Gloire et Honneur - Archive


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 le Clergé de Neis

Aller en bas 
AuteurMessage
Malphas Harasus
Boulet sans avenir


Nombre de messages : 1403
Age : 22
Age RP : 32 ans
Fiche perso : Cliquez ici à vos risques et périls.
Date d'inscription : 22/01/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: le Clergé de Neis   Lun 11 Aoû - 22:37

Voila donc le noble et saint culte de Neis, réalisé avec les apports de Saint Glorac, que Brisecous ait plus tard son âme.

Je rajouterais ensuite une description des héros (paladins, archivistes et grands prêtres) qui ont particulièrement marqués l'histoire de G&H, ainsi que le descriptif des deux PNJs importants du culte, le Grand Prêtre Dalek l'Infatigable et l'Archiviste Fergon l'Immortel.

Citation :
Chapitre I : L’Histoire du Saint Culte de Neis

L’unification du culte de Neis date d’il y a bien longtemps, à l’époque des la Reconstruction. Les différentes prêtrises de tout pays furent unies par le Saint et Noble Naldor, un elfe indépendant. Les miracles accomplis et ses prouesses martiales le firent connaître dans le monde entier. Très rapidement, les rois le reconnurent en tant que premier Grand-Prêtre, et pendant soixante-trois années, le sage elfe mena une lutte les nécromanciens, remercia Neis pour son aide contre les ténèbres de la nuit ainsi que sa bienveillante protection des récoltes.

Le règne de Naldor s’arrêta à sa mort en 122, au moment où Arkel-Ion fut réduite en cendres. On ne sait toutefois pas où se trouvait le premier Grand Temple de Neis, même les recherches de l’Archiviste Viktor et de ses prêtres-archivistes laissent penser que le premier temple se trouvait à l’endroit que l’on nomme aujourd’hui Sipahan.

Après quelques années, la cité déménagea dans la capitale d’Algior. Toutefois, si le culte de Neis condamna farouchement les Nains pour leurs attaques et soutient Algior dans sa guerre contre les Nains, ils restèrent neutres dans le conflit opposant Algior au Loup.

Lorsqu’enfin Algior II arriva au pouvoir, ce dernier mit en place une politique de conquête qui divisa le clergé. En effet, certains l’encouragèrent et d’autres dirent que la paix était la meilleure. Enfin, lorsque le Grand Prêtre Sorlas fut sacré en 189, ce dernier somma le futur Empereur de s’arrêter. Ce fut à l’affrontement entre Pergine et l’Empereur que le Grand Prêtre s’opposa très violemment à Algior II et qu’il prononça la célèbre phrase : « Que la peste soit de vous et de vos prétentions infernales, et que la main de Neis les protège. »
Beaucoup de personnes l’utilisent aujourd’hui pour s’opposer à des prétentions guerrières ou encore impossible à réaliser. Bien sûr, s’il devient si célèbre, c’est tout simplement que Pergine, même avec son infériorité, réussit à tenir face à l’Empire naissant. Finalement, Algior se résolut à signer la paix, ce qui fit le bonheur de l’ensemble du clergé de Neis.

Le culte continua de se développer, tout en établissant de bons rapports avec la plupart des royaumes de l’époque. La période des Années Fastes enrichit encore le culte de Neis, et c’est en 194 que Sorlas signa avec les Nains la paix d’Isthar, mettant fin au schisme religieux entre clergé humain et nain, ainsi qu’a leur renvoi du culte officiel.

Enfin, nous arrivons à 360, l’année de la trahison roc-rétifienne. Le Grand Prêtre Zanag s’enfuit avec une grande partie du clergé et quelques soldats impériaux qui étaient encore fidèles. Le Grand Prêtre informa le comte de Port-Pergine de la traîtrise, ce qui mena le Comte à condamner la prise de pouvoir, tandis que Zanag déclara que « La traîtrise d’un être stupide serait vengé », profitant aussi pour exclure du culte les prêtres fidèles à Bromor. La situation s’empira avec la destruction de cités naines –et la mort de dizaines de prêtres nains-.

Ce fut la seule fois où le clergé de Neis combattit autre chose que la nécromancie, se liant au comte Ourom, en fournissant une petite armée d’une centaine de Paladins, dirigé en personne par Zanag.

La guerre se poursuivit, mais se calma petit à petit, les armées ne pouvant plus s’alimenter en hommes. Finalement, la paix qui mena à la Grande Détente fut un soulagement total même si la division politique était importante entre Roc-Rétif et Port-Pergas.
Le Grand Prêtre de l’époque, Lathian, décida de réunifier le culte en réunissant le culte officiel et le culte de Roc-Rétif. Le culte resta toutefois fixé à Port-Pergas.

Depuis le début de la Grande Détente, le culte se remet des destructions et de son affaiblissement survenu lors de la guerre entre Roc-Rétif et Port-Pergas.



Chapitre II : L’Organisation du Saint Culte de Neis

L’ensemble des trois continents est divisé en quarante-huit temples, avec en plus le siège du culte. D’ailleurs, le siège du culte se situe à Port-Pergas, où le Grand Temple de Neis accueille le Conseil des Paladins et la Bibliothèque.

L’organe du Conseil des Paladins est une assemblée rassemblant l’ensemble des paladins de Neis, sous la direction de l’Archiviste et du Grand Prêtre. Deux prêtres-archivistes sont nommés secrétaires, et notent toutes les allocutions, les votes et leurs résultats. La bibliothèque conserve ainsi quelques six cents soixante et onze comptes-rendus, totalisant un petit demi-million de pages.
Le Conseil des Paladins prend la plupart des décisions pour ce qui concerne la lutte contre la nécromancie, la recherche de reliques sacrés et de livres de nécromancie, le Grand Prêtre et l’Archiviste se contentant de distribuer les missions. L’une des autres missions du culte est l’élection du Grand Prêtre, en cas de la mort –ou de l’éviction- du précédent. Ainsi, vingt-huit Grands Prêtres se sont succédaient depuis la naissance du culte.


La Hiérarchie Inférieure
Dans la hiérarchie, on trouve au plus bas les initiés. Ce sont des jeunes hommes dont l’âge va de quatorze à vingt-deux ans, et qui suivent les cours d’un prêtre supérieur. Leur initiation dure deux ans. Elle consiste à l’apprentissage des prières et des rites, à la connaissance de l’histoire du culte de Neis et du monde, la connaissance des moyens de lutte contre les nécromants et leur magie maudite ainsi que des rudiments de combat à l’épée.
Généralement, l’enseignement, long et complexe, montre les mauvais éléments et fait partir les fainéants. Ainsi, sur environ une centaine d’initié, seulement une quinzaine réussit.
Chaque année, lors des fêtes de Naïs, le prêtre supérieur du temple prend les initiés qui ont réussi et les font officiellement devenir des prêtres. Ceux qui ont la chance d’aller à Port-Pergas ont la chance de se faire nommer par le Grand Prêtre lui-même. Les initiés n’ont pas de couleur particulière ni d’habits particuliers.

Les prêtres sont l’armature du culte. En contact permanent avec les fidèles, ce sont eux qui guident spirituellement les dévoués, qui prennent leurs offrandes et qui effectuent des rites pour les profanes. Ils évoluent dans des temples, sous la direction d’un prêtre supérieur. Le plus, souvent, il s’agit d’une demi-douzaine de prêtres, mais leur nombre varie de deux à une cinquantaine selon la taille du temple. Ils portent une toge bleu claire.
Le prêtre peut ensuite orienter sa carrière vers trois autres statuts.

Le premier de ces statuts est le statut de moine. Leur nombre est assez réduit et ils ne représentent qu’environ 10 % de la Hiérarchie Inférieure du Culte. Toutefois, ce sont eux qui, avec les paladins, inventent des sorts en manipulant la magie sacrée issu de Neis.
Les moines se vouent à la contemplation et aux prières directes à Neis, vivant cloîtré jusqu’à leur mort dans des monastères. Les moines n’ont pas de supérieur direct ; ils prennent les décisions ensemble, lors de la réunion journalière. La carrière d’un moine se termine ici. Comme les prêtres, ils sont vêtus de bleu clair, portant des toges avec capuche ainsi qu’un ceinturon de cuir.

Actuellement, il y existe quatre monastères ; l’un se trouve à proximité de Tristerive, aux abords de la rivière des Larmes, le second se trouve à proximité du désert Arkanisas, le troisième sur les abords du Marais des Soupirs et le quatrième se niche entre une petite rivière et les Monts du Nord. Autrefois, il y en avait un cinquième dans la Sombreforêt, mais Agramand le prit d’assaut, le pilla et massacra les moines. Toutefois, il ne put jamais toucher à la pièce centrale du monastère, une statue de Neis. Un statut qui supporte très bien l’outrage du temps et qui résiste à toutes les maltraitances qu’Agramand lui infligea. Si aujourd’hui le cloître se trouve dans la zone de la Sombreforêt corrompu par le mage noir, l’abbaye forme un îlot sacré qui semble inviolable et qui n’est fréquenté que par les hommes les plus fous du nécromancien.

La seconde voie que peut suivre le prêtre est celle de prêtre supérieur. Le prêtre supérieur est choisi par le Grand Prêtre à la mort du précédent. Le prêtre supérieur dirige les prières des prêtres, orchestre les cérémonies du mois de Nais, gère les finances du temple et conduit les rites les plus importants. Il s’occupe aussi de nommer les initiés et les futurs paladins. Il existe un prêtre supérieur par temple. Le prêtre supérieur se reconnaît grâce à une toge cyan, avec des rebords bleu clair.
Le prêtre supérieur voit sa carrière se terminer ici, le plus généralement ; toutefois, l’Archiviste peut décider d’en faire un prêtre-archiviste.


La Hiérarchie Supérieure
On trouve en bas de la Hiérarchie Supérieure les prêtres-archivistes. Au nombre de douze, les prêtres-archivistes accompagnent l’Archiviste dans sa tâche de classement, de gérant de la Bibliothèque et de recherche de livres sacrés ou maudits. Comme leur chef, ils prononcent le Vœu de Secret. Les prêtres-archivistes sont tous d’anciens prêtres supérieurs, et sont choisis par l’Archiviste. Les prêtres-archivistes sont vêtus de la même façon que les prêtres supérieurs, à la seule différence qu’ils possèdent un pendentif représentant un livre frappé d’un N stylisé.
La carrière d’un prêtre-archiviste s’arrête ici.

Ensuite, on trouve la classe des paladins. Ce sont les guerriers du culte, qui se charge de l’extermination des morts-vivants et des nécromanciens. Infatigables voyageurs, épéistes de qualité et bons manipulateurs de la magie de Neis, leur valeur de combat est certaine. Les paladins sont associés à un temple, ce qui fait qu’il y a quarante-huit paladins.
Le devoir de paladin est, en plus d’exterminer les morts-vivants, d’élire le Grand Prêtre, de prendre des décisions importantes pour le culte et de former des paladins.
Les paladins n’ont pas d’habillement particulier, mais ont, toutefois, une cape bleue avec capuche qui a été bénie par le Grand Prêtre lui-même. Le rôle de cette cape n’est pas innocent ; en effet, elle sert à éviter que le paladin rejoigne les morts-vivants et empêche qu’un mort-vivant autre qu’un vampire touche le corps.
Le paladin termine généralement sa carrière ici, ce qui lui donne un statut confortable. Toutefois, deux grades s’offrent à lui.

La première des grades est celle d’Archiviste. L’Archiviste est choisi par le Grand Prêtre. Sa tâche consiste à veiller sur les livres de la Bibliothèque, d’entreposer des livres et de les récupérer. Il s’occupe aussi de lancer des missions de récupération.
L’Archiviste prononce le Vœu de Secret devant le Grand Prêtre et le fait prononcer à ses prêtres-archivistes. Ce Vœu de Secret sera détaillé plus tard.
L’actuel Archiviste est Fergon dit « L’Immortel ».

La seconde des grades est celle de Grand Prêtre. Il s’agit d’un ancien paladin élu par ses confrères ; ainsi, le Grand Prêtre est proche des réalités du terrain. Son rôle est d’appliquer les décisions du Conseil des Paladins, de nommer l’Archiviste et les prêtres supérieurs, de lancer des accusations d’hérésie et de négocier avec les rois de ce monde.
Le Grand Prêtre actuel se nomme Dalek et porte le surnom d’ « Infatigable ».

_________________
Malphas Harasus [La Congrégation de Neis ] ~Paladin de Neis~

"Je sais où je vais, et ainsi, je frappe."

>~Jonque Tirlau = Malphas Harasus = (PNJ) Rhorem Jyrk ~


Dernière édition par Malphas Harasus le Mar 25 Nov - 14:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malphas Harasus
Boulet sans avenir


Nombre de messages : 1403
Age : 22
Age RP : 32 ans
Fiche perso : Cliquez ici à vos risques et périls.
Date d'inscription : 22/01/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: le Clergé de Neis   Lun 11 Aoû - 22:38

Citation :
Chapitre III : Les Rôles du Saint Culte de Neis

Le rôle le plus connu est celui de la destruction de la nécromancie, sans distinction. Ses utilisateurs doivent ainsi punis par la mort et les morts-vivants doivent être éliminé. Ainsi, Neis la Tueuse est invoqué pour se protéger contre les nécromanciens.

Le rôle, qui est plus connu par les paysans et forestiers, est celui de Neis la Protectrice. Son rôle consiste dans la nuit dont elle est maîtresse, à protéger les fidèles des attaques des bêtes sauvages, des attaques nocturnes de brigands ou encore à apaiser Miren afin qu’elle laisse tranquille les humains qui l’ont invoqué.

Un troisième rôle est d’entasser des connaissances immenses sur la chasse aux nécromanciens, sur la nécromancie elle-même, l’histoire du monde, la géographie et l’astronomie. La Bibliothèque géré par l’Archiviste compte des milliers de livres et de parchemins concernant ces sujets. On trouve, beaucoup plus rarement, des écrits de linguistique, de et des bestiaires. Ce rôle sacré, partagé avec le Culte de Polixis (avec qui d’ailleurs le culte de Neis collabore souvent), est un rôle beaucoup moins connu du grand public. Ainsi, on parle ici de Neis l’Instruite.

Enfin, un dernier rôle est inconnu du grand public. Neis devient ainsi la Maîtresse. Maîtresse des vampires et des loups-garous, ce qui paraît étonnant vu ses paladins chassent les morts-vivants. Officiellement, le culte pourchasse toute sorte de morts-vivants. Officieusement, les paladins ont l’interdiction de tuer les vampires et les loups-garous.
Enfaîte, Neis considère que l’existence d’autres morts-vivants autres que les vampires n’ont point le droit de concurrencer ses protégés

.

Chapitre IV : Les Dogmes, Rites, Fêtes et Signes du Saint Culte de Neis


Les Dogmes
(Extrait du Livre du Culte, Chapitre Premier du Récit de Naldor le Victorieux.)

Premier Dogme : Quel que soit la circonstance, adorez Neis.
Deuxième Dogme : Tout les membres du Saint et Noble Culte de Neis doivent être des hommes. Le Culte n’accepte que les Humains, les Elfes blancs, les Nains et les êtres de sang mêlé dont le sang est issu des races cités précédemment.
Troisième Dogme : Les membres du clergé de Neis ont l’interdiction totale de se marier. Ils doivent rester chastes tant qu’ils sont intégrés au culte.
Quatrième Dogme : Les alliés des nécromants doivent eux-aussi être pourchassé, car la lèpre maudite de la nécromancie les a touchés. Evitez aussi la mort inutile des profanes, car Neis se doit de les protéger.
Cinquième Dogme : L’orgueil, les attaques –physiques comme morales- envers d’autres personnes que les nécromants et leurs alliés, la paresse, la cupidité et l’envie sont des vices. Ils sont à bannir du comportement de n’importe quel membre du culte.
Sixième Dogme : L’argent gagné n’est utilisé que pour ses besoins de subsistance, pour les rites et la lutte contre les morts-vivants.
Septième Dogme : Les créatures que protègent Neis, lorsqu’elles vous attaquent, ne doivent être tués. Blessez-les mais jamais mortellement ; arrangez-vous pour que jamais l’un des protégés de Neis ne meure.

Les Rites
Le Rites Sacrés
* Le Rituel Journalier : Ce rituel a lieu la tombée de la nuit, et se déroule pendant une heure et demi (bien que s’il s’agit de moines de Neis, ce rite durera du coucher au lever du soleil). On offre à Neis des fruits et de la viande, afin qu’elle nous protège des bêtes sauvages. Suite à l’offrande, les prêtres se mettent à prier et à chanter des cantiques à l’honneur de Neis de la Pourfendeuse, pour qu’elle nous aide dans notre chasse aux nécromants.

* Le Rituel Mensuel : Ce rituel a lieu quant à lui entre 18 heures et 22 heures, le dernier jour du mois. Les prêtres sacrifient une chèvre noire et offre des lapis-lazuli pour la déesse. Les moines entament des cantiques en honneur et à la gloire de Neis, chantant sa naissance, les gestes qu’elle accomplit et les gestes qui furent accomplis pour elle.

* Le Rituel de Bénédiction : Le prêtre utilise ce rituel pour bénir un combattant. Il utilise de l’eau bénite, prie et supplie Neis d’aider l’homme à mieux supprimer la gangrène nécromantique. Ce rituel permet aussi de protéger des hommes contre les dangers de la nuit, car Neis la Pourfendeuse est bonne.

* Le Rituel de Protection : Ce rituel est utilisé en alternative à la crémation, dans les régions à risque comme la Sombreforêt. Le rituel protège de l’utilisation du cadavre par un nécromant. Le prêtre devra mettre son médaillon sur le cou du mort, jette un peu d’eau bénite sur son cadavre et prie pendant environ une trentaine de minutes.
Ce rituel est surtout utilisé par les personnes pauvres, qui n’ont pas le moyen d’une crémation religieuse.


Les Rites Hiérarchiques
* Le Rituel de Prise de Prêtrise : Lors du 25 Naïs, les initiés qui sont arrivés au terme de l’enseignement rentrent dans la prêtrise. Le prêtre supérieur du temple rassemble les initiés dans la chapelle du temple et les fait réciter l’une des plus fameux cantiques du Culte, la Psaume d’Initiation de Naldor. Dès qu’ils ont fini, les initiés sont arrosés d’eau bénite et reçoivent le médaillon du Culte. Ils sont ensuite montré à la foule et le prêtre supérieur déclare « Ceci est la Fin. »

* Le Rituel du Paladin : Lorsqu’un prêtre a fini son initiation auprès de son paladin, ce dernier le ramène à Port-Pergas pour les fêtes de Neis. Le futur paladin s’agenouille devant le Grand Prêtre et passe un serment de fidélité au Culte et à Neis.
Le Grand Prêtre se retourne alors vers son maître et lui demande : « Est-il pur et le mérite t-il ? ». Le Paladin doit répondre alors : « Oui, car Neis en a fait un excellent chasseur de la nécromancie. »
Le Grand Prêtre lui donne alors une épée marqué du signe du culte et un pendentif particulier, associé aux paladins. Il lui dit alors : « Que Neis protège son fils. » Enfin, le Paladin nouvellement nommé se lève et rétorque à son maître et au Grand Prêtre : « Que Neis vous protège. »

* Le Rituel du Vœu de Secret : Le rituel du Vœu de Secret a lieu après la nomination de l’Archiviste ou d’un des prêtres-archivistes. Devant le Grand Prêtre –ou l’Archiviste, s’il s’agit d’un prêtre-archiviste-, la personne prononce le Vœu de Secret, que l’on trouve dans le Récit de Zanag. Enfin, le Grand Prêtre (ou l’Archiviste) dit : « Les secrets de Neis seront bien gardés. »
Le Vœu de Secret consiste à ne pas dévoiler ce que contient la Bibliothèque ainsi que ce qui s’y passe. Ils ne peuvent aussi que rendre des comptes au Conseil des Paladins et au Grand Prêtre, et seul un paladin a le droit de prendre un livre.


Les Fêtes de Neis
On trouve deux fêtes ; l’une a lieu lors de la lune d’hiver et l’autre pendant la lune d’été. Les prêtres récitent des psaumes pour protéger des morts-vivants et des créatures sauvages. Ces fêtes sont courtes et ne durent que du lever au coucher du soleil.

Les Fêtes principales de Neis se déroulent du 21 au 31 Naïs. Ce sont de grandes festivités, où des sacrifices publics, des processions ont lieus, tandis que les prières qu’accomplissent les prêtres sont visibles par les profanes. On nomme les nouveaux paladins et on donne la prêtrise aux initiés.

Ces fêtes sont l’occasion de joyeuses festivités profanes ainsi que d’événements particuliers. A Port-Pergas, le Conseil des Paladins se déroule le 30 Naïs du coucher au lever du soleil, après quoi le Grand Prêtre rencontre le comte de Port-Pergas.
Dans le village forestier d’Hautesylve, on construit un pantin à l’effigie d’Agramand et on le brûle le soir du 31 Naïs, tandis que les représentants des cultes de Glinis, de Neis et de Miren se promettent de continuer la lutte contre Agramand.
Ensuite, à Roc-Rétif, le clergé entame une grande procession à l’extérieur des murailles, et implore Neis de protéger la ville contre les horribles trolls montagnards.

La ville de Syram organise quant à elle une gigantesque prière en pleine air, afin d’implorer Neis de jeter une nuit protectrice sur les Djel’fasiens et pour les aider contre les horribles soldats d’Outre-Mer.
Enfin, la ville de Sipahan, voit une procession, dirigé par le prêtre supérieur du temple de la Cité Impériale, qui traverse les principales rues de la plus grande ville du monde, avant de retourner au palais et de donner une bénédiction protectrice à l’Empereur.


Les Signes de Neis
Le premier signe de Neis, et le plus connu, est celui de la lune rayonnante, irradiant de ses rayons. Ils offrent la survie aux hommes vivant la nuit et permet des miracles…
Le second signe est un N stylisé bleu nuit. Chacune des parties du N est déformé pour faire apparaître un petit croissant de lune.
Enfin, le dernier signe est le signe des paladins ; il s’agit d’une épée rayonnant d’un aura, symbolisant la lutte contre la nécromancie.

_________________
Malphas Harasus [La Congrégation de Neis ] ~Paladin de Neis~

"Je sais où je vais, et ainsi, je frappe."

>~Jonque Tirlau = Malphas Harasus = (PNJ) Rhorem Jyrk ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ (Brisecous)
Maitre du Jeu
avatar

Nombre de messages : 5118
Age : 40
Age RP : 22 ans
Fiche perso : Pas de fiche
Date d'inscription : 25/02/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: le Clergé de Neis   Dim 28 Déc - 15:25

Citation :
Chapitre I : L’Histoire du Saint Culte de Neis

L’unification du culte de Neis date d’il y a bien longtemps, à l’époque des la Reconstruction. Les différentes prêtrises de tout pays furent unies par le Saint et Noble Naldor, un elfe indépendant. Les miracles accomplis et ses prouesses martiales le firent connaître dans le monde entier. Très rapidement, les rois le reconnurent en tant que premier Grand-Prêtre, et pendant soixante-trois années, le sage elfe mena une lutte les nécromanciens, remercia Neis pour son aide contre les ténèbres de la nuit ainsi que sa bienveillante protection des récoltes.

Prouesses martiales ?

Citation :
Le règne de Naldor s’arrêta à sa mort en 122, au moment où Arkel-Ion fut réduite en cendres. On ne sait toutefois pas où se trouvait le premier Grand Temple de Neis, même les recherches de l’Archiviste Viktor et de ses prêtres-archivistes laissent penser que le premier temple se trouvait à l’endroit que l’on nomme aujourd’hui Sipahan.

Sa mort est-elle une conincidence avec la chute d'Arkel-Ion ou pas ? Si c'est une coincidence c'est un peu gros, vaudrait mieux choisir une date proche (124 par exemple) ; si ça n'en est pas une il faudrait relier un minimum les 2 évènements. Si le temple est à Sipahan, que foutait Naldor à Arkel-Ion ?

Citation :
Après quelques années, la cité déménagea dans la capitale d’Algior. Toutefois, si le culte de Neis condamna farouchement les Nains pour leurs attaques et soutient Algior dans sa guerre contre les Nains, ils restèrent neutres dans le conflit opposant Algior au Loup.

Quelle cité ? On parle d'un Grand Temple. Précise que c'est la capitale du royaume des côtes, pas Ishir (pour pas qu'on confonde avec la capitale d'Algior II) et pourquoi le Grand Temple de Sipahan ne l'est plus.

Citation :
Lorsqu’enfin Algior II arriva au pouvoir, ce dernier mit en place une politique de conquête qui divisa le clergé. En effet, certains l’encouragèrent et d’autres dirent que la paix était la meilleure. Enfin, lorsque le Grand Prêtre Sorlas fut sacré en 189, ce dernier somma le futur Empereur de s’arrêter. Ce fut à l’affrontement entre Pergine et l’Empereur que le Grand Prêtre s’opposa très violemment à Algior II et qu’il prononça la célèbre phrase : « Que la peste soit de vous et de vos prétentions infernales, et que la main de Neis les protège. »
Beaucoup de personnes l’utilisent aujourd’hui pour s’opposer à des prétentions guerrières ou encore impossible à réaliser. Bien sûr, s’il devient si célèbre, c’est tout simplement que Pergine, même avec son infériorité, réussit à tenir face à l’Empire naissant. Finalement, Algior se résolut à signer la paix, ce qui fit le bonheur de l’ensemble du clergé de Neis.

Là ça va pas. On a l'impression que le Grand Prêtre a joué un quelconque rôle là dedans alors que c'est par générosité que l'Empereur Algior II a laissé Pergine alors qu'il pouvait l'écraser. Ce point est très important car il va déterminer toute la fidélité de Pergine alias Port-Pergas à l'Empire, ce qui sera la raison de sa lutte contre les rois de Roc-Rétif (qui sotn responsables, par traîtrise, de la chute de l'Empire). Donc à revoir.

Citation :
Le culte continua de se développer, tout en établissant de bons rapports avec la plupart des royaumes de l’époque. La période des Années Fastes enrichit encore le culte de Neis, et c’est en 194 que Sorlas signa avec les Nains la paix d’Isthar, mettant fin au schisme religieux entre clergé humain et nain, ainsi qu’a leur renvoi du culte officiel.

OK

Citation :
Enfin, nous arrivons à 360, l’année de la trahison roc-rétifienne. Le Grand Prêtre Zanag s’enfuit avec une grande partie du clergé et quelques soldats impériaux qui étaient encore fidèles. Le Grand Prêtre informa le comte de Port-Pergine de la traîtrise, ce qui mena le Comte à condamner la prise de pouvoir, tandis que Zanag déclara que « La traîtrise d’un être stupide serait vengé », profitant aussi pour exclure du culte les prêtres fidèles à Bromor. La situation s’empira avec la destruction de cités naines –et la mort de dizaines de prêtres nains-.

Trahision Rétifienne pas roc-rétifienne. Roc-Rétif, les Rétifiens.

Citation :
Ce fut la seule fois où le clergé de Neis combattit autre chose que la nécromancie, se liant au comte Ourom, en fournissant une petite armée d’une centaine de Paladins, dirigé en personne par Zanag.

OK

Citation :
La guerre se poursuivit, mais se calma petit à petit, les armées ne pouvant plus s’alimenter en hommes. Finalement, la paix qui mena à la Grande Détente fut un soulagement total même si la division politique était importante entre Roc-Rétif et Port-Pergas.
Le Grand Prêtre de l’époque, Lathian, décida de réunifier le culte en réunissant le culte officiel et le culte de Roc-Rétif. Le culte resta toutefois fixé à Port-Pergas.

OK

Citation :
Depuis le début de la Grande Détente, le culte se remet des destructions et de son affaiblissement survenu lors de la guerre entre Roc-Rétif et Port-Pergas.

OK
Chapitre II : L’Organisation du Saint Culte de Neis


Citation :
L’ensemble des trois continents est divisé en quarante-huit temples, avec en plus le siège du culte. D’ailleurs, le siège du culte se situe à Port-Pergas, où le Grand Temple de Neis accueille le Conseil des Paladins et la Bibliothèque.

OK. Mets temples ou sanctuaires, un sanctuaire étant un petit temple (de village)

Citation :
L’organe du Conseil des Paladins est une assemblée rassemblant l’ensemble des paladins de Neis, sous la direction de l’Archiviste et du Grand Prêtre. Deux prêtres-archivistes sont nommés secrétaires, et notent toutes les allocutions, les votes et leurs résultats. La bibliothèque conserve ainsi quelques six cents soixante et onze comptes-rendus, totalisant un petit demi-million de pages.
Le Conseil des Paladins prend la plupart des décisions pour ce qui concerne la lutte contre la nécromancie, la recherche de reliques sacrés et de livres de nécromancie, le Grand Prêtre et l’Archiviste se contentant de distribuer les missions. L’une des autres missions du culte est l’élection du Grand Prêtre, en cas de la mort –ou de l’éviction- du précédent. Ainsi, vingt-huit Grands Prêtres se sont succédaient depuis la naissance du culte.

OK


Citation :
La Hiérarchie Inférieure
Dans la hiérarchie, on trouve au plus bas les initiés. Ce sont des jeunes hommes dont l’âge va de quatorze à vingt-deux ans, et qui suivent les cours d’un prêtre supérieur. Leur initiation dure deux ans. Elle consiste à l’apprentissage des prières et des rites, à la connaissance de l’histoire du culte de Neis et du monde, la connaissance des moyens de lutte contre les nécromants et leur magie maudite ainsi que des rudiments de combat à l’épée.
Généralement, l’enseignement, long et complexe, montre les mauvais éléments et fait partir les fainéants. Ainsi, sur environ une centaine d’initié, seulement une quinzaine réussit.
Chaque année, lors des fêtes de Naïs, le prêtre supérieur du temple prend les initiés qui ont réussi et les font officiellement devenir des prêtres. Ceux qui ont la chance d’aller à Port-Pergas ont la chance de se faire nommer par le Grand Prêtre lui-même. Les initiés n’ont pas de couleur particulière ni d’habits particuliers.

OK

Citation :
Les prêtres sont l’armature du culte. En contact permanent avec les fidèles, ce sont eux qui guident spirituellement les dévoués, qui prennent leurs offrandes et qui effectuent des rites pour les profanes. Ils évoluent dans des temples, sous la direction d’un prêtre supérieur. Le plus, souvent, il s’agit d’une demi-douzaine de prêtres, mais leur nombre varie de deux à une cinquantaine selon la taille du temple. Ils portent une toge bleu claire.
Le prêtre peut ensuite orienter sa carrière vers trois autres statuts.

OK

Citation :
Le premier de ces statuts est le statut de moine. Leur nombre est assez réduit et ils ne représentent qu’environ 10 % de la Hiérarchie Inférieure du Culte. Toutefois, ce sont eux qui, avec les paladins, inventent des sorts en manipulant la magie sacrée issu de Neis.
Les moines se vouent à la contemplation et aux prières directes à Neis, vivant cloîtré jusqu’à leur mort dans des monastères. Les moines n’ont pas de supérieur direct ; ils prennent les décisions ensemble, lors de la réunion journalière. La carrière d’un moine se termine ici. Comme les prêtres, ils sont vêtus de bleu clair, portant des toges avec capuche ainsi qu’un ceinturon de cuir.

OK

Citation :
Actuellement, il y existe quatre monastères ; l’un se trouve à proximité de Tristerive, aux abords de la rivière des Larmes, le second se trouve à proximité du désert Arkanisas, le troisième sur les abords du Marais des Soupirs et le quatrième se niche entre une petite rivière et les Monts du Nord. Autrefois, il y en avait un cinquième dans la Sombreforêt, mais Agramand le prit d’assaut, le pilla et massacra les moines. Toutefois, il ne put jamais toucher à la pièce centrale du monastère, une statue de Neis. Un statut qui supporte très bien l’outrage du temps et qui résiste à toutes les maltraitances qu’Agramand lui infligea. Si aujourd’hui le cloître se trouve dans la zone de la Sombreforêt corrompu par le mage noir, l’abbaye forme un îlot sacré qui semble inviolable et qui n’est fréquenté que par les hommes les plus fous du nécromancien.

OK

Citation :
La seconde voie que peut suivre le prêtre est celle de prêtre supérieur. Le prêtre supérieur est choisi par le Grand Prêtre à la mort du précédent. Le prêtre supérieur dirige les prières des prêtres, orchestre les cérémonies du mois de Nais, gère les finances du temple et conduit les rites les plus importants. Il s’occupe aussi de nommer les initiés et les futurs paladins. Il existe un prêtre supérieur par temple. Le prêtre supérieur se reconnaît grâce à une toge cyan, avec des rebords bleu clair.
Le prêtre supérieur voit sa carrière se terminer ici, le plus généralement ; toutefois, l’Archiviste peut décider d’en faire un prêtre-archiviste.

OK

Citation :
La Hiérarchie Supérieure
On trouve en bas de la Hiérarchie Supérieure les prêtres-archivistes. Au nombre de douze, les prêtres-archivistes accompagnent l’Archiviste dans sa tâche de classement, de gérant de la Bibliothèque et de recherche de livres sacrés ou maudits. Comme leur chef, ils prononcent le Vœu de Secret. Les prêtres-archivistes sont tous d’anciens prêtres supérieurs, et sont choisis par l’Archiviste. Les prêtres-archivistes sont vêtus de la même façon que les prêtres supérieurs, à la seule différence qu’ils possèdent un pendentif représentant un livre frappé d’un N stylisé.
La carrière d’un prêtre-archiviste s’arrête ici.

OK

Citation :
Ensuite, on trouve la classe des paladins. Ce sont les guerriers du culte, qui se charge de l’extermination des morts-vivants et des nécromanciens. Infatigables voyageurs, épéistes de qualité et bons manipulateurs de la magie de Neis, leur valeur de combat est certaine. Les paladins sont associés à un temple, ce qui fait qu’il y a quarante-huit paladins.
Le devoir de paladin est, en plus d’exterminer les morts-vivants, d’élire le Grand Prêtre, de prendre des décisions importantes pour le culte et de former des paladins.
Les paladins n’ont pas d’habillement particulier, mais ont, toutefois, une cape bleue avec capuche qui a été bénie par le Grand Prêtre lui-même. Le rôle de cette cape n’est pas innocent ; en effet, elle sert à éviter que le paladin rejoigne les morts-vivants et empêche qu’un mort-vivant autre qu’un vampire touche le corps.
Le paladin termine généralement sa carrière ici, ce qui lui donne un statut confortable. Toutefois, deux grades s’offrent à lui.

OK

Citation :
La première des grades est celle d’Archiviste. L’Archiviste est choisi par le Grand Prêtre. Sa tâche consiste à veiller sur les livres de la Bibliothèque, d’entreposer des livres et de les récupérer. Il s’occupe aussi de lancer des missions de récupération.
L’Archiviste prononce le Vœu de Secret devant le Grand Prêtre et le fait prononcer à ses prêtres-archivistes. Ce Vœu de Secret sera détaillé plus tard.
L’actuel Archiviste est Fergon dit « L’Immortel ».

OK

Citation :
La seconde des grades est celle de Grand Prêtre. Il s’agit d’un ancien paladin élu par ses confrères ; ainsi, le Grand Prêtre est proche des réalités du terrain. Son rôle est d’appliquer les décisions du Conseil des Paladins, de nommer l’Archiviste et les prêtres supérieurs, de lancer des accusations d’hérésie et de négocier avec les rois de ce monde.
Le Grand Prêtre actuel se nomme Dalek et porte le surnom d’ « Infatigable ».

OK

Juste une question : Le grade de Grand-Prêtre conféré au nv 6, ça confère quel statut dans l'ordre ? Car celui de Grand-Prêtre gérant l'ensenmble du culte ça fait un peu beaucoup je trouve (ça doit s'obtenir par rp ça)

_________________
G&H is good
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gloire-honneur.frbb.net
MDJ (Brisecous)
Maitre du Jeu
avatar

Nombre de messages : 5118
Age : 40
Age RP : 22 ans
Fiche perso : Pas de fiche
Date d'inscription : 25/02/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: le Clergé de Neis   Dim 28 Déc - 15:38

Chapitre III : Les Rôles du Saint Culte de Neis

Citation :
Le rôle le plus connu est celui de la destruction de la nécromancie, sans distinction. Ses utilisateurs doivent ainsi punis par la mort et les morts-vivants doivent être éliminé. Ainsi, Neis la Tueuse est invoqué pour se protéger contre les nécromanciens.

OK

Citation :
Le rôle, qui est plus connu par les paysans et forestiers, est celui de Neis la Protectrice. Son rôle consiste dans la nuit dont elle est maîtresse, à protéger les fidèles des attaques des bêtes sauvages, des attaques nocturnes de brigands ou encore à apaiser Miren afin qu’elle laisse tranquille les humains qui l’ont invoqué.

OK

Citation :
Un troisième rôle est d’entasser des connaissances immenses sur la chasse aux nécromanciens, sur la nécromancie elle-même, l’histoire du monde, la géographie et l’astronomie. La Bibliothèque géré par l’Archiviste compte des milliers de livres et de parchemins concernant ces sujets. On trouve, beaucoup plus rarement, des écrits de linguistique, de et des bestiaires. Ce rôle sacré, partagé avec le Culte de Polixis (avec qui d’ailleurs le culte de Neis collabore souvent), est un rôle beaucoup moins connu du grand public. Ainsi, on parle ici de Neis l’Instruite.

OK

Citation :
Enfin, un dernier rôle est inconnu du grand public. Neis devient ainsi la Maîtresse. Maîtresse des vampires et des loups-garous, ce qui paraît étonnant vu ses paladins chassent les morts-vivants. Officiellement, le culte pourchasse toute sorte de morts-vivants. Officieusement, les paladins ont l’interdiction de tuer les vampires et les loups-garous.
Enfaîte, Neis considère que l’existence d’autres morts-vivants autres que les vampires n’ont point le droit de concurrencer ses protégés

OK
Chapitre IV : Les Dogmes, Rites, Fêtes et Signes du Saint Culte de Neis


Citation :
Les Dogmes
(Extrait du Livre du Culte, Chapitre Premier du Récit de Naldor le Victorieux.)

Premier Dogme : Quel que soit la circonstance, adorez Neis.
Deuxième Dogme : Tout les membres du Saint et Noble Culte de Neis doivent être des hommes. Le Culte n’accepte que les Humains, les Elfes blancs, les Nains et les êtres de sang mêlé dont le sang est issu des races cités précédemment.
Troisième Dogme : Les membres du clergé de Neis ont l’interdiction totale de se marier. Ils doivent rester chastes tant qu’ils sont intégrés au culte.
Quatrième Dogme : Les alliés des nécromants doivent eux-aussi être pourchassé, car la lèpre maudite de la nécromancie les a touchés. Evitez aussi la mort inutile des profanes, car Neis se doit de les protéger.
Cinquième Dogme : L’orgueil, les attaques –physiques comme morales- envers d’autres personnes que les nécromants et leurs alliés, la paresse, la cupidité et l’envie sont des vices. Ils sont à bannir du comportement de n’importe quel membre du culte.
Sixième Dogme : L’argent gagné n’est utilisé que pour ses besoins de subsistance, pour les rites et la lutte contre les morts-vivants.
Septième Dogme : Les créatures que protègent Neis, lorsqu’elles vous attaquent, ne doivent être tués. Blessez-les mais jamais mortellement ; arrangez-vous pour que jamais l’un des protégés de Neis ne meure.

Dogme 2 : Pourquoi les membres du culte devraient être des hommes ? Neis est féminine en soi !

Citation :
Les Rites
Le Rites Sacrés
* Le Rituel Journalier : Ce rituel a lieu la tombée de la nuit, et se déroule pendant une heure et demi (bien que s’il s’agit de moines de Neis, ce rite durera du coucher au lever du soleil). On offre à Neis des fruits et de la viande, afin qu’elle nous protège des bêtes sauvages. Suite à l’offrande, les prêtres se mettent à prier et à chanter des cantiques à l’honneur de Neis de la Pourfendeuse, pour qu’elle nous aide dans notre chasse aux nécromants.

Ok mais... Je me demande si tu n'insistes trop sur les bêtes sauvages, et tu empiètes sur Mirren, non ?

Citation :
* Le Rituel Mensuel : Ce rituel a lieu quant à lui entre 18 heures et 22 heures, le dernier jour du mois. Les prêtres sacrifient une chèvre noire et offre des lapis-lazuli pour la déesse. Les moines entament des cantiques en honneur et à la gloire de Neis, chantant sa naissance, les gestes qu’elle accomplit et les gestes qui furent accomplis pour elle.


OK

Citation :
* Le Rituel de Bénédiction : Le prêtre utilise ce rituel pour bénir un combattant. Il utilise de l’eau bénite, prie et supplie Neis d’aider l’homme à mieux supprimer la gangrène nécromantique. Ce rituel permet aussi de protéger des hommes contre les dangers de la nuit, car Neis la Pourfendeuse est bonne.


OK

Citation :
* Le Rituel de Protection : Ce rituel est utilisé en alternative à la crémation, dans les régions à risque comme la Sombreforêt. Le rituel protège de l’utilisation du cadavre par un nécromant. Le prêtre devra mettre son médaillon sur le cou du mort, jette un peu d’eau bénite sur son cadavre et prie pendant environ une trentaine de minutes.
Ce rituel est surtout utilisé par les personnes pauvres, qui n’ont pas le moyen d’une crémation religieuse.


Ok mais précise que le médaillon ne reste pas sinon je vois pas comment les pauvres sed le paieraient ; fixe aussi lmes limites de ce rituel (je vois pas Agramand se faire arrêter longtyemps par un petit rituel de rien du tout)

Citation :

Les Rites Hiérarchiques
* Le Rituel de Prise de Prêtrise : Lors du 25 Naïs, les initiés qui sont arrivés au terme de l’enseignement rentrent dans la prêtrise. Le prêtre supérieur du temple rassemble les initiés dans la chapelle du temple et les fait réciter l’une des plus fameux cantiques du Culte, la Psaume d’Initiation de Naldor. Dès qu’ils ont fini, les initiés sont arrosés d’eau bénite et reçoivent le médaillon du Culte. Ils sont ensuite montré à la foule et le prêtre supérieur déclare « Ceci est la Fin. »

OK

Citation :
* Le Rituel du Paladin : Lorsqu’un prêtre a fini son initiation auprès de son paladin, ce dernier le ramène à Port-Pergas pour les fêtes de Neis. Le futur paladin s’agenouille devant le Grand Prêtre et passe un serment de fidélité au Culte et à Neis.
Le Grand Prêtre se retourne alors vers son maître et lui demande : « Est-il pur et le mérite t-il ? ». Le Paladin doit répondre alors : « Oui, car Neis en a fait un excellent chasseur de la nécromancie. »
Le Grand Prêtre lui donne alors une épée marqué du signe du culte et un pendentif particulier, associé aux paladins. Il lui dit alors : « Que Neis protège son fils. » Enfin, le Paladin nouvellement nommé se lève et rétorque à son maître et au Grand Prêtre : « Que Neis vous protège. »


OK


Citation :
* Le Rituel du Vœu de Secret : Le rituel du Vœu de Secret a lieu après la nomination de l’Archiviste ou d’un des prêtres-archivistes. Devant le Grand Prêtre –ou l’Archiviste, s’il s’agit d’un prêtre-archiviste-, la personne prononce le Vœu de Secret, que l’on trouve dans le Récit de Zanag. Enfin, le Grand Prêtre (ou l’Archiviste) dit : « Les secrets de Neis seront bien gardés. »
Le Vœu de Secret consiste à ne pas dévoiler ce que contient la Bibliothèque ainsi que ce qui s’y passe. Ils ne peuvent aussi que rendre des comptes au Conseil des Paladins et au Grand Prêtre, et seul un paladin a le droit de prendre un livre.


OK

Citation :

Les Fêtes de Neis
On trouve deux fêtes ; l’une a lieu lors de la lune d’hiver et l’autre pendant la lune d’été. Les prêtres récitent des psaumes pour protéger des morts-vivants et des créatures sauvages. Ces fêtes sont courtes et ne durent que du lever au coucher du soleil.

OK

Citation :
Les Fêtes principales de Neis se déroulent du 21 au 31 Naïs. Ce sont de grandes festivités, où des sacrifices publics, des processions ont lieus, tandis que les prières qu’accomplissent les prêtres sont visibles par les profanes. On nomme les nouveaux paladins et on donne la prêtrise aux initiés.

OK

Citation :
Ces fêtes sont l’occasion de joyeuses festivités profanes ainsi que d’événements particuliers. A Port-Pergas, le Conseil des Paladins se déroule le 30 Naïs du coucher au lever du soleil, après quoi le Grand Prêtre rencontre le comte de Port-Pergas.
Dans le village forestier d’Hautesylve, on construit un pantin à l’effigie d’Agramand et on le brûle le soir du 31 Naïs, tandis que les représentants des cultes de Glinis, de Neis et de Miren se promettent de continuer la lutte contre Agramand.
Ensuite, à Roc-Rétif, le clergé entame une grande procession à l’extérieur des murailles, et implore Neis de protéger la ville contre les horribles trolls montagnards.

OK

Citation :
La ville de Syram organise quant à elle une gigantesque prière en pleine air, afin d’implorer Neis de jeter une nuit protectrice sur les Djel’fasiens et pour les aider contre les horribles soldats d’Outre-Mer.
Enfin, la ville de Sipahan, voit une procession, dirigé par le prêtre supérieur du temple de la Cité Impériale, qui traverse les principales rues de la plus grande ville du monde, avant de retourner au palais et de donner une bénédiction protectrice à l’Empereur.

OK ; mais insiste plus sur le fait que c'est une fête pan-continentale, liée au fait que le 31 et le dernier jour du mois dédié à Neïs. Chaque religion aura de même une fête le 31 Wink . De plus différencie bien les 2 fêtes, là je n'en vois qu'une perso.

Citation :

Les Signes de Neis
Le premier signe de Neis, et le plus connu, est celui de la lune rayonnante, irradiant de ses rayons. Ils offrent la survie aux hommes vivant la nuit et permet des miracles…
Le second signe est un N stylisé bleu nuit. Chacune des parties du N est déformé pour faire apparaître un petit croissant de lune.
Enfin, le dernier signe est le signe des paladins ; il s’agit d’une épée rayonnant d’un aura, symbolisant la lutte contre la nécromancie.

OK. Mais n'oublie pas de parler du fragment lunaire, objet sacré légendaire perdu, et symbole du culte. voir ici

Parle également quelque part du mois de Naïs, dédié à Neïs. voir le calendrier

_________________
G&H is good
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gloire-honneur.frbb.net
Malphas Harasus
Boulet sans avenir


Nombre de messages : 1403
Age : 22
Age RP : 32 ans
Fiche perso : Cliquez ici à vos risques et périls.
Date d'inscription : 22/01/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: le Clergé de Neis   Jeu 1 Jan - 19:49

MDJ (Brisecous) a écrit:
Citation :

Chapitre I : L’Histoire du Saint Culte de Neis


L’unification du culte de Neis date d’il y a bien longtemps, à l’époque des la Reconstruction. Les différentes prêtrises de tout pays furent unies par le Saint et Noble Naldor, un elfe indépendant. Les miracles accomplis et ses prouesses martiales le firent connaître dans le monde entier. Très rapidement, les rois le reconnurent en tant que premier Grand-Prêtre, et pendant soixante-trois années, le sage elfe mena une lutte les nécromanciens, remercia Neis pour son aide contre les ténèbres de la nuit ainsi que sa bienveillante protection des récoltes.

Prouesses martiales ?
Tuage de nécromanciens cinglés, aide à des communautés de vampires, protection de loups-garous, découverte et destruction de parchemins de nécromanciens. Sauf si cela te gêne, je souhaiterais faire une dernier chapitre parlant des héros du culte, où je détaillerais mieux sur leur vie.

OK ; juste précise cela, qu'on n'ait pas l'impression que l'Ordre participe aux guerres de royaumes en elles-mêmes. autre point, aide aux vampires, je le vois pas. Non-attaque peut-être, mais protection... J'irais pas jusque là. Ca cadre pas très bien je pense. Puis un peu d'antagonisme entre les Humains qui vénèrent Neïs et pourchassent (ou en tout cas n'aident pas) les vampires/lous-garous et ces derniers qui vénèrent pourtant neïs eux aussi... Serait assez marrant.

MDJ (Brisecous) a écrit:

Citation :
Le règne de Naldor s’arrêta à sa mort en 122, au moment où Arkel-Ion fut réduite en cendres. On ne sait toutefois pas où se trouvait le premier Grand Temple de Neis, même les recherches de l’Archiviste Viktor et de ses prêtres-archivistes laissent penser que le premier temple se trouvait à l’endroit que l’on nomme aujourd’hui Sipahan.

Sa mort est-elle une conincidence avec la chute d'Arkel-Ion ou pas ? Si c'est une coincidence c'est un peu gros, vaudrait mieux choisir une date proche (124 par exemple) ; si ça n'en est pas une il faudrait relier un minimum les 2 évènements. Si le temple est à Sipahan, que foutait Naldor à Arkel-Ion ?
Je vais changer légèrement la date. Mais tu as très mal compris : alors qu'Arkel-Ion fut détruit, Naldor décéda. Il n'était pas du tout à Arkel-Ion !

Si j'ai mal compris, c'est que c'était pas assez clair ; fais donc en sorte de clarifier ce point Wink

MDJ (Brisecous) a écrit:

Citation :
Après quelques années, la cité déménagea dans la capitale d’Algior. Toutefois, si le culte de Neis condamna farouchement les Nains pour leurs attaques et soutient Algior dans sa guerre contre les Nains, ils restèrent neutres dans le conflit opposant Algior au Loup.

Quelle cité ? On parle d'un Grand Temple. Précise que c'est la capitale du royaume des côtes, pas Ishir (pour pas qu'on confonde avec la capitale d'Algior II) et pourquoi le Grand Temple de Sipahan ne l'est plus.
Le problème, c'est qu'on ne sait pas où est le premier temple (j'l'ai dis, mais bon, pas grave). Donc, j'rajouterais un passage pour dire la cause de ceci (incendie, j'pense).
Pour le placement du second temple, est-ce que si je dis que le Grand Temple suit les capitales de l'Empire d'Algior, ceci irait ?

Bah vu le temps que prend à construire un Grand-Temple... Ca irait pas. De plus pense à le redéplacer par la suite vu que ces villes n'existent plus je crois.

Autre chose : pendant les premiers pas du culte de Neis et de Kegöh, Glorax a dit que les deux cultes s'étaient affrontés. Donc, durant la première décennie, je pense ajouté un affrontement ayant un soutien discret d'une partie de la haute hiéarchie, jusqu'à ce que Naldor purge ses rangs des fanatiques cinglés. Es-tu d'accord ?

Tu es sûr que Glorac a écrit ça ? Sur un texte déjà validé ou encore en suggestion ? Mais sinon je me dis pourquoi pas. Attention à ne pas en faire un truc trop important, vu qu'on est dans la période où on craint les dieux et où le culte fleurit : On ne se cherche pas forcément des noises.

MDJ (Brisecous) a écrit:

Citation :
Lorsqu’enfin Algior II arriva au pouvoir, ce dernier mit en place une politique de conquête qui divisa le clergé. En effet, certains l’encouragèrent et d’autres dirent que la paix était la meilleure. Enfin, lorsque le Grand Prêtre Sorlas fut sacré en 189, ce dernier somma le futur Empereur de s’arrêter. Ce fut à l’affrontement entre Pergine et l’Empereur que le Grand Prêtre s’opposa très violemment à Algior II et qu’il prononça la célèbre phrase : « Que la peste soit de vous et de vos prétentions infernales, et que la main de Neis les protège. »
Beaucoup de personnes l’utilisent aujourd’hui pour s’opposer à des prétentions guerrières ou encore impossible à réaliser. Bien sûr, s’il devient si célèbre, c’est tout simplement que Pergine, même avec son infériorité, réussit à tenir face à l’Empire naissant. Finalement, Algior se résolut à signer la paix, ce qui fit le bonheur de l’ensemble du clergé de Neis.

Là ça va pas. On a l'impression que le Grand Prêtre a joué un quelconque rôle là dedans alors que c'est par générosité que l'Empereur Algior II a laissé Pergine alors qu'il pouvait l'écraser. Ce point est très important car il va déterminer toute la fidélité de Pergine alias Port-Pergas à l'Empire, ce qui sera la raison de sa lutte contre les rois de Roc-Rétif (qui sont responsables, par traîtrise, de la chute de l'Empire). Donc à revoir.
L'épisode, en lui-même, sert à déterminer la fidélité définitive du culte envers l'Empire. Toutefois, après, je peux changer ceci en une rupture diplomatique entre le culte et l'Empire, jusqu'à Pergine gagne. Alors, Sorlas se réconcilierait avec Algior Wink

Non ça va pas du tout dans ta manière de le formuler. D'abord Pergine ne gagne pas, c'est l'Empereur qui l'épargne. Ensuite Pergine et l'Empire vont devenir les plus fidèles alliés qui soient par la suite. Donc il faut revoir la façon de présenter l'évènement puisque ta manière de le présenter va à l'encontre de l'Histoire officielle et du point de vue de Pergine ET de l'Empire

MDJ (Brisecous) a écrit:

Citation :
L’ensemble des trois continents est divisé en quarante-huit temples, avec en plus le siège du culte. D’ailleurs, le siège du culte se situe à Port-Pergas, où le Grand Temple de Neis accueille le Conseil des Paladins et la Bibliothèque.

OK. Mets temples ou sanctuaires, un sanctuaire étant un petit temple (de village)
D'accord. Mais petite question : Est-ce que les villes peuvent compter plusieurs temples (et non pas plusieurs sanctuaires) ?

Je sais pas. A mon sens, non. Un temple est une structure importante et chère (5000 Or), tandis qu'un sanctuaire est un lieu de culte avec un ou deux prêtres. Donc je verrais bien 1 temple et peut-être pour les grandes villes des sanctuaires en complément. Pour les villages, plutôt un sanctuaire qu'un temple.

MDJ (Brisecous) a écrit:

Citation :
La seconde des grades est celle de Grand Prêtre. Il s’agit d’un ancien paladin élu par ses confrères ; ainsi, le Grand Prêtre est proche des réalités du terrain. Son rôle est d’appliquer les décisions du Conseil des Paladins, de nommer l’Archiviste et les prêtres supérieurs, de lancer des accusations d’hérésie et de négocier avec les rois de ce monde.
Le Grand Prêtre actuel se nomme Dalek et porte le surnom d’ « Infatigable ».

OK

Juste une question : Le grade de Grand-Prêtre conféré au nv 6, ça confère quel statut dans l'ordre ? Car celui de Grand-Prêtre gérant l'ensenmble du culte ça fait un peu beaucoup je trouve (ça doit s'obtenir par rp ça)
Attention Brisecous, l'élection du Grand Prêtre, c'est pas une élection à caractère uniquement politique. Même s'il existe deux factions au conseil (la faction des Conservateurs et des Novateurs), il n'y a généralement qu'un candidat élu pour ses actes (les cas avec plus de candidats se comptent sur les doigts d'une main et ces élections là, ça pue les ennuis). Je décrirais ceci avec plus de détails dans la nouvelle version.

Je sais mais le problème c'est qu'on nomme grand-prêtre le chef du culte. Or, le grade grand-prêtre est accordé au nv 6. Donc n'importe qui peut devenir chef du culte dès le nv 6 atteint ? Tu vois où se situe le problème ? Pourquoi ne pas faire des grands-prêtres (grade nv 6) les gens directement en position de succéder au "Pape", Sérénissime, ... (trouver le terme approprié)

MDJ (Brisecous) a écrit:

Citation :
Les Dogmes
Deuxième Dogme : Tout les membres du Saint et Noble Culte de Neis doivent être des hommes. Le Culte n’accepte que les Humains, les Elfes blancs, les Nains et les êtres de sang mêlé dont le sang est issu des races cités précédemment.

Dogme 2 : Pourquoi les membres du culte devraient être des hommes ? Neis est féminine en soi !
Sauf si cela ne te plaît pas, je préférais laisser ainsi le culte. Sinon, j'ai une proposition : faire des moines des sœurs. Le culte considérerait que ce sont les seules à pouvoir à manipuler à l'état pur la magie de Neis. La forme "brute" nécessiterait de plus un isolement des autres humains, notamment par sa dangerosité (boum) mais pour éviter une mauvaise influence sur les sœurs (drogue, jeu, alcool, polka...).

Moi ça me gpene fortement. Différencier le rôle des femmes et des hommes ok, interdire les femmes ce n'est pas du tout l'idée que je me fais du culte de Neïs perso.

MDJ (Brisecous) a écrit:

Citation :
Les Rites
Le Rites Sacrés
* Le Rituel Journalier : Ce rituel a lieu la tombée de la nuit, et se déroule pendant une heure et demi (bien que s’il s’agit de moines de Neis, ce rite durera du coucher au lever du soleil). On offre à Neis des fruits et de la viande, afin qu’elle nous protège des bêtes sauvages. Suite à l’offrande, les prêtres se mettent à prier et à chanter des cantiques à l’honneur de Neis de la Pourfendeuse, pour qu’elle nous aide dans notre chasse aux nécromants.

Ok mais... Je me demande si tu n'insistes trop sur les bêtes sauvages, et tu empiètes sur Mirren, non ?
Je veillerais à changer la description pour que cela devienne "pas de problèmes la nuit".

Ok, là c'est mieux on comprend bien le rapport. Insiste plus sur l'aspect magique de la nuit: La nuit vous entoure, les voleurs sotn détournés de leurs idées meurtrières, les bêtes sauvages vont voir ailleurs... Plutôt que sur l'aspect "contrôle".

MDJ (Brisecous) a écrit:

Citation :
* Le Rituel de Protection : Ce rituel est utilisé en alternative à la crémation, dans les régions à risque comme la Sombreforêt. Le rituel protège de l’utilisation du cadavre par un nécromant. Le prêtre devra mettre son médaillon sur le cou du mort, jette un peu d’eau bénite sur son cadavre et prie pendant environ une trentaine de minutes.
Ce rituel est surtout utilisé par les personnes pauvres, qui n’ont pas le moyen d’une crémation religieuse.


Ok mais précise que le médaillon ne reste pas sinon je vois pas comment les pauvres sed le paieraient ; fixe aussi les limites de ce rituel (je vois pas Agramand se faire arrêter longtyemps par un petit rituel de rien du tout)
Heu... "Le prêtre devra mettre son médaillon", ça veut dire que "Le prêtre doit mettre son propre médaillon".
Quant aux limites du sort : si ton prêtre est niv 2, un nécromancien avec un niveau 2 pourra relever le cadavre. Après, le rituel peut être annulé si le nécromancien déterre le cadavre (ce qui n'est pas forcément facile), le met en contact d'éléments provenant d'un mort-vivant (bouts d'zombie, poudre squelette réanimé...) pendant une journée. C'est pour ça que la plupart des nécromants fouille peu les cimetières (trop chiant).
A noter que la plupart du temps ce sont des prêtres de Neis qui s'en occupent ; un petit niveau 2 suffira. Au delà, c'est du boulot d'palouf ou d'prêtre supérieur.

Pas besoin de tout quantifier, juste d'être un peu plus clair Wink

MDJ (Brisecous) a écrit:

Citation :
La ville de Syram organise quant à elle une gigantesque prière en pleine air, afin d’implorer Neis de jeter une nuit protectrice sur les Djel’fasiens et pour les aider contre les horribles soldats d’Outre-Mer.
Enfin, la ville de Sipahan, voit une procession, dirigé par le prêtre supérieur du temple de la Cité Impériale, qui traverse les principales rues de la plus grande ville du monde, avant de retourner au palais et de donner une bénédiction protectrice à l’Empereur.

OK ; mais insiste plus sur le fait que c'est une fête pan-continentale, liée au fait que le 31 et le dernier jour du mois dédié à Neïs. Chaque religion aura de même une fête le 31 Wink . De plus différencie bien les 2 fêtes, là je n'en vois qu'une perso.
Et on insiste plus de quel façon ? Parce que là j'viens d'citer c'qui passe dans les royaumes ><
Par contre, j'ai rien compris de ton vœu à propos de la différenciation << J'vois pas c'qu'on peut faire d'autres Wink

Bah moi jai même pas compris qu'il y avait 2 fêtes dans ton propos, donc...

MDJ (Brisecous) a écrit:

Citation :

Les Signes de Neis
Le premier signe de Neis, et le plus connu, est celui de la lune rayonnante, irradiant de ses rayons. Ils offrent la survie aux hommes vivant la nuit et permet des miracles…
Le second signe est un N stylisé bleu nuit. Chacune des parties du N est déformé pour faire apparaître un petit croissant de lune.
Enfin, le dernier signe est le signe des paladins ; il s’agit d’une épée rayonnant d’un aura, symbolisant la lutte contre la nécromancie.

OK. Mais n'oublie pas de parler du fragment lunaire, objet sacré légendaire perdu, et symbole du culte. voir ici

Parle également quelque part du mois de Naïs, dédié à Neïs. voir le calendrier
J'en parlerais du fragment lunaire ; par contre, c'est pas inutile de parler du mois de Naïs ?

Bah ça a une importance ! Après la petite colère de Nethfer on crée le calendrier et un mois est donné à chaque dieu, durant lequel on le vénère particulièrement. Donc il faut montrer que ce mois est LE mois dédié à Neïs, celui durant lequel les fêtes et les cultes se condensent spécifiquement, mais pas pour rien !

Enfin, je vais faire un petit texte sur les coureurs de Neis avec leur naissance, leurs liens avec Neis, leur répartition géographique, leurs caractéristiques et leur recette de tarte aux myrtilles. Ainsi que faire les deux PNJs importants du culte (le Grand Prêtre et l'Archiviste).
J'attends tes réponses sur mes commentaires afin de lancer la réécriture Wink

OK ; même si je sais pas ce que c'est les coureurs machins et que le premier texte pondu par toi à ce sujet m'avait déplu Wink

_________________
Malphas Harasus [La Congrégation de Neis ] ~Paladin de Neis~

"Je sais où je vais, et ainsi, je frappe."

>~Jonque Tirlau = Malphas Harasus = (PNJ) Rhorem Jyrk ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ (Brisecous)
Maitre du Jeu
avatar

Nombre de messages : 5118
Age : 40
Age RP : 22 ans
Fiche perso : Pas de fiche
Date d'inscription : 25/02/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: le Clergé de Neis   Jeu 1 Jan - 20:09

précisions faites en rouge sur ton précédent post

_________________
G&H is good
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gloire-honneur.frbb.net
Malphas Harasus
Boulet sans avenir


Nombre de messages : 1403
Age : 22
Age RP : 32 ans
Fiche perso : Cliquez ici à vos risques et périls.
Date d'inscription : 22/01/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: le Clergé de Neis   Jeu 1 Jan - 20:45

J'vais répondre à quelques trucs Bris' ^^

Malphas Harasus a écrit:


MDJ (Brisecous) a écrit:

Citation :
Après quelques années, la cité déménagea dans la capitale d’Algior. Toutefois, si le culte de Neis condamna farouchement les Nains pour leurs attaques et soutient Algior dans sa guerre contre les Nains, ils restèrent neutres dans le conflit opposant Algior au Loup.

Quelle cité ? On parle d'un Grand Temple. Précise que c'est la capitale du royaume des côtes, pas Ishir (pour pas qu'on confonde avec la capitale d'Algior II) et pourquoi le Grand Temple de Sipahan ne l'est plus.
Le problème, c'est qu'on ne sait pas où est le premier temple (j'l'ai dis, mais bon, pas grave). Donc, j'rajouterais un passage pour dire la cause de ceci (incendie, j'pense).
Pour le placement du second temple, est-ce que si je dis que le Grand Temple suit les capitales de l'Empire d'Algior, ceci irait ?

Bah vu le temps que prend à construire un Grand-Temple... Ca irait pas. De plus pense à le redéplacer par la suite vu que ces villes n'existent plus je crois.

Autre chose : pendant les premiers pas du culte de Neis et de Kegöh, Glorax a dit que les deux cultes s'étaient affrontés. Donc, durant la première décennie, je pense ajouté un affrontement ayant un soutien discret d'une partie de la haute hiéarchie, jusqu'à ce que Naldor purge ses rangs des fanatiques cinglés. Es-tu d'accord ?

Tu es sûr que Glorac a écrit ça ? Sur un texte déjà validé ou encore en suggestion ? Mais sinon je me dis pourquoi pas. Attention à ne pas en faire un truc trop important, vu qu'on est dans la période où on craint les dieux et où le culte fleurit : On ne se cherche pas forcément des noises.
Cf le texte sur les vampireuh.

Malphas Harasus a écrit:

MDJ (Brisecous) a écrit:

Citation :
La seconde des grades est celle de Grand Prêtre. Il s’agit d’un ancien paladin élu par ses confrères ; ainsi, le Grand Prêtre est proche des réalités du terrain. Son rôle est d’appliquer les décisions du Conseil des Paladins, de nommer l’Archiviste et les prêtres supérieurs, de lancer des accusations d’hérésie et de négocier avec les rois de ce monde.
Le Grand Prêtre actuel se nomme Dalek et porte le surnom d’ « Infatigable ».

OK

Juste une question : Le grade de Grand-Prêtre conféré au nv 6, ça confère quel statut dans l'ordre ? Car celui de Grand-Prêtre gérant l'ensenmble du culte ça fait un peu beaucoup je trouve (ça doit s'obtenir par rp ça)
Attention Brisecous, l'élection du Grand Prêtre, c'est pas une élection à caractère uniquement politique. Même s'il existe deux factions au conseil (la faction des Conservateurs et des Novateurs), il n'y a généralement qu'un candidat élu pour ses actes (les cas avec plus de candidats se comptent sur les doigts d'une main et ces élections là, ça pue les ennuis). Je décrirais ceci avec plus de détails dans la nouvelle version.


Je sais mais le problème c'est qu'on nomme grand-prêtre le chef du culte. Or, le grade grand-prêtre est accordé au nv 6. Donc n'importe qui peut devenir chef du culte dès le nv 6 atteint ? Tu vois où se situe le problème ? Pourquoi ne pas faire des grands-prêtres (grade nv 6) les gens directement en position de succéder au "Pape", Sérénissime, ... (trouver le terme approprié)
Bah après on peut instaurer la tradition suivante : lorsque le Grand Prêtre pense avoir trouver le meilleur Paladin qui pourrait lui succéder, il propose au Conseil des Paloufs le Paladin en question. S'ils acceptent, le Grand Prêtre associe l'homme en tant que Paladin Successeur. Et lorsque le Grand Prêtre crève, bah l'Paladin élu devient l'Gand Prêtre. T'en penses quoi ?

Malphas Harasus a écrit:
MDJ (Brisecous) a écrit:

Citation :

Les Signes de Neis
Le premier signe de Neis, et le plus connu, est celui de la lune rayonnante, irradiant de ses rayons. Ils offrent la survie aux hommes vivant la nuit et permet des miracles…
Le second signe est un N stylisé bleu nuit. Chacune des parties du N est déformé pour faire apparaître un petit croissant de lune.
Enfin, le dernier signe est le signe des paladins ; il s’agit d’une épée rayonnant d’un aura, symbolisant la lutte contre la nécromancie.

OK. Mais n'oublie pas de parler du fragment lunaire, objet sacré légendaire perdu, et symbole du culte. voir ici

Parle également quelque part du mois de Naïs, dédié à Neïs. voir le calendrier
J'en parlerais du fragment lunaire ; par contre, c'est pas inutile de parler du mois de Naïs ?

Bah ça a une importance ! Après la petite colère de Nethfer on crée le calendrier et un mois est donné à chaque dieu, durant lequel on le vénère particulièrement. Donc il faut montrer que ce mois est LE mois dédié à Neïs, celui durant lequel les fêtes et les cultes se condensent spécifiquement, mais pas pour rien !

Enfin, je vais faire un petit texte sur les coureurs de Neis avec leur naissance, leurs liens avec Neis, leur répartition géographique, leurs caractéristiques et leur recette de tarte aux myrtilles. Ainsi que faire les deux PNJs importants du culte (le Grand Prêtre et l'Archiviste).
J'attends tes réponses sur mes commentaires afin de lancer la réécriture Wink

OK ; même si je sais pas ce que c'est les coureurs machins et que le premier texte pondu par toi à ce sujet m'avait déplu Wink
Les coureurs, j'avais pondu une mini-description pour le bestiaire mais t'en avais pas voulu car trop "spécialisé" Wink

_________________
Malphas Harasus [La Congrégation de Neis ] ~Paladin de Neis~

"Je sais où je vais, et ainsi, je frappe."

>~Jonque Tirlau = Malphas Harasus = (PNJ) Rhorem Jyrk ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ (Brisecous)
Maitre du Jeu
avatar

Nombre de messages : 5118
Age : 40
Age RP : 22 ans
Fiche perso : Pas de fiche
Date d'inscription : 25/02/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: le Clergé de Neis   Sam 24 Jan - 3:08

Préviens moi si/quand tout est modifié

_________________
G&H is good
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gloire-honneur.frbb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le Clergé de Neis   

Revenir en haut Aller en bas
 
le Clergé de Neis
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Clergé de Lourdes
» Clergé de Lectoure
» Organisation hiérarchique du Clergé régulier
» Clergé de Pau
» Clergé d'Orthez

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gloire et Honneur - Archive :: Discussions et Présentations :: Suggestions-
Sauter vers: