Gloire et Honneur - Archive


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Saha]Quand huit pattes s'en mèlent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saha
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 503
Age : 36
Age RP : 26 ans
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 02/04/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: [Saha]Quand huit pattes s'en mèlent   Jeu 5 Avr - 13:27

[Récit précédent : "mairie" de "Hautesylve" Cf "chez le marchand de peau"]

Post N°16

<Saha>


A peine sorti du village, Saha remarqua un buisson s'agiter, et une petite truffe renifler les odeurs portées par le vent.

-J'ai pas été trop long ?

Et ils reprirent tous les trois le chemin de la forêt, Hautesylve disparaissant rapidement derrière les premiers feuillus.

Saha, tout en marchant, repensait à cette information qu'il avait entendu, alors qu'il négociait; un lycan se cacherai dans ces bois... Il se devrait d'être prudent, car il ne tenait pas avoir à se frotter à ce genre de créature.

Après une petite heure de marche, le jour déclinait déjà. Saha entrepris donc de préparer le camps pour la nuit.
Comme par automatisme, il rassembla le bois, fit un cercle de pierre autour du futur foyer et se servit de ses pierres à silex pour l'alumer, ce qui n'advint qu'après une bonne vingtaine de minutes.

Le feu crépitait joyeusement, désormais, quand Saha s'approcha de Cania pour observer sa patte blessée.
Après avoir retiré le cataplasme usagé, il constata que, même si les chairs restaient meurtries et contusionnées, la cicatrice était presque refermée et la plaie semblait saine.
-Et bien, ce cher Alain était un escroc, mais sa camelote était de qualité, on dirait. Maintenant, ma jolie, je te laisse t'en occuper toute seule, d'accord ?
Cania regardait Saha dans le fond de ses flameches, avec un regard qui attendrissait Saha. **Cette louve ferait tout pour protéger son louveteau.. pas comme ma mère, qui me rejeta pour ma... différance...décidément, les hommes sont pires que les bêtes !**

Sentant son coeur se serrer et pour se changer les idée, il sorti la cordelette, qu'il observa attentivement. **Bon, attention, il nous faut défaire les noeuds, désormais...**

Le travail fut long et fastidieux, mais fini par porter ses fruits. Saha regardait fièrement les douze fils de chanvre étalés devant lui. Testant la solidité d'un fil, il constata que, même si le fil de chanvre reste solide, tout seul, il risquait de casser relativement facilement.
Après avoir sorti deux cuissaux cuits de sanglier qu'il jeta sur le feu, afin de les réchauffer, Saha entrepris de retresser deux par deux les fils de chanvre.
La nuit était totalement tombée quand Saha acheva sa besogne. Sortant la première cuisse, qu'il lança à Cania et Paluche, et dégusta la seconde. La mère et son petit atendaient que leur morceau refroidisse.
**mm, il faudra que je me rapelle que je n'ai aucun besoin de faire réchauffer la viande, pour eux, ils la préfère froide... bon, voyons ce que donne mon chanvre, maintenant...
Les six fils tréssés étaient d'une solidité plus que suffisante, en jugea Saha en tirant comme un forcené sur les six cordes, sans parvenir à les étirer.
-Parfait !! hé hé

Saha se mit donc à faire un noeud coulissant sur chaque fil, tout en achevant sa cuisse. De leur coté, les deux loups savouraient leur part.

Une fois le repas fini, Saha sorti une de ses épée, et sectionna en 3 morceaux chaque fémur de sanglier, simple restes du repas, et fixa chaque bout à une des cordes.

Une fois ce long travail achevé, Saha se releva fièrement, mains sur les hanches.
-Hé hé, j'ai fini !! voilà donc six nouveaux colets à lapin !! ha ha ha... il ne me reste plus qu'à les installer...la nuit n'est pas encore au sommeil

Cania était couchée en boule, lèchant sérènement sa patte arrière puis son petit, quand il décida que dormir serait mieux que de courir pataudement après les mulots.

Saha avait installé ses nouveaux pièges à lapin et son ancien tout autour de son camps, à l'entrée des différentes tanières qu'il pu trouver. Une fois le dernier piège posé, il retourna près du feu et s'accroupi.

-Merci, Ohh, grande Gilnis, pour la justesse de notre existence ! Merci de nous éclairer sur la droitesse de nos actes. Je suis ton Paladin. Pour tes convictions je punirai, en ton nom je mourrai

Le feu crépitait par intermitence, et sa chaleur le couvrait de la morsure du froid, quand Saha plongea dans un sommeil réparateur.

<utilisé corde de douze cordelettes de chanvre>
<utilisé cuisse de sanglier cuit x 2>
<fabriqué colet à lapin x 6>


[ -retiré cordelettes de chanvre et 2 cuisses de sanglier
-rajouté 6 colets à lapins]


Dernière édition par le Ven 6 Avr - 11:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saha
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 503
Age : 36
Age RP : 26 ans
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 02/04/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Saha]Quand huit pattes s'en mèlent   Jeu 5 Avr - 19:17

Post N°17

<Saha>


Saha courait dans une clairière ensoleillée. Il riait comme un enfant, heureux de se satisfaire de plaisirs simples. Arrivant au niveau d'un petit ruisseau, Saha sauta dedans à pieds joints, fesant voltiger une multitude de goutelettes tout autour de lui.
Plongeant ses mains dans l'eau douce et fraiche pour attrapper un poisson, il admirait son reflet dans l'eau. Ses yeux n'étaient plus de feu, mais d'une jolie teinte grise. Admirant ses yeux, il en oublait même les poissons, qui se frottaient affectueusement contre ses main.
Soudain, un grognement le perturba. Levant la tête, il vit ce loup, le regarder férocement qui grognait. Le ciel bleu se recouvrit presque instantanément d'un voile nuageux, de plus en plus sombre... sombre.... sombre...

-clak clak clak clak clak clak...-
-grrrrrrrrrrrrrrrrr grrrrr grrrrrrrrrr-


Saha était réveillé. La nuit était encore profonde, mais le feu brillait encore, permettant de distinguer les environs. Il entendait ce petit claquement sinistre, et Cania qui grondait, fixant intensément la pénombre. Paluche dormait encore, collé contre sa mère, tremblant d'une patte arrière de temps en temps.

-Qui va là !!

-clak clak clak...-

-Qui va là !! Je suis armé, n'approchez pas ! Disant cela, Saha défourailla ses deux épées, pret à combattre.

Cania ne cessait pas de grogner, et s'était même dressée sur ses quatre pattes. les poils de son dos étaient tout hérissés.
Saha fouillait la nuit noire dans la même direction que Cania, mais n'arrivait à rien reconnaitre, jusqu'au moment où un reflet du feu miroita sur la face d'une créature portant une multitude d'yeux à facette et une splendide pince buccale.

**Au nom de Këgoh... une araignée géante**

Afin de mieux visualiser sa cible, il lança une buche enflamée en direction de l'araignée.
La buche s'ecrasa au sol dans un craquement muet.

le nouveau foyer remplis d'inquiétude Saha. Cania grondait plus encore et Saha comptait silencieusement.
**Une, deux..... trois araignées !! non !! une quatrième**

Les insectes géants étaient d'un noir profond et leur corps était velu. Leur taille ne devait pas dépasser les genoux de Saha. Elles se déplaçaient assez vivement sur une huitaine de pattes dont la première paire était munie de multitude de petits crochets.

la bûche que Saha avait lancé ne flambait pas, mais rougeoiyait suffisemment pour autoriser une légère visibilité.

Paluche s'était réveillé. Il tremblait et ne savait ou aller se camoufler. Saha lui lança donc sa pélerine dessus, puis se rapprocha de Cania, prêt à combattre les araknides...

-clak clak clak clak ...-
Leurs mandibules ne cessaient de s'entrechoquer l'une contre l'autre..

Soudain, une araignée bondit sur l'échine de Cania, qui japit de douleur, alors que les mandibules pénétraient dans sa chair.
D'un violent coup d'épée, Saha fit craquer le corps de l'araignée, lui faisant lâcher prise et bondir en arrière avant de retourner dans la pénombre.
Une deuxième bondit sur la jambe de Saha. Elle avait sauté sur l'épée qu'elle plaquait maintenant contre la jambe de Saha mais qui l'empèchant d'atteindre la cuisse.
De sa main libre, Saha frappa de la tranche de son épée le corps velu de l'insecte, qui se brisa litteralement en deux, tombant, sans vie, aux pieds de Saha.

La vision de Saha s'était acoutumée à l'obscurité, semblait-il, car il distinguait les contours des trois arraignée autour d'eux.

Cania grognait toujours autant, mais la blessure semblait l'avoir énormément fatiguée.
Les araignée, quant à elles, continuaient leur balai, comme si elles attendaient le moment opportun pour attaquer.

Saha S'avança d'un pas, une épée en garde haute, l'autre en garde basse. Les Araignées reculaient à chaque fois que Saha faisait un nouveau pas... Visiblement, elle ne souhaitaient pas attaquer de face...

-grrrrr gr..kaïïïïïïïï-

Saha se retourna brusquement vers Cania. Elle était en train de dechiqueter une arraignée, pendant qu'une autre lui mordait le rable.
Saha s'était écarté que de quelques pas, mais cela avait suffit aux araignées pour tendre un piège à la louve.
Revenant à grandes enjambées, il revint au niveau de Cania. Saha voulu trancher l'araignée, mais elle ne reçu qu'un bon coup de garde, faisant éclater ses yeux de la partie droite. L'arraignée se repliait en émétant un crissement sordide.

Tout à coup, Saha fut basculé par un poids dans son dos. plaqué au sol, il sentait les petits crochets de ses pattes avant lui lacérer le dos violemment.
Dans sa chute, Saha avait lâché son épée bien forgée, mais tenait vivement sa deuxième assénant à l'aveuglette des coups dans son dos.
Le premier coup avait ricoché sur la carapace.
Le deuxième avait été suivi d'un craquement sonore.
Le troisième... avait aterri sur les côtés de Saha, l'arraignée s'étant repliée.

Saha se releva, son dos était en feu, et constata que Cania secouait energiquement la tête, comme si elle cherchait à se réveiller.
**Bon sang !! elle commence à être endormie par le venin des arraignée !!** Saha sentait une sueur froide l'envahir, en comprenant cela.

Cania titubait et tanguait, désormais, ne gardant son équilibre que très difficilement.
Comme Saha ne retrouvait pas sa seconde lame, dans la nuit, il dégaina sa dague, et prit son épée dans sa main usuelle.

Il remarqua une araignée qui faisait un arc de cercle autour de lui, afin de l'attaquer dans le dos. Saha fit mine de ne pas la voir, se tournant de l'autre côté, mais restant à l'affut du moindre bruit...
-clak-

Saha fit soudainement volte face, juste à temps pour que l'araignée le percute en pleine poitrine.
Saha lachâ sa deuxième épée, afin de maintenir les pinces de l'insecte à distance, et se batait avec sa dague contre les crochets, lui coupant le torse régulièrement.

-bruit sourd-

après multiple laceration du bras et de la poitrine, la dague de Saha parvint à se frayer un passage jusqu'au ventre tendre de l'araignée.
Celle-ci se mit à crisser horriblement, comme si elle avait compris que le combat s'achevait pour elle, juste avant que Saha lui enfonce sa dague dans les vicères insectoïdes.

Rejetant le cadavre sur le coté, et ramassant son épée, il se redressa difficilement et constata que Cania avait fini par sombrer dans un sommeil artificiel. l'arraignée borgne commencait déjà de se rapprocher de la louve inerte.

Un rapide coup d'oeil circulaire de Saha, la borgne semblait être la dernière survivante.
Saha employa alors leur propre stratégie contre elle; effectuant un arc de cercle vers la droite de l'araignée, il n'eut aucun mal a quitter son champs de vision, de par sa blessure, d'autant plus qu'elle semblait omnibulée par la louve.

Saha se retrouva dans le dos de l'arraignée estropiée.
Silencieusement, il se rapprocha d'elle... et d'une vitesse fulgurante, Saha planta son épée dans le dos de l'insecte, le traversant de part en part, puis fini sa course dans la terre meuble. L'araignée n'était plus qu'à moins d'un mètre de Cania, mais n'avancerait plus jamais, désormais.

Laissant son épée ainsi au travers de l'araignée morte, Saha lâcha sa dague et tomba à genoux, exténué, à coté de la louve blessée et sous l'effet du venin soporifique. Il verifia son pouls, qui batait sérènement, ce qui rassura Saha.

Il ne pouvait rien faire d'autre que d'attendre que le venin cesse de faire effet, au sujet de son endormissement.

Saha, ignorant ses multiple douleurs, se releva jusqu'à sa besace, en sorti deux cataplasmes, et retourna à Cania.

Saha étala le premier cataplasme sur ses deux principales plaies, sur le rable et l'échine.
-Ma pauvre malheureuse, elle ne t'ont pas raté, ces bestioles...

Paluche était sorti de dessous la pélerine et revenait vers sa mère, auprès de laquelle il se ralongea avant de se rendormir presque instantanément.

Après avoir retiré sa chemise, Saha ouvrit le deuxième cataplasme, et se l'étalla sur le torse et son bras blessé, étant forcé de laisser guérir seul son dos torturé, par manque de souplesse.
La chemise, en plus d'être tachée de sang, était en lambeaux en plusieurs endroits.**Et bien comme ça, je sais vers quoi sera mon prochain investissement...**

Trop extenué pour rechercher son épée égarée, il se recoucha en l'état, tandis que le feu perdait de son intensité et que la nuit commençait à griser...

<Egaré épée bien forgée>
<utilisé cataplasme x 2>


-hasard pour les 7 colets à lapin (lancé de dés)-

[- épée bien forgée retirée
- cataplasme X2 retirés
- 55 xp rajoutés ]


Dernière édition par le Ven 6 Avr - 11:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ (Brisecous)
Maitre du Jeu
avatar

Nombre de messages : 5118
Age : 39
Age RP : 22 ans
Fiche perso : Pas de fiche
Date d'inscription : 25/02/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Saha]Quand huit pattes s'en mèlent   Jeu 5 Avr - 22:17

Le membre Saha a effectué l’action suivante : Lancer de dés
Pour le resultat des colets a lapin...

7 fois
Résultats :
             

=> 3 prises sur 7
albino *aie*

_________________
G&H is good
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gloire-honneur.frbb.net
Saha
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 503
Age : 36
Age RP : 26 ans
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 02/04/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Saha]Quand huit pattes s'en mèlent   Ven 6 Avr - 0:55

Post N° 18

<Saha>


La fin de nuit fut des plus courte, pour Saha, et il n'avait pu que peu récupérer de son combat nocturne.

Son dos le faisait horriblement souffrir, alors que, même si son torse et son bras était douloureux également, la douleur restait aisément supportable.

Cania était toujours alongée dans la même position que durant la nuit. Saha décida donc de rester ici tant qu'elle n'irait pas mieux.

A genoux, Saha entamma sa prière acoutumée.

- Gloire a toi, ohhh, Gilnis, gloire à ta justesse... mais également grloire à ton frère, Agrath, le punisseur, sans qui je ne serais plus de ce monde ce matin, qu'elle qu'en soit ma justesse... Mon coeur reste juste, Gilnis, grande déesse, mais mon bras sera à Agrath, désormais. telle est mon équilibre, tel est mon chemin

Puis, il se mit en quête de ramasser ses pièges déposés la veille.

Sa récolte fut assez bonne, car trois pièges sur sept capturèrent bien des lapins, les quatres autres étant restés en l'état.
Saha entrepris donc de dépecer ses proies, afin de revendre ultérieurement les peaux, et d'en cuire les viandes, afin de les conserver.
Pour cela, Saha fit repartir le feu, ce dont il parvint aisément, car des braisent couvaient encore au fond du foyer.

Une fois le feu conséquent, Saha y jeta les trois lapins dépecés et un quart de côte, pour son propre déjeuné et celui de Paluche.

Repliant les peau afin de les ranger correctement dans sa besace, Saha observait les carcasses éparpillée des Araignées et s'écria soudain
-Mes armes !!|

Se redressant d'un bond, il partis les ramasser. La première épée et la dague étaient là où il les avait laissées, à savoir encastrée dans le corps de l'araignée estropiée pour l'épée, et à ses pattes, pour la dague. La seconde épée, quant à elle, fut plus difficile à retrouver, car elle avait volé dans un buisson.
Enfin entièrement équippé, il déposa les armes à côté de lui sans les ranger, car il devrait les nettoyer et peut être, les aiguiser un peu.

Les lapins étaient cuits, et la cote réchaufée. Il les sorti donc du feu une pièce après l'autre.
Saha coupa Le quart de côte en son tiers, qu'il lança vers le petit Paluche, qui s'en délécta bien vite, et garda les deux tiers pour son propre repas.

Alors qu'il mangait sa pièce de viande, une idée lui vint **et si je récupérai le venin des insectes... si le prix de revente n'est pas assez bon, je pourrais toujours l'étaller sur mes lames...**

Ni une ni deux, Saha se rapprocha du premier cadavre afin d'examiner son anatomie.
Après quelques observations et quelques découpes des parties inutiles, il constata que deux glandes assez volumineuses se trouvaient sous les mandibules, dans leur carapaces. les glandes étaient toutes remplies de venin soporifique.
Autre découverte interessante, le postérieur de l'insecte était empli également de filaments solides, dont elle devait se servir pour faire ses toiles.

Saha arracha un morceau de tissu de sa chemise abîmée, dont il enduit une face de résine d'arbre.
Grâce à une autre bandelette de tissu, il fabriqua un cordon.
-Et voilà mon récipient hermétique, hé hé dit Saha, fier de son inventivité.

La récolte, sur les quatre insectes en venait à être conséquente. Soupesant sa bourse remplie, Saha réfléchissait **Il doit bien y avoir l'équivalent de quatres fioles pleine, là dedans...**
Satisfait, il enfourna la bourse dans une poche de sa besace, puis se mit à récupérer le fil.

Cania ouvrit les yeux, battit des paupières, et fini par se rendormir.

Saha était heureux de ce signe de vie qui lui redonnait joie de vivre et le rassurait sur la santé de son amie. Il continua donc sa recolte de fil joyeusement.

Après avoir tout rassemblé, la montagne était imposante, mais Saha savait qu'il ne pourrait pas en faire de nouveaux pièges à lapins, car le fil en lui même n'était pas assez résistant, mais ca faculté première était d'être passablement collant.
Saha se mit donc a enrouler le fil autour d'une petite branche de bois.

Arrivé à la fin du premier fil, la bobine était déjà conséquente à souhait, d'une largeur de deux poings. Saha pris donc trois nouveaux batons et réhitéra la maneuvre pour chaque fil.

Les quatre bobines achevée, il les rangea également dans sa besace qui commencait à se faire pleine, en pensant justement que l'achat d'un autre sac plus grand lui simplifierai surement la vie.

Cania commencait à se redresser faiblement sur ses pattes avant, tremblottante, puis se ralongea, mais sans se rendormir, cette fois.

-Et bien, ma pauvre vieille, c'est plus des histoires de ton age, tout ça... tu devrais songer à passer le flambeau à la jeune génération disait Saha en montrant Paluche, qui tentait nerveusement d'arracher une touffe d'herbe qui lui resistait. Enfin, peut être pas tout de suite, je te le conçois, hé hé hé

La matinée se trouva déjà bien entammée quand Cania avait récupéré l'essentiel de ses forces. Saha en avait profité pour nettoyer et aiguiser ses trois armes.

La troupe pouvait donc enfin reprendre leur chemin. **Il faudrait que je quitte ce bois rapidement, il est tout sauf sûr, cet endroit... et je dois retourner à Port Pergas, revendre mes peaux, mais surtout mon venin et mes bobines...**

Saha marchait donc en tête, suivi par Cania et Paluche, pas à pas, vers une nouvelle journée, tâchant d'oublier le mauvais souvenir de la nuit passée...

<Retrouvé arme bien forgée>
<Récupéré 3 lapins cuits>
<Récupéré 3 peaux de lapin>
<Récupéré 4 bobines de fil collant>
<Récupéré 1 bourse de venin d'araignée>
<Utilisé 1 quart de coté de sanglier cuit>


[fait ; la cuisse cuite est avariée]


Dernière édition par le Ven 6 Avr - 11:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saha
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 503
Age : 36
Age RP : 26 ans
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 02/04/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: [Saha]Quand huit pattes s'en mèlent   Ven 6 Avr - 10:24

Post N° 19

<Saha>


La marche était soutenue par le petit groupe souhaitant mettre le plus de distance entre eux et la nuit cauchemardesque de la veille, quand Saha remarqua une odeur aigre qui persistait. **Si je la sens où que j'aille, c'est que l'odeur vient de moi...**
Saha commença à se sentir les aisselles. L'odeur qui y régnait n'était pas apétissante, mais ce n'était pas celle là qui gênait Saha.
Une de mes nouvelles aquisitions, peut être ?
Saha entrepris de fouiller son sac tout en marchant.
Les bobines de fil colants ne sentaient rien, la bourse de venin avait un légère odeur douçeâtre, mais il falait avoir le nez dessus pour la repérer.
Les lapins étaient tout propres et leur odeur donnait plus envie de les croquer qu'autre chose. Les peaux ne sentaient pas bon, mais rien de plus que leur odeur habituelle.
Puis, vint le tour de la dernière cuisse de sanglier, qui se trouvait tout au fond de la besace. Alors qu'il sortait la cuisse, une vapeur d'aigreur se fit sentir, retirant tout doute qui aurait pu encore persister.

La viande était encore saine de vermine, mais son odeur prouvait bien qu'elle n'était plus commestible.
Pendant un moment, Saha pensa bien récuperer la viande dans une petite pièce de tissu, pour en faire des appats ou des leurres, mais celà aurait signifié trainer avec lui cette odeur en permanence. Il lança donc la cuisse dans un buisson.**Si personne ne la mange, elle trouvera bien quelques larves pour y vivre, et l'équilibre sera maintenu; poussière tu étais, poussière tu sera**

Saha voguait parmis ses pensées, quand ils débouchèrent sur le petit sentier qu'ils avaient empreintés la veille avec Alain. Ils suivirent donc, en marchant dans le bois, le chemin du sentier, afin de ne pas perdre trop de temps...

<jeté cuisse avariée>

[Cuisse avariée retirée]

[Récit suivant : "sur les route de Norgod" Cf "sur un sentier, vers Port Pergas"]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Saha]Quand huit pattes s'en mèlent   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Saha]Quand huit pattes s'en mèlent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Deux protecteurs, huit pattes, un probléme [PV: Zenny]
» Quand tu tiens même plus sur tes pattes. [PV Douce Plume]
» Car un chat, quand il est cat, retombe sur ses pattes (05/10, 13h05)
» "Parce qu'un chat quand il est cat, retombe sur ses pattes" - Shin
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gloire et Honneur - Archive :: La version 1 :: Le vaste Monde de Gloire et Honneur :: Norgod :: La sombreforêt :: La Forêt-
Sauter vers: