Gloire et Honneur - Archive


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Idraya - PNJ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MDJ (Brisecous)
Maitre du Jeu
avatar

Nombre de messages : 5118
Age : 39
Age RP : 22 ans
Fiche perso : Pas de fiche
Date d'inscription : 25/02/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Idraya - PNJ   Sam 2 Fév - 17:23

Nom : Thilamène
Prénom : Idraya
Age : 39 ans
Race : Humaine
Métier : Maire et Grand Mage de Hautesylve
Savoir-faire : Enchanteur

Caractéristiques physiques : Idraya était une humaine dans la force de l’âge, mais cela ne se voit pas forcément, ayant l’air toujours jeune. Elle possède une beauté ne laissant pas indifférent les personnes qui posent leur regard sur elle, qu’elles soient de sexes féminin ou masculin. Son visage forme un ovale parfait, ses yeux perçants bleus attestant d’un regard profond. Elle possède une chevelure raide, très rousse, qui descend jusqu'au milieu de son dos. D'une corpulence plutôt moyenne, Idraya compense son manque de force physique, par une grande endurance, en particulier mentale. Elle n'est ni grande, ni petite, et mesure donc presque un mètre soixante-dix.

Caractéristiques mentales : Idraya possède une volonté hors du commun, il est donc très difficile de la faire ployer. Elle n’en est pas forcément butée, mais il peut se révéler ardu de la faire changer d’avis. Elle est considérée comme une personne juste étant jugeant les personnes d’une manière impartiale. Mais cela ne s’applique pas aux sujets concernant sa fille Anhiya, dans ces cas-là elle peut prendre des décisions complètement irréfléchies. C’est une personne que l’on peut qualifier de froide, voire glaciale, lorsqu’on ne la connaît pas, elle peut se lier facilement d’amitié avec les personnes qu’elle juge digne de confiance. Malheureusement, elle est extrêmement méfiante, surtout à cause d’Agramand, et ne confie donc pas facilement sa confiance. Sinon, elle a une passion étrange concernant les plantes, lorsqu’elle veut décompresser ou se calmer, elle passe quelque temps dans un jardin situé au cœur de la Mairie à choyer ces plants chéris.

Vêtements : Elle porte souvent une excellente robe en soie mêlant le blanc et le bleu ciel, sinon elle en possède une autre présentant une multitude de variation de verts. Ses mains graciles sont protégés par des gants assortis à sa robe et étant composés de la même matière. Elle porte également de légères bottines faites à partir de fil d'araignées de la Sombreforêt, réputé pour sa grande solidité et légèreté. Sur son front trône enfin un diadème d'argent et d’or, serti en son centre par un saphir, coordonné à ces yeux magnifiques, d'une taille appréciable.

Etat d'esprit : Idraya est d'une nature réjouie et peu encline à la colère. Cependant, en ces temps troublés par Le Nécromancien, son humeur s’est quelque peu assombrie, mais la disparition de sa fille, enfin son enlèvement, l’ont plongée dans une rage telle que personne n’a pu l’approcher pendant trois jours.

Histoire :

Il y a trente-neuf années dans la grande cité sylvestre Hautesylve, une femme inconnue donna naissance à une fille qu’elle prénomma Idraya. La petite fille grandit normalement en expérimentant les peines et les joies que les enfants doivent subir. Son père lui transmit sa passion pour la flore. Il s’agissait d’une fillette ouverte et rayonnant d’une joie de vivre impressionnante qui adorait jouer avec ces camarades du même âge qu’elle.

Alors qu’elle n’avait que onze ans, elle dût se séparer de ces parents qui jugèrent, pour son bien, qu’elle devait recevoir une bonne éducation si elle voulait avoir une bonne situation plus tard. Ils la confièrent à son oncle qui était membre du conseil municipale de Hautesylve. De vêtements plutôt pauvres, elle passa à de belles toilettes, ce qui eut pour effet de limiter l’impact de la séparation avec ces parents. Son oncle lui fit découvrir les joies de posséder un tant soit peu de pouvoir et de richesses.

Mais, elle s’aperçut des inconvénients que cela peut apporter, lorsqu’elle entra dans sa treizième année. Cela se passa quand son oncle fut victime d’une tentative de meurtre, il en ressortit en vie, mais il avait perdu une partie de sa mobilité à cause de l’empoisonnement. Il ne pourrait plus jamais se mettre sur ses jambes. Ne pouvant plus prendre part à la gestion d’Hautesylve, il décida de faire en sorte qu’Idraya puisse le faire à sa place. Il lui apprit tout ce qu’il connaissait, les lois qui existaient, la politique en générale, et un domaine où il avait quelques lacunes, les manières de repérer les personnes voulant attenter à sa vie.

Après trois années supplémentaires passées en compagnie de son oncle, elle avait appris la majeure partie de son savoir. Son temps libre, elle le passait soit en profitant de la bibliothèque de son oncle, soit en flânant dans les rues boisées du quartier réservé aux habitations. Dans ces moments-là, elle en profitait pour rendre visite à ces parents mais le temps qui les séparaient augmentait progressivement. La dernière fois qu’elle les vit vivants, elle avait seize ans.

En suivant les conseils de son oncle et son apprentissage, elle décida de participer à la grandeur de Hautesylve, et donc de faire partie du conseil de la ville. Mais, cette tâche se révéla plus ardue qu’elle ne le supposait. Les tensions qui régnaient au sein de ce conseil étaient impressionnantes, telles que deux partis opposés s’étaient formés. Elle avait le choix d’appartenir à l’un d’entre eux, mais elle fit celui qui était semble-t-il le plus difficile. Elle se présenta avec le soutien de son oncle en tant que membre à part entière, il avait décidé de ne pas participer à la guerre qui se livrait dans ce conseil.

C’est ainsi qu’en cinq ans, elle arriva avec sa fougue, sa ténacité, sa force de caractère, ainsi que du temps, elle réussit à prendre le contrôle petit à petit du conseil. Elle se fit élire Maire de Hautesylve à vingt-et-un ans.

C’est à cette âge là qu’elle rencontra l’homme qui deviendra le père de sa fille unique Anhiya. N’étant pas coutumière de ce genre de relations, elle tomba amoureuse d’un barde très bel homme, Jyull, qui la quitta peu de temps après l’avoir mise enceinte. Elle donna donc naissance à Anhiya à l’âge de vingt-deux ans. Elle confia l’éducation de sa fille à son oncle qui avait quasiment un pied dans la tombe, pour se consacrer aux affaires de la ville.

Pendant la période qui suivit, elle essaya de contrer Agramand, en créant un camp d’entraînement pour former des commandos de magiciens. Il s’agit d’un camp dans lequel on formait les personnes ayant des affinités avec la magie à combattre efficacement l’ennemi de Hautesylve, le nécromancien Agramand. Pendant, cette période, elle augmenta ces pouvoirs à une vitesse phénoménale.

L'histoire continuait, avec ses hauts et ses bas. Ce fut le cas jusqu'à ce que la guerre avec les morts ne reprennent. Aujourd'hui, Idraya est déterminée à lâcher tous ces pouvoirs sur les morts-vivants pour protéger son peuple et Hautesylve, alors qu'un mystérieux étranger a enlevé sa fille.


Objets : Bännorill, surnommé le fléau des sans vie. Cet ancien artefact est un bâton d'une grande puissance magique. Il est surmonté d'un diamant et taillé dans un ivoire d'une pureté incroyable. Il permet à Idraya de concentrer ces pouvoirs plus facilement tout en diminuant les effets néfastes que la magie peut avoir sur elle.

Techniques :

- Fureur forestière : Elle peut changer un arbre en féroce défenseur des êtres vivants. Cette technique est une technique rare et subtil qui ne peut être utilisée que peu et avec parcimonie, les esprits de la forêt étant réticents à se battre, même pour Idraya.

- Oracle : Elle peut en concentrant son pouvoir sur une surface plane et réfléchissante, invoqué l’image d’une personne qu’elle connaît. Elle peut ainsi déterminer sa position et ce qui l’entoure. Mais, l’eau est une barrière que son pouvoir ne peut franchir.

- Givre mordant : Lorsqu'elle libère le pouvoir de son bâton, l'Archimage transforme toute l’eau contenue dans une sphère de dix mètres de diamètre en glace. La température à l’intérieur de cette sphère est très faible.

- Larmes de l’onde : En traçant des runes dans les airs, elle peut invoquer un nuage d’orage d’un diamètre d’un kilomètre. Dans la zone du nuage, il ne met à pleuvoir violemment. Idraya peut aussi contrôler la trajectoire des éclairs qui font leur apparition de temps en temps.

- Régénération : Pour avoir une formation complète dans le monde magique, il faut être capable de soigner. Même si ce n'est pas son domaine de prédilection, Idraya, fort de sa puissance, peut soigner des blessures moyennes voire graves. En aucun cas elle ne peut faire repousser un membre coupé ou même ramener à la vie une personne décédée...

- Sacrement divin : En se concentrant, Idraya peut canaliser et focaliser l’énergie sacrée contenue dans l’air. Puis, elle peut la relâcher sous la forme d’un cône de cinq mètres de long et d’un mètre de diamètre. Cela a l’efficacité de l’eau bénite mais poussée à son paroxysme. Aucun mort-vivant ne peut y résister, sauf les plus puissants.

_________________
G&H is good
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gloire-honneur.frbb.net
 
Idraya - PNJ
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gloire et Honneur - Archive :: La version 1 :: En apprendre plus sur G&H :: Bibliothèque de Gloire et Honneur :: Bestiaire / Personnages Illustres-
Sauter vers: