Gloire et Honneur - Archive


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Une idée ... Lumineuse ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Agrath trak'Nard
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 282
Age : 43
Age RP : 29 ans
Fiche perso : Cliquer
Date d'inscription : 26/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Une idée ... Lumineuse ?   Sam 24 Nov - 3:26

Agrath TRak'NArd
Post N° 104

Lien précédent : La Citadelle : discussion avec Droxis


Le jour s'était levé après la nuit mouvementée, mais Agrath était d'une humeur noire. Il avait été vexé par la radinerie sans limites de Droxis, et il était énervé, autant par le fait que le manque d'argent allait contrarier ses projets, que par l'impossibilité dans laquelle il se trouvait, de rembourser l'aubergiste, malgré la parole donnée.

Il retrouva ses hommes d'arme non loin de la citadelle, et ceux-ci se gardèrent bien de lui parler, au vu de l'air maussade qu'il affichait. C'est alors, qu'il eut une idée lumineuse. IL se retourna, manquant se prendre Nissias de plein fouet, puis courut comme un dément, jusqu'à retrouver l'aubergiste au coin de la rue...

Quoi ? Qu'est-ce que vous me voulez encore ? dit l'aubergiste tandis qu'un Agrath essoufflé et rouge lui répondait :

Il hhh a ptêt' hhhh mo hhh qu' hhh réc' hhhh l'ar hhhh gent hhh vot' hhhh berg'

Hein ? quoi ?

Agrath, reprenant sa respiration :

Je disais, y'a ptêt' un moyen qu'vous récupériez un' partie d'vot' argent peru, voir' la totalité. Il vous manqu' 350 écus ? V'nez donc avec moi. Nous allons essayer quelqu' chos'.

Tirant un aubergiste complètement ahuri et perdu, il mena tout ce beau monde devant la place du marché, bondée à cette heure de la journée ; avec les récentes péripéties, tout le monde s'était réuni et les ragots allaient bon train...

Tandis qu'Agrath fendait la foule, un murmure se fit entendre, tandis qu'Agrath percevait des : "regardez, c'est Agrath", ou encore "Je croyais qu'il était beaucoup plus grand". Agrath sourit : la rumeur avait dépassé ses espoirs.

Il avisa une caisse posée contre un mur, la tira, la plaça au milieu de la place, tandis qu'autour une foule curieuse s'amassait peu à peu...

L'ingénieur se jucha sur la caisse, entouré d'Elgor, Nissias et Aldus, dont les armes étincelantes ajoutaient à la majesté de la scène (nonobstant la caisse à moitié pourrie sur laquelle commençait à jesticuler Agrath)

Citoyens de Port-Pergas ! Au début d'la nuit dernièr', vous avez échappé à la plus terribl' malédiction qui soit !

(le silence se fit, les murmures allant bon train ; il avait retenu leur attention, les Pergasiens étaient curieux et aimaient les discours)

Cette nuit, la plus terribl' créatur' qui soit, est entrée dans notr' belle ville ! Un être farouch', sans pitié, un assassin impitoyabl' ! Ce monstr', aurait pu venir chez vous, dans votr' foyer, massacrer vos enfants ! Ce monstr', c'était... UN LYCAN !

des murmures et des cris se firent entendre ; ceux qui n'osaient y croire se rendaient désormais à l'évidence...

Il aurait pu venir chez vous, dans vos foyers ! Mais heureus'ment pour vous, cet horribl' créatur', a pénétré dans l'auberg'. Moi et mes amis, étions dans cette auberg'. Nous avons vu ariver la bêt', un monstre de 3 mètr' de haut, le poil noir et hérissé, la bav' lui dégoulinant de crocs d'un taill' des épées d'la gard' pergasiennes ! Son oeil luisait, empli de rag' pour tout êtr' humain, et il poussa alors un hurl'ment à vous percer les tympans et vou g'ler d'peur, avant de .... SE JETER SUR MOI !

Le public tressaillit, empli par le récit et enchanté par ce divertissement improvisé...

C'est alors, que j'tirai ma hach', et d'un coup violent, repoussais le démon de l'enfer qu'javais en face d'moi. Je m'battais alors contre lui, aidé d'mes fidèl' camarad', luttant pour sauver les clients d'l'auberg' contre les terribl' griff' de ce monstr' répugnant. Je poursuivis la bêt' au premier étag' où je parvins à sauver un' jeun' pucell' d'une fin bien misérabl'. Mais la bêt' était d'une forc' terribl', et malgré mes coups puissants, elle parait avec ses griffes grandes comm' des couteaux, et vint un mment où j'craignis pour ma vie ! J'fus alors obligé, par désespoir, à sortir une bomb', car la bêt', passant sur mon cadavr' serait entrée dans VOS chaumières et aurait tué VOS enfants (nouveaux tressaillements dans le public) ! suite à cela, j'parvenais à sauter et sauver ma vie, mais la bêt' réussit, malgré les profond' blessur' occasionnées, à s'enfuir également. J'arrivai alors just' à temps, pour sauver un d'mes camarad', qui luttait farouch'ment mais vain'ment contr' le monstr', et j'réussis, à terrasser la bêt', au péril de ma vie, sauvant ainsi un' enfant qu'la mort avait raté de peu !

Un tonnerre d'applaudissements se fit dans le public. Malgré son défaut de prononciation, Agrath était un bon conteur, et le public aimait les héros et encore plus le divertissement, surtout quand l'histoire était aussi joliment racontée...

Citoyens Pergasiens ! Je viens à vous, car des victim' sont déplorer dans cett' évèn'ment. Le pir' a été évité, et vous pouvez r'mercier le ciel (Agrath voulait leur faire comprendre : ME remercier) d'êtr' toujours en vie. Mais un homm', un homm' a payé pour que VOUS vous puissiez vivr' paisiblement. Cet homm' qu'vous avez d'vant vous, a donné sa vie, toute sa vie, les investissements de quarant' années de dur's économies, afin qu'vous puissiez en ce milieu de matinée, regarder vos enfants gambader comm' si la mort n'les avait jamais frôlés. Cet homm' a payé un lourd tribut. PLus d'toit, plus d'boulot, il a tout perdu.

Il serait injust', qu'un homm' d'un' grand' bravour', qui m'a aidé comm' il pouvait, autant que le lui permettaient ses faibl' membres rongés par l'arthrit', contre ce terribl' chien de l'enfer, il serait injust' que vous laissiez cet homm' seul, sans plus rien, dans une vill' aussi grand' et superb' que Port-Pergas !

Un tonnerre de hurlements, d'acclamations, fusa, glorifia le brave aubergiste, qui n'en revenait pas d'être considéré ainsi comme un héros, lui qui n'avait jamais été qu'un modeste et inconnu serveur de pintes...

Citoyens ! Je m'en r'mets à vot' bon coeur ! Aidons maint'nant cet homm', qui a sauvé vos enfants en s'interposant au bon moment entr' la sortie et la bêt', la f'sant se dévier vers moi avec la suit' qu'vous connaissez, aidez cet homm', qui a sacrifié son auberg' pour vous, aidez cet homm' à reconstruire, en dix fois plus beau, l'bâtiment d'ses rêv', l'bâtiment qu'il mérit', afin qu'vous puissiez longtemps encor' venir boir' des verr' chez lui et vous fair' conter comment il devint un héros !

Un tonnerre de hourras jaillit de la foule... Le moment de vérité était enfin arrivé. Agrath fit signe à Elgor et Aldus, qui se dirigèrent entre les hommes et femmes l'un avec son casque, l'autre avec son chapeau. Quelques pièces commencèrent à tomber, mais d'autres allaient-elles suivre ?

[HRP : merci, en fonction de mon speech et de mon statut de héros, de me dire combien Elgor et Aldus récoltent, ou quoi que ce soit d'autre de changé suite au discours d'Agrath]
[S : Vous obtenez de la part de la foule, très exactement 113 pièces d'or ainsi que la promesse que tous les hommes présents aideront l'aubergiste à reconstruire son établissement que ce soit en temps que main d'oeuvre ou en amenant les matériaux nécessaires.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khelvarn Sombre-Nuit
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 153
Age : 28
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 17/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Une idée ... Lumineuse ?   Sam 24 Nov - 15:49

Post précédent dans le quartier marchand "Le frère de Zvall"

Poste n°28
<Khelvarn Sombre-Nuit>



....Tout semblait marcher au ralenti, tout comme le coeur de Khelvarn dans sa poitrine, le couteau que tenait le gobelin s'envola et retomba dans un bruit de metal sur le sol de la maison et Fellog poussa alors un hurlement horrible...

_AAAAAAAAAAAAAAAAAA L'AIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIDE !!!!

Le gobelin appeuré se jeta contre la porte et la tira violemment vers lui en continuant de crier. Jusqu'a maintenant les rideaux cachaient leur presence mais maintenant une porte ouverte se trouvait entre eux et une foule de gens...

Il ne s'agissait pas d'une rue mais a prioris d'une grande place et pas mal de monde semblait applaudirent quelques chose que Khelvarn ne voyait pas, par contre beaucoup d'autre personne regardant en direction du gobelin terrifié...


Zvall cria alors, sa voix couverte en partie par les cris de son frère qui se ruait dehors...
_Khelvarn cache toi je le suit !!

Et il courut dehors lui aussi, claquant la porte derriere lui...

Le garçon resta la désemparé, dehors il entendait les cris de Fellog qui horlait :
_AIDEZ MOI IL EST LA IL VEUT ME TUER ! KHELVARN SOM...SOMBRE-NUIT !!

_Calme toi l'ami ! Qu'est ce que tu raconte ??

La voix d'un garde retentit aux oreilles de Khelvarn...

Zvall pendant ce temps gemissait a leurs coté :

_C'est rien C'mon frere qu'delire, l'a pas pris sa p'tion pour les nerfs !

_Quoi ? Fellog c'est vrai ?? tu ne m'en a jamais parler !


_MAIS C'EST PARCE QUE C'EST PAS VRAI ! MON FRERE EST UN TRAITRE !! IL L'A EMMENE AVEC LUI ! IL ETAIT LA JE LE JURE !!


Le demi elfe noir repris ses esprits et se rua dans la cave, les voix ne parvenait plus jusqu'a lui maintenant...
Mais qu'est ce qui lui avait pris de venir ici ??
Son coeurs battait a tout rompre et il se se dirigea vers la fenetre par laquelle il était rentré durant la nuit, quelques metres le separait de l'ouverture donnant sur une ruelle de l'autre coté du batiment par rapport a la grande place....


[M'enlever un Couteau de lancer]
[Quelle est la reaction des gardes a l'appel de Fellog, qu'ils connaissent puisqu'il habite la depuis longtemps tandi que son frere tente de couvrir Khelvarn ?]
J'ai fait mon RP ici puisque les gobelins (Zvall et Fellog) debarquent en plein sur la place ou Agrath fait son discours, de l'autre coté de la population par rapport a lui et ses compagnons...

[S : Fait. Les gardes ne font rien car ils sont captivés par le discours d'Agrath.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agrath trak'Nard
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 282
Age : 43
Age RP : 29 ans
Fiche perso : Cliquer
Date d'inscription : 26/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Une idée ... Lumineuse ?   Sam 24 Nov - 17:11

Agrath TRak'NArd
Post N° 105

Agrath regarda l'aubergiste, et lui tendit ls 113 écus qu'il avait récoltés...

Voila, avec ça, vous d'vriiez vous en sortir. D' plus les gens viendront vous donner un coup d'main pour r'taper votr' auberg', et vous apporter quelqu' matériaux, ça vous f'ra la main d'oeuvr' en moins, avec ça et les 213 pièc' d'or que j'vous ai fournies, vous d'vriiez vous en sortir.

Agrath laissa la l'aubergiste ; il avait fait tout son possible pour respecter sa promesse, et désormais il pensait que l'aubergiste serait à même de rebâtir son commerce, même s'il devrait probablement en être un peu de sa poche.

A ce moment, il vit une agitation particulière se créer près de la place, tandis que les curieux s'éloignaient peu à peu de lui pour aller voir un second spectacle. Mais cela n'intéressait pas Agrath ; il avait des courses à faire, aussi se rendit-il chez le quincailler, où il pourrait rapidement troquer tout ce dont il avait besoin...

Lien suivant : MArchandages âpres chez le quincailler - Quartiers marchands
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khelvarn Sombre-Nuit
Désigné volontaire
avatar

Nombre de messages : 153
Age : 28
Age RP : A définir
Fiche perso : (Non défini)
Date d'inscription : 17/03/2007

Inventaire
Troupes:
Equipement:
Attaques personnelles:

MessageSujet: Re: Une idée ... Lumineuse ?   Lun 26 Nov - 0:11

Poste n°29
<Khelvarn Sombre-Nuit>



....Khelvarn courut le plus vite possible qu'il put une fois en dehors de la cave, il gardait la tete baissé mais de façon a quand meme voir devant lui et maintenait sa capuche d'une main...

...Il bouscula une femme et faillit trebucher, il ne faisait pas attention aux reactions des gens aux alentours et esperait que le minimum connaisse son apparence et que le moins sache que Khelvarn sombre-nuit courait pres d'eux. mais pour le moment une seul chose importait vraiment : sortir de Port Pergas...

Il traversa une grand rue que lui et Zvall avait traversé auparavant et su qu'il allait sur le bon chemin. Le garçon entendit des exclamations de personne et il esperait que ce ne soit pas des gardes, bien que ce fut tres probable puisque plusieurs patrouilles devait bien avoir croisé son chemin.



**Mais quel fou je fais, pourquoi suis je venu la ?!**


Post suivant a la Porte de Port-Pergas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une idée ... Lumineuse ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une idée ... Lumineuse ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un ado dans l'obscurité lumineuse de la nuit [libre]
» Sorts de Magie Lumineuse
» Atelier 1 - Confection de guirlande lumineuse et chantante, et peinture sur boule de noël en verre
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» VA-T-ON ATTENDRE LE 7 FÉVRIER?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gloire et Honneur - Archive :: La version 1 :: Le vaste Monde de Gloire et Honneur :: Norgod :: Port-Pergas :: Les Quartiers Marchands-
Sauter vers: