Gloire et Honneur - Archive


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [L'attaque de l'entrepot]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gahn
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 1862
Age : 28
Age RP : Environs 30 ans
Fiche perso : Fiche de personnage
Date d'inscription : 18/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: [L'attaque de l'entrepot]   Lun 15 Sep - 0:59

Post no 357
<Gahn>

Post précédent à la mairie de Hautesylves

Gahn fit un signe de tête à Clane en le voyant arriver. L’homme pouvait être étrange, il ne semblait pas moins être un bon diable au combat, une personne sur laquelle on puisse compter. Il était accompagner par un deuxième gaillard, pas bien vieux à en juger par son visage.

L’observation n’en était pas moins inutile, si l’inconnus combattait, cela suffisait au guerrier. Ce dernier effectua quelques changements dans l’organisation d’Oltdorf, mettant cinq gardes de Port-Pergas de chaque côtés du chariot, n’en gardant que trois à l’avant. Mieux vaut protéger ses flancs en territoire inconnus. Puis, lentement, la troupe se mit en branle, sortant du deuxième niveau par la porte Ouest, préférant la sécurité à la rapidité. La consigne avait été donnée de faire le moins de bruit possible, aussi, lorsque la lourde porte s’ouvrit, dévoilant le raison de rues du premier niveau de la ville, le silence se fit, lourd et oppressant.
Le guerrier fit un signe de main, la large bande se mettant en marche. L’appréhension se lisait sur chaque visage, celui de Gahn n’échappant pas à la règle. Derrière sa barbe, le guerrier se mordait la lèvre inférieure, serrant fermement le pommeau de sa hache.

Si le silence était observés par le groupe, la ville en faisait autant : le peu de bruit que la cité faisait tenait au cri des corbeaux dévorant les carcasses et les maisons s’écroulant au loin par le feu que créeaient les troupes du Nécromant. Suivant la carte de l’officier de Hautesylves, Fulrim donnait des indications silencieuses du plat de la main. A droite en sortant, à gauche puis de nouveau à gauche. Les rues silencieuses défilaient, chacunes d’elles rendant les hommes plus nerveux. Elijah semblait plutôt guilleret, son esprit un peu faible rendant toute notion de danger impalpable pour cet éternel optimiste.

Finalement, le groupe arriva à un embranchement dans la ville : la rue de séparait en deux, comme un V. Sur la gauche, se trouvait l’entrée principale de l’entrepôt, indiquée par Fulrim. A droite, une petite ruelle menait à l’entrée secondaire, où les chariots se remplissaient en temps de paix. Selon la carte, un petit rond point permettait de faire tourner le chariot et ainsi de repartir dans l’autre sens. Il ne restait plus qu’à faire ce qu’on leur avait demander...

[Erga, besoin du descriptif des forces mortes-vivantes, ainsi que leur localisation. Un petit post pour decrire la zone m'aiderait aussi. Merki d'avance !]


Dernière édition par Gahn le Lun 15 Sep - 21:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clane de Malmaison
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 171
Age : 38
Age RP : La quarantaine
Fiche perso : "MALMAISON!"
Date d'inscription : 30/08/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [L'attaque de l'entrepot]   Lun 15 Sep - 16:31

Clane
n°41

[L'Ivrogne, le Tordu et la Fouine]

Clane déambulait sur le sol terreux, parfois mousseux, de l'étrange cité. Un silence de mort y régnait. Partout, le chariot et les bruits des bottes de cuir venaient violer le sanctuaire mort de la ville fantôme. Ruelles désertes, fenêtres abandonnées, même des arbres on avait retiré les ponts de bois et de cordes, guirlandes d'un autre temps inutiles et inutilisées. La brise matinale soufflait dans les frondaisons apaisantes de ce bois millénaire qui avait retrouvé sa tranquillité des premiers jours, quand on n'était pas encore arrivé, et quand on n'avait pas installé maisons et mages ici même pour une bande de démiurges peureux.

Ainsi il admirait la solitude des lieux, entouré par des dizaines d'hommes et accompagné par Malrys le Basané, qui scrutait les habitations délaissées avec une défiance que les hommes normaux ne réservent qu'aux êtres vivants. Son bouclier haut, sa lame à nu, il avançait sans se soucier du rester de la parade, sans s'occuper du charriot et de tout ce dont se souciait Hautesylves et ses mages. Il avançait prudemment, le visage arrogant de l'homme qui ne craint nullement le danger. Clane égalait ce reître avec son allure de mercenaire des bas étages. Le gourdin sur l'épaule, il marchait lentement non loin du charriot et de Gahn, jetant des oeillades aux arbres puis son neveu, remettant son gourdin en place sans aute forme de procès.

Et puis ils arrivèrent aux entours de l'entrepôt, et la troupe s'arrêta en silence, considérant d'un oeil méfiant la situation qui leur faisait face.


Dernière édition par Clane de Malmaison le Mer 1 Oct - 12:17, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ (Erganum)
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 843
Age : 28
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 02/06/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [L'attaque de l'entrepot]   Lun 15 Sep - 20:11

Sur le haut du toît de l'entrepôt, on remarque que cinq archers zombies regardent l'horizon, l'arc bandé, prêt à tirer si toute menace se présente. Cinq mages maudits sont dans l'entrepôt entrain de discuter entre deux pilles de caisses. Autour de l'entrepôt, on remarque aussi que quatres démons mineurs font des rondes. Ceux-ci coordoner par deux démons majeurs. Une liche spécialisée vent est au centre de l'entrepôt, elle lit un étrange livre. La porte de l'entrepôt est gardée par dix gardes goules. Un maître lame Orc ainsi que trois arbalétriers tournent dans l'entrepôt. Dix lanciers zombies gardent deux petites portes menants à l'entrepôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gahn
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 1862
Age : 28
Age RP : Environs 30 ans
Fiche perso : Fiche de personnage
Date d'inscription : 18/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [L'attaque de l'entrepot]   Lun 15 Sep - 20:54

Post no 358
<Gahn>

Gahn observa la situation. La troupe était derrière lui, à cinq mètres, hors de vue. Par contre, l’entrepôt était en vue, lui. Le guerrier observa donc, voyant que seul les zombies sur le toit pourraient être les témoins de l’avancée du groupe. Hormis ceux-là, la porte arrière était vierge de tout mort-vivants. Les troupes ennemies semblaient plutôt faiblarde vu d’ici, se composant seulement de guerriers de secondes zones, hormis deux démons majeurs à l’air particulièrement énervés. A première vue donc, la bataille semblait simple, mais l’énorme structure qu’était l’entrepôt pouvait aussi bien abriter une autre partie des guerriers d’Agramand ou être totalement vide.

Gahn revint vers la troupe et réunis Oltdorf, l’officier d’Hautesylves, Clane, le gros type de la veille et Fulrim. Une fois les hommes au même endroit, Gahn exposa son plan :

-La situation est loin d’être bonne, je vous le dis tout de suite, mais pas impossible. Voilà comment je verrais les choses. Nos fantassins devront longer le mur de l’entrepôt de manière à rester hors de vue des archers sur le toit. Une fois tous à la porte arrière, nous la defoncerons pour prendre l’entrepôt et tenir la porte principale. Notre investissement attira les troupes mortes vivantes, et nous fera combattre dans l’entrepôt. Pendant le combat, le chariot serait donc en securité pour rejoindre l’arrière du bâtiment. Des objections?


Oltdorf fit non de la tête, tout comme l’officier originaire de la ville. Qu’en pensais les autres?

[Petit post pour laisser les autres réagir à mon plan.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalw de Malmaison
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 40
Age RP : La vingtaine
Fiche perso : MALMAISON!
Date d'inscription : 12/09/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [L'attaque de l'entrepot]   Lun 15 Sep - 21:43

n°5

Post précédent à la mairie de Hautesylves

La lame au clair, Dalw goûtait à l’atmosphère morbide du village. Quand il l’avait traversé pour gagner la mairie, les dégâts étaient minimes. La situation s’était rapidement détériorée, comme une peste bubonique purulente. De temps à autre, on croyait entendre le bec d’un corbeau arracher des lambeaux de chair à un cadavre. C’était comme une gangrène qui gagnait la ville, l’armée des morts modelait le paysage à son image. Le Nordique fit craquer sa nuque. Il regrettait de ne pas avoir mis la main sur un quelconque pavois auparavant. Avancer sur l’entrepôt, sous les tirs ennemis, voire combattre face à des adversaires qui n’avaient pas peur de blesser les leurs en vous tirant dessus, se révélerait d’autant plus périlleux.

Il observa le Basané. Il avait un bouclier, lui. Dalw eut un sourire carnassier tandis qu’une pensée mauvaise lui traversait l’esprit. Gahn manda l'oncle Clane pour présenter la situation et élaborer un plan. Bien que non convié, le neveu de Clane ne perdit rien de la conversation.

Une grimace apparut sur son visage. Le plan du nain avait une faille, ils allaient se retrouver bloqués au centre du bâtiment, sans savoir exactement quelles seraient les effectifs ennemis présents. Il y avait un risque non négligeable qu’ils se retrouvent bloqués,encerclés dans l’entrepôt, tandis que des renforts viendraient les submerger. Il grommela à l’adresse du vieux Malmaison
« Si on forme un seul et même groupe, on risque l’encerclement… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clane de Malmaison
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 171
Age : 38
Age RP : La quarantaine
Fiche perso : "MALMAISON!"
Date d'inscription : 30/08/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [L'attaque de l'entrepot]   Lun 15 Sep - 21:44

Clane
n°42


Non pas que Clane remettait les compétences tactiques de Gahn en question, mais disons qu'il n'avait pas confiance. Disons que le nain, par essence, était petit, et que les toits des bâtiments étaient hauts. Peut-être le chef de guerre avait raté quelques détails à cause de sa petitesse, quelques détails qui pourraient être cruciaux. Aussi Clane alla à son tour jeter un oeil à l'entrepôt en question, considérant la troupe qui y stationnait.

Il revint rapidement, l'air mitigé.

“Maître nain, je ne crois pas que nous puissions faire longer à toute notre troupe l'entrepôt. Les sentinelles sont plus nombreuses que prévues, et sûrement trop alertes pour ne pas s'apercevoir de notre manoeuvre. Si notre troupe est surprise alors qu'une partie de nos hommes longent l'entrepôt tandis qu'une autre attend son tour pour passer, nous nous ferons massacrer sans pouvoir opposer aucune résistance.

De plus, nous ne connaissons pas les forces ennemies en présence dans l'entrepôt. Nous ne pouvons risquer de finir en sous-nombre, d'être bloqués à la porte secondaire sans pouvoir investir la place avec facilité et de finir pris en tenaille par les morts, qui nous attaqueraient via l'entrepôt et via le chemin dont nous venions.

Je propose donc qu'une poignée de volontaires armés de mélanges incendiaires, d'eau bénite et autres bombes rejoignent les habitations voisines de la porte principale de l'entrepôt. Une fois ici, ils trouveront un abri d'où tirer leurs bombes. Les deux fois nés se rueront sur les maisons d'où furent lancés les projectiles deux fois mortels, croyant avoir affaire au gros de notre troupe. Pendant ce temps, vous investiriez par l'arrière l'entrepôt et prendriez à revers les troupes ennemies.

Si jamais cette opération est accepté, je me propose comme volontaire pour attaquer de front les troupes de l'entrée principale, bien entendu. Il me faudrait un soldat qui connaisse bien la zone et quelques autres hommes courageux prêts à risquer de brûler vifs ou de finir dans le ventre d'une goule. Bien que cela soit extrêmement dangereux pour une poignée, cette diversion permettra d'emporter la victoire tout en nous évitant d'être surpris au mauvais moment."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalw de Malmaison
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 40
Age RP : La vingtaine
Fiche perso : MALMAISON!
Date d'inscription : 12/09/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [L'attaque de l'entrepot]   Lun 15 Sep - 22:58

n°6

Dalw opina du chef. De plus, avec ce type de projectiles, ils pourraient ouvrir un chemin dans les rangs ennemis, si le gros de leurs troupes se trouvait encerclé. L’équipe chargée de la diversion serait ainsi à même, une fois le combat engagé, de harceler les flancs ennemis afin de les empêcher de monter un semblant d’organisation. Néanmoins, cela impliquerait que ce groupe, si possible à même de prendre rapidement ses jambes à son cou, se compose au minimum de trois personnes, afin de former un petit groupe à même de venir se tailler un chemin dans les rangs des deux fois nés tout en pouvant emporter suffisamment de projectiles avec eux.

De sa voix rude, le jeune Nordique lança
« Compte sur moi pour ce plan, mon oncle ! Il m’a l’air suicidaire, un Malmaison de plus ne sera pas de trop. » L’espace d’un instant, l’image d’un bouclier lui revint à l’esprit « Ton ami le basané pourrait aussi nous accompagner, une bonne paire de bras de plus ne serait pas de trop. »

Son regard coula sur l’homme à la tête de la petite troupe « Maître nain, si cette proposition vous convient, je viendrai prêter main forte à mon oncle. Le sang du nord bout trop ardemment en mes veines pour ne pas participer à cela. »Se disperser, c’était se rendre vulnérable. Cependant, le mercenaire avait appris à se rendre discret quand cela était nécessaire et il gageait qu’il en était de même pour Clane.

Au loin, il perçut un vol de corbeaux. Avant la fin du jour ils auraient du la viande fraîche, mais Dalw comptait bien ne pas en faire partie…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clane de Malmaison
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 171
Age : 38
Age RP : La quarantaine
Fiche perso : "MALMAISON!"
Date d'inscription : 30/08/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [L'attaque de l'entrepot]   Mar 16 Sep - 0:04

Clane
n°43

Les paroles de son neveu, Dalw de Malmaison, lui firent chaud au coeur. Ainsi la famille était bien là, et dans le sang de ce parent pulsait l'esprit de ses ancêtres, ces soudards sans foi ni loi, chasseurs de trolls et seigneurs du Nord. Clane s'exclama, exalté par la proposition du freluquet au regard perçant et au sourire méchant.
“Te voilà un bien digne Malmaison, mon neveu ! Ton père Olrik aurait été fier de toi !”
“A vrai dire il s'appelle...”
“Tututu, ne gâche pas le tragique de mes effets, cher Dalw.”, fit taire Clane d'un air d'admonestation, le sourcil froncé. Il le prit par les épaules et le regarde un instant, souriant comme une mercière sourirait devant un ouvrage de broderie parfaitement réalisé.

Le moment des effusions passé, Clane se détourna du jeune homme de Malmaison pour se tourner vers le reste de la troupe, embrassant d'un regard cette aréopage de guerriers réuni ici dans le but de combattre le vilain et de casser du mort vivant. Il eut un hochement de tête satisfait, puis s'intéressa à Malrys, son compagnon. Le basé au corps sec ne disait rien. Il considérait le plus simplement du monde le dialogue des lieutenants ainsi que les paroles échangées entre les Malmaison, tournant sa têt parfois pour apercevoir un papillon ou autre chose appelant à la badinerie. Cet homme était habitué à la guerre, c'était assuré, ou bien était un parfait inconscient – les deux pouant être cumulés, s'entend. Au bout d'un moment de flottement, il regarda Clane, qui le fixait de l'air de celui qui veut convaincre par un silence héroïque et plein de moments silencieux, puis s'interrogea.
“Hein ? Quoi ?”. (Il sembla comprendre.) “Ah ? Oh. Oui. Oui, oui, j'en suis, les Malmaison peuvent compter sur ma lame, cela est entendu !”

Et le soldat au teint cuivré de frapper sa garde d'épée sur le vieux bouclier usé qu'il portait au bras gauche, pas très inspiré par la bataille qui se profilait. Inspiré, par contre, il était au sujet de Dalw, et notamment de sa jaquette en cuir, que le soldat semblait trouver à son goût, et qu'on risquerait de voir sur son torse large si jamais il arrivait un incident au jeune chevalier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gahn
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 1862
Age : 28
Age RP : Environs 30 ans
Fiche perso : Fiche de personnage
Date d'inscription : 18/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [L'attaque de l'entrepot]   Mar 16 Sep - 1:29

Post no 359
<Gahn>

Le guerrier croisa ses bras, faisant ressortir le peu de peau qui n’était pas couvert par du métal ou de l’étoffe. La moustache tremblante et le regard courroucé, il fit une moue dubitative, mais le regard de Fulrim lui confirmait la version de Clane. La petite taille du semi-nain avait eut raison de ses estimations et il se voyait corrigés par un humain dans ses plans. La fierté haut placée des Nains s’en trouva fortement blessée, mais le vieux guerrier n’en montra rien, préférant se concentrer sur ce que la bataille lui réservait. Il cracha par terre, se massant la barbe d’une main tandis que l’autre restait croisée sous son bras.

-Mais le chariot n’est pas censer être vide? Observa Gahn.
-Enfait non cap’taine, j’ai pris l’initiative d’y conserver des explosifs et des fioles d’eaux bénites, répondit Oltdorf, bombant le torse.
-Alors c’est entendu. Vous trois vous chargerez de cette diversion, mais pas seul. Vous là, dit Gahn en pointant l’officier de Hautesylve et dix gardes, vous irez avec eux.

Il apparut que quelques mages se proposèrent également, mais la descision de les prendre ou pas revenait à Clane. Le vieux guerrier avait désormais la responsabilités de prendre l’entrepôt et rapidement. Si le bâtiment était rapidement pris, les archers et les arbalétriers auraient un poste de tir parfait couvrant la place face à l’entrepôt, pouvant offrier un tir d’appui à Clane et ses hommes, prenant ainsi en tenaille le groupe de mort-vivants. Si le plan pouvait se dérouler ainsi, les pantins d’Agramand ne devrait pas avoir beaucoup de chances, combattants sur deux fronts et faisant face à une puissance de feu mobile pour certains et couverte pour d’autres.

Rapidement, Gahn monta dans le chariot, les archers et arbalétriers prenant place dans la cohue. Il déchargea les explosifs avec précaution. Vingts cocktails molotov et quinze bombe, ainsi que de la poix inflammable pour le cas où un mur de feu soit la dernière solution de replis. Il partagea également l’eau bénite : vingt fioles pour Clane et dix pour lui, le chevalier faisant face à plus de troupes que lui.

Enfin, quand tout fut en place, Unbar fut détaché à la conduite du chariot qui devrais descendre la petite rue et rejoindre l’arrière de l’entrepôt. Les troupes se divisèrent en fonction de leurs objectifs respectifs alors que chacun fourbissait son arme. Le vieux guerrier empoigna la hache scintillante de Port-Pergas, sa lame acérée brillant lorsque le soleil perçait à travers les arbres. Après un dernier coup d’oeil à Clane, le semi-nain reporta son attention face à lui. Dans quelques secondes, la tempête allait se lever, sans annoncer quel bateau coulerait.

[Donc, je te détache un chevalier (lvl 3) et dix gardes (lvl 2) pour ton opération, plus les 15 bombes, les 20 cocktails molotov, la poix inflammable et 20 fioles d’eaux bénites. De plus, tu peux prendre autant de mages sacrés que tu veux, jusquà sept.]
[De mon côtés, j’ai donc dix gardes, 5 archers, 5 arbalétriers, 10 fioles d’eau bénite et un minimum de trois mages sacrés ainsi qu’un chevalier. Bonne chance, je te laisse lancer l’attaque. Précise combien de mages du prend à la fin de ton post]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clane de Malmaison
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 171
Age : 38
Age RP : La quarantaine
Fiche perso : "MALMAISON!"
Date d'inscription : 30/08/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [L'attaque de l'entrepot]   Mar 16 Sep - 17:10

Clane
n°44

Clane hocha de la tête gravement. Il était content qu'on écoute ses conseils, bien qu'ils auraient pu passer pour ceux d'un fou en d'autres circonstances. Il s'approcha du lieutenant qui devait l'accompagner et lui dit.
“Il faut que vous choisissiez quatre à cinq hommes. Des volontaires. On ne peut pas s'encombrer d'autant de soldats, on pourrait être trop facilement repérer. Trois mages de l'école sacrée porteront notre arsenal. Une dizaine d'hommes est suffisamment importante et juste assez discrète.”

Pendant que l'officier acquiesça aux hypothèses de Clane, celui-ci se tourna vers les mages ainsi que son parent de Malrys.
“Messires, vous aurez l'insigne honneur de porter les explosifs le temps du voyage. Je suis persuadé que les dieux, qui veillent sur vous, ne provoqueront pas d'incident pendant l'expédition. Une fois que nous serons sur place et en action contre les morts vivants, je veux que vous soyez des plus attentifs. Chacun de vous surveillera une issue, et un soldat vous sera affilié à chacun. Je sais que vous êtes capable, par de simples incantations, de perturber les mauvais esprits à tel point qu'ils se sentent comme consumer de l'intérieur bien qu'il n'en meurent pas, est-ce exact ?”
“Ca l'est, Messire mercenaire.”, répondit avec assurance celui qui semblait être le chef des mages.
“Bien. Dans ce cas-là, si des goules ou d'autres morts ne passent le mur qui nous protège, je veux que vous incantiez vos charmes afin qu'ils ne puissent point nous nuire. Le soldat qui devra vous protéger l'achèvera avant qu'il ne s'en remette, si les dieux le veulent.”
“Bien.”

On se prépara donc, et Clane enleva une partie de ses vêtements tout en exhortant mages et gardes à ne pas porter de choses trop encombrantes ou saillantes. Pas de nourriture ni d'armes secondaires. Une fois que le chevalier eut terminé sa conversation avec un soldat de Hautesylves.
“Excellent. Messires, nous allons nous rendre dans l'une des maisons proches de l'entrepôt par la porte secondaire. Une fois les lieux investis, nous ferons diversion et tenterons de résister aux goules que nous n'aurions pas réussi à griller grâce à nos mélanges incendiaires et nos bombes.
Allons ! Il est temps !”


Et sur ce, la petite troupe se sépara du gros de l'expédition et quitta la route, commençant à louvoyer autour des maisons, loins des yeux des archers squelettes, longeants les maisons qui leur servaient de cache.

[J'ai pris le chevalier plus cinq gardes ainsi que trois mages sacrés. Dalw m'accompagne ainsi que Malrys. Pour un total de... **réfléchit** onze hommes d'armes.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clane de Malmaison
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 171
Age : 38
Age RP : La quarantaine
Fiche perso : "MALMAISON!"
Date d'inscription : 30/08/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [L'attaque de l'entrepot]   Mar 16 Sep - 17:35

Clane
n°45

La petite escouade suivit donc l'un des soldats de Hautesylves, qui les guida jusqu'aux maisons les plus proches de l'entrepôt. Le décor n'était pas des plus riants, mais, si on pouvait constater que plusieurs demeures de mages avaient été incendiés, il restait de nombreuses bâtisses encore debout, quoique saccagées pour certains. La zone ouest n'était pas encore entièrement sous contrôle de l'armée des morts, aussi on ne laissait point trop aller les hommes au pillage dans ce coin-là de la cité. On traversa donc le quartier avec discrétion et prudence, méfiance même, scrutant à chaque bruit louche les environs et les rues les plus proches, se cachant d'une patrouille ennemie. Une fois non loin de l'entrepôt, l'escouade élurent domicile dans une maison tout à fait en face de l'entrepôt. Passant par l'accès arrière qui, bizarrement, était encore en état, on investit lentement les pièces de la maison, essayant de ne faire aucun bruit. Cela fait, Clane donna les nouvelles instructions.

“Le gros de la troupe s'installe dans la pièce commune et stationne devant la porte d'entrée. Trois hommes tireront d'en haut bombes et mélanges incendiaires, répandant le désordre dans les rangs adverses et dirigeant l'attention sur nous. Dès que vous aurez entendu les bruits de déflagration, vous briserez les vitres.” Il désigna les deux uniques fenêtres mitoyennes à la porte. “Avant cela, enduisez vos boucliers d'eau bénite afin de vous en servir comme de murs contre les goules qui tenteront de passer par l'entrée principale et les fenêtres. Placez vos boucliers le plus près possible des fenêtres afin qu'elles n'aient aucune faille à exploiter. Enfin, juste avant l'assaut, répandez cette fiole.” Il tendit la poix inflammable que lui avait remis le nain. “Mettez-en sur les murs. Si jamais l'avancée des morts est trop importante, nous provoquerons un mur de feu afin de faciliter notre retraite.”

Sur ces quelques mots, il désigna deux soldats et leur ordonna de porter une bombe et un mélange incendiaire chacun. Il jeta un dernier coup d'oeil à la troupe qui se préparait à recevoir le choc, lança un hochement de tête à l'adresse de Malrys et son neveu, puis monta avec dans chaque main de quoi créer un chaos salvateur.

Une fois à l'étage, Clane incanta quelques mots étrangers et alluma du bout de son doigt devenu incandescent quelques bougies qui se trouvaient près du lit de la chambre dans laquelle se trouvaient les trois hommes et qui avaient été placées non loin du petit balcon. La pièce était spacieuse, elle devait être celui d'un riche bourgeois. Elle était même dotée d'une petite porte vitrée donnant sur une petite saillie ayant pignon sur rue. C'était d'ailleurs pour ça que le soldat qui avait guidé l'escouade avait conseillé cette demeure-ci, qui leur permettrait de jeter leur projectile avec d'autant plus de facilité.

Le trio respira longuement puis, Clane, conscient de devoir montrer l'exemple, se prépara. Il prit sa bombe. L'un des soldats se saisit d'une autre bombe et le dernier d'un mélange incendiaire. Clane alluma la mèche à l'aide d'une des bougies et, bientôt suivi des autres qui répétait ses gestes, il ouvrit la porte vitrée, cibla pendant une seconde qui parut un millénaire la troupe de goules et jeta de toutes ses forces le projectile. Une seconde plus tard, il fut suivi par ceux des deux gardes.

[Utilisation d'une fiole de poix, d'un nombre indéterminé de fioles d'eau bénite (je laisse cela à la discrétion du MJ), de deux bombes et d'un cocktail molotov.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golgoth
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 817
Age : 25
Age RP : 43 1/2
Fiche perso : Ici on t'as dit !!!
Date d'inscription : 31/10/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [L'attaque de l'entrepot]   Mar 16 Sep - 18:58

http://gloire-honneur.frbb.net/la-mairie-f25/post-ouvert-l-attaque-de-hautesylves-t3604-30.htm#31815
Post N°74 de ≤Golgoth≥

Silencieux, le forgeron de métier avait suivi la troupe de guerriers. Avançant lentement, pour ne pas faire entendre le bruit des roues et des bottes, l'expédition traversa la ville désertique. Beaucoup de morts avaient pu recevoir une sépulture décente, cependant que les corps des autres étaient confiés à la nature. Ainsi, ils progressèrent dans les rues sans apercevoir d'autres créatures que des charognards. Puis, ils arrivèrent en vue de l'entrepôt, à l'extérieur de la partie de la ville qui avait été investie par les sympathisants et autres pantins d'Agramand. Ils stoppèrent pour discuter de la marche à suivre. Le nain proposa son plan immédiatement. Le forgeron le trouva excellent. Mais alors le vieux toqué qui les accompagnait en proposa un autre, que notre homme trouva tout aussi bien pensé, en démontrant la folie du précédent. Golgoth fronça les sourcils. Si n'importe quel tactique lui paraissait géniale, décidément, il n'avait pas un grand talent pour la stratégie.

Sans plus palabrer, le groupe se scinda en deux. Discrètement, les futurs acteurs de la diversion se débrouillèrent pour investir une des maisons en face de l'entrée principale de l'entrepôt sans se faire repérer par les guetteurs squelettes. De même, l'autre groupe alla se cacher derrière une maison près de l'entrée secondaire sur le côté. Plus nombreux, ils durent faire un effort de discrétion. Mais si une patrouille venait à passer par là, ils seraient en bien mauvaise posture. Il ne restaient plus qu'à attendre. Le fracas du combat les avertiraient du moment de l'attaque. Golgoth qui était à quelques pas du coin de la rue devait se retenir, la main agrippant fermement son marteau, de jeter un coup d'œil au risque de se faire répérer.

Finalement, ils entendirent des bruits d'explosion. Mais le nain rappela qu'il fallait encore attendre... Attendre que l'attention de l'ennemi soit suffisamment focalisée sur le groupe des Malmaison. Puis le nain fit un signe, et les guerriers partirent férocement à l'assaut. Les archers et arbalétriers tirèrent une première salve qu'ils avaient préparée à l'avance sur les lanciers qui gardaient la porte, au moment où ceux-ci les repéraient, puis laissèrent la place sans plus attendre aux combattant amateurs de corps à corps pour préparer une nouvelle salve à l'attention des guetteurs du toit. Un garde trop téméraire alla s'empaler dans la lance d'un zombi. Golgoth prit sa place, le marteau bien haut, et abattit avec force son arme, plein de haine, sur le zombi, le tuant sur le coup. Puis, le forgeron s'attaqua à un autre zombi mais celui-ci le tenait à distance avec sa lance et il ne trouvait pas de moyen pour s'approcher. À ses côtés, les autres combattants se battaient férocement, avec l'avantage du nombre. Les démons avaient été attirés par le groupe de Clane tandis qu'il restait peu de squelettes archers sur le toit. Mais le groupe du nain était pour ces derniers une cible facile...

[4 zombis tués (3 par les arch/arbarlétri-ers, 1 par Golgoth), 3 zombis blessés (par les arbarchers toujours). 1 garde en moins. 2 squelettes archers morts et un hors d'état de tirer quelque temps mais ceux qui restent peuvent nous tirer comme des lapins, si on ne les élimine pas assez vite. Et bien sûr, le combat est un peu facile pour l'instant grâce à l'effet de surprise, mais nos adversaires sont maintenant au courant qu'ils ont des ennemis à s'occuper, du côté de l'entrée principale. Alors bonne chance à nous, ça passe ou ça casse ^^]
(en clair: - 4 zombies, - 2 squelettes, - 1 garde allié)


Dernière édition par Golgoth le Mar 23 Sep - 11:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amon
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 614
Age : 26
Age RP : A définir
Fiche perso : ICI
Date d'inscription : 23/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [L'attaque de l'entrepot]   Mar 16 Sep - 19:18

POSTE N°171
<AMON>


Post précédent

Un assassin arriva en courrant prés de l’auberge, elle s’arrêta devant le mort-vivant

_Lieutenant Amon, des troupes ennemies sont sorties et se dirigent apparemment vers l’entrepôt.

_Bien, je vais aller voir. Préviens quand même Antonium, au cas où ils soient plus forts que d’habitude.

Suivis de Sernet, il avança parmi les troupes mort-vivantes qui allaient d’un front à un autre, silencieusement. Plus ils se rapprochaient de la zone de l’entrepôt, plus un lourd silence s’emparait de la ville. Soudain, une explosion brisa le calme mortuaire. Le bruit provenait de l’entrepôt, Amon accéléra immédiatement l’allure, suivis par Sernet. Quelques secondes après, il y eu deux autres explosion. Cette fois-ci, il l’a vu clairement, elle visait les troupes morts-vivantes et provenait du haut… Probablement des ennemis sur un toit ou dans les maisons. Il pris soin de ne pas aller dans le zone ou les explosions avaient eu lieu et se dirigea directement vers un démon majeur qui donnait déjà des ordres à des démons mineurs.

_Je suis le lieutenant Amon, envoyé par Malcius pour vous aider à repousser les vivants. Il semble qu’ils attaquent avec des bombes en utilisant les maisons alentour… Sûrement les prémices d’une attaque plus violentes… ou un simple acte de terrorisme.

_Si ils pensent nous impressionner avec de simples feux d’artifices, ils se trompent lourdement ! Les archers auront vite fait de repérer la maison dans laquelle les rats ont fait leur terrier.

_Bien, je vous laisse coordonner les défenses.

Amon passa à coté des lanciers et entra dans l’entrepôt.

_Sernet, essaye de repérer correctement cette zone, si tu vois qu’ils attaquent, rentre immédiatement.

L’entrepôt était plutôt spacieux, par ci par là étaient entassés caisses, vivres et blés. Au centre, les mages maudits et la liche s’étaient réunis suite à l’explosion, tandis que la garde continuait son travail docilement. Amon s’approcha du groupe.

_Tiens, voila le lieutenant de Nosh, vous venez prendre l’opération en main ?

_Non, je ne viens qu’offrir mon aide, mais ce sera vous qui aurez le dernier mot.

_Bien, les humains ont fini par lancer l’attaque, il va falloir à tout prix garder l’entrepôt.

Sernet arriva en courrant dans l’entrepôt.

_Les ennemis attaquent la porte secondaire !

_Je vous conseille d’envoyer plus de troupes de ce coté, l’attaque aux explosifs ressemble fort à une diversion.

_Bien, allez prévenir les démons !


Dernière édition par Amon le Dim 21 Sep - 21:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gahn
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 1862
Age : 28
Age RP : Environs 30 ans
Fiche perso : Fiche de personnage
Date d'inscription : 18/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [L'attaque de l'entrepot]   Mar 16 Sep - 19:59

Post no 360
<Gahn>

Les battements du coeur de Gahn s’accélérèrent brusquement alors qu’il abaissait son bras, donnant le signal de la charge. La piétaille frappa alors le pavés de ses bottes, lames au clair. Le vieu guerrier avait également les mains prises, son regard embrûmés d’une rage folle. Il sentit Fulrim à sa droite, le marteau levé, et Elijah à sa gauche, l’épée dréssée au ciel. Seulement une quinzaine de mètres séparaient la ruelle des portes de l’entrepôt, mais la cavalcade sembla plus longue. Pas après pas, Gahn soufflait et soufflait encore, entendant presque le son d’une forge grondant dans le lointain. Progressivement, ses doigts se serrèrent plus fermement sur les manches de ses deux armes réclamant la deuxième vie des pantins du Nécromant. Dans sa course, le sang de Gahn bouillonna, faisant virer ses yeux au bleu le plus glacial alors qu’il lançait un *Hurlement Vindicatif* pour harenguer ses troupes.
En face de la piétaille, les lances des zombies s’abaissèrent lentement, de façon presque irréelle. Le vieu guerrier déplaça d’un revers de sa masse une des pointe tandis que la seconde glissait sur ses épaulières avant d’entrer totalement dans le combat. Une fois la mélée engagée, le combat se fit beaucoup plus rapide, tranchant. Le guerrier avait plier le dos, raclant le sol de sa hache pour ensuite la relever d’un mouvement sec, laissant un lancier zombie découper en deux dans un gerbe de sang putride, presque solide.

Les dix lanciers faisaient proprement face à une marrée vivante : quinze gardes, sept mages dans l’arrière garde, les archers et arbalétriers se positionnant au bas des bâtiments en face de l’entrepôt afin de couvrir le haut du toit de leurs carreaux et flèches. Tout cela sans compter sur la rage d’Oltdorf, Fulrim, Elijah et enfin Gahn.

La première salve de traits ayant clairement débroussaillier les rangs des lanciers, le combat ne durerait pas, et heureusement : des trois archers squelettes restants, deux firent mouche en tuant un garde et en en blessant un autre. Cela confirmait les idées du vieu guerrier, ils devraient investir l’entrepôt rapidement, aussi rapidement que possible pour prendre en tenaille la force principale sur la place. Bientôt les rangs des lanciers céderaient, et alors, le bâtiment serrait investis...


[Donc, pour plus de clartée, voici l’ordre des messages : Clane-Golgoth-Amon-Gahn. Personne ne post avant son tour. Apres 12 heures d’attente, votre tour saute, et vous devrez attendre le prochain Wink ]

[La charge a donc fait, en plus des morts du posts de Golgoth, un lancier zombie et un garde. Erga, peux-tu quantifier les morts des deux côtés suite à la charge, sans compter l’effet de surprise utilisé par Golgoth, ainsi que les pertes subit par les mort-vivants suite aux explosions? Merci !]

4 Lanciers zombies, 2 Gardes zombies, un démon mineurs et deux mages meurent coté Agramand. Les coktails molotovs sont tombés assez loin de l'armée ennemi et la bombe fait peter le demon et les deux goules. Chez vous, deux gardes et deux mages sacrés meurent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clane de Malmaison
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 171
Age : 38
Age RP : La quarantaine
Fiche perso : "MALMAISON!"
Date d'inscription : 30/08/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [L'attaque de l'entrepot]   Mer 17 Sep - 16:35

Clane
n°46

La déflagration avait été retentissante, portant tous les regards vides des morts vivants vers la maisonnée en face de l'entrepôt.Malheureusement, les hommes n'avaient pas été à la hauteur des espérances de Clane. Même lui avait à peu près raté la troupe de goules. Deux avaient explosé sur le coup, tandis qu'un démon mineur agonisait sur le parvis de l'entrepôt entour des deux cadavres charcutés de ce qui semblait être, à leur silhouette frêle, des mages. Mais à présent, le gros de la troupe s'approchait et, bien que la plupart des goules durent contourner le champs de flamme qui bloquait le passage direct en leur direction, leur avance ne serait pas ralentie longtemps.

“Enflammez de nouveaux explosifs !”, cria Clane à l'adresse de ses deux apprentis pyromanes. Mais alors qu'ils se dirigeaient vers les bougies pour allumer de nouveaux les mèches de leurs projectiles explosifs, une volée de flèches vint enrayer leur avance. L'une vint se planter à quelques pouces de la botte de cuir de Clane tandis qu'une autre s'était enfoncée profondément dans une colonne de bois, sauvant la vie à l'un de ses deux hommes. Cependant, la troisième vint mordre légèrement le bras gauche de l'autre, qui poussa un cri de surpris et se rétracta d'un bond vers le coin de la pièce. Ses deux compagnons d'armes réagirent de la même façon après un temps de flottement. Une nouvelle volée fut tirée, plus précise mais inutile. Les trois soldats étaient en vie et à l'abri.
“Ca va aller ?”, s'enquit Clane. Le soldat branla du chef. “Bien. C'est une simple éraflure, mais je préfère te laisser là pour l'instant. Je vais descendre avec ton compagnon, toi, tiens-toi prêt à lancer une nouvelle bombe par dessus la terrasse dès que tu entendras l'un de nous crier bombe ou quoi que ce soit qui ressemble à ce terme. Ensuite, prends les deux derniers explosifs et redescends sans t'arrêter. Tu sors. Tu sors le plus rapidement possible.”

Ces mots prononcés, il se releva, accompagné de l'autre. A ce dernier il désigna les bougies en lui ordonnant. Le soldat s'exécuta puis les deux hommes coururent en dehors de la pièce après qu'une quatrième volée fut lancée, laissant leur compagnon seul avec quelques bougies allumées et de quoi faire exploser une bombe et deux mélanges incendiaires.

Une fois descendu, Clane découvrit une situation chaotique. L'un des mages de l'école sacrée aspergeait la porte entrouverte d'eau bénite avant de fermer prestemment et de reculer de quelques pas tandis que les gardes proches des fenêtres face à l'entrepôt commençaient déjà à se servir de leur bouclier humides d'eau bénit comme de rempart à l'avancée des morts vivants.

[Dalw décrira la confrontation.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Golgoth
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 817
Age : 25
Age RP : 43 1/2
Fiche perso : Ici on t'as dit !!!
Date d'inscription : 31/10/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [L'attaque de l'entrepot]   Mer 17 Sep - 18:35

Post N°75 de Golgoth

Le zombie semblait inattaquable pour le forgeron. Fébrile, ce dernier dut réunir tout son sang-froid pour se souvenir des conseils du maître d'armes de Garh'Dyr et des sessions d'entraînement qu'il avait eu avec le paladin. Son esprit s'égara quelque temps vers la congrégation de Neis, peut-être certains des membres de l'organisation étaient arrivés à Hautesylve. Mais une attaque qui aurait pu lui être fatale le fit revenir au moment présent. Il se focalisa sur son adversaire, plein de haine. Ce dernier avança sa lance vers le forgeron pour tenter de lui perforer les poumons. Golgoth anticipa sans peine le mouvement du zombi, sa lenteur le rendant prévisible même pour notre grosse brute. Déviant la pointe de la lance avec son bouclier, il avait enfin pu créer une ouverture dans la garde du mort animé, et s'y plongea sans hésiter, abattant par deux fois son marteau sur son crâne, ne lui laissant en matière de tête qu'une bouillie infâme.

Autour de lui, les gardes faisaient de même avec leurs propres adversaires. Plus forts, plus nombreux, ils n'eurent bientôt à faire face qu'à deux lanciers qu'ils achevèrent assez vite. Il était temps car du haut du toit, les squelettes avaient déjà réussi à faucher un garde et deux mages sacrés. Ces derniers qui n'étaient plus qu'au nombre de cinq participaient peu à la bataille, réservant leurs forces pour la bataille qui allait suivre. Pendant ce temps, les archers avaient tenter d'atteindre les squelettes mais n'avait pas réussi à les toucher ou alors sans les blesser. Tout obstacle écarté, les gardes se mirent en devoir d'ouvrir la porte. Celle-ci n'était pas scellée comme on y aurait pu s'attendre. Cependant, Golgoth eut un mauvais pressentiment. L'entrepôt était comme vide, nulle part il n'y avait de trace de présence ennemie. Mais la troupe savait qu'il était impossible que le bâtiment ne soit pas défendu. D'où viendrait l'attaque ? C'était là la question essentielle. Les ennemis pouvaient être cachés n'importe où, derrière les piles de caisses dispersées un peu partout, ou au second niveau où on entassait des réserves de fourrages.

Chaque défenseur d'Hautesylve ressentait le même danger et tous ils raffermirent leur prise sur leur armes, tandis que derrière eux, les archers et arbalétriers rappliquaient en courant sous les tirs nourris des squelettes. Deux d'entre eux tombèrent, soit morts, soit hors d'état de se mouvoir. Ceux qui restaient fermèrent la porte derrière eux, la scellant de l'intérieur. Au même moment, un faucon d'air fondit sur le groupe, traversant Golgoth au niveau du cœur, lui causant ainsi une grande douleur dans la poitrine. Peu de temps après, un carreau d'arbalète ennemi alla se planter dans la jambe d'un des archers. Celui-ci alerte réussit cependant à repérer le tireur ennemi et laissa partir une flèche qui traversa l'oeil de ce dernier. Sur un signe d'il ne savait qui, le forgeron se précipita derrière une caisse avec un autre soldat. Tout le monde se dispersa ainsi, sauf l'archer blessé. Un autre tireur ennemi se découvrit alors momentanément pour viser et son trait acheva le meurtrier de son collègue. Apparemment, la bataille entrainerait sa dose d'hémoglobine avec elle...

———————————————————————————————————————
Post pouah pouah.
[Résumé de la situation (ne pas comptabilisé les morts, Gahn s'occupera de le demander dans son post) —> -2 zombis lanciers / - 1 arba ennemi / -1 archer ami / -2 arba ami / - 1 garde ami et c'est tout ^^]
À Part ça, nos ennemis sont au premier niveau cachés quelque part derrière on ne sait quelle caisse : le maître-lame orc, 1 démon majeur et 2 mineurs (les autres sont chargés de trouver un moyen pour en finir vite avec le groupe de Clane), quelques goules ? (A DÉFINIR PAR ERGANUM OU AMON), et au second niveau, bougeant pour qu'on ne puisse s'attendre que le moins possible à leurs attaques, il y a la liche, deux mages (ou trois comme vous voulez (sinon le troisième serait avec les démons qui s'occupent de Clane et co)), et deux arbalétriers. Mais on peut les voir quand ils sortent de leur cachette pour attaquer. Il y a des échelles soudées au sol pour accéder au second niveau mais c'est assez suicidaire de les utiliser. Le second niveau n'étant pas un étage à proprement parler mais plutôt des bandes/plateformes (vous voyez ce que je veux dire ?) sur les côtés (ceux où y a les portes secondaires). Amon quant à lui, bah il est où y veut ^^. Les gentils eux sont dispersés par petits groupes pour pouvoir se cacher (et Golgoth est plus ou moins blessé à cause du faucon de vent de la liche)

Si ce résumé gêne quelq'un qui le trouve incohérent/inéquitable/prenant trop d'initiatives etc., je peux le modifier sans problèmes. J'avoue que je ne suis pas très habitué à tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amon
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 614
Age : 26
Age RP : A définir
Fiche perso : ICI
Date d'inscription : 23/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [L'attaque de l'entrepot]   Mer 17 Sep - 22:09

POSTE N°172
<AMON>


La bataille faisait rage dehors, pour protéger au mieux les têtes pensantes des morts-vivants, la liche décida de monter au second étage avec deux mages et deux arbalétriers pour soutenir les troupes du dessous. Le maitre-lame, un démon majeurs et deux mineurs, Sernet et 4 goules se dissimulaient derrière des caisses en attendant que les humains passent.

_Bien, dés qu’ils entrent, on lance des attaques magiques et des flèches pour essayer de les faire fuir ou au moins les dispersés. Ensuite on les oblige à avancer vers les troupes du bas.

Aussitôt, la porte s’ouvrit, laissant passé un tas d’humains, qui la refermèrent derrière eux. Immédiatement, la liche et un arbalétrier lancèrent une attaque, forçant les vivants à se disperser pour se cacher derrière les caisses. La liche fit signe aux mages et à Amon de se dispersés sur l’étage. Le lieutenant de Nosh toucha un pilier et se concentra sur le sol du coté de l’entrepôt en face de lui, il sentit le froid sortir de sa main et gelé toutes la partie visée, la rendant extrêmement glissante. Un petit piège déjà installé, il ne restait plus qu’a attendre qu'un groupe se décide à bouger. Un silence pesant s’installait dans l’entrepôt, les morts ne connaissaient pas la peur, les humains si. Un arbalétrier fit tomber une caisse, qui se fracassa sur le sol, un léger bruit de mouvement se fit entendre derrière une caisse du coin gauche, un pied dépassa timidement. L’arbalétrier se leva discrètement et décocha une flèche, un hurlement s’en suivit qui fut vite étouffé. Amon lui fit signe d’en envoyer une autre, ce qu’il fit immédiatement. Une branche cassa soudainement de ce coté, ils se dirigeaient sûrement vers la zone gelée. Ils avançaient tout droit vers les démons. Amon se colla contre un pilier, se leva et fit signe a ces derniers que les humains arrivaient de leur coté. En dessous de lui, on aurait aussi dis que ça bougeait. La liche lui confirma son idée en basculant la tête de bas en haut. Le silence fut brusquement rompu par un bruit de métal qui s’entrechoc, les démons sortirent par le coté non découvert de l’entrepôt et se lancèrent probablement sur les humains tombés à cause de la glace. L’arbalétrier d’en face se leva brusquement et décocha une flèche, les bruits d’en dessous d’Amon cessèrent maladroitement.

_Déclenche ton manteau maudits, il faut les déstabiliser au maximum.

Le mage se concentra, un étrange aura mauve apparu autour de lui et se résorba immédiatement, le mort-vivant sentit le désespoir autour de lui, s’en pour autant l’atteindre.


Dernière édition par Amon le Dim 21 Sep - 21:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalw de Malmaison
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 40
Age RP : La vingtaine
Fiche perso : MALMAISON!
Date d'inscription : 12/09/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [L'attaque de l'entrepot]   Mer 17 Sep - 22:40

n°7

« Bon sang, l’oncle Clane avait perdu la main ! » pensa Dalw. Elle semblait loin l’époque où une caravane bien gardée s’engageant dans un défilé n’avait aucune chance d’en ressortir avec sa cargaison. De ce qu’il avait pu voir, peu d’adversaires s’étaient définitivement effondrés suite à l’attaque, et voila que leur revenait la tâche de contenir leur avancée.

« Ils arrivent, préparez-vous à contenir le choc ! »
clama le chevalier en descendant prestement les escaliers. « Jolis tirs, mon oncle » Lança un Dalw que le mensonge paraissait inapte à étouffer. Il fut remercié par un regard plus venimeux que tous les serpents des mangroves les plus mal famées.

Les vivants disposaient néanmoins d’un petit groupe solide, quatre gardes menés par l’officier de Hautesylves qui, sans paraître un grand guerrier, devrait être en mesure de manier efficacement sa lame, plus trois mages sacrés. Ensuite, venait le trio composé par Clane, Malrys et lui-même. Cependant, Dalw se demandait s’il pouvait accorder une once de confiance au basané, le regard insistant de ce dernier sur certains vêtements qu’il portait lui firent opter pour la négative.

Un raclement.

Les deux fois nés encerclaient la demeure. A entendre le son trainant de leurs pas, ils étaient au moins aussi nombreux, et probablement plus, que les défenseurs. La question était de savoir s’ils étaient ou non menés par des esprits intelligents ou s’ils suivaient aveuglement un ordre donné par une personne absente, et par conséquent inapte à mettre au point une stratégie pour ce combat. Le jeune Malmaison se mit en posture de combat, tenant son épée des deux mains, prêt à réagir immédiatement en cas d’assaut. Ils étaient là, quelque part…

Ils sursautèrent. Un hurlement, atroce, tout proche…

Puis la porte trembla. Tout d’abord légèrement, mais bientôt elle se mit à danser sur ses gonds tandis qu’une force menée par une rage sans limite s’en prenait à elle. A l’une des fenêtres, un garde signala qu’il sentait une présence de l’autre côté de son bouclier. L’eau bénite paraissait les retarder, mais l’évidence s’imposait : elle ne les arrêterait pas.

Le soldat parut projeté par une force surnaturelle. Dans l’espace désormais vacant, deux goules s’engageaient, tandis qu’une troisième patientait
. « Tenez vos positions ! » hurla Dalw aux hommes en charge des autres accès. « Les autres, avec moi pour repousser l’engeance non-vivante ! Une bière au premier à abattre un ennemi. MALMAISON ! » lança le jeune nobliau avant de se jeter sur la première goule, encore déséquilibrée, l’épée en avant.

La lame décolla la mâchoire du mort-vivant en renvoyant d’agréables vibrations dans le bras du guerrier. Il y était à nouveau. L’instinct de survie reprenait le dessus, frapper encore et encore pour ne pas l’être. Quelque chose lui érafla le visage. La goule n’était pas définitivement morte. Il poussa un hurlement de rage, parant un coup au niveau de l’aine tandis qu’il reculait pour reprendre ses appuis. Son épée toucha violemment l’épaule de son adversaire sans que ce dernier semble s’en formaliser. Le combattant se risqua à une nouvelle botte avant de voir le visage du zombie éclater sous ses yeux tandis que la masse de Clane s’abattait dessus. Il la retira de la bouillie sanglante en un odieux bruit de succion et adressa ce qui devait être son plus charmant sourire à Dalw. Malrys, accompagné de l’officier ainsi que de deux gardes avait pu venir plus aisément à bout de la deuxième goule qui avait croulé sous le nombre. L’un des hommes de hautesylves s’empara rapidement du bouclier de son compagnon et vint prendre la place abandonnée par ce dernier. Le troisième guerrier ennemi tenta bien de s’y opposer, mais tout ce qu’il obtint fut trois doigts proprement tranchés par un coup de lame, ce qui ne parut pas le gêner outre mesure.

« Comment se porte-il ? » s’enquit Dalw auprès de ses compagnons tandis que son regard passait sur l’homme au sol. L’un de mages sacré était penché sur le corps. « Mort sur le coup, sire, j’en ai peur. Ce qui l’a frappé, ce n’était sûrement pas une goule mais quelque chose de bien plus puissant… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gahn
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 1862
Age : 28
Age RP : Environs 30 ans
Fiche perso : Fiche de personnage
Date d'inscription : 18/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [L'attaque de l'entrepot]   Mer 17 Sep - 23:12

Post no 361
<Gahn>

La troupe était dans l’entrepôt, désormais, le combat promettait d’être sanglant et terriblement âpre. En entrant, le vieux guerrier analysa la situation. Le rez de chaussée était couvert de caisses et de poutre en bois retenant un toit de très bonne facture. Au centre et à l’extrémités opposée de la pièce se trouvaient également deux escaliers en bois menant au premier étage. Le silence se fit, les yeux de Gahn irradiant de sa rage, et rapidement, les soldats Pergasiens se mirent en tête d’investir totalement le bâtiment. Cette pensée fut stoppée net par un tir de semonce, fauchant des troupes vivantes, tandis qu’un orc à l’arbalète s’écroulait dans un râle fort peu engageant.

Rapidement, les troupes vivantes s’étaient donc mise à couvert, formant un U autour des escaliers menant au second niveau. Une liche s’était découverte, tout comme des mages et ces idiots de peaux-vertes. Silencieusement, Gahn fit le signe à ses troupes d’avancer de toute part, discrétement, intimant l’ordre au groupe d’archers et d’arbalétriers de prendre immédiatement position sur la façade principale de l’entrepôt lorsque le corps a corps commencerait, afin de couvrir Clane et son groupe.

-En avant, chuchota Gahn, serrant la mâchoire.

L’avantage de la situation était le suivant, les troupes de la ville détenaient des fioles d’eau bénite. Bien qu’en nombre restreint, ces fioles seraient d’une aide précieuse face à ces bêtes immondes, tandis que la présence des mages de Port-Pergas assurait un soutien non négligeables sur les non-morts.

Soudain, avec un fracas épouvantable, un démon majeur se découvrit, sa face rougeâtre et grimacante narguant les troupes loyalistes. Un nombre restreint de goules fit également son apparition lorsque, presque avec effroi, Gahn reconnut une silhouette qui ne lui était pas étrangère...
Alors que cinq fioles d’eau bénite étaient lancées, se brisant sur le sol et sur les mort-vivants et que les cinq mages sacrés déployaient leur manteau de Lumière pour repousser l’assaut des troupes maudites, les battements du coeur de Gahn se ralentirent... Cette silhouette, cette allure. Il ne pouvait en être certain, mais en son fort intérieur, il sentit la rage la plus pure, la plus violente et la plus dangereuse qu’il n’ais jamais ressentis. Une part de lui le savait, et il ne saurait l’expliquer, ce personnage en robe ne pouvait être que Amon, ce fils de chacal putride.

Le semi-nain poussa alors un hurlement profond, vindicatif, terrifiant à la fois, assez pour que Fulrim s’arrêtes et constate de quoi Gahn cherchait la mort. Les treizes gardes étaient déjà sur les goules et les démons, renforcés par la magie sacrée et l’eau bénite, tandis que les archers et arbalétriers tiraient une salve sur le deuxième niveau.
Gahn se lança alors, le regard furieux et froid, mais sa course fut interrompue par un orc de bonne taille maniant une flamberge d’une taille impressionante. Courroucé de ne pas pouvoir mettre un terme à sa vengeance tout de suite, le guerrier se resigna à combattre, lorsqu’une sensation étrange se produisit. Il entendit des bribes de voix, des murmures, des chuchotements, des paroles et des cris, tous en langue naine et tous disaient la même chose : honnis soient les peaux-vertes. Rapidement, les esprits inconnus des ancêtres du vieu guerrier prirent place dans sa tête, mêlant toutes ces consciences. La taille du nain augmenta et son teint vira au gris : le semi-nain, dernier héritier du clan Bjoränn, devint l’Avatar du Clan.

Hurlant sa haine et sa rage, Gahn leva sa masse pour parer un coup du maître-lame avant de frapper de sa hache les côtes découvertes de ce dernier...

[Donc, Erga, voila le recapitulatif.]

[Clane et Dalw => 1 garde mort // 2 goules mortes, s’expliquant par l’avantage du terrain momentané du groupe du chevalier. Troupe vivantes = 4 gardes+1 chevalier+3 mages sacrés+PJs et Malrys// 3 démons mineurs+1 démon majeur+1 goule. PERTES COMPRISES]

[Golgoth et Gahn=> Suite à la charge dans l’entrepôt, combien de gardes et de mages sacrés meurent? 13 gardes+1 chevalier+5 mages sacrés+3 arbalétriers+4 archers. PERTES NON COMPRISES]
Erg : 2 Mages et 5 Gardes meurent.
[Amon=>les cinq fioles d’eaux bénite/manteaux de Lumières ont-elles/ils un effet? Si oui lequel. Merci également de quantifier les morts suite à la charge des garde et d’une volée de 4 carreaux (Throd comprit) et 4 flèches, ainsi que me dire quel dégâts je fais à l’orc. 5 goules+1 démon majeur+un maître lame+3 mages maudits+2 arbaletriers+une liche+PJs PERTES NON COMPRISES]

Erg : 4 Goules et 2 Mages meurent.


Dernière édition par Gahn le Jeu 18 Sep - 11:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clane de Malmaison
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 171
Age : 38
Age RP : La quarantaine
Fiche perso : "MALMAISON!"
Date d'inscription : 30/08/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [L'attaque de l'entrepot]   Jeu 18 Sep - 0:19


Clane
n°46

La déclaration faite par le garde assistant le cadavre de son camarade n'était pas bonne, certes, mais le reste de l'escouade avait d'autre chose à secouer que d'écouter quelques hypothèses de vieilles femmes sur ce qui essayait de passer les fenêtres. Au vu des bras rougeoyants qui apparassaient à chaque fois que les gardes encaissaient une nouvel assaut, il ne devait en effet s'agir de quelque chose de plus dangereux que de simples goules. Et plus gros.

Les chocs qui retenaient les soldats des Bois se firent de plus en plus sauvages, et bientôt, venant couvrir les respirations apeurées des hommes les plus lâches ou les moins bêtes, des cris retentirent jusqu'au plus noir de l'âme de tous les hommes. C'était un hurlement, un feulement, un rugissement qui se perdait entre la haine, la douleur et une sortie d'heureuse folie. Le mot qui résumait le mieux les bruits qui sourdaient de l'extérieur, c'était un mélange de rires sauvages et espiègles, comme si une armée de fols restés bambins explosaient de rire tous en même temps. La petite escouade en restait pétrifiée. Leurs oreilles se remplissaient de cette rumeur puissante et pourtant si faible, elles résonnaient des peurs qu'excitaient ces curieux monologues incompréhensiles que produisaient les rires des Autres.

Et puis. Soudain.
La résistance faiblit et, dans un élan fulgurant, une forme rougeâtre et immense transperça la fenêtre et un pan du mur tout entier, emportant une trainée de pierres éclatées sur son passage. Dans son assaut indifférent, il avait fauché la goule qui s'abattait depuis tout à l'heure sur les boucliers bénis des soldats et, apposant sa main énorme sur le col d'un malheureux volontaire, Il le souleva d'un geste et l'égorgea avec la griffe de ce qui semblait être un pouce élancé et à la peau rougeâtre décharnée.

“Atalha âam gyfr...” commença à incanter un mage de l'école sacrée avant d'être interrompu par la projection de la porte accompagnée d'un cri furieux. L'un des rejetons de l'horrible démon qui avait investi la place arrivait et, sans ambages, jeta sa gueule aux dents longues comme des poignards s'enfoncer dans le crâne du prêtre, qui fut broyé comme s'il fut quelque pain encore mou. Malheureusement, le sort du Sacré fit long feu, bien qu'il sembla produire une étrange sensation au démon, qui cria de plus belle et s'appuya lourdement sur la chambranle minuscule de la porte du manoir qu'il venait de faire valdinguer.

De ces deux issues à présent libres s'introduisirent ce qui semblait être les frères du précédent démon, d'après leur taille moins imposante que celle du premier démon, qui devait, lui, se voûter pour tenir dans cette bâtisse pourtant spatieuse. Pendant que les quatre démons les considéraient d'un air furieux et riant, l'escouade eut un réflexe commun, reculer et se rassembler les uns les autres. Clane baragouina dans un souffle de peur un “Malmaison !...”, étouffé par sa respiration saccadée. Cette invocation apeurée fut mal interprétée par le lieutenant de Hautesylves, qui y vit un cri de guerre puissant et cela lui redonna confiance. A son tour et plus fort, il hurla un “Pour HAUTESYLVES ! et leva haut son bouclier et sa lame. Les mages de l'école sacrée, qui avaient jurés de défendre le monde de cette engeance, furent les premiers à lui faire écho, bientôt suivis par tout le reste de l'escouade.

[Mort d'un garde et d'un mage sacré ainsi que d'une goule]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amon
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 614
Age : 26
Age RP : A définir
Fiche perso : ICI
Date d'inscription : 23/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [L'attaque de l'entrepot]   Jeu 18 Sep - 21:29

POSTE N°173
<AMON>


Les humains venaient enfin de passer à la charge, cette situation d’aveuglement commun avait particulièrement énervés Amon. Le combat avait forcé une partie à se mettre à découvert, c’est sans hésiter qu’Amon donna des ordres aux mages et aux arbalétriers :

_Lancez vos traits d’ombre et vos carreaux sur les ennemis à découvert. Les arbalétriers, après chaque carreau, vous vous replierez le temps de recharger. Si vous voyez qu’un des nôtres est en danger, aider le immédiatement si c’est possible.

Le combat prenait de plus en plus d’ampleur en bas, forçant tous les partis à s’écarter pour combattre plus facilement, divulguant de nouveaux ennemis et en cachant d’autres. Une fois les pouvoirs des mages maudits épuisés, il leur recommanda de se remettre en arrière pour éviter de se prendre une flèche. Les arbalétriers alternaient le décochage des carreaux et le retrait pour éviter de se faire tuer, bien que les ennemis semblent occuper par les troupes du sol. Quant à Sernet, il se battait actuellement contre un garde, toujours aussi habile dans l’art d’esquiver et de jouer avec les nerfs de l’adversaire.

L’attention d’Amon fut particulièrement attirée par une étrange personne dont il croisa le regard, plus petit que les autres, mais apparemment plus violent. Bizarrement, il semblait le connaître, mais il n’arrivait pas du tout à s’en souvenir, l’image de Port-Pergas lui revenait, mais il ne voyait plus pourquoi. Cet être, apparemment un nain fut pris d’une frénésie, hurlant comme un possédé… possédé, le mot résonna dans l’esprit d’Amon comme le glas. Un humanoïde si peu enclin au calme et à la modération ne pouvait avoir une résistance spirituelle puissante, lui lancer une torture mentale serait particulièrement amusant. Il se concentra sur le dit nain et lui envoya avec soin une partie de son esprit. La douce froideur de son esprit se sentit coupé, détaché d’un être chers qui pénétrait alors l’esprit du nain. Pendant les trente prochaines secondaires, ce faible d’esprit subirait une attaque mentale. Ceci fait, il préféra se remettre en retrait en attendant que son esprit revienne, ça serait en effet bête de se prendre une flèche dans un moment aussi décisif du combat.

**Ce nain... il me rappelle le bataille de Port-Pergas... mais pourquoi?**

[MDJ: troupes tuées à définir]


Dernière édition par Amon le Dim 21 Sep - 21:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalw de Malmaison
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 40
Age RP : La vingtaine
Fiche perso : MALMAISON!
Date d'inscription : 12/09/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [L'attaque de l'entrepot]   Jeu 18 Sep - 22:23

n°8

Dalw pesta entre ses dents. Ils étaient maintenant complètement encerclés et ce non pas par des êtres sans volontés au teint blafard mais par des créatures infernales dotées d’une grande volonté de nuisance. Il se positionna légèrement en retrait, de manière à pouvoir anticiper toute attaque de l’ennemi. Face à lui, le démon majeur roulait des yeux fous. Il semblait se délecter d’avance de son festin. Inconscients du danger ou menés par la folie de la bataille, deux gardes de Hautesylves chargèrent la bête immonde, qui dévoila deux rangées de dents acérées alors qu’elle ouvrait une gueule béante afin de pousser un cri à même d’ébranler la raison elle-même. Le jeune Malmaison demeura un instant interdit, il distingua son oncle, accompagné du basané, charger l’un des démons tandis qu’à leurs côtés l’officier engageait un duel avec l’une des créatures. La dernière, quant à elle, chancela tandis qu’un mage l’affaiblissait d’un puissant sort de Rédemption, permettant à l’un des soldats de lui infliger une cruelle entaille au flanc avant de pouvoir réellement entamer les hostilités.

Tout autour de lui résonnaient les hurlements des combattants, il resserra sa prise sur son arme, ce qui ne lui procura aucunement le réconfort escompté car un frisson glacé remonta le long de son échine. Il se concentra. Il devait faire abstraction de la nature même de son adversaire, admettre que ce dernier se battait à coups de griffes et de crocs, qu’il ne pensait pas uniquement à le tuer mais également à le dévorer vivant. Un cri le tira de ses pensées, Malrys venait de chuter lourdement au sol, sans doute au moins une côte endommagée, victime d’une puissante frappe de son adversaire. Déjà, Clane profitait que la bête soit un instant emportée par son élan pour abattre sa masse sur la créature qui parut s’enfoncer, sous le choc, de plusieurs pouces dans le plancher.

Il prit une profonde inspiration. L’air avait un goût saumâtre, un mélange de sueur, de souffre et quelque chose d’autre, un arôme innommable issu des tréfonds des enfers. La lame de l’un des combattants de Hautesylves décrivit un arc de cercle avant de venir s’enfoncer douloureusement dans la cuisse de la bête, jusqu’à buter sur l’os. Un cri odieux déchira l’air tendis que le démon refermait ses griffes sur le pauvre mortel qui fut dépecé sans même pouvait se défendre. L’incube était comme pris de folie, ponctuait chacun de ses mouvements d’un claquement de langue bifide.

« Je vais vous donner un instant, profitez de cette chance, on en aura sûrement pas d’autre ! » lança un mage à l’adresse du jeune chevalier. « Foutu tantouze en robe ! » pensa Dalw. Maintenant il ne pouvait plus demeurer inactif. La Chose avait beau perdre beaucoup de sang, elle n’en conservait pas moins une agressivité croissante. « Athala âam gyfr… » commença à invoquer le sorcier. Des particules de lumière vive tournoyèrent un instant autour de lui avant de se concentrer en une sphère parfaite qui fut projetée contre l’être démoniaque.

Il devait y aller.

Maudissant Hautesylves, les Enfers et le Nécromancien, Dalw fonça sus à la bête. Ses pas étaient rapides, il ne pouvait s’octroyer un instant d’inattention sans quoi il était persuadé de périr. Arrivé au contact, il tournoya sur lui-même, entaillant ainsi sévèrement la chair de son adversaire avant de passer dans son dos. L’autre combattant en profita pour se positionner à l’exact opposé, de manière à prendre le démon à revers si l’idée lui venait de se retourner.

Ils demeurèrent un instant ainsi, tous les trois, se jaugeant, avant que le démon ne tente un retournement. Néanmoins, sa taille imposante donna le temps au Malmaison de faire un saut de côté tandis que son compagnon entaillait sévèrement l’épaule de la bête. S’en fut trop pour cette dernière.
« MISERABLE INSECTE, APPRETE TOI A MOURIR

D’un revers de bras, elle projeta Dalw contre une paroi tandis qu’elle se ruait tous crocs dehors sur le pauvre homme. Le chevalier, sonné par le choc, ne vit que les sillons d’hémoglobine se tracer sur le sol tandis que des bruits indicibles résonnaient en une odieuse cacophonie. Terrifié mais décidé à se survivre, il se releva tant bien que mal, l’épée prête à frapper.

« MALMAISON »Hurla une voix familière tandis que Clane déboulait, le visage encore recouvert du sang de son précédent adversaire. Dalw ne réprima pas un sourire et, sans trop savoir pourquoi, se sentit pousser des ailes. Ce n’était plus une simple question d’argent, mais également de famille. Reculer maintenant lui était impossible. Il « percevait » la haine tout autour de lui et en tira une force supplémentaire. La masse de son oncle brisa net une rangée de dents du démon en le touchant au visage. Le jeune chevalier franchit rapidement la distance qui le séparait de la mêlée et, de toutes ses forces, enfonça sa lame dans la nuque de l’immonde créature. Un jet chaud inonda son visage tandis que le goût du sang se répandait sur ses lèvres. Clane frappa à nouveau, enfonçant profondément les os crâniens de la bête.

« MALMAISON » Hurla Dalw à son tour, encore trop emporté par la fougue de la bataille pour sentir la douleur de sa collision avec le mur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clane de Malmaison
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 171
Age : 38
Age RP : La quarantaine
Fiche perso : "MALMAISON!"
Date d'inscription : 30/08/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [L'attaque de l'entrepot]   Jeu 18 Sep - 23:59

Clane
n°47

Ses pupilles dilatées vagabondaient, angoissées, d'un coin à l'autre. Sa masse d'armes toujours enfoncée dans feu le crâne de ce qui semblait être un ancien maître démon, il restait prostré là, affolé par le silence qui s'était emparé si soudainement de cette masse d'ombre et de sang étendues à leurs pieds. Les murmures qui la suivaient partout s'étaient volatilisés, et tout ce qu'il restait d'encore vivant du grand diable, c'était les tremblements dont étaient secoués les deux bras puissants du chevalier. Ils n'étaient plus bandés, et à leur tour ils prenaient conscience de l'effort qu'ils avaient produit pendant cette poignée de minutes – cette vie entière passée dans cette pièce à présent dévastée.

Les images, les sensations venaient frapper son esprit. L'arrivée soudaine des démons, la charge héroïque menée par le lieutenant de Hautesylves. Le bruit, la fureur, cette atmosphère électrisante et sauvage entre une escouade désespérée et les féaux des Enfers les plus cruels. Et cette odeur, cette odeur qui avait pris possession du manoir, des hommes, de leurs bras et de leur courage. Qui put croire que l'alchimie se ferait dans ce mélange de sueur, d'effort bestial, de sang et de cette fragrance si particulière aux Enfers, étouffante et suintante d'une malévolence séduisante ?

Malrys. Dieux, il était allé valdinguer à quelques mètres de là. Projeté par un simple coup de poing asséné par l'un des seigneurs du Royaume souterrain, il avait failli atteindre une poutre apparente avant que les lois de la gravité ne se rappellent à lui et le poussèrent violemment sur le parquet cruel. Et puis le sang de l'incube qui se déversait sur son visage, et puis la chair dure qui vint épouser brutalement le fer de son gourdin à moitié brisé par les chocs violents et par trop de fois répétés. Tout se mélangeait dans son esprit excité par l'odeur du sang et les vapeurs de la bière qu'il avait avalé ce matin.

La réalité revint enfin à lui et, comme s'il eut planté une ancre pour sauver son navire d'une fin certain, il cria d'une voix étranglée : “Malmaison !”, pour ensuite redonner de la voix et répété le cri de guerre avec plus de virilité cette fois-ci. En réponse à ce hurlement, une voix haletante s'écria.
“De l'aide ! De l'aide ! A moi mes hommes !”

C'était le lieutenant de Hautesylves, aux prises avec un démon mineur. Tout revint en place, et Clane, sans pouvoir accorder quelque regard débonnaire à son neveu, se leva, jeta son gourdin à moitié rompu par la haute-lutte menée contre les monstres puis se saisit d'une épée de l'un des soldats morts – celui qui avait été transformé en charpilles, pour être précis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gahn
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 1862
Age : 28
Age RP : Environs 30 ans
Fiche perso : Fiche de personnage
Date d'inscription : 18/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [L'attaque de l'entrepot]   Ven 19 Sep - 0:45

Post no 362
<Gahn>

Le bruit de bottes raclèrent le sol de l’entrepôt alors qu’en hurlant, chaque homme levait son arme, prêt à faire goûter aux rejetons d’Agramand un peu de leur acier. La première sortie fut dévastatrice puisque les arbalétriers Orcs fauchèrent deux gardes de leurs deux carreaux, leur arrachant un râle de douleur et un flot d’hémoglobine. Le démon majeur avait également pris les devants en embrochant sur sa lance un puis deux gardes, tandis que les goules avaient découpés un autre Pergasien et deux des mages. Cependant, les troupes des alliés de hautesylves n’étaient pas en reste, puisque grâce à l’eau bénite, trois goules trépassèrent, une dernière perdant sa tête lorsque Fulrim donna un coup horizontal de son marteau. De plus, la volée de flèches du groupe de tireurs loyalistes firent audiblement des pertes lorsque deux mages du Nécromant tombèrent du premier étage, deux traits chacuns plantés dans le thorax. La situation était loin d’être iddylique, mais avec la hargne de vaincre, il pourrait y arriver.

Oltdorf avait pris les devants en faisant signe aux archers et arbalétriers de le suivrent à l’arrière de l’entrepôt. Voyant que sur le front de Clane, aucune cible ne se profilait, le sergent ordonna une volée sur les positions d’Agramand dans l’entrepôt. Puis, suivis d’Elijah, de Fulrim et de trois gardes, il s’élança en direction de la dernière goule vivante et du démon majeur, la liche, le dernier mage, les deux orcs et Amon restant hors de portée d’épée.

Mais c’est bien Gahn qui était dans une situation plus que compliquée. Il sentait tous ses muscles vibrer d’une force mystique, ancienne, lui donnant vitesse, puissance et précision dans ses attaques. Le maître lame, bien que redoutable, ne pourrait tenir bien longtemps. Le peau-verte abbatit sa flamberge comme un dément, frappant à grand renfort de cris de rage, mais Gahn était simplement plus rapide. Il ne le savait pas, mais l’esprit de chacun des guerriers morts de son clan l’habitait, et la somme de leurs talents faisait de Gahn un guerrier exceptionnel. Pas assez cependant pour éviter un lourd coup de poing et une entaille à la jambe de ce même maître lame. Cela n’eut pour effet que de renforcer sa hargne, et en passant sous la garde de l’Orc, Gahn sectionna son flanc et fracassa son genoux d’une attaque en deux temps. L’ouverture produite ne laissa pas de doute quand à l’issue de ce combat acharnés : le semi-nain planta sa hache tour à tour dans la clavicule et la tête du peau-verte, s’aspergeant de son sang noir.

Mais alors que les esprits de son clan le quittait, leur tâche accomplie, Gahn se sentit attaqués. Non pas physiquement, mais mentalement. L’énergie déjà produite pour convoqués les esprits des Bjoränn l’avait exténués, faisant trainer le semi-nain derrière une caisse, à l’abris des tirs sporadiques mais meurtriers des Orcs, mais cette attaque... mentale, si l’on pouvait l’appeller ainsi, fit mettre un genoux à terre au vieu guerrier. Il sentait la morsure du froid sur son âme alors que le silence se faisait autour de lui. Il n’avait que deux gardes autour de lui et se sentait, au moins pour quelques minutes, trop faible pour se lever et se battre...

[Résumé@Ergaploumploum]

[Clane et Dalw=> 2 gardes+1 chevalier+1 mages sacrés+PJs et Malrys// 2 démons mineursPERTE COMPRISE]

[Amon=> 1 goules+1 démon majeur+1 mages maudits+2 arbaletriers+une liche+PJs. Merci de quantifier les morts et bléssés que font ces survivants, Amon et moi les intégrerons dans le RP. PERTE NON COMPRISE]
Une goule meurt, les survivants essayent de quitter l'entrepôt pour y mettre le feu avec vous dedans. Vous ne le savez pas biensûr.
[Golgoth, Leelou et Gahn=> 8 gardes+1 chevalier+3 mages sacrés+3 arbalétriers+4 archers. Merci de quantifier les morts et dégâts que font ces troupes plus mes troupes nommées. Gahn est en mauvaise posture suite à l’attaque d’Amon. Merci de lui venir en aide Razz Merci egalement de laisser Leelou poster, a la suite de Golgoth ou en prenant son tour. Enfin, merci de quantifier les dégâts de la volée dans l’entrepôt, sans prendre en compte les arbalétriers, en train de recharger.PERTE NON COMPRISE ]

Un mage maudit et un arbalétrier en moins chez Agramand. Deux gardes et deux mages en moins pour Hs.


Dernière édition par Gahn le Ven 19 Sep - 12:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalw de Malmaison
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 40
Age RP : La vingtaine
Fiche perso : MALMAISON!
Date d'inscription : 12/09/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [L'attaque de l'entrepot]   Ven 19 Sep - 12:34

n°9

La tête lui tournait tandis que son sang bourdonnait douloureusement à ses tempes. La chaos s’étendait sous ses yeux, engloutissait ce qui avait dû être un lieu de paix pour le remodeler selon ses sombres desseins. Désormais, le sol était zébré de sillons d’hémoglobine, les cris des combattants avaient remplacé le chant du vent dans les arbres. L’espace d’un instant, il se vit parcourant l’une des toundras glacées du Nord. Les cris stridents des gobelins, la charge sauvage des trolls…avait-il réellement vécu cela ? Sans doute l’un de ses ancêtres. Des lieux si différents…et pourtant si identiques. Les mêmes danses avec la Mort. La morsure de l’acier…

« Abattez-le ! » hurla une voix qui parut distante. Il vit une volée de flèches pénétrer douloureusement la chaire d’une immense créature maniant une gigantesque masse d’arme. Quelque chose chuta, tout près, l’officier avait esquivé une charge mortelle, mais pas l’un des mages qui lança son ultime sortilège dans un borborygme sanglant. La bête ne s’attarda pas longtemps sur sa proie, déjà une lame venait lui causer une nouvelle entaille. Dalw oscillait entre ces deux mondes, sans parvenir à se concentrer sur l’époque présente. Il était tout à fait sûr de percevoir la morsure du vent du Nord sur son visage, de sentir l’affolement des bêtes tandis que les meutes de loups affamées se mettaient en chasse.

Il redressa sa garde.

On n’avait cessé de se battre, l’oncle Clane se démenait désormais avec une épée déjà tachée de sang, frappant tantôt l’une tantôt l’autre des créatures. Le dernier sorcier semblait également ailleurs, il entamait une nouvelle incantation, se concentrant sur sa tâche sacrée d’éliminer ces êtres démoniaques.
« MALMAISON! » hurla une voix issue de son esprit. Il vit les hommes recouverts de lourdes peaux de bêtes, afin de se protéger du froid, combattre les engeances goblinoïdes. Si l’immense troll surgit des cavernes les plus sombres du Nord, celles dont on disait qu’elles plongeaient jusqu’aux Enfers et abritaient des êtres sans noms, était parvenu à les déstabiliser, le cri était, quant à lui, parvenu à les fédérer à nouveau en un nouvel assaut dévastateur.

Le sang de ces hommes coulait dans ses veines.


« MALMAISON ! MALMAISON ! » Hurla un Dalw en transe tandis qu’il se lançait à son tour dans la bataille...


[je corrige juste un point Gahn, il ne nous reste que 2 soldats, non 3, et désormais nous passons de 2 à 1 mage sacré.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [L'attaque de l'entrepot]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[L'attaque de l'entrepot]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Attaque de fourmis folles/jean Erich Riche
» Le contaminant Gem contre-attaque![Grand Line, Rang B, Révolutionnaires, Massacre ou Fuite?]
» Scénario : Attaque à la lisière de Fangorn (S.D.A)
» L'attaque orque
» Attaque d'un camp orque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gloire et Honneur - Archive :: La version 1 :: Le vaste Monde de Gloire et Honneur :: Norgod :: La sombreforêt :: Hautesylves :: Les Habitations-
Sauter vers: