Gloire et Honneur - Archive


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Johbiro + Helzeb] Servitude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Johbiro
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 25
Age RP : A définir
Fiche perso : Le schizo
Date d'inscription : 01/05/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: [Johbiro + Helzeb] Servitude   Sam 2 Aoû - 19:41

Johbiro
Post n°12
Post précédent: Pérégrination


Ils sortirent tous du fourgon et purent enfin découvrir où on les avait emmenés. Autour d’eux tout n’était que luxure, abondance et prospérité. Ils se trouvaient juste derrière une grande porte en marbre qui devait avoir pour butte de se protéger mais aussi d’écarter la populace. Alors que derrière eux il y avait la porte, devant eux trônait une magnifique et gigantesque fontaine d’un blanc éclatant laissant s’écouler doucement des filets d’eau d’une pureté à toute épreuve. Un peu plus loin, les manoirs et les villas prenaient place, rivalisant d‘effet spectaculaire afin d‘épater la galerie et ainsi montrer sa richesse. Ici la demeure jouait avec les reflets du soleil afin de créer des reliefs ou d’en faire disparaître, là le manoir était tout en profondeur laissant une énorme terrasse devant et derrière où trônait des piliers de marbre entouré de lierre et de plante grimpante, encore plus loin une maison avait une pelouse tondu à raz où plusieurs petits chemins de pavé blanc cheminé, passant par-dessus des cours d’eau, s’arrêtant devant des alvéoles ou une fontaine … . Johbiro ne le savait pas encore mais c’était dans cette maison là, à l’aspect calme et serein mais où l’abondance ne manquait pas de montrer un petit bout de son nez par-ci un autre par-là, qu’il allait être assigné.

On les fit monter sur une petite estrade où Dadivano prit les devant et ce mit à annoncer les différents «lots», Johbiro et Helzeb furent le numéro deux.

« Un jeune semi-elfe noir sympathique et charmeur pour vous mesdames et son compagnon le demi-orc solides et costauds idéal pour vous aider messieurs, dans les travaux comme dans la vie de tous les jours! Nous vous en demandons un prix vraiment minimes compte tenu de la qualité du lot! Allez, je sais que vous en rêvez alors achetez les! Oui, je vois une personne intéressait par là, une autre surenchérie … j‘étais sur que vous alliez les adorer … .»

Ce fut finalement une petite dame assez replète et au visage lunaire qui les acquerra. Pendant qu’elle réglait la note avec Dadivano, Johbiro put la détaillé du regard. Son visage rond et sans imperfections apparentes était surmonté d’une énorme choucroute orange entremêlée de boucles et de franges sur laquelle trônait un petit chapeau noir. Son corps dodu semblait l’encombrer plus qu’autre chose. Elle portait une robe grise moulante et des chaussures à talon - Johbiro se demanda d’ailleurs comment ils pouvaient supporter son poids - verte tellement serré que la graisse de ses pieds recouvraient par certains endroits les lamelles de cuir de ses souliers ouverts. Ses doigts arboraient avec fierté d’immenses bagues qui semblaient être en toc.

Ses observations furent interrompu par leur, soit disant, maître qui venait à leurs rencontre. D’un geste et d’une voix autoritaire elle leur donna la direction de sa demeure avant de relever la tête d’un air noble en fermant ses yeux. Elle en ouvrit un pour voir si ils lui obéissaient, puis alors qu’ils se mettaient en route, elle lança à Johbiro un clin d’œil coquin et provocateur.

Ainsi commença la servitude des deux humanoïdes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helzeb
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 184
Age : 25
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 16/04/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Johbiro + Helzeb] Servitude   Mer 6 Aoû - 18:37

Helzeb Kan Hazan
Post n°29

Post n°27 à 28 --->Pérégrination

Helzeb avait l'impression de sortir d'un songe. Il s'était passé tellement de choses si vite. Tout cela avait commencé par la rencontre avec ce demi-elfe noir. De là, il s'était battu puis après un vide, un endroit sombre et finalement cette femme qui les avaient achetés. Maintenant il se trouvait quelque part sur le continent de Djel'fa avait pour seul compagnon un drow à plusieurs personnalités. Que diantre était ce foutoir ? Le demi-orc était devant une bâtisse incroyable, elle rayonnait d'élégance et de richesse. S'il n'était pas "enchaîné" - par la servitude - il trouverait cette maison ou plutôt cette villa fantastique, mais à ce moment tout ce qu'il voyait était une prison verdoyante où la richesse était jeté par les fenêtres. La femme hêla un serviteur et lui ordonna de montrer la chambre à ses "invités". Ainsi il serait lié pour un moment avec le drow, alors autant fallait faire connaissance. Leur chambre se trouvait dans les profondeurs, elle n'avait été nettoyé depuis un moment. Les toiles d'araignées règnaient en maître en ce bas-lieu. N'importe où le regard se posait, la toile blanche s'étendait d'un bout à un autre. La peau verte tourna la tête vers le serviteur et jeta un regard interrogateur.

"Dame DeVinesse m'a confié de vous dire que vous deviez nettoyé votre chambre."

Il partit ensuite, en ayant préalablement montré les balais, pelles et autres. Puis ses pas résonnèrent jusqu'à une porte en fer lourd. Une clé tourna dans la serrure. Ils étaient enfermés dans ce couloir froid. Helzeb s'empara d'un balai. Il enleva le bout et se retrouva avec un bâton d'infortune. Celui-ci se mit à danser dans les mains agiles de son porteur. L'équilibre n'était pas parfait mais il devrait convenir s'il devait prendre les armes. Dire qu'il avait acquéri un solide bâton il n'y a pas si longtemps et que celui-ci était on ne sait où. La meilleure des solutions était qu'il se trouve dans cette bâtisse. Un clin d'oeil puis un regard amicale fut tout ce qu'il donna à son compagnon. Il ne voulait pas commencer une conversation maintenant, il n'était pas d'humeur et l'endroit ne faisait rien pour. Les deux parties du balai ne firent désormais qu'un.

Le nettoyage commença...

Ils commencèrent par se débarasser de toutes ces toiles. Il y en avait tellement que les pensées de la peau verte exploraient des possibilités inutiles. Que pourrait-il faire avec tout cela ? D'où venait toutes ces créatures ? Depuis combien de temps règnaient-elles dans cette chambre froide et morne ? Pourrait-il tirer quelque chose de ces toiles ? Si oui, quoi ? Et si non, que devait-il en faire ? Trop de questions pour aucune réponses. Il continua donc de faire le ménage en observant son compagnon. Ses cheveux étaient d'un rouge sang et atteignait ses omoplates, ses yeux étaient de couleur cramoisi. Il était de taille moyenne et assez bien musclé. Mais derrière cette apparence physique, il y avait une apparence morale. Et sur ce point il ne qu'en penser. Quand il repensait à cette première rencontre il n'était pas comme cela. Il était grand, très musclé et les cheveux d'une couleur marron. De plus, il s'était blessé sérieusement au bras quand il était l'"autre", et maintenant il était encore blessé. Qui était-il ? Alors qu'il allait poser une question, la porte s'ouvrit. Dame DeVinesse fit vibrer ses cordes vocales, elle s'adressa au drow d'un ton doux :

"Que faites-vous drow ? Pourquoi travaillez-vous avec ce bras ? Venez avec moi. Vous le demi-orc restez ici et finissez de nettoyer. Un homme viendra vous chercher quand je le désirerais."

Elle s'adressa à la peau verte d'un ton agresseur. De toute évidence, elle ne l'avait voulu mais avait été obligé de l'acheter avec ce drow. Interessant, tout cela était interessant. Il prit ce détail et le garda dans sa tête pour son plan. Car il ne resterait pas éternellement ici...

[Mdj : Quelle est la personnalité du drow ? Quelle sera la tâche prochaine ou les tâches que Dame DeVinesse donnera à la peau verte ? En donnera-t-elle au drow ?]
[S : Il ne change pas encore de personnalité.
Ta prochaine tâche sera parce que t'es un orc et qu'elle ne t'aime pas de déplacer les tas de compost se trouvant dans le grand jardin. Le jardinier sera là pour te dire où les mettre.
Sinon, le drow est emmené dans la chambre de la Dame. Là, elle refera le bandage et essayera d'avoir un peu plus de contact charnel avec lui.]


Dernière édition par Helzeb le Lun 11 Aoû - 21:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helzeb
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 184
Age : 25
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 16/04/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Johbiro + Helzeb] Servitude   Jeu 7 Aoû - 15:01

Helzeb Kan Hazan
Post n°30

Helzeb finit de nettoyer la chambre seul. Puis il se mit à cogiter, étendu sur son lit. Que pouvait-il faire à présent ? Comment pouvait-il s'échapper ? Pour l'instant il ne pouvait rien. Il manquait d'informations, d'où cette nouvelle question : Comment les obtenir ? Les bras étaient derrière sa tête. Il sut comment ! Il devait utiliser le drow, sympathiser avec lui. Car lui pourrait déambuler dans cette vaste demeure sans se faire harceler par des gardes, il ne risquait que la Dame, car elle avait l'air de l'aimer. Et cela pourrait servir, d'ailleurs en parlant de gardes, était-il surveillé ? Cette réponse serait bientôt résolu quand on viendrait le chercher. Maintenant, une seule chose lui était possible : prendre son mal en patience et se reposer. Et c'est ce qu'il fut. On le réveilla un peu plus tard. Le serviteur qu'il avait croisé en arrivant lui rapporta qu'il pourrait se restaurer s'il le désirait avant de travailler. Il lui demanda de se lever et de le suivre. Helzeb se leva maussadement, faisant signe qu'il le suivait. Dans le couloir, leurs pas résonnèrent, une envie de meurtre ou plutôt d'un massacre submergea la peau verte. Mais il se retint. Tuer cet être ne servirait à rien à part lui causer encore plus d'ennuis. Le serviteur frappa à la porte, une clé tourna dans la serrure et la porte s'ouvrit lourdement. Première analyse, il ne pourrait la détruire. Quelques pas après il apprit une nouvelle chose : il serait surveillé. Et ce ne serait pas une mince surveillance. L'homme était grand et musclé, il sentait la transpiration. Une barbe hirsute trônait sur son visage, plus haut ses yeux en disaient long, il apprenait au fou et au malheureux de ne pas le chercher, il renseignait aussi sur son passé. En travers de son oeil, une large balafre, surement du à un coup d'une grosse épée. A regarder de plus près, de multiples cicatrices s'esquissait entre tous ces poils.

[Rockwl]"Qu'y a-t-il peau verte ? T'as un problème ?"

Helzeb ne put finir de l'observer, il le quitta des yeux, ne voulant pas s'attirer la foudre. Il se retrouva en sandwitch entre le serviteur le garde. On l'emmena dans les cuisines, le fit s'asseoir et demanda à ce qu'on lui apporte son repas. Un sandwitch avec du jambon, un autre avec du fromage et des verres d'eau furent son repas. Autant dire que tout ça n'était pas très appétissant. Aussitôt son repas mangé, on l'entraîna dans le jardin. Tout naturellement un jardinier l'attendait.

[Serviteur]Jardinier je vous le laisse. Rockwl surveille-le.

[Rockwl]Comment oses-tu me parler sur ce ton ?

[Serviteur]Qu'y a-t-il ? Un problème ?

Rockwl ne répondit pas, bizarrement il baissa la tête. Que cela pouvait-il dire ? Il ne put continuer à tergiverser à cause d'une odeur épouvantable. Du compost ! Il se retourna vivement vers le jardinier et celui-ci lui répondit qu'il devait les déplacer derrière car la Dame ne voulait pas qu'on voit cela. On lui montra la fourche ainsi qu'une misérable brouette. Après un soupir il se mit au travail. Il commença à travailler, maudissant la vieille peau ! La fourche n'était pas en bon état et de temps en temps le compost tombait parce que la bout de la fourche se dévissait. Il maugréait un coup et continuait son travail. Une fois la misérable brouette remplit, - ce qui en quelques coups de fourches suffisaient - il partit pour un premier voyage. La route était assez longue et il devait traverser de merveilleux chemins illuminés des éclaboussures des fontaines qui prenaient leur liberté. S'il en laissait tomber rien qu'un peu par terre, il devrait nettoyer les pierres au pinceau et à l'eau. La vieille peau lui en voulait vraiment, il se promit qu'elle paierait. Le premier voyage se déroula sans mal ainsi que le second. Alors qu'il chargeait pour une troisième, la fourche cèda. Elle se brisa. Il maugréa de nouveau en brandissant son outil de travail au jardinier. Celui-ci s'en ficha comme de ses furoncles ! Il lui ordonna de se remettre en travail, et avec ses mains de peau verte ! Il s'aperçut que la fourche avait été saboté, une nette coupure avait été faites. Sabotage !

"Jardinier ! Ma fourche a été saboté ! Je..."

[Jardinier]Et qu'est-ce que cela peut me faire ?

D'accord, il avait compris, il n'était pas le bien venu et on lui faisait comprendre. Il se remit au travail, pensant à chaque fois que ce qu'il prenait dans ses mains étaient toutes ces personnes, sa malédiction de demi-orc. Alors il mettait plus de ferveur au travail, plongeant ses mains avec fureur dans la merde. Quarante-sept déchargements plus tard, le corps couverts de sueur et de compost, les muscles raidis par l'effort, l'âme en furie, on lui dit que c'était finit. Il n'était pas soulagé à ces dires, il avait envie d'évacuer cette furieuse colère. Voyant qu'il ne bougeait pas, Rockwl alla le chercher. Il tenta de le prendre par le bras et de le faire avancer mais la peau verte prit son poignet et lui dit d'un ton glacial et énervé :

"Ne me touches pas."

[Mdj : Quelle est la réaction de Rockwl ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ (Elvilia)
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1181
Age : 25
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 20/06/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Johbiro + Helzeb] Servitude   Jeu 7 Aoû - 20:38

Rockwl tourna lentement la tête vers le demi-orc. Sa tete était posée et calme. Il fixa Helzed dans ses yeux et répondit:

-Et pourquoi donc...?

Le garde regarda le poignet du demi-orc, il posa sa main dessus et commença à écarter les doigts vert. Un par un, ils lâchèrent leur emprise sous la force du garde. Il se tourna vers le demi-orc, monta une main vers le coup D'Helzeb et la ferma. Helzeb fut soulevé à cinq centimètres du sol.

-Ici t'es rien! Ici c'est moi le plus fort, alors ne fait pas le malin et obéit!

_________________
"Deux choses sont infinies: l'univers et la bétise humaine; en ce qui concerne l'univers, je n'en ai pas acquis la certitude absolue. "

-Albert Einstein-

connecté sur le forum = connecté sur TS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helzeb
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 184
Age : 25
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 16/04/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Johbiro + Helzeb] Servitude   Ven 8 Aoû - 10:46

Helzeb Kan Hazan
Post n°31

Ses pieds avaient quittés le sol ! Mais qui pouvait-être ce mec ? Aurait-il une chance de le vaincre le moment venu ? Le regarde de la peau verte était d'un froid glaciale, il arrêta de le regarder au bout de quelques dizaines de secondes, contraint à avancer. Un cri féminin agressa ses oreilles, Dame DeVinesse hurlait. Une main était posé sur sa joue et l'autre désignait quelque chose derrière lui : des traces de pas causés par le compost. Helzeb regarda ses jambes puis son corps immaculé de son labeur. Les coins de ses lèvres se baissèrent puis se levèrent, il avait tout d'abord été contrarié de se retrouver dans cet état, puis il avait été heureux que cela horripile la vieille peau.

[Dame DeVinesse]"Emmenez moi ce malotru se laver. Tout de suite !"

Rockwl hocha la tête, mécontent que cela tombe sur lui avec la peau verte. Helzeb, lui, vit quelque chose de positif. Depuis quelques temps il avait envie de combattre et cet homme lui avait fait affront. Il paierait pour les autres et pour ses malheurs. Son "gardien" le prit par le bras et le fit avancer, montrant la direction. Ils restèrent au rez-de-chaussée mais s'enfonçant dans la villa. Là où ils furent il n'y avait personne. Mais il n'y avait rien à part une douche et, combattre cet homme à la main tenait au suicide. Donc il se retint une nouvelle fois de déchaîner ses émotions. La patience serait de mise. L'eau de la douche finit de couler, de nouveau habits sommaires enfilés - une veste sans manche et un pantacourt de couleur marron - il fut conduit dans ses quartiers. Là il retrouva son compagnon d'infortune. Il était temps de parler et il avait le temps, on leur avait dit que le repas serait servi dans un peu plus d'une heure. Helzeb s'allongea dans son lit, bras croisés derrière sa tête.

"Bien le bonjour l'ami. C'est quoi ton nom ?"

Leur conversation commençat de cette manière. Ils échangèrent tout d'abord de basiques informations, comme leur prénom, comment allait son bras, ce qu'il avait fait pendant qu'il travaillait. Le drow, qui s'appellait Johbiro, lui dit qu'on s'était occupé de lui puis que la rouquine avait essayé de l'attirer dans ses pièges. Elle était vraiment amoureuse de l'humaoïde à la peau d'ébène. Le demi-orc lui demanda ensuite où il était allé et si on le suivait, pour ne pas éveiller ses soupçons, il avait rajouté que lui avait du travailler et qu'il était sérieusement gardé. Il avait appris de cette manière de fil en aiguille, que Johbiro était allé dans une salle à l'étage, dans une pièce annexe de la chambre de la Dame, là il s'était fait soigné et bandé son bras. Après cela, il avait réussi à sortir et avait pu se balader, seul, dans la villa. Ces informations avaient plu à la peau verte, et il les avaient enregistrés. Ensuite, il discuta un peu de la villa, laissant les soupçons d'un quelconque complot ou je ne sais quoi s'amenuiser. Puis il lui demande de détailler la villa. L'heure passa et on les appela pour le dîner. Il ne se passa rien d'excptionnel, sauf que Helzeb mangeait au cuisine alors que le Drow mangeait à la même table que la Dame. Suite à cela ils regagnèrent leur chambre et Johbiro lui annonça qu'il sortait en ville demain.

*Pourquoi demain ? Il est encore trop tôt. Et pourquoi me faire sortir alors que je ne veux rester ? Serais-je attaché ?*

Une nouvelle fois, Helzeb laissa vagabonder son esprit avant de sombrer dans le royaume des rêves.

Et des cauchemars...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helzeb
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 184
Age : 25
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 16/04/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Johbiro + Helzeb] Servitude   Ven 8 Aoû - 16:13

Helzeb Kan Hazan
Post n°32

Helzeb et les autres protagonistes étaient partis le matin. Le demi-orc était surveillé par Rockwl, étrangelent ses mais étaient libres. Il y avait aussi Johbiro, le serviteur, Dame DeVinesse et deux autres personnes. Tout d'abord Helzeb ne comprit pas pourquoi tant de monde pour aller chercher quelques courses, ce n'est que dans la rue qu'il comprit. Les regards des passants regardaient les nouveaux achats de la Dame, et celle-ci ne se privait pas de tout ces regards. Mais il ne pouvait y avoir que cela, alors il demanda :

"Dame, que faisons-nous ici ?"

[Rockwl]"Tu le seras plus tard. Ah ah ah !!!"

Tout cela n'était pas bon. Pour que Rockwl lui dise cela, ce ne devait pas être bon. Ils arpentèrent pendant un moment les rues. Personne ne parlait. Les routes qu'ils prenaient montaient sans cesse. Dame DeVinesse quitta le groupe en s'emparant d'une majorité. Quand elle fut partie, je me retrouvais seul avec Rockwl. Johbiro avait été contraint de la suivre malgré tout ce qu'il avait pu dire. Quand les yeux de la peau verte croisèrent ceux de Rockwl, il comprit que le moment était venu. Ils longèrent une route annexe et restèrent plantés quelques instants devant une maison. Une pancarte la décorait. Dessus était écrit : Boucherie Charcuterie. Rockwl tapa un coup, puis silence puis retapa deux coups, puis de nouveau un silence, et finalement un coup. Ils entrèrent. Deux personnes achetaient leurs viandes. La masse de muscle lança un salut de la main et ouvrit une porte à l'arrière de la boutique. Dans la pénombre ils descendirent des marches. Quelques dizaines de marches plus tard, du bruit. Des cris, confus d'abord. Puis, plus il descendait, plus les cris devenaient clairs, ils soutenaient quelqu'un. Et finalement ils arrivèrent dans une salle où l'odeur de la transpiration et du sang étaient fortement présentes.

[Rockwl]"Peau verte. T'as intérête de faire tes preuvres ou sinon c'est la mort."

Rockwl l'ammena dans une pièce à côté, il lui dit de choisir une arme car son tour ne tarderait pas. Qu'est-ce qui empêchait Helzeb de se révolter ? Peut-être toutes ces personnes armés autour de lui. Ou alors la tension et l'odeur de sang qui règnaient. Ou bien alors le long escalier plongé dans la noir pour finalement sortir d'une boucherie avec une arme à la main dans un quartier de nobles. Bref, il devrait se battre. Une poussée de cris le surprit dans ses pensées. Il entendit quelqu'un crier puis rien. Il venait de se faire exécuter et maintenant c'était son tour de se battre. Bien entendu il avait choisi un bon bâton. Rockwl lui dit de prendre la porte d'à côté. Il obéit et se retrouva quelques pas plus tard dans une cage. Les murs étaient fait en une sorte de barbelé. Une protection à l'allure sommaire mais efficace. Dans l'ombre, à son opposé, une silhouette marchait vers lui...

[Mdj : Pouvez-vous me décrire le guerrier en face de moi ?]
[LL : tout le contraire d'un orc, c'est une femme de petite taille toute fluette. Elle à sa ceinture une belle rapière et quelques shurikens. Elle est extrêmement vive]


Dernière édition par Helzeb le Lun 11 Aoû - 20:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helzeb
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 184
Age : 25
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 16/04/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Johbiro + Helzeb] Servitude   Lun 11 Aoû - 13:28

Helzeb Kan Hazan
Post n°33

Ce fut une femme qui sortit de l'ombre. Elle était petite et fluette, à sa ceinture une belle rapière et quelques shurikens. Surement quelqu'un qui utilisait sa vitesse. Conclusion, ce match serait très dur. Il n'eut pas le temps de l'observer plus longtemps car elle se trouvait déjà à quelques centimètres de ses yeux. Helzeb reçut un coup de poing et tomba par terre à cause de la surprise de ce coup. Il n'eut pas le temps de se relever mais put esquiver un shuriken qui se logea dans son bâton. Puis s'ensuivit un autre projectile. Celui-ci se logea dans son épaule droite. Le demi-orc laissa échapper un cri de douleur. Il arracha le shuriken et essaya de le lancer vers son adversaire, malheureusement il passa très largement à côté. Le sang commença à couler. Helzeb, debout, bâton en mains, se lança au corps à corps. La femme esquivait ses coups. Elle passait en-dessous d'un coup de bâton puis s'éloignait pour lancer un nouveau shuriken. La peau verte fit une roulade en avant et aperçut qu'elle n'en avait plus que quatre. Encore quatre esquives et il pourrait attaquer au corps à corps sans à une distance adéquate pour échapper aux projectiles mortelles. Un shuriken fut lancé puis un autre et encore un. Il ne lui en restait plus qu'un. Encore un et c'était bon. Mais elle ne le lança pas, elle dégaina sa rapière et attaqua.

"Allez petite !! Tu peux te le faire !!"

"Attaque peau verte !! Attaque crédidiou !!"

L'ambiance de la salle mettait le feu aux poudres. Les cris d'encouragements pour soi ou pour l'adversaire, chauffaient les combattants. Le sang bouillonait dans ses veines. Il sentait son coeur battre au niveau des tempes. Son esprit combattif s'éveillait, cela faisait que trop longtemps qu'il s'était battu avec plaisir. Il souhaita même bonne chance à la jouvencelle accompagné d'une mimique de noble, celle où il baissait la tête, main derrière le dos tenant l'arme et l'autre sur son ventre. Elle répondit par un demi-sourire et les deux adversaires recommencèrent leur ballet mortelle. D'un regard extérieur, ils semblaient danser, comme s'il combattait et devait se battre pendant l'éternité. Le spectacle en était tellement beau que la majorité arrêta de crier et observa en silence. Les minutes passèrent, de rapides minutes pour la peau verte. Les armes s'entrechoquaient. Les parades fusaient. Puis Helzeb esquiva la rapière en un saut, il fondit sur sa proie et... Rien. Il se fit transpercer peu loin où le shuriken s'était planté. Les cris retentirent de nouveaux. Tous se demandait pourquoi il n'avait pas attaquer. S'il l'avait fait il aurait sérieusement endommagé la femme mais il n'avait rien fait.

*Qu'allais-je faire ? J'allais utiliser une de mes bottes devant tout ces gens. Pourquoi ne pas l'avoir fait ? J'aurais pu vaincre. Mais si je l'avais fait, Rockwl se serait méfié de moi plus tard. Oui mais je dois vaincre.*

Perdu dans ses pensées, il n'entendit pas qu'on le huait, il ne vit pas que la femme s'était arrêté, il ne vit pas son air interrogateur et furieux. Il ne sentit pas la lame s'enfoncer dans son estomac...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helzeb
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 184
Age : 25
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 16/04/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Johbiro + Helzeb] Servitude   Lun 11 Aoû - 21:14

Helzeb Kan Hazan
Post n°34

Quand la rapière sortit de l'estomac, une douleur aigue submergea Helzeb. Le si peu du repas qu'il avait ingéré ressortit. Son flot vitale coula à flot. Instinctivement, il plaça ses mains contre la plaie, pour ne pas que le sang sorte. Voyant que son geste ne servait à rien et que la Mort approchait. Il réagit. Il se releva brusquement, trop, brusquement. La douleur l'envahit une nouvelle fois. Un temps que la "ninja" mit à profit pour enfoncer sa rapière une nouvelle fois dans la peau vert-gris. Mais cette fois, l'arme s'enfonça dans la bras droit. Sa main gauche toucha le torse de la femme et elle se mit à crier. Personne ne comprit pourquoi : pour cause, la boule d'énergie sombre avait été caché du regard. Maintenant, elle se trouvait dans un cauchemar effroyable. Ses forces revenus, du moins, celle qui avait été utilisé pour sa technique, il assèna un coup de boule effroyable. L'os de son nez produisit un bruit effroyable. Il fut cassé. Helzeb réitéra son coup, et cette fois, elle n'était plus avec nous. Elle n'était pas morte mais inconsciente. Quelqu'un demanda le silence puis parla d'une voix forte, une voix qui avait l'habitude de crier :

"Et voici notre gagnant !! La peau verte !!"

La foule cria, brandissant les poings, sifflants. Un voile s'abattit sur les yeux du demi-orc. Il lutta. Mais en vain. Trop de sang avait coulé. Ses plaies ne s'étaient pas refermés. Si aucun secours ne lui était apporté, il pourrait mourir suite à sa victoire. Ironie du sort ! Ses paupières tombèrent, l'abandonnant dans un monde obscure...

Le réveil fut terrible. Sa blessure dû aux shurikens et cella à son bras l'élancèrent. Quand il tenta de se lever, sa tête tourna, lui donnant la nausée. Il se rallongea, fermant les yeux, tentant de retourner dans la monde des songes. Là où il pourrait oublier la douleur. Mais la douleur était là et l'empâcha de dormir. Sa main toucha son ventre : des bandages recouvraient son corps mais bizarrement il ne les sentait pas propre. Etait-ce son esprit endolori ou non ? Il tenta de se reposer mais son esprit l'en empêchait. Il cherchait sans cesse des réponses à des questions futiles. Mais il ne pouvait réfléchir à cause de son esprit endolori. Encore une fois l'ironie régnait. Il ne sut comment mais quelqu'un approchait. Des mains palpèrent ses lésions. Elles changèrent les bandages puis repartirent. Où pouvait-il être ?...

[Mdj : Pouvez-vous me dire où pourrait se trouver Helzeb ??]
[S : Tu te trouves dans une pièce insalubre à proximité du lieu du combat. De plus, lors du dernier changement de bandage, tu as senti d'autres mains, plus puissantes. Elles ont passé des menottes à tes chevilles au cas où sous l'indignation du soigneur.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helzeb
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 184
Age : 25
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 16/04/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Johbiro + Helzeb] Servitude   Mer 13 Aoû - 19:14

Helzeb Kan Hazan
Post n°35

Il se réveilla une seconde fois. L'acier froid scellait ses mouvements. Il put tout de même relever son buste. La pièce était insalubre, peu lavée et vide d'objets. Il n'y avait seulement qu'un demi-orc mal en point enchaîné. Ses yeux glissèrent par la suite sur ses bandages : ils n'étaient pas très propres. Il appela. Tout d'abord le silence lui répondit puis des bruits de pas. Et un cliquetis d'armes. Il attendit, patiemment, ses sens ou du moins ce qu'il en restait sur le qui-vive. La misérable porte en bois s'ouvrit dans un grincement. Une silhouette imposante devant lui, familière.

"Calmes toi peau verte. Je ne te veux aucun mal. D'ailleurs je souhaite ta guérison rapide car tu es très... Lucratif."

"Où suis-je ?" Demanda-t-il d'une voix sans ton particulier.

"Peu loin de la salle de combat. Tu as dormi deux jours entiers. Je suppose que tu as faim."

Helzeb approuva de la tête. Rockwl s'en alla chercher un beau morceau de viande ainsi que des fruits, du fromage et un peu de vin. Pour que son bourreau lui offre tout ceci, il devait avoir amassé pas mal d'argent. Il ne réchigna pas à manger et se mit en besogne. Rockwl appela quelqu'un qui vérifia ses plaies. Sa blessure à l'estomac était horrible mais commençait à guérir. Ses autres blessures était de moindre importance comparé à celle-ci mais il ne devait utiliser son bras endommagé. Il demanda par la suite comment allait la "ninja", on lui répondit qu'elle avait plus que les pieds dans la tombe. Ils n'en parlèrent plus par la suite. Rockwl l'abandonna, le priant de se rétablir vite. Il se rallongea, le ventre remplit. Ses blessures contrariait son plan d'évasion. Il pourrait bien essayer de partir maintenant mais il était enchaîné, et ne savait pas où il se trouvait exactement. De plus, il s'était lié d'amitié avec le Drow. Curieusement, il souhaitait voyager avec lui, avoir un peu de compagnie.

Quand il se réveilla pour la troisième fois, quelqu'un patientait, adossé à un mur, là où la porte aurait du se trouver fermé. Celui-ci appela Rockwl. Il vint et lui enleva ses chaînes. Puis il lui dit qu'il devait retourner chez la Dame, qu'il devait donner une partie de ses gains et qu'elle voulait que son achat travaille chez elle, qu'il n'ait pas été payé pour rien. Helzeb acquieçat mécaniquement. Il ne pouvait rien faire d'autres. Les deux antagonistes montèrent des escaliers sombres, comme la première fois mais ceux-là étaient moins bien taillés. Une fois la porte ouverte, s'attendant à être ébloui, il fut confronté au silence et à l'éclairage des étoiles. Il fut soulagé, respiré l'air frais et marcher sous les étoiles le mettait bien à l'aise. Un sourire resta sur son visage jusqu'à ce que la villa de la Dame apparaisse. Là, son sourire se transforma en rictus. Ils avançèrent parmi l'herbe fraîches de rosée, l'eau des fontaines reflètaient à la lumière de la lune. Seul le bruit de l'eau se faisait entendre, un léger bruit de fond, de profondeur. Un bruit qui ne se taisait jamais, ne s'arrêtait jamais. Un bras le tira de sa béatitude et le fit avancer, mais mois fort que d'habitude. Rockwl, redevenu le garde de ces lieux et non la maître d'un combattant emmena le demi-orc dans sa chambre.

"Salut l'ami ! Je t'ai pas trop manqué ?"

Johbiro lui narra que depuis qu'il était parti, la Dame avait resséré son étreinte, essayant par divers moyens de s'approprier son amour. Il avait su résister à la majorité des attaques, l'esquiver et vagabonder dans cette villa. Mais, au moins deux par jour, il devait aller dans une petite salle à l'étage et changer ses bandages. Son bras allait mieux qu'avant mais il se trouvait encore blessé. La chair avait commencé à regagner son territoire. On ne voyait presque plus l'os. Il ajouta aussi qu'il connaissait pratiquement tout de cet endroit et qu'il pourrait l'aider à concevoir un plan de fuite. D'abord surpris, Helzeb approuva son idée mais lui dit que les choses seraient compliqués. Relevant son lambeau de tissus qui lui servait de haut, il exhiba ses blessures. Puis ils discutèrent de choses et d'autres un certain temps et décidèrent qu'il était temps de se coucher.

[Mdj : Pouvez me dire ce que peux faire un demi-orc mal-aimé par sa "maîtresse" dans un état de servitude. Une liste de tâche si vous préférez. Merci.]
[S : Tu as :
- Passer le balai dans toutes les pièces.
- Enlever les poussières et les toiles d'araignées dans toutes les pièces.
- Laver le sol de toutes les pièces à grande eau.
- Aller faire changer tes bandages.
- Manger un peu.
- Dormir aussi un peu.
- Creuser quelques trous dans le jardin pour y planter des arbrisseaux.
- Ranger un local remplit d'un tas de saloperies (tout enlever, nettoyer la pièce, remettre tout ce qui a été enlevé ^^).
- La corvée de ton choix Smile
Tu peux choisir dans quel ordre tu les fais.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helzeb
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 184
Age : 25
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 16/04/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Johbiro + Helzeb] Servitude   Jeu 14 Aoû - 12:43

Helzeb Kan Hazan
Post n°36

La journée allait être rude pour Helzeb. Malgré ses blessures, il devrait travailler toute la journée. Mais commençons par le commencement.

Le demi-orc se leva, la tête encore endormi. Il prit appui avec sa main blessé, il était dans le coltar, et laissa échapper un cri de douleur. Puis dans son vif sursaut de douleur, sa blessure à son ventre le fit souffrir. Donc il hurla un nouveau coup et se laissa choir sur son lit. La douleur en partie passé et les idées claires, il se leva en minimisant la douleur. Johbiro se réveilla, il proposa son aide mais Helzeb déclina, il ne voulait pas qu'on s'apitoie sur son sort. Déjà que c'était assez humiliant que d'être esclave. Passé la porte, il se retrouva dans ce couloir froid, puis frappa à la porte. Les coups résonnèrent comme si la cloche sonnait midi. Un cliquetis dans la serrure. Des pas lourds. Rockwl était là et conduisit la peau verte dans les cuisines, jetant un regard en biais à l'humanoïde à la peau d'ébène. Il n'avait aucun contrôle sur lui. Dans la cuisine, Helzeb mangea un peu plus que d'habitude. La Dame avait du entendre parler de son combat et avait surement dû vouloir que le demi-orc se rétablisse la plus vite possible pour qu'elle gagne encore plus d'argent. Autrement dit, les intentions à l'égard d'Helzeb n'avait en rien changé. Elle le détestait toujours.

"Bon. Maintenant que tu as fini de festoyer, il est temps que tu te mettes au travail. La Dame a décidé que tu devrais nettoyer la villa, l'étage pour commencer. Tu sais où se trouve les balais ? Et bien vas-y, je t'attends ici."

Helzeb n'en crut pas ses oreilles, il était en convalescence et il devrait travailler. Il en voulait vraiment à cette vieille peau mais... Il devait nettoyer l'étage, qui disait étage disait sa chambre et tout ce qu'il y a de plus important. Donc il fallait exploiter ses possibilités. Son balai sur l'épaule, le seau accroché à celui-ci et une pelle dans l'autre main, il monta à l'étage. Rockwl sur ses talons, il commença par nettoyer le couloir. Comme cela il pouvait se repérer. Mais ce repérage lui coutait, passer le balai n'améliorerait pas son état de santé mais il ne pourrait demander clémence à cette vieille peau, sa fierté ne lui pardonnerait pas. Pendant son nettoyage, il aperçut le Drow qui déambulait dans les couloirs, il était sans cesse en train d'observer ce qui se passait. Il paraissait naturel, mais il connaissait un tant soit peu son ami maintenant et savait qu'il guettait une apparition de la vioque.

"Salut l'ami ! Comment ça va ?"

Il ne put s'empêcher de charier son compagnon. Il savait bien qu'il était sur les nerfs et que la Dame lui pourissait la vie. Qui était le plus à plaindre ? Helzeb ou Johbiro ? Son nettoyage continuait, dans la sueur et la douleur. Travailler dans son état le faisait transpirer, sa blessure du au shuriken était comme chauffé à blanc. Toujours le même mouvement. Et encore. Son bras commençait à l'élancer et il redoutait que sa blessure principale ne s'ouvrisse. Il demanda à faire une pause à son gardien et celui-ci répondit d'un grognement, un grognement qui disait qu'il pouvait mais que cela ne l'enchantait guère. Il s'assit, dos au mur et observa les alentours. Une porte était plus détaillée que les autres, plus imposante. Autour d'elle, les autres portes se faisait lointaine, ce qui voulait dire que la pièce était plus grande que les autres. La chambre de la Dame ! Il devait s'y introduire et trouver quelque chose. Il ne savait encore quoi mais son insctinct lui ordonnait d'y aller. Il patienta tout de même encore un peu, se reposant et attendant. S'il se précipitait, tout cela paraîtrait louche.

[Mdj : Merci pour les idées cheers . Sinon, je me demandais quelque chose. Si Helzeb et Johbiro s'enfuisse, leur réputation vont s'en prendre un coup, non ? Donc si Helzeb perd encore de la réputation, comment pourra-t-il en regagner. Parce que si cela continue, il ne pourra plus poser un pied dans une ville sans se faire huer et agresser.]
[S : Mais de rien Helzeb. Je suis toujours là pour te fournir de menus travaux ^^
Vous perdrez de la réputation selon la façon dont vous vous enfuyez.
Et, pour récupérer de la réputation dans un lieu, il faut faire des actions d'éclat, donc en gros il faut faire quelque chose d'important pouvant aider une ville ou région.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helzeb
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 184
Age : 25
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 16/04/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Johbiro + Helzeb] Servitude   Jeu 14 Aoû - 16:29

Helzeb Kan Hazan
Post n°37

Le demi-orc se leva tranquillement, prit son balai et entra. Rockwl eut pour seul réaction d'avancer, de se déplacer à quelques mètres de la porte. Il croisa les bras et prit patience. Helzeb se retrouva dans une antichambre. La salle devait mesurer à elle seule dix mètres carrés. Les murs étaient couverts de peintures, des statues ornaient de fiers montures en bois où des choses de peu valeurs dormaient. Il y avait aussi quelques chaises et une table. Helzeb fit son travail, il passa le balai, épousseta les statues de quelques dizaines de centimètres de haut et passa dans la chambre. Tout d'abord, il commença à balayer, vérifiant où se trouvait son bourreau, puis, quand il se convint qu'il n'était pas surveillé, il effectua une fouille. Il fallait qu'il trouve quelque chose qui pourrait lui servir à s'évader. La chambre était immense, deux à trois fois plus grandes que l'antichambre. Son lit pouvait contenir facilement cinq personnes. De plus il était finement scultée dans un bois d'une belle couleur marron aux reflets violets. Etrange mais cela allait bien avec les draps qui pendaient du baldaquin. Il s'allongea quelques temps, pensant qu'un repos était fièrement mérité.

*Que puis-je emporter qui me serais nécessaire à l'extérieur ou bien même qui me servirait à l'intérieur ? Hum... Tout d'abord uk me faut trouver de l'argent. Non ! Mes affaires. Il me faut trouver mes affaires. Où peuvent-elles bien être ?*

Le demi-orc se fit une raison. Tout ce qu'il pouvait emporter pour l'instant serait des richesses. Mais il fallait qu'il trouve comment les emporter. Ses vêtements étaient quasiment des loques. Aucune couches. Aucune poches. Il entreprit ses recherches. Dans la multitude de tiroirs, des bijoux de luxe, des vêtements de luxes. Il y avait même des ouvrages. Vieux. Ne sachant où il mettrait ses trouvailles il ne prit rien. Rockwl le surprit.

"T'en es où peau verte ? T'as finis ?"

"Non. Cette pièce est gigantesque, il va me falloir encore un peu de temps."

"Ok. Bouges pas de là, je vais me chercher une cigarette et vider ma vessie."

Une occasion qu'il ne fallait rater. Il sortit de la chambre. Dans l'antichambre, il écouta les pas qui se taisaient avec le temps. Il sortit d'où il était et chercha du regard son compagnon. Celui-ci traînait encore dans la villa, il l'appela et retourna dans la chambre de la Dame. Là, une idée explosa dans son cerveau. Ses bandages. Il n'avait qu'à mettre quelques trouvailles là-dedans. Johbiro arriva. Helzeb lui annonça son idée, voler un peu d'or et de bijoux pour se faire de la monnaie à l'extérieur. Il lui demanda d'en mettre quelques-un dans ses poches car lui en avait. Puis quand ce fut fait, il lui demanda de partir pour n'éveiller aucun soupçons. Il comprit et s'exécuta. La peau verte fouilla les anciens livres. Là, il découvrit un ouvrage interessant. Un ouvrage qui dissertait sur la nécromancie et les forces de l'ombre. Heureusement pour lui il n'était pas très épais et il put le cacher dans son bandage, celui du ventre. Quelques coups de balais, la poussière caché sous le lit où les tapis, puis il ressortit. Rockwl remontait les marches.

"T'as fini peau verte ?"

"Oui. Y'a t-il quelque chose que je doives faire ou je peux aller me reposer dans mes quartiers ?"

"Pour l'instant tu peux. Mais j'irai te chercher dans quelques heures."

Helzeb se baissa pour ramasser ses outils de travail, sa blessure le fit souffrir une nouvelle fois. Il descendit l'escalier, se déchargea et alla à sa chambre. Rockwl ferma la porte à clé. Peu importe, le silence serait un excellent allié pour ce qu'il allait faire : lire un ouvrage qui parlait de nécromancie et de forces sombres. Ses sens s'affolaient un peu. Il sentait que ce livre n'était pas n'importe quelle livre mais quelque chose qui pourrait s'avérer puissant.

[Mdj : Pouvez-vous me dire ce que Johbiro et Helzeb ont récupéré comme richesse ? Veuillez m'ajoutez le tout, je partagerai avec mon compagnon les richesses quand il sera de retour. Pouvez-vous aussi m'ajouter "Ouvrage sur la nécromancie et les forces de l'ombre". Merci.]

(Brise' : Or x10 ; Bague en argent x1 ; Collier de Saphir x1 ; "Ouvrage sur la nécromancie et les forces de l'ombre" x1 ; si on te trouve en possession de ces biens ou si tu les montre, tu risque fort de te faire dénoncer et d'en mourir. En raison du prix d'un livre normalement, ton ouvrage sera purement RP (impossible de le vendre) )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helzeb
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 184
Age : 25
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 16/04/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Johbiro + Helzeb] Servitude   Sam 16 Aoû - 21:36

Helzeb Kan Hazan
Post n°38

Une nouvelle journée commence. Le bras de son compagnon est presque guéri. Quant à ses blessures, c’est autre chose. Helzeb travaille tout le temps. La Dame ne veut pas qu’il ait été acheté pour qu’il ne serve rien. De ce fait, il a été décidé qu’il devra nettoyer les fontaines et arracher les mauvaises herbes. Après son -maigre- petit déjeuner, le demi-orc équipé de brosses et de ses bras s’en va nettoyer la grande fontaine.

*Fichtre ! Cette vieille peau ne me lâchera jamais. Quand l’heure de l’évasion sonnera soit sure que tu me le paieras !*

Telle une danse de serpents qui coulait sans cesse, l’eau plongeait dans de l’eau, créant une illusion d’infini. Même le son si pure de l’eau ne semblait jamais s’arrêter. A cela s’ajoutaient des reliefs gravés sur la pierre à tout jamais. Le lierre avait commencé son travail d’envahisseuse. Non que cette touche de verdure ne confère un charme en plus à la fontaine, mais la Dame avait décidé qu’il était temps de donner une nouvelle beauté à la fontaine. Son bras qui avait été la victime de deux blessures graves étaient de nouveau opérationnel, du moins il ne lui faisait presque plus souffrir, sauf s’il travaillait trop ce qui était le cas. Vestiges de son combat, restait de vilaines cicatrices prêtes à se rouvrir aux moindres gestes violents. Il n’y avait que sa blessure au ventre qui nécessitait encore de nombreux soins. La peau verte arrachait les plantes grimpantes et les jetait à côté de lui, il s’en occuperait plus tard. Au cours de son dur labeur il eut la chance de découvrir que les reliefs parlaient. Elles narraient un conflit entre un clan d’une vingtaine de personnes qui luttaient contre une masse de bandits. Le clan était prêt à tous pour remporter la victoire, même se sacrifier. De l’autre côté les bandits ne souhaitaient que richesse et sang. Cet escarmouche commençait en bas de la fontaine et se prolongeait en tournant et en grimpant. Les nombreux lâchés d’eau, répartis aléatoirement, obligeait l’observateur à se contorsionner. Helzeb mettait du cœur à l’œuvre, il ne pouvait rester coi devant cet œuvre. Suite à de nombreuses heures à se débarrasser des parasites végétales et à se prendre moult douches, il arriva à l’épilogue. Une magnifique statue qui représentait un homme ensanglanté pourfendre son adversaire. Cette statue devait se situer à quatre-cinq mètres de haut, temple perdu perché sur une montagne où divers chemins serpentaient pour atteindre son but. Son travail terminé, Helzeb souffla, le visage ruisselant d’eau et de sueur, satisfait de son dur labeur. Cette œuvre était vraiment magnifique !

« Qu’est-ce que tu fais là dans la fontaine l’air ahuri peau verte !? Descends de là tout de suite et va manger. Il y a longtemps que tout le monde a festoyer. Après ton repas tu me nettoieras tout ce foutoir et tu éradiqueras toutes les mauvaises herbes. »

Ce lourdaud de Rockwl venait de casser la magie qui opérait. Son estomac quémanda de la nourriture. Il l’écouta et alla manger. Chose faite, il repartit à l’extérieur. Johbiro passa dans son sillage, il l’appela. Une lueur d’espoir dans cette villa magnifiquement étouffante et haineuse. Il parlèrent peu. Rockwl revenait et lui ordonnait de retourner travailler. Avant de se faire renvoyer, Helzeb avait eu le temps d’annoncer à son compagnon comment il avait caché leurs richesses. Il les avait enterré dans un seau rempli de résidus végétaux et d’autres saletés, qui lui-même était caché dans un tonneau vide à l’allure pitoyable. De la mousse s’était collé au bois. Et ce tonneau était au fond de la petite réserve. Certes, cela paraissait démesuré mais il préférait assuré ce qu’il avait. Quant au livre, il était soigneusement caché dans un pli de son lit. En-dessous.

Puis il arracha…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helzeb
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 184
Age : 25
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 16/04/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Johbiro + Helzeb] Servitude   Lun 18 Aoû - 18:16

Helzeb Kan Hazan
Post n°39

Une nouvelle fois le demi-orc travaillait. Cette fois-ci ce fut dans une cave. Il devait retrouver un objet de la Dame : un bouclier avec l’armoiries familial. Tout ce qu’on lui avait dit était que le-dit objet était rond, que ses bords étaient d’or et qu’au centre deux cimeterres s’entrecroisaient. Il n’avait pas eu plus de renseignements. Certes la description du bouclier était détaillé mais dans cette pièce… Autant trouver une aiguille dans une botte de foin. Rockwl, quant à lui avait préféré aller on ne sait où. Il n’avait pas voulu surveiller la peau verte qui cherchait quelque chose dans une vaste pièce poussiéreuse où le temps s’écoulerait comme de l’eau boueuse. C’était à peu près ce qu’il avait dit. Voilà deux heures qu’il cherche et qu’il ne trouva rien. Son bras le fait souffrir, à force de soulever moult choses et de déblayer. Sa blessure au ventre était pire. Il devait sans cesse se plier et se replier. Sa peau était comme chauffé à vif. Il décida de faire une pause. Une chaise trônait peu loin de lui, il s’assit et souffla un bon coup. Sa main gauche accrocha son épaule droite et il fit tourner son bras, puis il le plia dans tout les sens. Tout cela pour le dégourdir, pour que son sang circule correctement. Ses yeux observaient naturellement la pièce, ce devait être mécanique, un réflexe qu’il avait acquis car il ne le remarqua pas. Et ce fut de cette manière qu’il découvrit une haute armoire. Elle avait quelque chose de spéciale, ou plutôt quelque chose que n’avait pas les autres. De la poussière ! Des traces de mains s’étaient posés récemment ! Il devait y avoir quand même un petit moment car la poussière avait commencé à reprendre ses droits. Il l’ouvrit.

Ses yeux s’agrandirent. Sa mâchoire ne se retint pu au reste et tomba. Ses bras pendaient tels de vieux vêtements séchant. Un frisson l’envahit, descendant de la tête pour aller jusqu’à ses pieds et remonter. Quand le signal fit le tour de tout son corps, un large sourire illumina son sourire. Il se retint à grand peine de lâcher un cri de joie.


« Nos affaires. »

« Il est l’heure de partir. »


Son émerveillement laissa la place à la réflexion de son esprit. Il devait réfléchir à ce qu’il devait faire. Tout d’abord il devait retrouver ce foutu bouclier et ne pas se précipiter. Il ne devait pas crier sur les toits qu’il avait retrouvé ses affaires et que son moral était au plus haut. Après qu’il eut ou non retrouvé l'objet de convoitise de la Dame, il faudrait qu’il passe dans la petite pièce où était caché ses richesses. Mais avant cela, il devait savoir par où il passerait et comment ce débarrasser de ce gardien de Rockwl. Pour les plans, il demanderait des éclaircissements à son compagnon. Pour Rockwl plusieurs solutions s’offrait à lui, soit il l’assommait avec un manche à balai dans la réserve de balais et autres, soit il l’assommait dans cette pièce avec son bâton. De cette manière il n’aurait plus qu’à s’emparer de ces affaires et partir, car cette pièce donnait sur une petite fenêtre qui elle-même donnait sur le jardin. Et le jardin il le connaissait bien dorénavant. Donc il ne devait pas trouver le bouclier et revenir. Des bruits de pas ! Ses pensées cessèrent et Rockwl apparut à la porte.

« Peau verte ! Viens avec moi. La Dame souhaite te parler. Et maintenant !!! »

Tout cela ne disait rien qui vaille. Mais comment refuser la si aimable invitation. Il acquieçat à Rockwl et le suivit, refermant doucement du pied l’armoire. Il se fraya de nouveau un chemin jusqu’à la porte, puis monta les escaliers et le suivit jusqu’à l’entrée de la chambre de la Dame. Elle l’attendait, furieuse. Dès que son pied se posa sur le sol, la Dame l’assaillit d’un flot continuel de paroles. En quelques mots elle lui disait que certaines de ses affaires s’était mystérieusement envolés, que comme par hasard, ce fut après son passage, que s’il ne rendait pas ce qu’il avait volé il subirait le courroux de son bourreaux et peu importait la manière. Le moment de l’évasion avait sonné. Il ne pouvait se permettre de rester plus longtemps. Rester ici une journée de plus le priverait de ses forces car il devrait attendre son rétablissement. Il ne pouvait se le permettre. Son regard sonda rapidement la chambre. Une arme, ou quelque chose qui la ferait taire. Vite ! Son temps était compté. Une chaise ! Il s’en saisit et la fit tomber de toutes ses forces sur la tête rousse. La vieille peau vit dans ses derniers instants un regard haineux où la folie se cachait dans les tréfonds. Elle n’eut pas le temps de crier mais le bruit que fit la chaise suffit à alerter Rockwl. Celui-ci cria quelque chose et la villa grouilla d’agitation.

[Mdj : Je viens de tuer une noble et je vais m’enfuir. Cela va-t-il me faire perdre de la réputation ? Combien d’hommes seront bientôt à mes trousses dans la villa ? Seront-ils armés ? Si oui comment ?]
[S : Tu perdras de la réputation seulement si tu arrives à fuir ^^
Rockwl te poursuivra suivi par deux gardes.
Après, il y aura le jardinier et deux gardes supplémentaires.
Encore après, un garde suivi par deux serviteurs.
Compte moins d'une minute entre chaque arrivage.
Les gardes sont niveau 2, le jardinier niveau 2, les serviteurs niveau 0 et Rockwl est lui niveau 3.
Bon chance ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johbiro
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 25
Age RP : A définir
Fiche perso : Le schizo
Date d'inscription : 01/05/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Johbiro + Helzeb] Servitude   Ven 22 Aoû - 19:59

Johbiro
Post n°13

Cela faisait un certains temps que Johbiro servait dans la demeure de dame DeVinesse. Le temps s’écoulait doux et apaisant … enfin … pour lui car il semblait que son compagnon d’infortune ne soit pas aussi bien traité que lui. Malgré son tempérament de feu, le semi-elfe noir tint bon, motivé par le besoin et différents sentiments difficiles à retranscrire. Sa vie n’était pas trop dur -il n‘effectuait que quelques tâches sans grandes difficultés- et son bras guérissait vite grâce aux soins apporté par la maîtresse de lieu.

Dame DeVinesse … . Il y a beaucoup à dire sur elle … . Depuis le début de leurs rencontres, elle n’avait de cesse d’harcelé le jeune humanoïde, allant même jusqu’à lui faire du rentre dedans. Elle avait -et cela ne faisait aucun doute- un petit faible pour lui. Loin de lui dire clairement oui ou non, il «jouait » avec elle, attendant le moment opportun pour utiliser cette petite faiblesse. Dans les coins les plus reculés de son esprit, un plan d’évasion ce m’était déjà en place, dedans, le demi-orc aurait aussi son rôle à jouer.

Helzeb … . Il y a beaucoup à dire sur lui … . Tout avait commencé avec son aide opportune sur les routes de Djel’Fa, s’en suivit leurs malencontreuses mésaventures. Au fil du temps, ils apprirent à ce connaître même si pendant un certains temps leurs relations furent distantes. Mais ce que Johbiro allait découvrir dans quelques minutes allait changer leurs approches l’un de l’autre … .

[Helzeb: Peux-tu attendre encore un jour avant de poster, ainsi ça me permettrait de poster la suite et de te sortir de là. Penses aussi à répartir les richesses du post 37 ;]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johbiro
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 25
Age RP : A définir
Fiche perso : Le schizo
Date d'inscription : 01/05/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Johbiro + Helzeb] Servitude   Dim 24 Aoû - 16:56

Johbiro
Post n°14

L’élémentaliste devait ce rendre à son rendez-vous quotidien chez dame DeVinesse. Il avait pris cette habitude bon grès mal grès, étant un peu forcé par la conjoncture des événements. Il se dirigeait vers la chambre de la maîtresse de maison d’un pas tranquille, n’étant nullement pressé. Cependant un bruit étouffé le fit mettre sur le qui-vive. Il resta dans cette posture incapable d’agir temps que son cerveau n’aurait pas analysait la source de cette manifestation sonore. Ce furent les cris de Rockwl qui le sortit de sa paralysie. Au moment du choc, le semi-elfe noir se trouvait dans l’encadrement d’une porte d’où le jardinier le regardait passer, une miche de pain à la main. Son alibi était fait.

Alors que Rockwl réunissait en vitesse quelques serviteurs, Johbiro se dirigea en trombe en direction des appartements de dame DeVinesse. Ce qu’il vit le tétanisa de nouveau. La maîtresse de maison gisait à terre, des éclats de bois autour de sa crinière rousse, le demi-orc debout, dévisageant le monde qui entourait comme s’il ne comprenait pas ce qu’il voyait. Le regard du semi-elfe noir scruta à nouveau la pièce à la recherche d’une aide providentiel. Tout ce qu’il put trouver fut une chaise, avec laquelle il bloqua la poigné de la porte.

D’un geste fluide, il se dirigea en direction de son compère et lui parla le plus rapidement possible, faisant de certains mots des éléments incompréhensibles. Le tout n’étant pas arrangé par ses lèvres qui refusait de se mouvoir à ça guise, restant quasiment fermer.

« Faitmoiconfiance, moribondigadou. Vabloquezlaporte et retientleslepluspossible.»

Toujours dans sa hâte frénétique, il s’agenouilla près du corps inerte de la femme et glissa une main dans son corsage. Aucune palpitation … non … c’était impossible … attendez … si … là … . Dans sa quête de rapidité, il en avait presque loupé les battements, tant recherché, du cœur de la dame.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johbiro
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 25
Age RP : A définir
Fiche perso : Le schizo
Date d'inscription : 01/05/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Johbiro + Helzeb] Servitude   Dim 24 Aoû - 22:16

Johbiro
Post n°15

Avec douceur et fermeté, il tapota les joues de dame DeVinesse. Elle revint rapidement à ses esprits, d’abord confuse, puis agité, avant de finir par ce calmer sous le regard insistant du semi-elfe noir.

« Ma dame, calmez-vous, je vous en prie. L’heure et grave et vos décisions à venir lourdes de conséquences. Je tiens à vos ré expliquer la situation ici présente afin que vous soyez en pleine possession de vos moyen (un peu de lèche botte ne pouvait lui faire de mal). Mon compère ici présent (il n’utilisa pas le mot compagnon ni ami afin d’être en dehors de toutes accusations, et rapprochement avec le demi-orc, si les choses tournaient males), semble vous avoir attaquez, pour des raisons qui nous sont, à vous et à moi, inconnu. Je suis sur que vous voudriez bien connaître son raisonnement, ce que nous n'avons le temps de faire pour l'instant, afin de pouvoir le juger en toutes connaissance de cause et toujours avec impartialité, comme vous l’avez toujours fait. Je tiens cependant à prendre rapidement sa défense. Voyez son état déplorable (le demi-orc était dos à la porte, tout muscles raidis, se préparant aux chocs extérieurs provoquaient par les gardes qui ne tarderaient pas à vouloir défoncer la porte); cette plaie au ventre, son regard de chien battu et cætera. Il ne doit pas être en pleine possession de ses moyens intellectuels, bien que faible (il devait ce ranger du côté des idéaux de la dame), forcement abrutie par la douleur, voir fou à force de trop de maltraitance. Je ne pense pas cependant que tout ceci soit irrémédiable et le tué comme je pense que vous avez l’intention de le faire n’arrangera rien. Tout d’abord, je doute (il ne dit pas qu’il lui serait impossible cependant afin qu‘elle le garde tout de même avec lui au cas où la mise à mort du demi-orc serait prononcé) que je puisse de nouveau jouir des plaisirs de la vie en votre compagnie (il lui saisit la main) comme ce fut un plaisir jusqu’à présent. Secondement, le tuer serait pour vous une perte conséquente d’argent. Après tout vous nous avez acheté (son ton diminua et sa tête se rapprocha de celle de la madame avant de s‘écarter de nouveau et il se remit à parler). Je vous propose de le placez dans une salle au sous-sol le temps de son rétablissement physique et moral. Je m’occuperais moi-même de lui, il ne vous en coûtera rien et je veux bien m’acquitter de ses tâches et des miennes… s’il m'est donné de rester encore un peu avec vous (de nouveau ses lèvres se rapprochèrent de celle de la bourgeoise avant de repartir de plus belle). Le choix vous est donné, mais je vous pris de vous dépêcher de juger. Une simple réponse, un petit hochement de tête mais je vous en conjure, prenez vite votre décision avant que vos, soit disant, serviteur ne force le passage (les yeux de DeVinesse s‘agrandirent). Oui, ma dame. J’ai bien dit « soit disant » car quasiment aucun d’eux n’a un comportement bien différent de celui de ce demi-orc. Certes ce qu’il a fait n’est pas bien, voir même horrible et injustifié, je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi il s’en est prit à vous, mais le comportement des gens à votre service n’est guère mieux. De multiples complots se formontent l’intérieur même de votre résidence, mais n’ayez crainte, je vous serez toujours fidèle. Je serais vos yeux et vos oreilles dans cette villa et comptez sur moi pour vous tenir au courant de toutes les machinations. Les actes de mon compère ce sont fait de face, ceux des autres sont dans votre dos. Prenez garde à vous ma dame … mais je m’égare. Qu’elle est votre décision? »

Des coups se mirent à pleuvoir sur la porte, bientôt suivit d’éclats de voix.

Post suivant: Chasse à la peau verte

[MDJ: Dame DeVinesse compte-t-elle gardez Helzeb en vie?]

[Brise : Helzeb étant un demi-Orc, elle le trouve répugnant et son attaque injustifiée le fait considérer comme une bête. Elle veut l'abattre comme on abattrait un chien qui deviendrait fou et mordrait son maître.]

EDIT[MDJ: L'exécution d'Helzeb aura-t-elle lieu dès l'arrivé des gardes ou ultérieurement (lors d'une cérémonie...)?]

[LL : Tout de suite. C'est un demi-orc ...]


Dernière édition par Johbiro le Mer 8 Oct - 13:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helzeb
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 184
Age : 25
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 16/04/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Johbiro + Helzeb] Servitude   Mar 2 Sep - 11:19

Helzeb Kan Hazan
Post n°40

Pendant que son compagnon (?) parlait, essayant de lui sauver la vie tout en restant dans les bonnes grâces de la Dame si cela tournait mal, Helzeb analysait la pièce. Il y avait une fenêtre au fond de la salle. Une large fenêtre mais il ne savait pas ce qu’il se trouvait derrière, de plus il se trouvait à l’étage. Donc il pourrait accélérer sa mise à mort plus tôt que prévu. Autre option, vite ! La Dame. C’était son billet de sortie. Réagissant au quart de tour, le demi-orc s’empara d’un des morceaux de la chaise et le plaça sous la tête de la vieille peau, menaçant sa vie en l’étouffant. Son autre main était armé elle aussi d’un bout de chaise.

« Ouvrez la porte et laissez-moi sortir ! Je détiens la vie de votre Dame ! Au moindre geste suspect je n’hésiterais pas à l’envoyer au royaume des non vivants ! »

La porte s’ouvrit. Les cris commencèrent à diminuer. Pour l’instant tout allait bien. Pour l’instant…

*Miséricorde ! Je ne peux appeler un de mes serviteurs ici même. Il me faut me trouver dehors ou alors peut-être tout en bas, dans les cachots ou autres. Oui c’est ça, les cachots. Mes affaires y sont.*

Rockwl accompagné de deux gardes se trouvait dans l’antichambre, se savant comment réagir. La peau verte leur ordonna de le laisser passer, et il réitéra sa menace. Marcher était long avec un otage. Les nerfs étaient à vifs car la vie ne tenait qu’à une autre misérable vie. L’antichambre passer, le jardinier et deux gardes arrivèrent en renfort. Si ce la continuait, il aurait toute la maison sur le dos en quelques minutes. Helzeb avançait toujours, regardant partout, surveillant tout le monde. La Dame DeVinesse se remettait du coup de chaise, une large tâche de sang colorait ses cheveux et avait coulé sur son visage. Elle était en crise de tremblements et couinait. L’entourage de la peau verte murmurait. Il devait chercher une solution à ce problème nouveau. Helzeb était presque à l’escalier quant à nouveau d’autres personnes arrivèrent : un garde et deux serviteurs. La descente des marches fut périlleuse et laborieuse. A plusieurs reprises, l’otage faillit s’évanouir. Si elle réussissait, les assaillants fonderaient sur sa proie. Encore une fois, à la fin des escaliers, attendait d’autres personnes. La situation s’envenimait avec le temps.

« Toi ! Oui toi. Va dans le cachot, au fond se trouve une armoire, ramasse ce qu’il y a dedans. Ce sont mes affaires. Rapporte-les moi ainsi qu’un sac en bandouillère. Tu iras aussi me chercher quelques richesses. Je me fiche de sa provenance mais fait vite sinon tu ne reverras plus jamais ta Dame en vie. »

Le serviteur effrayé partit au galop. Tous les autres se regardait, tour à tour. Comme s’il attendait que quelqu’un donne un signe, une idée. Mais rien ne vint. Une longue minute passa puis deux. Et finalement il revint. Ses mains étaient chargées des affaires d’Helzeb. Son bâton était là ainsi que le livre ancien et obscure.

« Mets mes affaires dans le sac et donne mon bâton ! »

Il s’exécuta. La Dame le regardait avec des yeux suppliant, rempli de larmes. Ses nerfs à elles aussi devaient à chaud. Le bout de chaise misérable que tenait la peau verte fut remplacé par son solide bâton. Il se mit de dos à la porte, sa sortie. Il commençât à reculer, tranquillement, surveillant sans cesse ses alentours. Les émotions s’amplifiant au fur et à mesure que la sortie approchait. Puis soudain une mauvaise pensée jaillit.

*Ais-je une chance de m’en sortir ? Et même si j’arrive à traverser cette porte, il y aurait encore à sortir de ce quartier. Et il ne le connaissait pas.*

Sa progression reprit son cours et de meilleures pensées surgirent, de bonnes pensées. Il pourrait le faire, il n’avait pas enduré tout ça pour rien. Il se sauverait et se vengerait. Son pied se posa enfin sur le sol, le dallage magnifique qui conduisait à cette arche tout aussi magnifique mais hélas fermé d’une grille. La progression se faisait lente. Les pas glissaient sur le sol. Rockwl, les gardes et autres suivaient la procession, sans bruit mais à l’affût de la moindre erreur. La fontaine qu’il avait nettoyée se retrouva sur sa gauche, il la regarda furtivement, essayant de la graver dans sa tête. Il ne réussit pas car la vieille cria. Elle cria au secours. Pourquoi maintenant ? La porte était à quelques mètres maintenant. Il serra sa prise, la faisant terre. Puis jeta le bout de chaise. Il brandit sa main, entre lui et la porte et invoqua un squelette. L’ordre qu’il reçut fut : Ouvre cette porte par n’importe quelle moyen. Le squelette prit l’élan qu’il put et défonça la porte. Heureusement pour Helzeb, elle n’était pas très solide. Mais la douleur qui ressentit le fit lâcher prise une seconde. Le temps de lâcher prise. Mais pas assez pour qu’elle s’en aille. Il resserra une dernière fois au niveau du cou et il lui broya.

*Souffres dans l’autre monde vieille peau.*

Elle mourut dans un dernier râle. Aussitôt cette action faite, il se rua vers la porte. Son serviteur squelettique, le temps était dépassé. La porte finit de s’ouvrir sous la charge du demi-orc.

Il était sortit de la villa mais cela ne voulait pas dire qu’il était sauf…

Posts suivants -->[Helzeb + Johbiro] Chasse à la peau verte

[Mdj : Pouvez-vous m’ajouter sac en bandouillère, m’enlever les richesses d’avant ou les donner à Johbiro et m’en donner de nouvelles. Maintenant que je suis sortis de la villa en tuant définitivement la vieille peau, perd-je de la réputation ? Et une dernière chose, svp, ou puis-je trouver de l’aide dans le quartier noble ?]
[S : Sac rajouté. Le collier de saphir et la bague en argent sont donc enlevés.
Dans le sac, tu trouveras en plus, une statuette tribale, une belle montre, une broche tribale et un collier primitif.
Sinon, ta réputation baisse à Sipahan baisse d'un point, tu es donc à -2,2/3. Tu auras aussi un avis de recherche à ton nom si tu t'en sors vivant ^^
Et, non aucune chance pour toi de trouver de l'aide dans le quartier noble surtout car tu es un orc.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Johbiro + Helzeb] Servitude   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Johbiro + Helzeb] Servitude
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» “Most men and women will grow up to love their servitude and will never dream of revolution.”
» Discours de la servitude volontaire
» Paloma Morales - La fidélité est la forme la plus noble de la servitude
» Azraël - On est libre de choisir que sa servitude 100%]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gloire et Honneur - Archive :: La version 1 :: Le vaste Monde de Gloire et Honneur :: Djel'Fa :: Ville-forteresse de Sryam :: Le Quartier Noble-
Sauter vers: