Gloire et Honneur - Archive


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Glorac] Quelques feuilles de Larme de Poète... (récit fini)

Aller en bas 
AuteurMessage
Glorac
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 1076
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 18/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: [Glorac] Quelques feuilles de Larme de Poète... (récit fini)   Mar 27 Mar - 12:36

[Postn° 30]
<Glorac>


[Action précédente dans "Port-Pergas", "La taverne" ("Le repos du guerrier")]


Le barde sortit tard de la taverne. Il partit en direction du quartier des marchands, comptant voir ses "confrères". Il trouva l'un d'entre eux dans la ruelle sombre qui lui servait de demeure.
- Salut l'Artiste, comment va ?
- 'lut l'Fol, comme d'hab' et toi ?
- Ma foi, ça va. Dis moi, y'a beaucoup de paons en ce moment dans l'coin ?
- Ben, à part l'autre que t'as ridiculisé, y'a pas trop d'passage.
- Bien, bien. J'compte sur toute la troupe pour les plumer, en public.
- T'sais qu'tu peux compter sur nous.

Les deux ménestrels se regardèrent, souriants. La profession serait protégée, du moins pour un temps. On chantait mieux le ventre plein, Glorac leur avait permis d'assez se remplir les poches pour tenir quelques semaines.

- 'faut renouv'ler les textes, l'Fol. R'trouver l'inspiration.
- Plantes ?
- Ca s'impose.

A nouveau sérieux, les deux hommes semblaient perdus dans leurs pensées. "L'Artiste" sortit une pipe de sa poche, et la bourra avec des feuiles aux reflets bleutés, la Larme du Poète, plante qui, selon la tradition, donnerait inspiration et visions. Il l'alluma, inspira une grande bouffée, puis la tendit à Glorac en partant en arrière. Le Fol fit de même. Mais, au lieu des habituels rêves, il eut une toute autre vision.

Il se vit, là, pris de spasmes au milieu d'une ruelle sombre, à coté d'un type plutot mince en complète léthargie.
Puis, dans une taverne, incitant à la fête, dansant avec les clients.
Puis, sur une place bondée, à ridiculiser publiquement un "poète".
Puis, au bord d'une route, aidant un demi-nain et un colosse à bruler des corps.
Il remontait dans ses souvenirs, il le comprit assez vite.
Il passait sur toutes les étapes de sa vie, observateur neutre, juge de ses actes. Et apprenant par là même ce qu'il était.
Il se vit adolescent, recevant son premier baton, jonglant et chantant.
Il se vit gamin, à dix ans, famélique et assis à écouter les légendes contées par un viel homme, dépenaillé. C'était celui, presque mythique, qui était nommé par ses comparses "le Sage". Conteur émérite, barde réel gardien des histoires d'antan, à l'origine de bien des fêtes et des chansons de voyage.
Il se vit tout gosse, à cinq ans, courrir entre les jambes des passants, cueillant leurs bourses au passage.
Il vit... Une ruelle. Non plus obscure, mais noire d'encre. La vision se précisa. Une catin et un marin, en pleine étreinte, alors que la tempête se déchainait sur le port. La femme était belle, l'homme avait une carrure de docker. Une mini-tornade les survola, puis les engloutit. Les deux amants, aux relations tarifées, se retrouvèrent assomés en pleine rue. Quelques minutes plus tard, ils se relèvent, le regard dans le vague. La tornade avait disparu, comme absorbée par eux. Chancellants, ils partirent chacun de leur coté. Quelques mois plus tard, la prostituée acouchait, et confiait son enfant à sa maquerelle. Glorac était né.
Mais la vison ne s'arratait pas là. Il vit Dynn, légendaire amant et duelliste, passionné et mort d'amour. Conçu lors d'un incendie. Il vit Ghün, mythique général nain et combattant à la hache redouté. Conçu au coeur des montagnes sur une couche de pierre. Il remonta ainsi le temps, de héros de conte ou de légende en figure emblèmatique et mythique. Jusqu'à Xün, le plus célèbre. Premier mage, né des millénaires plus tot. Conçu après l'explosion d'un volcan, qui n'avait relaché ni cendres ni lave, mais une étrange fumée multicolore. La Magie à l'état pur.


Le barde ouvrit brusquement les yeux. La première chose qu'il vit fut le visage de l'Artiste, inquiet.
- Glorac ! enfin tu te réveilles ! Ca fait une journée que tu rêves. Tu étais pris de spasmes, puis ça s'est calmé, et tu ne bougeais plus ! Et...
L'autre était visiblement paniqué. Le trouvère se redressa, la tête entre les mains.
- Du calme, mon ami. J'ai... rêvé, d'un rêve différent de l'Inspiration. Que sais tu des Elémentaires ?
- Hein ? Ces héros dont on raconte qu'ils sont nés d'un élément ? Tu as donc oublié les vieilles légendes ?
- Non, mon ami, non... Je dois comprendre certaines choses. Je dois chercher des explications.
- Glorac, t'es bizarre... Depuis quand le Fol doit il faire quelque chose ? Qu'est ce qu'il t'arrive bon sang ?
- J'en sais rien... T'inquiète pas, j'changerai pas comme ça du jour au lendemain... J'dois y aller, l'Artiste. Faites en sorte, toi et les autres, de survivre face aux... "poètes". J'te fais confiance, tu restes le meilleur compositeur de chansons que c'monde ait connu.

Le barde se leva, serra la main de son acolyte, et prit la direction de la taverne. Il n'avait que trop fait attendre ses compagnons, et il trouverait sans doute ses réponses au fil du temps et des voyages. Du moins, l'espérait-il...



(HRP : désolé de ne pas laisser d'ouverture aux MJ, mais ceci est un tournant important de l'histoire et du rp de mon perso Wink )


[Action suivante dans "Port-Pergas", "La taverne" ("Agrath arrive en ville")]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Glorac] Quelques feuilles de Larme de Poète... (récit fini)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelques feuilles mortes et brisées [LIBRE]
» feuilles de brick
» 510 millions de dollars pour reconstruire Carrefour-Feuilles
» Larme pourpre - Assassin
» Maudramme de Métromanie, le Poète-Bretteur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gloire et Honneur - Archive :: La version 1 :: Le vaste Monde de Gloire et Honneur :: Norgod :: Port-Pergas :: Les Quartiers Marchands-
Sauter vers: