. En expert, Golgoth doutait que son bout de bois puisse tenir longtemps le coup à ce rythme-là. À son tour, le quadragénaire barbu abattit son marteau de guerre sur le démon. Ce dernier croisa ses deux armes et para l'attaque avec une facilité qui déconcerta un moment son adversaire. Puis le serviteur d'Agramand recula et chargea à nouveau avec un mouvement circulaire de droite à gauche, les deux bras placés parallèlement. L'attaque mêlait une souplesse et une force monstrueuses. Le forgeron le sentit et tenta d'esquiver mais il n'eut certainement pas réussi si à ce moment un guerrier nordique n'avait pas fait son apparition entre le démon et lui pour dévier l'attaque d'un habile mouvement de hache.

- À deux on peut... l'avoir !

Suant déjà à grosses goutes, le forgeron laissa échapper un borborygme qui signifiait probablement ‘D'accord !’, puis les deux guerriers s'élancèrent sur leur cible. Le démon était encore capable de rivaliser avec eux mais le binôme qu'il affrontait se débrouillait pour l'empêcher d'avoir le temps d'élaborer une stratégie. Chacun de ses bras était pour un adversaire différent et sa défense tenait plus du réflexe que d'autre chose. Au bout d'un moment, le nordique finit par lui laisser une profonde entaille sur la poitrine et alors tout s'accéléra. Le démon para une attaque de Golgoth envoyant son arme au loin, puis il riposta et le forgeron se sentit d'un coup partir en arrière, ses muscles ne lui répondirent plus, puis il sentit une grande douleur au dessus du nombril. Il eut juste le temps d'apercevoir le coup de hache du guerrier qui mit fin à la vie de l'infernal en séparant sa tête de son corps. Et ce fut le noir.

...

--------------------------------------------------------------------------------------
Pas encore mort non ^^ Mais pas loin de ça, j'ai reçu un coup de masse à ailettes au torse, j'ai de la chance d'avoir survécu, le coup était sûrement moins fort qu'il aurait pu l'être. Donc en gros, un démon majeur en moins (je vais devenir leur pire cauchemar, z'allez voir) et moi même très gravement blessé et la barbe abîmée (Arg !) (je compte mourir mais pas tout de suite de suite)
AUX MDJ : Changer l'état


Edit : Nerf, j'avais piqué son chevalier à Amon ^^ Bon, on va dire que c'est un guerrier des monts du nord en fait ^^
Post Suivant à la mairie de Hautesylve —> infirmerie


Dernière édition par Golgoth le Dim 12 Oct - 14:52, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Le quartier des Mages]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Le quartier des Mages]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» DALIDA son quartier et maintenant là où elle repose
» Fiche sur les Mages Bleus
» Le quartier disciplinaire de Fleury-Mérogis
» Les ragots du quartier....
» Nouveau visage du Quartier 2004

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gloire et Honneur - Archive :: La version 1 :: Le vaste Monde de Gloire et Honneur :: Norgod :: La sombreforêt :: Hautesylves :: Les Habitations-
Sauter vers: