Gloire et Honneur - Archive


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nouvelles fantastico-zarbi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dante
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 27
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 09/03/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Nouvelles fantastico-zarbi   Dim 16 Mar - 10:49

Alors, voyez vous, j'ai été MJ sur plusieurs JDR, dont plusieurs de ma création, j'adore donc créer des univers de jeu, et y faire se dérouler des histoire traitant de quelque chose ... Dans celle ci, c'est assez apparent, attention, elle n'est pas encore finie !
Allez, celui qui devine le thème de celle ce gagne un bonbon !


Prologue: le portier


Yggdrasil, le plus gros batiment de la ville, la plus grande ville de la seule île connue, perdue au milieu d'un océan sans limite. On a évalué la hauteur de l'Yggdrasil à trois kilomètres, répartis en étages de dix fois la taille d'un homme. La ville mesure plusieurs centaines de kilomètres de rayon, et l'île un bon demi-millier au point le moins large.
En tout, il y a cent milles habitants, on est plus trops nombreux, aprés l'ère du sang, parmis nous, 90 pour cents sont des humains, les dix milles restant appartiennent à l'une des familles, et on est tous con.

Les familles, de sacrés con dans une bande de con, à s'entretuer depuis sept sciècles sans avancer d'un pouce. Les golems, ressemblent un peu aux nains des anciens contes, ils aiment la forge et l'honneur forgé dans les combats, mais ils ont l'air aussi humain que vous ou moi et sont plus coriace qu'un char d'assaut. Les chasseur, pas vraiment une famille, plutôt une communauté, déjà que j'aime pas vraiment la religion ces gars là sont des fanatiques prêt à vous mettre au bucher pour avoir culbuter deux trois nonnes ... Expérience personnelle. Les tribaux sont assez classes et fréquentables, ils portent des dizaines de tatouages en forme d'arabesque partant de leur colonne vertebrale vers leurs extrémités, ils s'en servent pour balancer des décharges d'énergie, ils appellent ca des sort, j'appelle ca des tours de passe-passe. Enfin, les shaman, ils invoquent des esprits pour créer des marionettes d'os, de chair, de bois ou de pierre; en général ca sent mauvais et c'est plutôt malsain, mais un shaman compétent vaut son pesant d'or.

Et les vampires, les puissants parmis les puissants, les con d'entre les cons. Ils concentrent le sang de cinq famille: la maîtrise des ombres, celle des énergies, le lien avec la nature, la rage de sang et le pouvoir des shaman. Les maîtres du sang, hein ? Ils ont opprimés les autres familles et les humains pendant cinq cents ans, tuant, torturant, s'appropriant du pouvoir, du sang, et s'amourachant de pierres brillantes, de tenues gothiques ainsi que de chansons répétitive braillées lors d'orgie de bonbons aromatisés aux fruits ... Que voulez vous, le pouvoir va rarement avec le bon gout ...

Mais aujourd'hui, il est trop tard pour les vampires, les élus sont arrivés, des humains ont fondé une famille de plus. Ils n'ont pas vraiment de pouvoir, ils sont juste "doué", terriblement doué ... Armes blanches, armes à feu, combat à main nue, esquive, saut, tellement "doué", au point qu'ils peuvent affronter les plus puissants vampires.
C'est toujours ainsi qu'on lieu les révolutions, un nouveau facteur entre en jeu, un facteur que ni le peuple ni les tyrans n'attendaient, et les opposant détruisent le régime, le mettent à bas et tuent ses représentants en une nuit.
Cinq sang, les vampires pensaient pouvoir briser n'importe quelle famille ou même l'alliance de toutes celles ci ... les cons ... Ils ne voyaient que le sang, ils n'ont jamais vu que le sang, et ont oublié que cela allait être une guerre entre six génération d'aisance et un demi millénaire de haine et de ressentiment.

Tant qu'à faire, je suis Janus, le portier, le barman du Heaven, le seul bar qui est resté une terre neutre pendant l'ère puis la guerre du sang, je suis là depuis ... disons le début, c'est bien ca non ? le début ? Mais on y est encore et il faut bien pousser la voiture si on veut être débarassé de mémé ... vous pouvez pas comprendre ... Allez, je vous ouvre une porte, et vous la franchissez pour connaître leur histoire, notre histoire ...
Putain de con ...



Première porte : Partie 1, l'Alliance


Treize personnes sont rassemblés dans mon arrière boutique, ils m'ont demandé une salle, je n'ai pas refusé, pas si compliqué, finalement.
Des représentants de toutes les familles mineures, trois golems avec leurs dragons familiers, des colosses en armure de plate complète. Deux tribaux si puissants que la moquette roussit sous leurs pas ... Ils vont casquer un max les sagouins ... Quatres représentants des élus, les chefs de leurs sortes de clans. L'Archevèque Lancaster, le seul éclesiarque de haut rang parmis les chasseurs à avoir échappé aux vampires. Un zombi puant qui a abandonné un bras à l'entrée de la pièce, les shaman sont paranoïaques ces derniers temps, mais au point d'être représenté par ca ... Le pasteur, un hybride, proclamé comme chef de ses semblables, non pas que les sang mélé acceptent la moindre hiérarchie, mais le pasteur a énormément fait pour eux en un sciècle et peu l'oublieront. Enfin, je suis là, à écouter, à consigner l'histoire de ce monde de cons.

Les élus parlent depuis longtemps déjà, leur plan est prêt depuis un certain temps on dirait, les autres se contentent d'écouter. En gros, il s'agit de renverser la domination vampire ... Il n'y a pas d'idée plus simple vu que 99 pour cent de la population l'a eu à un moment ou à un autre, mais sa réalisation, c'est une autre paire de manches.
Déjà la fin du discour, les familles commencent à se disputer. Les golem veulent à tout prix conserver le patrimoine vampirique et ne leur oter que ce qui est nécessaire, par vengeance et pour diminuer leur nombre. Les chamans et Lancaster, au contraire sont partisans de l'anéantissement total des vampires, normal quand on sait qu'ils sont ceux qui ont le plus souffert de l'oppression.
Au bout d'une dizaine de minutes, les tribaux proposent quelque chose, une idée, moi même je ne peut m'empecher de la trouver bonne, satisfaisant tous les interêts divergents de la fragile alliance.

Le chef des golems plante sa hache aux pieds des élus, l'archevèque leur donne son cruxifix, une pièce magnifique qu'il porte d'ordinaire en pendentif. Le représentant des chaman hoche la tête alors que les tribaux échangent une partie de leurs tatouages avec les élus.
Le pasteur grogne un "Amen" agressif, l'alliance est scellée, nous somme au seuil d'une ère, et demain soir, le ciel sera rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 27
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 09/03/2008

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Nouvelles fantastico-zarbi   Dim 16 Mar - 10:52

Première Porte : Partie 2, Sanglante nuit



Le Collegium, le coeur de la puissance vampire, le lieu où les jeunes sont éduqué à mépriser les autres familles et entrainer à tuer leurs membres.
Une sorte d'immense cathédrale d'acier et de pierre, recouverte d'un émail blanc. La lumière de la lune se reflète sur ces mur qui en deviennent luisant. Le batiment prend la forme d'une croix, mais dans laquelle l'entrée se trouve au sommet.
A un de ses balcons, un groupe d'élu émerge des ombres, ils sont guidés par le pasteur, chacun porte une lame noire, fabriquées par les golems, il s'agit d'objets hors de prix auxquels aucun être n'as jamais survécu, mais chacune ne sert qu'une fois et brule avec se victime.
Le pasteur est un homme immense, à la peau pâle, il est vétu d'un pantalon noir, et d'une chemise blanche entrouverte, sa chevelure d'argent dénouée volette dans son dos, les six élus semblent sortis d'un vieux film de gangster présentant la mafia sicilienne.
Tous attendent leurs proies avec une tension perceptible, lorsqu'on doit faire tomber un régime séculaire, on a rarement envie de rater son coups.

Un groupe d'homme avance sur la facade, marchant sur sa surface verticale.
Ils portent pour la plupart des tenues de soie noire avec des rubans autour de leurs bras et de leurs épaules, un seul porte une tenue plus simple, une chemise grise et un pantalon brun clair, cet homme est remarquable par sa présence, il impose une noblesse considérable autour de lui face à la débauche de ses congénères. L'autre individu remarquable est le meneur du groupe, il porte une lourde armure de plaque, contrairement aux chevelures noire de celle de ses camarades il arbore une magnifique crinière argentée semblable en tout point à celle du pasteur. Cet être est le chef du gouvernement vampire, à chacun de ses pas, la peinture du Collegium se craquèle sous la pression de ses énergies vitales.

Il parle à ses suivants.
"Voyons, du calme mes amis, je doute en effet que les familles inférieures ne puissent nous affronter, cependant, cela pourrait être génant qu'ils se mettent aux attentats ... Nous allons donc faire quelques compromis, quelques gestes ..."
"Seigneur Machiavel, nous ne pouvons pas nous abaisser ainsi, nous ne pouvons pas paraître comme leurs égaux ..."dit un des vampires avant que le personnage, disons, classique, ne l'interrompe.
"Non, seigneur, nous devons au contraire faire davantage, les familles inférieures réclament justice, nous devons les apaiser ! Nous devons punir les récentes agressions !"
"Vous êtes prêt à punir un vampire pour avoir attaqué une catin de golem, Hemingway ? Vous êtes à ce point prêt à deshonorer votre sang ?"

Machiavel se retourna en hurlant, la roche se fissura sur dix mètres, des pans entiers d'émail chutèrent pour se fracasser au sol, une gargouille explosa en une multitude d'éclats non loin. Le maître des vampires semblait avoir gagner vingt centimètres et doublé de masse musculaire.
"Taisez vous ! J'AI DECIDE !" Sa voix se mua en un souffle rauque. "Oseriez vous contester ma volonté ... Oseriez vous remettre en cause ce que je représente ?"
Le vampire aurait certainement voulu continuer à hurler sur ses subordonnés, mais on ne lui en laissa pas le temps, un silhouette passa à toute allure, l'emportant vers le sol en hurlant alors que les autres vampire se faisaient massacrés par les lames des élus.

Au sol, Machiavel se releva, arrachant son plastron inutile devant le Pasteur.
"Toi ..."
"Bonjour ... Père ..."
Le vampire se rua sur son adversaire pour l'affronter à main nues, dans sa rage, il ne remarqua pas les changements dont le Pasteur était l'objet, ses yeux s'étaient fendus de pupilles rouges, sa peau avait pris l'aspect du cuir et ses cheveux s'étaient allongés. Le pasteur leva un fusil de chasse à canon scié, le sort, la technique, quel que soit le nom que vous lui attribuerez, le Pasteur utilisa quelque chose ce soir là, le Nightmare.

Il n'y eu pas vraiment de témoins, les vampires et les élus présents étant un rien trop occupé pour observer le coup le plus puissant jamais conçu.
Une zone de cinq mètres de diamètre, là où Machiavel se tenait, avait disparu, elle avait été emporté, arrachée à notre réalité. Les golems en renforceraient les barrières pour en empêcher l'extension, mais des centaines de personnes viennent chaque jour observer cette faille d'ombres crépitantes et essayer d'entendre le cri de rage du vampire qui s'y fait entendre parfois...

Il y a beaucoup de choses dans les ténèbres, et grâce au pasteur, il y en a maintenant encore un peu plus ...



Première Porte : Partie 3, Le Saccage du Collegium


Les sentinelles placées devant les portes du Collegium, d'immenses battants d'acier de sept mètres de large pour douze de haut, n'ont pas le temps de se secourir Machiavel et sa suite.
Voyez vous, l'un des sang des vampire leur donne un lien intime avec leur environnement, ainsi que la capacité à en percevoir une altération. Ils distinguent les flux de force qui passent en toute chose, s'en imprègnent et se diffusent. Durant la nuit de la chute de leur régime, la moitié des vampires virent du sang couler abondamment de leurs yeux, de leurs oreilles et de leurs narines sous le choc d'une altération des flux.
Une vague de haine, tellement de rage, qui arrivait de la terre elle même.

Les bouches d'égout situées dans un rayon de cinq cents mètres autour du collegium sautèrent; les chariots, les voitures, les camions, les murs des maisons, rien ne les arrêta. Des centaines de golem en surgissaient, accompagnés de leurs dragons familiers, qu'il s'agisse d'énorme monture rampante, galopante ou volante, de serpent enroulés autour de leurs bras ou même d'hybride entre le golem et son familier.
Prés d'une centaine de prêtre de Lancaster avait également entouré le bâtiment, amenant avec eux d'énorme croix stylisées, certaine atteignant la taille d'un homme, ils érigèrent une barrière sanctifié autour de l'endroit. Leurs pouvoirs s'attaquaient directement au sang des familles, et les vampires avaient accumulé plus de sang que quiconque.

A ce spectacle, les sentinelles entrèrent dans le bâtiment en s'efforçant de refermer la porte, ils aperçurent alors la colère d'Odin. Le seigneur des golem ne partait que rarement en guerre, car son dragon ne bougeait que difficilement sans raison, mais la vengeance faisait un motif plus que valable pour que la bête laisse son cavalier la mener au combat. La créature était immense, plus de seize tonnes de chair, d'écaille et de croc, des ailes membraneuses colossales, la créature volait au dessus des golems à une vitesse incroyable pour un tel monstre.
Le rugissement de Nidhog, car c'est le nom de cette charmante dame, brisa toutes les vitres des environ et fut repris par le demi-millier de golem et autant de dragon en pleine charge à cinquante mètres plus bas qu'elle. Je peut vous dire que plusieurs vampires en ont fait dans leur froc.

La porte acheva de se fermer alors que la dragonne se trouvait à trente pieds d'elle, elle cessa de battre des ailes, les rabattant sur ses flancs. Raidissant son cou massif, Nidhog servit de bélier géant, les portes furent propulsées hors de leurs gonds au passage du monstre dont les ailes emportèrent des pan entiers de maçonnerie. La monture fit encore quelques foulées sur le sol de la nef principale du Collegium avant de redécoller, saisissant au passage un élève entre ses mâchoires, deux gardes furent broyés sur son passage et un professeur de l'établissement et plusieurs gardes furent mit en pièce par un passage de la queue du dragon qui se terminait par un bouquet de lames en croissant savamment agencé à la manière d'une fleur d'ivoire.

Alors qu'elle s'envolait, Nidhog lâcha une déjection, attention, les résidu que laissent les dragons font partis de leurs armes. Il s'agit de bloc solide et très dense qui explosent au contact d'une flamme, celle du vénérable reptile mesurant un mètre de large, on imagine le résultat sur un humanoïde ...

Une horde de golems hurlant entra par les vestiges de la porte. Les premiers vampires sur leur chemin furent littéralement mis en pièce, aucun d'eux n'aurait eu à craindre un combat en duel face à un golem, mais ces derniers arrivaient en bande de plusieurs dizaines.
Un groupe d'élève se retrouva dépecé par un essaim de dragons volants, un groupe de soldat d'élite tenta de repousser la vague à l'arme à feu avant d'être carbonisé par une gerbe de feu vomie par Nidhog.
Un professeur éventra un chevalier golem de sa lame avant de l'envoyer au sol d'un coups de poing, il tenta de déployer une paire d'aile pour aller affronter Odin, mais il s'effondra lamentablement sur le sol, le golem l'avait attrapé par la cheville alors que son ventre se refermait.
"Finis toujours ce que tu a commencé, le vampire !"
La hache du golem s'abattit, et encore, et encore ...

Après une dizaine de minutes de combat acharné, les derniers vampires avaient été acculé à une gigantesque croix noire accrochée à l'envers sur le mur le plus éloigné du Collegium, leurs assaillants leur opposant un mur de chair, d'écaille et d'acier
L'un des élèves, une jeune fille, s'avança, et brandit sa lame en réclamant un duel avec le meilleur des golems, des larmes de rage perlant sur ses joues blanches.
Ce fut Odin en personne qui lui répondit du haut de son dragon
"Un duel ? Un combat honorable ? Il me semble que vous n'avez pas compris ce qui se passe ... Nous ne venons pas nous battre, nous ne venons pas frapper le Collegium, nous ne venons pas pour la gloire ou la richesse. Notre but n'est pas d'engager un combat contre les vampires. Les familles ne sont pas venues pour vous apprendre l'humilité. Notre mission est le massacre, nous venons tuer chaque vampire, qu'il soit femme ou homme, jeune ou vieux, civil ou guerrier. Nous venons pour un pogrom, nous venons bruler tout ce que vous avez crée et tout ce qui peut constituer quelque chose d'important pour vous, vos famille sont en ce moment massacrées dans leur sommeil. Votre art va être immolé avec vos archives, nous ferons tout disparaître pour pouvoir recommencer. Mais vous ne le verrez pas, car vous serez les premiers, en tant que symboles de l'avenir et de l'hégémonie de votre peuple ..."
"Dans ce cas, venez, monstres !" La fille pleurait ouvertement à présent, des larmes noircies par son maquillage.
"Monstre ? MONSTRE ? C'est nous les monstres ? Sarah, violée et tuée par cinq vampires. Khand, assassiné par son employeur. Fermat, battu àmort par sept collegien. Ma propre soeur a été séquestrée et torturée par des vampires, elle n'a plus jamais marché ! Vous ne faites que récolter ce que vous avez semé ..."
La jeune vampire recula d'un pas.

"Brule les ma grande, qu'il n'en reste rien ..."
Et l'intérieur du Collegium fut emplit d'une chaude lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nouvelles fantastico-zarbi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des nouvelles de Fuveau !
» Nouvelles d'Haiti; ce que les journalistes ne disent pas !
» Haiti : Michel Frost craint de nouvelles émeutes de la Faim
» [Campagne] Nouvelles règles de campagne ''maison''
» Les nouvelles de Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gloire et Honneur - Archive :: Corbeille :: Textes-
Sauter vers: