Gloire et Honneur - Archive


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Doux réveille (ou pas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Thùr
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 87
Age : 25
Age RP : 23 ans
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 14/05/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Doux réveille (ou pas)   Jeu 29 Mai - 20:27

Post n°5
°°Thùr°°


Thùr se retourna en direction des bruits.
Deux gobelins armés de longues pics se dressait devant eux, l'un legerement plus grand que l'autre articula un son en regardant d'un air menaçant la petite compagnie.
-Minguacamolsanawabi !
Le prêtre ne compris pas tout de suite ce qu'ils faisaient. C'est alors qu'il aperçut un sanglier, une bête robuste au regard menaçant. Les deux gobelins poussaient l'animal à les charger. Et c'est ce qu'elle fit.
Thùr saisit son baton à deux mains et se mit en position defensive. Il lui semblait qu'autour de lui, ses compagnons s'activaient et criaient, mais il n'en était pas sur. Tout ce qu'il voyait, c'est que le porc lui fonçait dessus.
Tout se passa très vite.
Les pensés de l'ancien voleur se confrontaient confusement dans son esprit.
**Je devrais lever mon bâton avant de le frapper**, **je vais me faire empaler ! ** , **Que fait Alekhan ?**
Lorsque Thùr reprit controle de lui même, il réalisa à quel point son arme était ridicule face aux défenses du sanglier.
Puis sans s'armer d'un courage inutile, il courut et se jeta dans un fossé aux abords du chemin.
La pente était abrupte et le prêtre roula sur lui même, sans prêter vraiment attention aux diverses épines qui lui écorchait la peau.
Puis une fois "en bas", espérant que l'animal n'avait pas prit le risque de descendre dans le fossé et que les gobelins n'était pas encore intervenus, il releva la tête.

HRP:// Y a-t-il un probleme vis à vis de mon double post ?
[LL : Aucun tant que tu laisse un peu les autres poster de temps en temps ^^. Là, vu que c'était suite à l'intervention d'un MDJ, c'est bon.]


Dernière édition par Thùr le Jeu 3 Juil - 17:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liana Hamaria

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 31
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 18/05/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Doux réveille (ou pas)   Ven 30 Mai - 15:48

Post N°6
°°Liana Hamaria°°

Liana marchait, observant toujours aussi attentivement les traces laissées par les passages des gobelins. Heureusement pour elle, ils étaient facile a suivre, tant ils étaient lourdaud et peu intelligents, et qu'il leur était parfaitement égal qu'on les suive ou non.

Aussi concentrée qu'elle fut sur sa traque, elle se redressa brusquement lorsqu'un bruit annonçant un drame proche lui titilla les tympans. Son regard vert tomba alors sur des petits yeux rouges affichant un air clairement mauvais. Elle resta un dixième de seconde interdite face a cette entrée en scène inattendue et pour le moins peu propice, avant de réagir.

Elle n'avait plus le temps de bondir sur le coté, la bête étant presque sur elle, ni bien sur de faire machine arrière. Aussi choisit-elle la dernière solution qui lui donnait une chance d'éviter les défenses de la bête. Elle se ramassa sur elle même, s'accroupissant, une main au sol devant elle, les épaules visiblement contracté.

Elle attendit une seconde encore que l'animal soit a la bonne distance. Puis elle détendit d'un cou tous ses muscles se propulsant en avant, a une hauteur très raisonnable pour sa taille. Si le saut de puma qu’elle venait d’effectuer devait presque a coup sur la mettre en sécurité, l’atterrissage allaient être beaucoup plus difficile. En effet elle avait réagit en urgence, et elle n’avait pas pris le temps de bien caler son saut et de prévoir la suite.


[MDJ : Liana réussit t’elle son saut, et si oui, ce réceptionne t’elle correctement ? Sinon ce blesse t’elle ? Et si elle ne réussit pas son saut que ce passe t’il ? Merci.]


Dernière édition par Liana Hamaria le Mar 17 Juin - 21:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ (Leelou Lovara)
Maitre du Jeu
avatar

Nombre de messages : 2275
Age : 28
Age RP : Immortel
Fiche perso : Est-ce que Chuck Norris en a une ?
Date d'inscription : 16/11/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Doux réveille (ou pas)   Ven 30 Mai - 17:08

Le sanglier chargeait à toute allure sur les aventuriers et en particulier sur Liana. Afin d'esquiver, la jeune femme tenta un saut par dessus l'animal. Elle parvint à esquiver la bête mais par manque de temps, sa réception fut moins réussie. Elle ne réussi par à se stabiliser et elle fut emporté par son élan vers les peaux-vertes qui prirent peur.

Le premier dégaina son arc pour tirer une flèche sur la jeune fille qui ne contrôlait plus sa course mais dans la précipitation, il tira sur le sanglier. La flèche pénétra dans son arrière train, lui provoquant une petite douleur mais surtout une grosse colère.

Il s'arrêta, se retourna et commença à gratter le sol à la manière d'un taureau. Il fixait de ses petits yeux le gobelin puis il chargea.

_________________
MDJ (Leelou Lovara), [MDJ's punisher], ~MDJ Sadique~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McCaoimhín
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 26
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 15/05/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Doux réveille (ou pas)   Sam 31 Mai - 15:25

Post n°7
°°William McCaoimhín°°

Liana c'était baissée pour, semblait-il, étudier de probables traces de gobelin.
William avait beaucoup entendu son père parler des gobelins et si Liana était un tant soit peu bonne en dépistage elle n'aurait aucune difficulté à trouver ses monstres qui était après tout réputé pour leur stupidité et effectivement Liana découvrit la direction et même le nombre à approximatif des gobelins.
En tant que rôdeur voyageant la plupart du temps seul, William avait l'habitude de se genre de pistage et le faisait lui même. Mais en la situation, il fallait bien que Liana fasse ses preuves et qu'elle montre qu'elle n'est pas juste un poids telle une princesse qu'il faudrait escorte. Si c'était le cas, William l'aurait sans doute fait sans rechigner et avec un grand plaisir mais qu'elle puisse aidé le groupe allai rendre le voyage d'autant plus simple et ne saurait pas trop ralenti.

La petite troupe commença à marcher guidée par Liana.
William se tenait juste derrière elle regardant ce qu'elle faisait de façon à être sur de ne pas se perdre mais sans pour autant dire quoi que se soit à Liana de peur de la vexer. D'ailleurs il n'en aurait pas eu le besoin puisque celle-ci, tel un félin, sentait et ne loupait pas un seul détail à tel point que William commençait même à penser qu'il devrait arrêter de ne penser qu'au feuille et au tabac pour se concentrer un peu plus sur les principe de base du rôdeur.
Thùr, quant à lui, se tenait en troisième position, marchant prudemment et jetant des regards inquiets de droite à gauche. William reconnaissait bien la l'attitude d'un prêtre, mais il ne l'en blâmait point puisque après tout, bien que William ne craignait pas plus que cela les gobelin que cela, ceux-ci avait la sale habitude d'être d'une grande lâcheté et de ne jamais se déplacer seul et pouvait de se fait, devenir des adversaires dangereux.
Et en dernière position, se trouvait Alekhan, toujours méfiant.

William qui ne se connaissait que trop bien bourra sa pipe de feuille rouge en réfléchissant à un plan. Car une fois sur place il serait trop prix par le combat pour penser à quoi que se soit.
Après quelque minute il exposa à ses compagnons son idée:

-Voila se que je vous propose: J'ai une technique qui devrai nous donner un petit avantage mais il faut faire attention car je peu en perdre le contrôle et risquerai de vous attaquer. Soyer prêt à vous défendre. Une fois que je l'aurais utilisée je resterai au corps à corps servant de mur. Thùr il faudra que tu m'aide avec tres pouvoire tu doit sûrement avoir un sort de soin. Liana il te faudra au cas où je laisse passer un gobelin que tu défende Thùr. Alekhan, toi, tu me donneras un appuis à distance avec tes cures-dents et tu te chargera de les ralentir avec tes amies les racines au cas où il faudrait battre en retraite.

William espérait que tout se passe sans encombre et qu'ils pourraient rapporter une bonne nouvelle au fermier.
La troupe continuai d'avancer lorsque quelque chose sortit des taillis: Deux gobelin venait de faire charger un sanglier sur la petite troupe William était pris au dépourvu et ne pouvait pas aider les autre mais heureusement Thùr et Liana sautèrent sur le coté laissant le swanglier charger droit sur William.

-Vous inquiété pas: Moi et ses bêtes la somme amis comme cochons, lança William


Celui-ci rassemblant sa fore cala ses jambes sur le sol et une fois le sanglier à son niveau il l'attrapa par les défense pour le stopper. Il regarda le sanglier dans les yeux et dit:

-Bien que tu sois plus cochon qu'amis.


Les pieds de William dérapèrent avant de s'immobiliser. William avait réussi à immobiliser le sanglier et s'apprêtait à l'envoyer valser vers les gobelins lorsque un de ceux-ci envoya (par erreur) une flèche dans l'arrière train du sanglier. Ce dernier fit une ruade qui envoya William dans les décores. William tomba sur le dos dans un bruissement de feuilles mortes et le craquements des brindilles. Quant au sanglier, il s'était retourné et mit à charger les gobelins.

-C'est notre chance! Si on peut prendre les gobelins par groupe de deux au lieu de tous en même temps il faut en profiter. Alekhan! Met en joue les gobelins et si un échappe à la charge du sanglier abat le!, dit William en se retournant sur le ventre.

William, plaçant sa confiance en Alekhan se releva et alla aidait Liana qui semblait en mauvaise posture. Il se plaça entre elle et les gobelins la protégeant de sa grande stature d'éventuel projectile, bien que les gobelins risquaient d'être trop occupé à fuir le sanglier pour s'intéresser à eux.

Willam aida Liana à se relevé lui glissant à l'oreille:

-Et bien, certaine personne en cas de dangers pense avec leurs jambes.

William regarda en direction des gobelins pour voire ou en étaient Alekhan et les gobelins.

[amis MDJ est-ce ce que les gobelins échappent à la charge du sanglier? Qu'elle leur réaction et qu'elle est celle du sanglier? (n'oubliez pas qu'Alekhan va certainement tenter d'élimer les survivant de la charge du sanglier)]
[ Eliz : les gobelins échappent à la chargent mais ils sont trop occupés à battre le sanglier ( et lui le contraire ) pour voir Alekhan venir ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thùr
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 87
Age : 25
Age RP : 23 ans
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 14/05/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Doux réveille (ou pas)   Mar 17 Juin - 17:48

Post n°6
°°Thùr°°


Thùr leva les yeux.
Le fossé n'était situé que deux mètres en dessous de la route, ses bords étaient couverts de ronces et de mauvaises herbes.
Le prêtre se releva péniblement tentant de ne pas tenir compte des diverses égratignures qui le faisaient souffrir. Puis tout aussi peniblement remonta la pente qu'il avait dévalé une minute plus tot.
Une fois de retour en sur le chemin, Thùr observa le spectacle qui s'offrait à lui :
Liana Hamaria venait de se relever au vue de la poussière presente sur ses vêtements, devant elle, William McCaoimhín se dressait, la protégeant de part sa stature. Il n'y avait pas de trace d'Alekhan, des deux gobelins ni du sanglier. Mais Thùr n'eut même pas le temps de s'en étonner :
Le cris d'un animal blessé se fit entendre à quelques mètres de lui. Thùr se retourna :
Le sanglier s'était, visiblement retourné contre les deux gobelins qui tentaient tant bien que mal de calmé l'animal. l'un armé d'une grande pique, essayait de l'eloigner tandis que le deuxième, apparament très tendu, s'aggrippait à son son arc, se demandant s'il devait tirer.
L'ancien voleur s'approcha le plus discretement possible du second, espérant que ni le sanglier, ni l'un des deux gobelins ne le remarqueraient. Quant il fut à une distance suffisante, il pria une derniere fois Morken, dans l'espoir que la chance serait de son coté. Puis il leva lentement son bâton... Puis rassemblant son courage il l'abaissa brusquement en direction de la tête du gobelin.



HRP : MJ :L'attaque réussit elle ? Que se passe-t-il ?
[ Eliz : L'attaque réussit. Il n'y a maintenant plus qu'un gobelin contre le sanglier. Il foncera bientôt sur vous ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liana Hamaria

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 31
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 18/05/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Doux réveille (ou pas)   Mar 17 Juin - 21:36

Post N°7
°°Liana Hamaria°°

La chute fut rude. Liana essaya tant bien que mal de rouler le plus souplement possible, mais elle se rendit bien compte que si par miracle, elle parvenait à finir sa course sans la moitié des os du corps brisés, elle serait entourée de gobelins, certes surpris, mais fort peu accueillants. Du coup pour le moment, le sanglier était le cadet de ses soucis.

Alors qu’elle arrivait presque sur eux, un des gobelins sembla vouloir la viser d’une de ces flèches


*Ma fille, la solitude te sied décidément bien mieux !*

Se dit t’elle, avant de plonger en avant, quitte a se rompre les quelques os qui lui restaient. Elle entendit distinctement la flèche passer a coté d’elle, suivit d’un cri reconnaissable. Apparemment, le responsable de sa situation présente, a savoir le porcidé belliqueux, c’était pris le projectile à sa place.

*Un point positif ! Par les Dieux voila qui était inespéré !* Lui siffla la partie pessimiste de son esprit.

Lorsque le sol se stabilisa enfin, sous la forme plutôt rude de feuilles mortes rencontrant brutalement sa joue, elle tenta le plus rapidement possible de reprendre ses esprits, et se redressa plus ou moins vite, et plus ou moins en chancelant, le cuir de sa jupe définitivement déchiré, et la lèvre fendue. Dans le brouillard du contre coup, elle vit une grande ombre devant elle, et cligna des yeux rageusement. Si elle devait mourir bêtement ici, autant voir ce qui la tuait !

En réalité, elle s’aperçut que contre toute attente, non seulement elle n’avait que des bleues et des éraflures, mais qu’en plus la silhouette n’était pas la Faucheuse, mais le dos de William, lui servant de rempart. Il s’abaissa vers elle et l’aida a se remettre debout. C’était la deuxième fois en une journée que cet homme la trouvait affalée sur le sol, et elle commençait a trouve cela irritant.

Bénissant cependant l’esprit de groupe de guerrier roux, elle prit quelques courtes secondes supplémentaire pour terminer de remettre son esprit et sa tenue d’appond. L’état des lieux fut édifiant : une lèvre fendue, une coupure sur l’épaule, une multitude de bleues et de bosses, sa jupe de tulle et de cuir fendue jusqu'à mis cuisse, ses manches en miettes et une queue de cheval qui ressemblait d’avantage a une touffe de crins de cheval emmêlé de feuilles et autres débris végétaux, qu’au lourd ensemble de boucles soyeuses qui d’ordinaire, ceignait son dos jusqu’au reins.

Elle siffla d’indignation et regarda autour d’elle, vérifiant ou en était la situation. Finalement, le sanglier remonta sur l’échelle de ses problèmes lorsqu’elle vit qu’un seul gobelin lui tenait tête. N’acceptant pas plus longtemps la protection pourtant aimable de William, elle le remercia d’un signe de tête polie et tourna la tête vers la bagarre. Elle ne vit pas le geste de Thùr, mais déduisit facielement qu’il était le meurtrier du gobelin, et en fut étonnée.


« Nous tuerons le vainqueur » fit t’elle froidement, ayant visiblement l’intention de laisser le dernier être vert et le porc sauvage s’étriper consciencieusement.

Finalement, les défenses du jambon sur patte eurent les derniers mots, et il se hâta se retourner pour charger les personnes les plus proches, a savoir William et Liana. Celle çi, qui cette fois s’attendait a la charge, ne bougea pas d’un pouce. Elle se contenta de la fixer sans ciller attendant la bonne distance. Elle savait fort bien qu’elle n’était pas de taille face à ce monstre. Mais William si. Aussi allait t’elle lui donner une ouverture pour frapper la bête.

Elle fit d’un coup une foulée en avant, et s’accroupie brutalement au sol, plantant ses doigts dans le sol, presque dans la même position que lors de son premier saut. Elle fit alors une chose étonnante, mais qui avait de forte chance d’attirer le sanglier et de le faire dévier sa course, dévoilant son flanc a William, le détournant ainsi de Thùr : Elle rugit.

Pas un cri aigüe qui ce voulais un rugissement, un vrai rugissement, certes féminin, mais agressif et félin à souhait. L’instinct du sanglier le pousserais certainement à attaquer ce danger, ressemblant tant a son prédateur naturel.

Bien sur son action était extrêmement dangereuse, mais elle n’était pas vraiment un modèle de couardise, de part sa notion toute ralative du danger, surtout face à un animal qui devait finir dans une assiette, dans le bon ordre des choses. Et puis elle était très irritée à présent!


[MDJ : Sa ruse marche t'elle?]
[ Eliz : Oui ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McCaoimhín
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 26
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 15/05/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Doux réveille (ou pas)   Sam 21 Juin - 17:08

Post n°8
°°William McCaoimín°°

Lorsque William regarda dans la direction qui était auparavant celle de la postion d'Alekhan, celui-ci n'y était plus. Il avait suffit de quelque instant pour qu'il disparaisse sans que William ne se rende conte de rien.

-p'titbiscuit?

*où est-ce qu'il a disparu??*


Mais William n'avait pas le temps de chercher plus loin et reporta sont attention sur les gobelin. Effectivement si Alekhan avait disparu il risquait de ne pas pouvoir éliminer un éventuelle survivant de la charge du sanglier. Heureusement, Thùr, sortit des taillis derrière les gobelins et assommait à l'aide de son bâton l'un, alors que l'autre se faisait faucher par le sanglier.

Liana, quant à elle, était à nouveau passé devant William. Sa robe déchirée montrant en grande partie ses cuisses et ses bras ajouté à sont habituelle démarche féline sans conté ses cheveux à présent en bataille lui donnait l'air de sortir tout droit d'une folle nuit avec je ne c'est qu'elle puissant (presque trop) étalon. Ceci d'ailleurs, renforça les question quant-à ses raison de se promener seul en pleine nature.

Soudain, au plus grand étonnement de William, Liana rugit contre le sanglier qui se mit à la charger.

William ne comprenait pas se que cherchait a faire Liana jusqu'à ce qu'il remarque que le sanglier, en voulant suivre Liana, lui offrait son flan. Le rôdeur ne se fit pas prier et sauta sur la bête sans prendre le temps de dégainer son épée. il renversa la bête et joignant ses deux poings il les abattit sur la tête de l'animal pour l'étourdir. Une fois cela fait, William dégaina son épée et entrepris de couper le cou du porc.
Le porc se mit à hurler en se débattant mais William ne contait pas le laisser s'en tirer. De plus, il allait jouer un rôle dans son plan pour éliminer les deux autres gobelin.

Une fois le porc saigné, William entreprit d'ouvrir le ventre de l'animal et commença à le vider de ses tripes. Une fois le sanglier vidé, il ramassa les déchets pour les emporter plus loin. Dans la forêt.

Avant de disparaître derrière les buissons, William lança à l'intention de Liana et Thùr:

-Thùr trouve moi une branche qui puisse faire une broche. Liana t'inquiète pas ta robe te va très bien comme sa. Allume nous plutôt un feu. C'est à notre tour de leur tendre une embuscade, dit William en lançant une boite d'allumettes à Liana.

Effectivement, William contait faire cuire le sanglier à la broche par Thùr pour appâter les gobelin.
Liana et lui, eux, resteraient cacher et lorsque les deux peau verte s'approcherait de thùr pour s'emparer de la nourriture il n'aurait plus qu'a leur tomber dessu.

Après avoir enterrer les tripes du sanglier, William revint vers ses compagnons et, tout en terminant de préparer le sanglier entrepris d'expliquer son plan à ses compagnons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thùr
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 87
Age : 25
Age RP : 23 ans
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 14/05/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Doux réveille (ou pas)   Sam 21 Juin - 19:17

Post n°7
°°Thùr°°


Thùr releva lentement son baton.
Le gobelin était mort, au vu de sa tête ensanglanté, cela ne faisait aucun doute.
Quant à l'autre il était bien trop occupé avec le sanglier pour remarquer quoi que ce soit, devant la taille de l'animal celui-ci ne cessait de reculer. Ainsi, le pauvre bougre épuisé, baissa sa garde une fois de trop. En quelques secondes il se retrouva quasiment empalé par les défenses du sanglier. Après cela le porc, visiblement encore énervé, se retourna en direction de Thùr.

"Ho non..." pensa celui ci.
L'ancien voleur se retrouvait alors dans une situation plus que délicate...
Quant, soudain, un rugissement bestial se fit entendre à sa gauche. L'ancien voleur se retourna, c'était Liana Hamaria qui venait de rugir ainsi. Thùr n'eut pas même le temps de s'étonner que le sanglier commençait à la charger. Devant ce spectacle, le prêtre de Morken ne pouvait que croiser les doigts.
Heureusement William McCaoimín profita que toute l'attention du sanglier s'était fixer sur Liana pour attaquer l'animal. En quelques mouvements vifs et puissants, il égorgea le sanglier.
Toute menace ayant disparu Thùr s'approcha de Liana et de William. Ce dernier, après avoir vider le sanglier, prit la parole :

-Thùr trouve moi une branche qui puisse faire une broche.
Le prêtre se contenta d'aquiescer par un bref hochement de tête, se demandant si le colosse comptait réellement manger la bête ou s'il s'agissait d'une de ces nouvelles ruses.
Il partit dans la foret chercher une branche assez longue et solide pour qu'on puisse s'en servir pour faire griller le sanglier. Contre toute attente de Thùr, plus méfiant qu'à l'ordinaire, les bois se montrèrent étonnament calmes et paisibles. Il revint au bout de quelques minutes.

-Il faudra penser à fouiller les corps des deux gobelins, peut être pourrions nous trouver de l'or ou des armes d'une qualité acceptable.
Les deux autres aquiescerent.
Alekhan n'avait toujours pas réapparu. Mais là n'était pas pour l'instant leur sujet de préoccupation principal :
Pendant que le porc grillait, William exposa son plan.
La réaction de Thùr était mitigé. Il n'aimait guère le fait qu'il pris pour cible lorsque les gobelin attaqueraient. Il se retint de rappeller à William que lors de l'attaque du sanglier le plan de William, ne s'était montrer d'aucune aide et que rien ne s'était passé comme prévu.

- D'accord. fit il sans le moindre enthousiasme.
Quelques minutes plus tard, Thùr se retrouvait à surveiller le feu tandis que William et Liana, cachés dans les buissans se preparaient à un assaut des gobelins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liana Hamaria

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 31
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 18/05/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Doux réveille (ou pas)   Lun 23 Juin - 16:10

Post N°8
°°Liana Hamaria°°

Avoir un plan en tête était une chose, attendre patiemment et sans bouger qu’un porc sauvage aux défense imprégnées de sang vous piétine en est une autre. Liana dut faire preuve de tout son zèle et son self-control pour ne pas bondir dans l’arbre le plus proche.
Les secondes qui précédèrent l’attaque de William furent interminable pour la jeune femme accroupit, qui mettait une application désespérée à fixer le plus agressivement l’animal furibond.

Enfin elle vit un mouvement sur le coté, et le sanglier fut fauché, arraché de terre. Il était temps. Elle sentait presque le souffle fétide du porcidé sur la peau douce de son visage. La suite la perturba.

Non pas que le fait d’égorger un animal près une seconde plus tôt à la pourfendre soit trop pour son cœur sensible, mais ce fut autre chose qui la dérangea. Elle ne pouvait détacher ses yeux de la chairs rouge et sanglante de l’animal, une partie d’elle même se débattant furieusement pour remonter a la surface. Elle pris une grande inspiration, et se forçat a regarder ailleurs. Elle s’activa alors à démêler sa tignasse et elle s’apprêtait à tenter d’arranger sa jupe lorsqu’elle entendit William. Elle haussa un sourcil incrédule quant à l’élégance de sa tenue débraillée mais n’ajouta rien. Elle attrapa avec adresse la boite d’allumette qui arrivait vers elle, et sans commentaires, alla trouvé de quoi faire un jolie feu de joie. Ce qui lui permit de réfléchir quelques instants.

Elle aussi avait bien entendu avisé l’absente ou plutôt la disparition soudaine et fort mal venu d’Alhekan. Mais, si cela lui valait une quelconque émotion, rien ne transparaissait sur son visage rose. Rose car l’adrénaline du bref combat, et surtout de la charge de la bête lui avait fait monté le sang aux joues, qui d’ordinaire étaient fort claires.

Elle revint rapidement a la clairière, et monta un feu de bonne taille, entourant habilement l’âtre de pierre, et mis le feu a de la mousse, puis fit partir rapidement les flammes. Elle agita une grande feuille, afin de bien pousser la fumée odorante vers la forêt. Elle ne fit que lancer un regard mi-inquiet mi-interrogateur à Thùr lorsque William exposa son plan. Mais puisque le prêtre était d’accord, elle accepta également d’un hochement de tête.

Elle commença a s’installer dans un taillis, mais décida de changer de tactique. Elle en sorti, et choisit un arbre a sa convenance. En quelques gestes et autres bonds d’une habituée aux grimpettes, elle se percha sur une branche surplombant la clairière, cachée dans le feuillage touffu. Elle se tenait accroupis, un genou touchant le bois, l’autre touchant presque sa joue, prêtes à bondir sur le dos du premier gourmand qui oserait montrer le bout de son nez.

D’ailleurs, des bruits de pas et des cris ressemblant fort à la langue gutturale et criardes gobeline se faisait entendre a la lisière des arbres. Elle agita doucement le bout de sa branche faisant tomber quelques feuilles mortes sur William et Thur, les avertissant de se tenir près.


[MDJ : Est ce les gobelins qui arrivent? Si oui combien sont t'ils? Sont t'ils armés?]
[LL : Ils sont trois : deux lvl 1 et un lvl2. Un des lvl 1 est armé d'un arc, les deux autres d'épée courte. Ils sont sur leur garde.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McCaoimhín
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 26
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 15/05/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Doux réveille (ou pas)   Mar 24 Juin - 22:57

Post n°9
°°William McCaoimín°°


Lorsque William rejoint ses compagnons après avoir jeté les entrailles du sanglier, Liana avait presque finit d'allumer le feu et Thùr avait trouver un bâton qui semblait parfaitement convenir à la tache à laquel il allait être employé.
William, finissant de préparer le sanglier en le dépeçant et en l'assaisonnant de quelque
herbes qu'il avait dans sa sacoche tout en exposant son plan. Ses compagnons (en particulier Thùr qui allait servire d'appat) n'était pas très rassuré mais William s'adressa à Thùr plus pour lui donner une explication que pour le rassurer.

-Je suis désoler de te donner ce rôle mais les gobelins ne se méfirons pas d'un prêtre occuper à cuire de la viande alors que si ses moi, vu ma stature il risquerai de faire tout de même plus attention. De plus, il est préférable que les personnes du groupe capable de réellement causer des dégats au gobs puisse bénéficié de l'effet de surprise. Hors je te voix plutôt comme un soutien magique au groupe en cas de bataille plutôt qu'un réelle guerrier tu croit pas?? enfin bref si tout le monde est d'accord je croix qu'on peut se mettre en position??

Après avoir obtenu l'accord de ses compagnons, William prix la broche empalla le porc dessu avant de le mettre au dessus du feu la broche posée sur deux grosses pierres qu'il avait au préalable déposées aux bords du feu. Ainsi, après que Liana ait donner un peu de vitalité aux feu chacun prirent leurs positions et alors que Liana grimpait en haut d'un arbre, Thùr s'asseyait au bord du feu alors que William, emmenant les deux corps des gobelins avec lui se cacha derrière les taillis.

Évidemment William s'attendait à se que les gobelins n'arrive pas immédiatement et en attendant commença à fouiller dans les moindre recoin les corps des gobelins jusqu'au moment ou des bruits se firent entendre non loin dans la forêt.
William alors, sortit de sa sacoche sa pipe qu'il avait déjà bourrée de feuille de rage et se tenait prêt à l'allumer.
Puis, soudain, sortit furtivement de buissons derrière Thùr 3 gobelin. L'une des bête verte portait en plus de sa dague des bijoux et autre bibelots semblant le distinguer des deux autres, William pensa que c'était certainement le chef de ceux si.
William s'apprêtait à bondir hors des taillis lorsque il vit à son plus grand effroi qu'un des trois gobelins portait un arc.
Effectivement les gobelins était trop loin de Thùr pour l'attaquer avec leur dague avant que William soit sur eux mais un archer n'aurait aucune peine à le tuer avant que William ne puisse les attaquer.
Tout semblait perdu pour Thùr quand, par un heureux hasard, le regard de William tomba sur l'arc d'un des deeux premier gobelin. William alluma sa pipe avant de saisir l'arc et de viser l'archer gobelin. William n'avait pas beaucoup d'aptitude pour se genre d'instrument mais savait tout de même s'en servir et, de plus, il n'avait pas d'autre choix que de réussir ou la situation risquait de très vite tourner au désaventage de Thùr.

William décocha la flèche droit en direction de la tête de l'archer gobelin prillant tout les dieux de se monde pour qu'elle atteigne sa cible. Le rôdeur jeta l'arc et dégainant sa Claymore se précipitât sur les gobelins tout en attendant que les feuille de rage fassent leurs effets.

[amis MDJ: que trouve William sur les corps des deux premiers gobs? La fléche atteint-elle son but, et les effets des feuilles de rage marches-t-il??]
[ Eliz : Wiliam trouve 20 écus, 2 beaux morceaux de viande, une dague médiocre et la main d'un humain. Je ne rajoute pas, à partager. La flèche n'atteint pas son but mais les feuilles de rage marchent ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thùr
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 87
Age : 25
Age RP : 23 ans
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 14/05/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Doux réveille (ou pas)   Mer 25 Juin - 18:45

Post n°8
°°Thùr°°


Le sanglier était, à présent, rôti. Et toujours pas de trace de gobelins. Thùr jeta un coup d'œil à ce que faisaient Liana et William.
William, occupé à depecer les deux gobelins lui expliqua :

-Je suis désolé de te donner ce rôle mais les gobelins ne se méfierons pas d'un prêtre occuper à cuire de la viande alors que si ses moi, vu ma stature il risquerai de faire tout de même plus attention. De plus, il est préférable que les personnes du groupe capable de réellement causer des dégats au gobs puisse bénéficié de l'effet de surprise. Hors je te vois plutôt comme un soutien magique au groupe en cas de bataille plutôt qu'un réelle guerrier tu croit pas ? enfin bref si tout le monde est d'accord je croix qu'on peut se mettre en position ?
Thùr acquiesça.
Soudain un bruit de feuille froissé se fit entendre dans le dos du prêtre. Il se retourna : trois gobelins lui faisaient face.
Le premier, sans doute le chef, plutôt grand pour un gobelin, portait des bijoux en cuivre et tenait une épée courte. Le second ressemblait en tout point au chef bien qu'un peu plus petit et trapus, lui aussi portait une épée courte. le dernier enfin, assez petit, était armé d'un arc. Ce dernier bandait déjà son arc, prêt à lui décocher une flèche. Un instant, l'ancien voleur se demanda si la chance n'avait pas tourner, s'il rejoindrait bientôt Netpher.
Il observa le gobelin. Une flèche passa au nez de celui-ci, le manquant de peu. Tous deux ce retournèrent au même moment. William était en train de charger l'archer à l'aide d'une claymore.
Mais Thùr n'eut que peu de temps avant de devoir se ressaisir, déjà le second gobelin, le trapus, un glaive à la main s'avança vers lui. Le prêtre fixa son adversaire. Puis dans un mouvement qu'il aurait voulu rapide il tenta d'envoyer un coup violent au visage du gobelin. Hélas celui ci, évita le coup en reculant d'un pas. Puis en un instant, le gobelin se ravança en tentant de taillader la chair de Thùr. Ce dernier para me coup.

*Mon bâton et plus long que son épée, il faut que je profite de ça ! *
Thùr tenta à nouveau d'attaquer le gobelin, cette fois ci du coté de l'entrejambe. Le gobelin, l'esquiva d'un pas sur le coté. le gobelin d'un coup bien assené causa une large éraflure dans les cotes du prêtre.
Celui-ci se mordit la lèvre.
Le petit gobelin s'avérait être un adversaire dangereux. Et le duel pouvait bien tourner à l'avantage de la créature.
Mais Thùr ne comptait pas se laisser faire. D'un coup il lâcha son bâton. Puis profitant de la surprise du gobelin, il sauta sur lui pour le plaquer au sol. Le prêtre espèrerait que devant cette action inattendu, le gobelin lâcherait son glaive lui permettant ainsi de beneficier de l'avantage de sa taille et de son poid pour un duel à main nues.


[MJ : Est ce que ça marche ? Le gobelin perd-t-il son épée ? Que fait il ?]
[ Eliz : le gobelin perd son épée mais il a une dague. Dommeage ... ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liana Hamaria

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 31
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 18/05/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Doux réveille (ou pas)   Jeu 26 Juin - 22:12

Post N°9
°°Liana Hamaria°°

Tandis qu’elle attendait l’approche des ennemis, sur sa branche perchée, Liana souri en se remémorant le petit discourt d’encouragement de William pour expliquer a Thùr le bien fondé de se mettre volontairement en danger de mort. Comme les humains étaient étranges ce dit t’elle. La mort les terrorise, et pourtant, ils la narguent constamment.

L’arrivée des gobelins coupa court à ces réflexions sociologiques. Elle repéra, comme ses compagnons certainement, le chef, celui qui semblait développer un gout prononcé pour les breloques entassés sans aucuns gouts, mais tous étaient puisement armés et ne semblaient pas particulièrement gauche.
Si elle ne vit pas William se stopper dans son élan, elle vit par contre l’éclat métallique de la pointe de flèche encochés dans l’arc de la créature. Elle comprit alors qu’il était plus qu’urgent de réagir et de sauver Thùr. Malheureusement, il ‘était pas tout a fait sous sa branche, et elle entama sa ballade arboricole pour le rejoindre. Elle ne s’inquiétait pas pour William, étant parfaitement capable de tuer le gobelin seul.

Elle se dépéchait, trébuchant, se griffant, mais elle accéléra encore lorsqu’elle vit que la bataille entre Thùr et le gobelin tournait au large désaventage de Thur.

Elle arriva enfin au dessus des deux belligérants. Elle avisa la dague dans la main du gobelin et compris avec horreur qu’il s’appétait a la plonger dans le flan dévoilé de thùr. Elle ni réfléchit pas à deux fois.
Sautant a terre, elle entraina Thùr avec elle en roulant sur le sol, l’arrachant de justesse a la lame traitresse. Mais dans le mouvement, l’attaque déjà lancé du gobelin lui entailla le mollet.

Elle grogna de douleur et de rage lorsqu’elle se stabilisa, et se redressa d’un bond, laissant à Thùr le temps de reprendre son souffle.
La rage qui s’insinuait en elle faisait briller ses yeux d’émeraudes d’une violence inouïe. Prenant enfin conscience de ce qui risquait d’arriver si cette colère terrible prenait le dessus, elle pris une courte inspiration, voulant se calmer. Elle sentait déjà le gout du sang dans sa bouche, l’envie de tuer.
Elle recula d’un pas chancelant, horrifié par sa propre violence. Elle ne devait pas le faire ! Elle ne DEVAIT pas le faire ! Elle ne pourrait pas revenir. Cette fois, elle le sentait, elle ne pourrait redevenir elle-même ! Sa soif de mort était trop forte. Et pourtant, Elle regarda autour d’elle, tandis que le gobelin qui lui faisait face hésitait, sentant les déchirements terribles de son âme. Le troisième gobelin s’avançait de Thùr, un sourire mauvais aux lèvres.

Elle baissa les yeux et observa ses paumes blanches a la paume douce et tendre, ses ongles délicat et si fin. Elle fronçât les sourcils, et serra brusquement les poings.
Cela ne dépendait plus d’elle. Elle devait faire quelque chose. Et cela l’aiderai. Elle soupira et se tourna vers Thùr son visage d’habitude impassible exprimant un mélange de tristesse infini et de terrible peur.


« Méfis toi de moi » Dit t’elle seulement.

Puis, elle se tourna vers les deux gobelins maintenant devant elle. Elle baissa le menton les regardant d’en dessous, et écarta les paumes.

«Roi des Chasseurs, vient à moi, se mis t’elle à scander d’une voie sourde et pleine de rage, je suis ton corps, deviens mon âme »

Elle laissa sa rage, sa peur et toutes ses émotions primaires l’envahir, elle céssa de penser comme une créature doué de raison, et sentant la puissance l’envahir, elle leva la tête, fermant les yeux. Elle cria. Son cris de douleur se changea lentement en rugissement, pas comme le premier, nettement plus animal. Plus du tout humain. Lorsqu’elle rabaissa son regard sur les gobelins, qui oscillait entre terreur et incrédulité, ce n’était plus la délicate et élancées jeune femme aux cheveux roux qui les regardait, mais une créature mi-humaine mi-lion. Sa bouche humaine était garnit de crocs blancs, qui l’empêchait de refermer la bouche. Ses mains, ressemblant plus a présent a des pattes a moitié animal et recouvertes de fourrure rousse, se terminaient pas des griffes noires et acérés.
Ses jambes étaient a présent des pattes de félins, puissante et griffues. Ses yeux n’avait gardé que leurs couleurs verte, mais avait maintenant la forme et le regard de ceux des lions en pleine chasse. Elle retroussa les lèvres et rugit, puis bondit sur les gobelins, a présent terrorisé par la créature folle furieuse qui leur bondissait ainsi dessus. Le chef des être verts s’écarta habilement de son chemin, mais l’autre n’eu pas cette chance.

Elle referma ses griffes sur lui, les plantant profondément dans son corps de chaque coté. Elle grogna sur le petit corps qui se tortillait de cette agonie violente et inattendue. Puis elle le relâcha brusquement, le faisant tomber à terre, ou il se cambra encore pendant deux ou trois courtes secondes, avant d’être happé par l’immobilisme de la mort.
Elle se retourna alors, toisant Thùr à ses pieds. Elle fit un pas vers lui, souple et étrange, a cause de ses pattes arrières, et un ronronnement de fort mauvais augure s’échappas de sa gorge. Mais alors que ses yeux rencontrait ceux de l’homme a terre, elle hésita, s’arrêta, secoua la tête. Elle grogna, rugit, se pris la tête entre les mains. Enfin, elle tomba à genou. Alors qu’elle reprenait péniblement et visiblement très douloureusement forme humaine, au prix apparent d’un dure combat intérieur, elle siffla entre ses dents, d’une voix éraillé par la souffrance et la peine


« Qu’ils me pardonnent… »

Elle ne voyait ni entendait rien. Surement pas le chef des gobelins qui avançait vers elle, dans son dos, l’épée a la main. Il pris la poignée a deux mains, et lentement la souleva au dessus de sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William McCaoimhín
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 26
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 15/05/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Doux réveille (ou pas)   Ven 27 Juin - 13:44

Post n°10
°°William McCaoimín°°

La flèche passa droit sous le nez du gobelin avant de se perdre dans la foret. Le gobelin, surpris regarda en direction du point de départ de la flèche. Depuis le point de vue du gobelin il est difficile d'imaginer se qu'il vit à se moment.
William courait en direction du gobelin. Déjà rien que par la masse et la stature de il aurait été effrayant de se retrouver à la place du gobelin. Mais un détails n'échappa à ce dernier:

Sous l'effet de feuille que William avait mit dans sa pipe, ce dernier se laissait emporter par une attitude tout autre que la sienne devenant violant et agressif. William commençai à ne plus prêter attention ni à la peur ni à la douleur laissant éclater tout sa rage et sa phorce. Si cela, le gobelin ne pouvait pas encore vraiment s'en apercevoir, il pouvait par contre, à son plus grand effroi, voir les yeux du monstre (c'est à dire William) passer du marron à gentiment un rouge vif.
Le gobs ne put s'empêcher de faire quelque pas en arrière et se demander si il ne devrait pas fuir voyant que ses deux compagnon préférait le laisser seul contre cette montagne préférant s'occuper du prêtre. Mais alors que le gobelin avait perdu quelque seconde à réfléchir, William, lui, avait continué de charger et était à présent sur le gobelin. William, plus vraiment maitre de lui même saisi de sa main gauche le col du gobelin alors que sa main droite tenant son énorme épée en abattait le lourd et dur pommeau sur le crane glabre de la créature qui en un cri de douleur sabatitsur le sol avant que l'épée elle s'abatte également mais sur lui. Le gobelin n'eut que le temps de rouler sur le coté pour échapper au plus ou moins tranchant de la lame priant pour qu'un deuxième coup ne suive pas le premier. Et parfois les prièrent des gobelins sont entendu car l'épée de William loupant sa cible alla se planter profondément dans le sol et William ne réussissant pas tout de suite à la dégager sembla décider qu'il n'en avait pas besoin et pour cause:
William ramassa le gobelin et d'une main le lança comme un poids morts vers un arbre. Alors sans se soucier si celui-ci était vraiment mort William couru vers les autres gobelin.

Du coté de Liana et Thùr tout ne semblait pas aller aussi bien est alors que Thùr ne semblait plus savoir quoi faire, Liana, elle, semblait agoniser sur le sol à coté d'un cadavre de gobelin alors que le chef de ceux si, s'apprêtait à abattre son glaive sur la demoiselle. La fin de Liana n'allait pas tarder à arriver lorsque le chef gobelin reçu une tape sur l'épaule. Après s'être retourné, il vit deux yeux rouge: C'était ceux de William, toujours sous l'emprise des feuille de rage.
Le chef gobelin, plus vif que les deux autres attaqua le géant mais sa lame fut arrêtée par la main de William. Celui ci venait d'attraper le glaive par la lame lui causant ue large entaille sanguinolente au millieu de la paume. Mais le rôdeur ne semblait qu'a peine remarque la blessure et serrant son poing libre, il l'envoya dans le visage du chef gobelin lui brisant plusieurs dents et le projetant au sol sans son épée qui elle, était restée dans la main du rôdeur.
Alors que nos compagnon semblait avoir prix un net avantage sur leurs ennemi, la technique de William prix fin et le rôdeur, comme revenant à la vie, jeta des regards examinateur autours de lui. Lorsque il vit Thùr non loin de lui, il voulu lui demander quelque soin pour sa main qui, à présent, commençait à devenir très douloureuse mais aucun son ne sortait de sa bouche.

saleté d'effets secondaire!!* pensa William

Mais William n'eut pas vraiment le temps de s'en inquiéter plus que cela car le chef gobelin venait de se relever et essuyant un filet de sang sortant de sa bouche, il dégaina une courte dague avant de faire fasse à William. Celui-ci, quant à lui, prix le glaive qui lui avait précédemment entaillé la main et se mit en garde fasse au gobelin.

[amis MDJ: l'archet gobelin est-il mort? Si non que fait il est dans qu'elle état est-il vraiment? Et que fait le chef gobelin?? merci d'avance!]
[ Eliz : L'archer gobelin est mort, de ce fait, le chef gobelin est très en colère et t'attaque ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thùr
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 87
Age : 25
Age RP : 23 ans
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 14/05/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Doux réveille (ou pas)   Sam 28 Juin - 17:48

Post N°9
°°Thùr°°


Le placage de Thùr semblait avoir marché : le gobelin, surpris, avais laché son épée. Tout espoir sembla disparaitre quand celui-ci sortit une dague bien aiguisé d'un fourreau.
Contre toute attente, Liana apparut. d'un bond, elle s'interposa entre lui et la lame du gobelin. Ensuite tout s'enchaina très vite : Le gobelin mourut rapidement, sans émettre un son.
Thùr se retourna vers Liana.
Mais, il lui fallut un moment avant de la reconnaitre :
Son visage était défiguré par la haine, le gout du sang et une certaine peur d'elle même. Il ne pouvait deviner qu'à cet instant elle luttait contre elle même pour ne pas sombrer dans la folie.

-Liana ?
A ce moment, cette derniere ressemblait plus à un fauve qu'à une personne normale.
-Méfis toi de moi ! lui lança-t-elle en guise d'avertissement.
Elle semblait, à present, dans une sorte de transe.

-Roi des chasseur, viens à moi, je suis ton corps, deviens mon âme !
Petit à petit la métamorphose s'opéra. Sous le regard ébahi du prêtre, des griffes sortirent de ses doigts, ses dents laissèrent la place à des croc, elle n'avait plus de jambes, seulement des pattes. D'un geste vif elle planta ses griffes dans le corps du gobelins qui lui faisait face. Puis secoua nonchalamment ce dernier. Elle rappela à Thùr ces chats, que l'on apercevait souvent près des quais de Port-Pergas, quand ceux-ci jouaient pendant plusieurs minutes avec des rongeurs avant de les manger. A sa façon, Liana jouait avec la vie de la pauvre créature.
Thùr chercha William des yeux. Puis son regard revint soudain vers Liana. Le chef des gobelins se tenait juste derrière elle, s'apprêtant, visiblement à lui fracasser le crâne. Heureusement pour Liana, William d'un coup bien ajusté mit à terre le gobelin. Pendant que celui-ci se relevait péniblement, Thùr ramassa la dague que possédait son ancien adversaire. Après s'être concentré quelques secondes, il la lança, visant le dos du chef des gobelins, puis sans même regarder si son lancer avait réussi, le prêtre de Morken prit son bâton et se précipita au coté de William.



[HRP : MJ : Le lancer réussi-t-il ? Que fait le chef gobelin ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ (Elvilia)
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1181
Age : 25
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 20/06/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Doux réveille (ou pas)   Lun 30 Juin - 21:20

je vous rappelle que vous ete 3 lvl 0 contre 2 lvl 1 et 1 lvl 2

Il y a un effet superman dans votre combat ^^

desoler mais voici mon post:


Le chef gobelin arreta la dague en l'empoignant en plein vol et la renvoya directement sur Thùr. L'arme vint se planter dans son avant-bras. La peau verte sourit et s'avanca vers William.

Il le regarda quelques seconde et se rua sur lui, lui donannt de nombreux coups. L'homme ne pouvait rien faire contre la bete enragee et subissait ses assauts avec de plus en plus d'ampleur.

Liana intervint a temps en l'ambrochan d'un coup de lame. Mais elle blessa legerement mais suffisament par la meme occaion son amis a la jambe.

Les gobelins etaient mort mais il y avait 2 blesses...



Liana n#as pas etait blessee: honneur aux dames je veux dire ^^

_________________
"Deux choses sont infinies: l'univers et la bétise humaine; en ce qui concerne l'univers, je n'en ai pas acquis la certitude absolue. "

-Albert Einstein-

connecté sur le forum = connecté sur TS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liana Hamaria

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 31
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 18/05/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Doux réveille (ou pas)   Jeu 3 Juil - 15:21

Post N°10
°°Liana Hamaria°°

Elle luttait. Contre la douleur, qui voulait la persuader que des barres de fer chauffées à blanc s’enfonçait dans ses yeux, jusque dans son crane.
Contre la folie enfin, qui lui murmurait à l’oreilles des rêves de mort et de violence.
Elle se pris la tête entre les mains, tentant de forcer son âme et son esprit à s’apaiser.

Ce fut une odeur qui l’a ramena à elle. Du tissu. Une étoffe épaisse, simple. Elle s’accrocha a cela comme a une planche de salut, s’obligeant a penser a tous ce que cette simple odeur lui rappelait, pouvait signifier. Petit a petit, elle parvins à éloigner de son sub-conscient la rage, la haine et la colère qui voulait la contrôler.

Elle se redressa légèrement, les yeux papillonnants et douloureux. Elle vit Thùr devant elle, et se souvint. Le danger, les gobelins, la récompense… Tout lui revint en mémoire d’un coup, achevant de lui rendre sa santé mentale. Mais son corps était bien moins décidé a lui pardonner sa transformation. Chaque parcelle de son être la torturait. Elle lutta contre la nausée qui voulait la submerger et se redressa encore un peu. Elle se redressa enfin, prenant appui sur un de ses bras tremblant, l’autre lui tenant le ventre. Alors qu’elle se redressait sur un genou, elle vit Un éclair blanc passer au dessus de sa tête, suivi presque aussitôt d’un râle de douleur. Thùr venait de prendre le retour du couteau qu’il avait lui même lancé.

Liana devait bouger, s’obliger a bouger, sinon ses compagnons allaient se faire tuer. Elle se redressa en gémissant de douleur. En ce levant, sa main heurta un objet brillant. Son petit couteau. Il avait glissé lors de sa transformation. Elle l’attrapa maladroitement et le serrant dans sa paume a en faire pâlir ses phalanges, elle tituba vers le gobelin, occupé a tabasser William. Elle lui tomba quasiment dessus, et profita de sa surprise pour lui planter sa petite lame dans la gorge avec toute la force qui lui restait. Le gobelin la repoussa durement, et elle alla percuté un arbre, le dos en premier. Il tenta sans succès d’arrêter le flot de sang que sa gorge tranchée répandait sur le sol, puis il s’écroula dans un dernier gargouillis.

Liana elle, tentait vaillamment de se relever. Elle roula sur le ventre, et se redressa sur un coude, ses long cheveux lui retombant sur le visage, qu’elle avait incliné vers la sol, reprenant le souffle que le choc lui avait fait perdre.

Elle ne voulait pas croiser le regard de Thùr. Elle savait, elle pensait savoir, qu’elle y verrait la même lueur horrifiée qu’il y avait toujours dans les yeux de ceux qui assistait à son « changement ». Ils l’a haïssait alors, comme un monstre, un hybride improbable, une créature maudite. C’était pour cela qu’elle évitait tout contact. Elle se cachait. Des autres, mais surtout d’elle même.
Elle ne savait pas ce que William en avait vu. Mais Thùr ne tarderait pas à le lui raconter. Peut être la tuerait t’ils rapidement ? Peut être connaîtrait t’elle enfin la paix.
Elle ramena légèrement ses genou vers elle, voulant se lever. Mais chacun put voir son bras trembler sous la tension du muscle, mené au delà de l'épuisement. Dans les feuilles mortes, un minuscule diaman vint mourir. Une larme. Une seule. Elle s'abandonna. Son corps délicat s'éffondra sans bruit, les reliques de ses jupons de tule formant des vagues légères outour de ses jambes, sa chevelures couvrant une large surface autour et au dessus de sa tête, flaque pourpre et cuivre couvrant son visage.
Liana gisait sans connaissance, vaincue par la fatigue, la douleur et les émotions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thùr
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 87
Age : 25
Age RP : 23 ans
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 14/05/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Doux réveille (ou pas)   Mar 5 Aoû - 17:25

Post n°10
°°Thùr°°

Thùr reprit son bâton et se retourna, face à lui le chef gobelin. Sur son visage, un rictus sadique apparut. La dague que le prêtre de Morken avait lancer quelques instants auparavant revenait maintenant sur lui à une vitesse incroyable.
Son élan s'arrêta net. Une vive douleur au bras gauche lui fit remarquer la dague enfoncée dans son avant bras. Il serra les dents, mit un genou à terre. Et examina sa blessure : d'un coup sec il retira la lame, cette fois, il ne put s'empêcher de jurer. La plaie était superficielle malgré le fait qu'elle lui face atrocement mal, toutefois il faudrait traiter cela rapidement s'il ne voulait pas que cela s'infecte. Il déchira un bout de sa manche qui fit office de bandage et empêcha le sang de couler. Une fois cela fait, il regarda en direction de Liana et de William.
Le chef gobelin était apparemment mort. Mais leur victoire n'avait rien d'un triomphe. William s'approcha en boitant de Liana qui devait s'être évanouie. Thùr les rejoignit.

-Que s'est il passé ? demanda-t-il à William.
Celui-ci ne répondit pas, montrant simplement sa main et sa jambe. Le jeune prêtre comprit qu'il allait devoir utiliser le transfert d'énergie. Cette technique, apprise au monastère de Morken, lui permettait de soigner en quelques seconde des blessures qui aurait put mettre plusieurs semaine à se refermer.
Thùr ferma les yeux, il lui fallut attendre une douzaine de secondes pour les voir. C'est bon ! Elles sont là. "Elles" c'était l'énergie vitale contenu à l'intérieur de chaque corps. Elles apparaissait à Thùr sous forme de lumière, de petites flammes comparable à celles que l'on trouve en haut de bougies. Il voyait celles de son propre corps et celles de William, ces dernières était plus espacés au niveau de sa main et de sa jambe. Thùr se concentra et amena petit à petit, certaines flammes de son corps vers la main de William. L'énergie vitale se mélangea jusqu'à ce que la main de William reprenne un aspect "normal". Après cela Thùr dirigea une autre partie de son énergie vitale vers la jambe du géant. Cette fois l'affaire se révélait être plus complexe la zone à soigner était plus vaste et les flammes plus éparpillés. Pendant un moment, encore, l'énergie passa de Thùr à William, jusqu'à ce que Thùr se sente trop faible pour continuer.
L'énergie vitale du prêtre n'était pas infinie loin de là. Et un transfert trop intense aurait put le laisser dans un coma intense voir provoquer sa mort.
Le prêtre ouvrit les yeux, une vague de fatigue le percuta de plein fouet.
Ses jambe était lourdes, ses bras faibles, tout son corps implorait un repos. Mais avant cela, il devait savoir, il le fallait.
De son bras valide il secoua Liana Hamaria. Il ne pourrait rester qu'une vingtaine de minutes éveillé avant de succomber au sommeil. Il n'y avait pas une seconde à perdre.

-Liana ? Liana !
Pas de réponse.
-Liana ? ça va ?
En effet, pendant quelques minutes Liana s'était transformer en "ça", Thùr ne trouvait, pas d'autre mots.
-Qu'est que c'était ? répéta-t-il.


MJ : La blessure de William à la jambe s'est elle renfermé ? Complètement ? partiellement ?
Merci de votre réponse.

[S : La guérison est seulement partielle. La peau s'est reformée, mais pas la chair. Donc, sa jambe est encore fragile et il va avoir du mal à se déplacer pendant encore un long moment.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liana Hamaria

avatar

Nombre de messages : 38
Age : 31
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 18/05/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Doux réveille (ou pas)   Mer 6 Aoû - 14:01

Post N°11
°°Liana Hamaria°°

La jeune femme meurtrie fut arrachée de son néant salvateur par la main volontaire de Thùur. Ouvrant lentement les yeux, elle s’arracha a son lit de feuilles pour d’adosser lourdement a l’arbre derrière elle. Elle ne put retenir une grimace de douleur lorsque le bois rencontra son dos, déjà malmené. Elle reporta son attention sur Thùr.
Après tout elle lui devait bien quelques explications. Au pire, il la tuerait ! Elle pris néanmoins une inspiration, et s’assura que William était plus occupé a comté en grognant contre ses blessures qu’a écouter.


"Je suis maudite." Dit t’elle seulement.

La vérité, c’est qu’elle fesait partie d’une très ancienne famille. Jadis, une femme de cette famille avait sauvagement assassinée son époux pour épouser son amant. Elle déposa son corps près du territoire d’une troupe de lion, qui eurent tôt fait de réduire le corps du malheureux en pièces. Ils furent bien sur accusés du crime.
Mais malheureusement pour elle, son époux était le fils d’une déesse. Celle-ci lui lança un maléfice. A chaque génération, les filles de la famille seraient hantés par l’Esprit du Lion. Ce dernier lui prodiguera sa cruauté et sa férocité, restant toujours caché dans son âme.


Elle soupira, un air grave et malheureux sur son visage.

"Ce que tu a vu est la manifestation la plus violente et la plus dangereuse de l’Esprit du Lion. Pour venger les siens, injustement accusés de meurtre, il occupe une partie de mon âme, pour s’en emparer dès qu’il le peut."

Elle baissa la yeux vers ses mains, et sembla hésiter, elle si assurée. Toute sa vie elle avait fuit les humains, pour ne jamais risquer de trahir sa honte. Elle avait été chassée, tout bébé, elle le savait. Sa mère voyant sur elle le signe de la malédiction l’avait laissé près d’un village, ou elle avait été receuillit. Mais il ne fallut pas longtemps pour que l’on se rende compte que cette petite fille n’était pas comme les autres. Et quant la curiosité se transforma en terreur, elle fut chassée de là aussi.
Les gens ce fichaient pas mal que ce fut le résultat d’un malédiction dut à une archi-arrière grand mère ! Ce qu’il voyait c’était ce monstre assoiffé de sang qui dormait dans le corps d’un enfant.


Personne ne lui ayant fait jamais confiance, personne ne l’ayant jamais vu autrement que comme une maudite dangereuse et violente, elle était devenue froide, distante, méfiante. Et pourtant elle ne pouvait s’empêcher de vouloir penser qu’elle pourrait elle aussi vivre avec les autres.

Elle releva finalement la tête, un air de défi dans les prunelles.


"Ne te méprend pas. Je ne veux ni de ta pitié, ni de ta compassion. Fait ce qu’il te semble juste, prêtre. Les Dieux t’on enseigné à protéger tes semblables non ? "

Mais dans le fond de sa voie, dans la tréfonds de ce regard régnait un gouffre noir de désespoir sans limites.
Boulversée par cette révélation dangereuse pour elle, et pour la santé mentale de son compagnon, elle se leva et sans un regard en arrière courut dans la forêt, disparaissant rapidement.


[ Lien vers le nouveau RP : http://gloire-honneur.frbb.net/gue-de-port-pergas-f5/yveresse-doux-reveil-t3535.htm]


Dernière édition par Liana Hamaria le Ven 5 Sep - 14:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thùr
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 87
Age : 25
Age RP : 23 ans
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 14/05/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Doux réveille (ou pas)   Lun 1 Sep - 13:49

Post n°11
°°Thùr°°


Sous le regard encore attentifs de Thùr, Liana revint peu à peu à elle.
-Je suis maudite. annonça-t-elle comme s'il s'agissait d'une explication valable.
Le pretre la regarda d'un oeil sceptique. Cela lui paraissait peu crédible.
La suite de son lui parut encore moins vraisemblable. Une sombre histoire où le fils d'une déesse inconnue de tout Norgod meurt assassiné par sa femme, à la suite de ça une malédiction qui affecterais les descendantes de celle-ci...
La pauvre délirait. Pourtant, il ne voyait aucune explication rationnelle à cette métamorphose soudaine.
D'une voie triste la jeune femme demanda :

-Ne te méprend pas. Je ne veux ni de ta pitié, ni de ta compassion. Fait ce qu’il te semble juste, prêtre. Les Dieux t’ont enseigné à protéger tes semblables non ?
L'ancien voleur soupira. Il aurait voulu lui murmurer quelques paroles reconfortantes mais il ne trouva rien sur le moment. Il était fatigué, très fatigués et avaient de plus en plus de mal à se concentrer.
Il s'allongea sur le dos.

-Ne t'inquiète pas. furent ses dernières paroles de la journée.
Ses paupières se firent lourdes.
Il jeta un ultime regard sur sa droite Liana était toujours allongée au même endroit, tandis que William s'était éloigné en boitant, sans doute pour récupérer le armes et l'argent des gobelins.


MDJ : Que trouve William ?
[S : Il trouve une épée médiocre, une dague médiocre et environ 14 écus.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thùr
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 87
Age : 25
Age RP : 23 ans
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 14/05/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Doux réveille (ou pas)   Jeu 4 Sep - 21:56

Post n°12
°°Thùr°°

Thùr se réveilla lentement. Le soleil venait de se lever à nouveau, une nouvelle journée s'annonçait. Il se redressa. L'odeur des cadavres gobelins qui empestait aux alentour lui rappela aussitôt où il était.
A une dizaine de mètres de là, William triait les possessions des gobelins.

-Ta jambe ? demanda le jeune prêtre.
Le géant grommela quelques mots inintelligibles. Apparemment ça n'allait pas mieux.
L'ancien voleur voleur regarda autour d'eux.

-Mais...Où est Liana ?
William lui expliqua brièvement qu'elle était partie cette nuit. Partie ? Après tout ce qu'il s'était passé la veille cela ne l'étonna qu'assez peu. Il ne s'inquieta pas vraiment non plus, à cet instant precis, seul son estomac, vide, le préoccupait
-Quand est ce qu'on retourne voir le fermier ?
William pris l'or et les équipements des gobelins et chargea le tout sur son épaule.
-Maintenant. répondit-il.
Ils redescendirent le sentier, cette fois, ce n'était pas l'inquiétude d'une embuscade qui tenaillait mais la faim. Ainsi le soulagement fut immédiat, lorsque Thùr aperçu la modeste ferme du paysan qui leur avait demander de tuer les gobelins.
Le prêtre de Morken frappa à la porte.

-Messire ! appela-t-il.
Pas de réponse, Thùr frappa à nouveau à la porte.
Cette dernière s'ouvrit laissant place au vieux paysan, qui les dévisagea un instant avant de demander.

-Ahh. J'eschpere que ch'est un bonne nouvelle qu'y vys amène ichi !
William prit la parole :
-Tous les gobelins sont morts. fit il en montrant les possessions de ces derniers.
-Bé pour une bonne nouvelle...fit le paysan tandis qu'il retournait dans ce qui semblait être sa cuisine, il revint quelques instant plus tard, les bras chargés de nourriture.

Une trentaine de minutes plus tard, William et Thùr sortirent du domaine du paysan en possessions d'une quinzaine de pièces d'or, de fruits, de légumes, de pain (qu'ils mangèrent presque aussitôt), de viande, et surtout d'une écaille de dragon.
Après s'être partager ses derniers, les deux compagnons se serrèrent la main et se souhaitèrent bonne route.
Thùr n'était plus très loin de Port-Pergas.


Action suivante sur les routes

MDJ : Merci de me rajouter :
2 X dagues médiocres
6 X fruits
3 X légumes
2 X beaux morceaux de viande
20 or

Merci de rajouter à William McCaoimhín :
1 X épée mediocre
4 X fruits
4X saucisses
3 X legumes
1 X écaille de dragon
26 or

[S : Je rajoute tout ça ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Doux réveille (ou pas)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Doux réveille (ou pas)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» "La vidéo qui réveille^^"
» Cheveux doux et brillants
» Pour pourfendre une veille bedaine, et lui vider ses pleines gibernes. [PV]
» [Manoir Kuroichi] Ô lune, astre céleste, veille sur nous...[PV Murasaki Kuroichi & Rindo]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gloire et Honneur - Archive :: La version 1 :: Le vaste Monde de Gloire et Honneur :: Norgod :: La sombreforêt :: La Forêt-
Sauter vers: